SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Secrets de la septième mer > Aides de jeu > Spoilers > Groupes et sociétés (réservé au MJ) > Les Foulards rouges
Contribuer

Secrets de la septième mer

Les Foulards rouges

dimanche 24 décembre 2006, par Fils de Lugh

Adaptée du magnifique livre de Frédéric H. Fajardie, voilà une bande de mercenaires tout à fait singulière. Proches des Roses et Croix et des mousquetaires, ils peuvent représenter une intéressante alternatives à ces deux ordres chevaleresques.

Les Foulards rouges ne sont pas à proprement parler une société secrète. Fondé par Jean-Louis Etalon de Viltoille et le Cardinal Maurice d’Argueneau, le groupe a toujours eu une vocation de service secret et une mentalité chevaleresque. On ne devient pas Foulard rouge par hasard, ce sont eux qui vous choisissent.

Historique

A l’origine des foulards rouges, il ya deux hommes : le Cardinal Maurice d’Argeneau et le jeune général de brigade Jean Louis Etalon de Viltoille. Nous sommes en 1649, la Montaigne n’est pas encore le centre de Théah mais le jeune homme timide et effacé qui était le roi Léon de Montaigne est en train de se transformer en despote intolérant.

Le Cardinal Maurice d’Argeneau ne peut plus accepter que la garde personnelle du roi : la garde soleil, soit chargée de toutes les missions d’état. D’argeneau se retrouvait à l’écart de toutes les grandes décisions et il soupçonnait son royal pupille de protéger certains criminel endurcis au prétexte qu’ils appartenait à sa famille.

Jean Louis Etalon de viltoille était âgé de 45 ans, brillant général, bretteur reconnu et craint, indépendant de la cour et homme d’honneur ; il représentait l’outil parfait pour le Cardinal. Ce dernier le contacta donc et lui proposa de monter un groupe d’hommes et de femmes entièrement dévolus à la Montaigne, au peuple et à l’Eglise. Ancien membre des Rose et croix, Jean Louis ne pouvait refuser une telle offre.

Il se mit donc en quête des hommes qui allait constituer son équipe. les premiers à le rejoindre furent Sébastien de Frontignan, jeune officier d’artillerie qui avait servi sous ses ordres et son vieil ami Melchior Lévêque de l’Aury un courtisan aguerri et un esprit aventureux qui s’encroutait dans son manoir familial. A eux trois, ils commencèrent à agir de concert avec les hommes du guet mené par Jérôme de Galant. Bientôt, Maximilien Fervac, soldat insolent et brillant combattant qui avait une dette envers Frontignan les rejoint. Leur réputation commença à augmenter tant et si bien que leur rivalité avec les hommes de la Garde soleil devint un sujet priser de la Cour. C’est d’ailleurs au cours d’un bal que Jean Louis terrassa un garde soleil devant Charlotte Riché de Pourcy. Celle-ci tenta de le séduire et bientôt, elle intégra le groupe.

Jean Louis déplora rapidement le manque d’hommes habitués aux bas fonds et à la pègre, il demanda l’autorisation au Cardinal et celui-ci lui donna le pouvoir de libérer certains galériens. C’est ainsi que le groupe s’adjoint les services d’Anathème Florenty, de Nicolas Louvet et de César de Bois-Dupré, trois anciens criminels repentis.

Dans le même temps, Mathilde de Sainteuil, protégée du Cardinal et maîtresse de Jean Louis devint l’espionne attitrée du groupe. Ils étaient enfin réunis et ils accomplirent les actes les plus audacieux pendant les quinze ans qui suivirent. On ne compte plus le nombreux de complots qu’ils étouffèrent, le nombre de jeunes femmes qu’ils sauvèrent et le nombre de situations critiques qu’ils renversèrent.

Portant tous une écharpe rouge pour se reconnaitre en combat, les sept hommes devinrent la police secrète du cardinal, aidés par les efforts de la jeune courtisane, de Mathilde et de l’inspecteur de Glant.

En 1664, Léon se proclama empereur et encouragea la pratique de la sorcellerie. ce fut un rude coût pour les foulards rouges mais ils n’y prirent pas garde. Charlotte avait développé ses pouvoirs et ils considérèrent cet édit comme un bienfait pour eux. portant, le Cardinal commença à leur demander d’enquêter sur les propres hommes de Léon. c’est ainsi qu’ils se mirent à traquer l’écorcheur, Gaston de Montaigne, le propre cousin de l’empereur et un monstre de la pire espèce.

Alors qu’ils s’apprêtaient à le faire tomber (en 1666) ; le Hierophante mourut lors d’une visite en Montaigne, le Cardinal disparut et Léon leur ordonna de se ranger à ses côtés. refusant de traiter avec un tel monstre, jean Louis fut déclaré hors la loi et condamné à mort de même que ses compagnons. Ils s’enfuirent donc et depuis deux ans, ils traînent dans les montagnes blanches, faisant office de mercenaires des deux côtés de la frontière.

Depuis deux ans, jean Louis a eu le temps de réfléchir, il sent que son groupe perd de sa vigueur et il refuse de le voir disparaître comme de simples mendiants. bientôt, ils vont tenter une action d’éclat.

Ca tombe bien, de grands évènements semblent se préparer. Mais avant, il faut se trouver des remplaçants. C’est pour cette raison que les foulards rouges commencent à engager des jeunes gens dans leurs groupes. ils cherchent des hommes et des femmes épousant les mêmes croyances qu’eux et prêts à aider le peuple avant tout.

En clair, les foulards rouges sont un groupe de PJs en fin de carrière qui recherchent des remplaçants. Quoi de plus honorable pour de jeunes héros.

Le Marquis Henri de Plessis mesnil est le premier. d’autres ne vont pas tarder à suivre...

Peut être les héros....

Voilà, bon jeu.

P.-S.

Je tiens une nouvelle fois à remercier Frédéric H. fajardie pour son excellent roman qui est une source d’inspiration constante pour tout maître du jeu des secrets de la septième mer. Vous pourrez constater, si vous avez lu ce livre, que certains des personnages portent le même nom que les héros du roman. C’est une forme d’hommage à ce grand auteur historique.

La fiche de lecture de ce livre

Gaston de Montaigne se trouve dans derrière le voile



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.