SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Secrets de la septième mer > Suppléments > Officiel > Ussura
Contribuer

Secrets de la septième mer

Ussura

Encyclopédie des nations de Théah : Tome VI

jeudi 17 septembre 2009, par Fils de Lugh, Gyr

La Nature est en marche

"Je croyais trouver un peuple aussi froid que les neiges qui recouvrent l’Ussura.

Rien n’était plus faux.

Dans les terres de Matushka, la véritable chaleur se trouve dans le coeur des gens."

Ketheryna Fischler Dimitrova, Impératrice d’Ussura.

"Mieux vaut casser que ployer."

Pyotyr Siev Andropovich, Capitaine des Stelets d’Ussura.

Avant propos

Ussura est le sixième supplément de la gamme. Comme Vodacce, il est l’œuvre de Ree Soesbee.

C’est la nature qui est à l’honneur. Dans les steppes glacées d’Ussura, les joueurs confronteront leur courage et leur héroïsme aux pièges les plus terribles : le froid, la fatigue, le climat.

Et tout cela sous les yeux d’un peuple enfermé dans des traditions millénaires.

Un dépaysement total...

Mais qu’est ce que l’Ussura ?

L’Ussura, c’est la Russie des tsars. Un pays gigantesque protégé par d’immenses montagnes, traversé par des vents glacés et des troupeaux d’animaux énormes et où certains hommes bénis sont capables de prendre l’apparence de ces mêmes animaux (et de bien d’autres aussi d’ailleurs ^^).

Sur le trône, Ilya Grozny, un Ivan le Terrible sans pitié pour ses nobles mais adoré du peuple qui doit faire son possible pour résister à l’invasion montaginoise.

Heureusement, Grand-Mère Hiver a lancé son offensive sur l’armée des envahisseurs...

Ce que vous trouverez dans cet ouvrage...

Chapitre 1 : Ussura

Ce chapitre commence, comme de coutume, par une nouvelle qui permet de comprendre l’esprit général de la Nation. Dans celle-ci, on rencontre pour la première fois l’Impératrice d’Ussura, aux prises avec le Généralissime Montegue de Montaigne sous le regard amusée de l’immortel Koscheï. Une nouvelle agréable à lire mais qui dévoile trop de secrets à mon goût.

On poursuit la lecture avec l’histoire de l’Ussura, où on apprend comment Matushka, la Grand Mère Hiver, a façonné le pays. Une section intéressante, en particulier pour la partie sur le Pacte des sénateurs numains et la rencontre entre Matushka et le Premier Prophète.

Hélas, c’est une partie qui devrait être réservée aux MJs et il est dommage que les joueurs puissent y avoir accès en lisant ce supplément.

Ensuite, gouvernement et classes sociales où on comprend les contradictions qui agitent le pays. Entre les paysans (muzhik) pauvres et enfermés dans des traditions de servage séculaire mais protégés parce que le Gaïus (l’équivalent du roi) d’Ussura est toujours issu de leurs rangs ; les marchands (Vyeche et smerdi), muzhik eux aussi, qui rêvent de sortir le pays de sa léthargie, et les nobles (Boïar et bogatyr) qui assurent le cadre rigide de l’Ussura, les différences sont nombreuses et quelquefois irrémédiables.

On trouve également de très intéressantes informations sur la Knias Douma (l’assemblée d’Ussura), l’armée du pays (composée essentiellement de milices) et bien sur le Gaïus.

Puis on présente le pays. De par son gigantisme, l’Ussura est en fait un conglomérat de cinq nations bien distinctes. Ce passage vous permettra de bien comprendre les spécificités de chacune depuis la moderne Rurik à l’étrange Gallenia en passant par la sombre Veche, l’archaïque Molhyna et la pieuse Somojez. Les auteurs se sont particulièrement investis dans cette partie et elle constitue à elle seule une mine de scénarii.

Ensuite, une description de la Religion orthodoxe, pilier de la foi ussurane et ennemi héréditaire de la foi vaticine. Enfin une partie sur la culture ussurane avec en particulier la description de deux peuples typiques de ce pays : les fhidelis (bohémiens) et les sauvages Kosars (mongols, tatars, cosaques).

Un chapitre très dense donc, et encore enrichi par un foule de petits encarts sur des points précis de l’Ussura comme le royaume du dixième cercle, le Pyeryem ou encore les Tyomny (la police religieuse orthodoxe).

Chapitre 2 : Personnages

D’abord Boïars, où sont décrit les nobles ussurans avec le Gaïus, l’Impératrice ainsi que les cinq Knias des cinq région d’Ussura y compris l’immortel Koshchei (le Raspoutine ussuran dont les légendaires yeux verts ont inspiré la marque de la sorcellerie Pyeryem)).

Puis Muzhik, avec de nombreux personnages hauts en couleur comme un puissant chef kosar, le commandant des stelets (la garde personnelle du Gaïus) ou bien la matrone de la plus importante caravane fhideli du pays.

Chacun de ces personnages possède son propre charme, les descriptions fourmillent d’idées de scénario et il faut reconnaitre que ces portraits permettent enfin de se faire une idée précise de l’Ussura.

Chapitre 3 : Confrontation

Dans ce chapitre se trouvent :

- La traditionnelle main du destin d’Ussura.

- De nouvelles règles pour la sorcellerie Pyeryem avec en particulier des conseils pour créer de nouvelles compétences animales (à ce titre vous trouverez d’autres exemples de compétences ici)

- De nouvelles épées de Damoclès bien dans l’esprit de l’Ussura (par exemple Animosité Animale ou Gadjo).

- Des spécialisations typiques (comme l’acrobate ou le fauconnier)

- De nouveaux avantages très intéressants (Sens du Spectacle par exemple ou encore Résistant à la douleur).

- Et surtout trois écoles d’escrime ussuranes qui donnent enfin à ce pays une force de frappe intéressante, l’école Bogatyr en particulier.

Chapitre 4 : Coeur

Ce chapitre contient de précieux conseils d’interprétation pour un joueur ussuran.

En particulier, on pourra véritablement comprendre la nature même des Ussurans, très éloignée de la réputation d’arriérés qui leurs est souvent et injustement attribuée. mais également des réflexions sur la sorcellerie Pyeryem, ses tentations et ses dangers.

Les Mjs ne sont pas en reste avec de nombreux secrets dévoilés (certains sont véritablement énormes) et les caractéristiques de chacun des personnages décrits dans le supplément. Et là aussi, on peut dire qu’on ne sera pas déçu.

Enfin, on termine par quelques monstres ussurans comme les yétis ou la Vierge des neiges et surtout par une carte du pays, initiative très utile qui n’a été réalisée que dans ce supplément.

Annexes et Scénario

Il n’y a qu’un scénario en plus dans la version française. Mais quel scénario !

Le Bal des Matriochka est l’oeuvre de Benoît Attinost. Il s’agit d’une magnifique campagne en deux actes qui va lancer les personnages sur la trace de deux enfants aux pouvoirs étranges.

Cette campagne est un véritable dépaysement, l’auteur a parfaitement su rendre l’esprit champêtre et sauvage de l’Ussura et l’histoire emmène les héros aux quatre coins du pays.

C’est une aventure qui peut être jouée par n’importe quel type de personnages, mais ils devront être assez expérimentés pour espérer survivre.

Quelques incohérences dans l’histoire ternissent un peu le dénouement mais il n’en reste pas moins un magnifique scénario.

Pourquoi faut-il absolument le lire ?

L’Ussura est un sujet de controverse agitée dans la communauté des joueurs de 7thsea.

Certains lui reprochent son archaïsme et son anachronisme à mille lieux du reste de Théah. Ils cherchent d’ailleurs à sortir de la chronologie officielle en faisant de l’Ussura une nation plus moderne. Voir à ce sujet la future aide de jeu Pour une autre Ussura (sujet sur le forum).

D’autres trouvent que ce supplément est trop "petit" pour rendre pleinement l’immensité et la variété culturelle de ce pays. Argument très pertinent car il semble impossible de trouver un quelconque point commun entre un farouche Kosar de Molhyna et un paisible marchand de Sousdal au sud de la Somojez.

Enfin, il est très difficile de trouver une bonne raison pour emmener ses joueurs en Ussura. L’isolationnisme de ses habitants, la protection que leur offre la terre elle-même et surtout la très mauvais réputation du pays auprès du reste de Théah font qu’il faut une très bonne raison pour se rendre en Ussura.

Je me contenterais de dire que, passés tous ces bémols, ce supplément est une véritable mine. Pour moi, il s’agit, avec Vodacce et Eisen, du meilleur supplément de Nation de la gamme.

Les sujets abordés, la présentation, les personnages, les nouvelles règles, tout concourt à faire de l’Ussura une nation véritablement importante de Théah.

Certes, on pourra regretter les raccourcis faciles mélangeant dans la même nation Transylvanie, Sibérie, Mongolie, Roumanie, Grèce et autres pays d’Europe de l’Est et d’Asie centrale.

Mais c’est justement ce foisonnement qui donne à l’Ussura cette touche unique. Rien que ce supplément peut vous permettre de jouer des années par la simple richesse du pays qu’il décrit. Après la cour de Montaigne, la forêt d’Azov sera une nouveauté redoutable. Il y a autant et même plus de secrets en Ussura que partout ailleurs et tous y trouveront leur compte depuis le courtisan mielleux jusqu’au spadassin aguerri.

Enfin, jouer un personnage ussuran est une expérience rafraichissante et originale. Imaginez un chasseur un peu rustre en pleine cour vodacce ou encore un stelet envoyé pour négocier en Montaigne. le contraste est toujours saisissant.

Et n’y a-t-il pas plus bel héroïsme que celui d’être simplement soi-même ?

P.-S.

Illustration de Térèse Nielsen

Relecture et correction de Gyr.

En articles liés, tous les scénarios se déroulant en Ussura


Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.