SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Shaan > Aides de jeu > Le Monde > Le Shaan > Les Voies du Shaan
Contribuer

Shaan

Les Voies du Shaan

mardi 28 février 2006, par Igor Polouchine

Un shaaniste dispose de différentes voies pour tenter de pratiquer la non-pensée. Ces voies sont arrivées progressivement et il est raisonnable de penser que d’autres feront encore leur apparition.

Ces voies concrétisent une approche personnalisée du Shaan. Aucune n’est exclusive. Chaque maître doit les connaître a peu près toutes pour trouver celle qui correspondra le mieux à son élève, qui devra alors apprendre les autres pour les transmettre à son tour à ses futurs disciples... A chaque voie correspond un talent particulier. C’est une aptitude qui vient naturellement au shaaniste en temps que manifestation de sa voie. S’il change de voie, il perd l’ancien talent au profit du nouveau. Ces talents sont automatiques et ne nécessitent aucun jet de dé.

La lumière

La voie de la lumière fut l’une des première à être découverte. On aborde le shaan par le rayonnement des êtres et des choses. Cette voie est contemplative et empathique. Le shaaniste tente de devenir lumière. Il médite donc de longues heures au soleil et essaye de remplir tout son être d’essence luminique. En développant ainsi son aura, le shaaniste projette une image de lui aux autres, qui lui est renvoyée par ses interlocuteurs. Il progressent alors ainsi en corrigeant sur lui l’éclat qu’il procure aux autres.

- Eclairage : Le shaaniste peut créer une lueur assez forte, capable de voir jusqu’à une vingtaine de mètres dans un noir absolu.

Le silence

Cette voie est l’une des plus difficile à appréhender. Le shaaniste recherche ici le silence intérieur pour être en phase avec les raisonnantes du Trihneï. Souvent pratiquée à tort par des ermites, cette voie énigmatique est faite de recueillement et de contemplation. Les grands maîtres du silence sont capables de formuler leurs réponses directement dans l’esprit de leurs interlocuteurs.

- Message télépathique : Le shaaniste peut formuler ses pensées à un interlocuteur de son choix par télépathie.

Le souffle

La voie du souffle est l’une des plus prisées, car plus accessible. Le shaaniste accorde sa respiration aux vents. Par une série d’inspiration et d’expirations, il atteint rapidement le stade de non-pensée.

- Brise : Avec un peu d’entraînement, il peut créer de petits vents frais ou chauds, plus ou moins violents.

La parole

Les disciples de la parole ont donné au shaan ses lettres de noblesse. Ils sont à l’origine de la rhétorique shaanique, et de la formulation des petites phrases qui déclenchent l’éveil.
Ce sont les disciples de cette voies qui ont inventé . Initialement, les certains shaanistes avaient découvert que la parole elle même pouvait servir de support à la méditation et à la non-pensée. Les flux et reflux de mots vidés de leur sens créent une atmosphère particulière qui permet à plusieurs shaanistes de méditer ensembles. Ces shaanistes ont également créé la poésie shaanique, sorte de petits récits très courts, apparemment incongrus, mais qui par leurs dissonances ou leurs assonances dévoilent les faces cachées des choses.

- Sommeil : Les disciples de cette voie peuvent endormir une personne par le son de leur voix. Jet Corps + sens + vigilance - réussite du shaaniste.

Le renoncement

Cette voie est celle des ermites et des parias. Ces shaanistes en renonçant à la pensée, renoncent également à tout ce qui peut être support de pensée. Ils vivent donc coupés du reste du monde, nues à l’état sauvage. Ils fuient la civilisation tant humaine qu’héossienne. Assez rares, ces shaanistes sont avares en parole et refusent tout contact avec autrui. Il est dit que de tels shaanistes mettent plus de temps que les autres à atteindre l’éveil. C’est pourquoi ceux que l’on peut être amené à rencontrés sont souvent vieux avec une longue barbe.

- Symbiose : Ces shaanistes sont totalement intégrés à la nature. Ils ont un bonus naturel de 10 en discrétion.

L’enfance

Cette voie est née d’une observation faite sur un groupe d’enfant présentant dès leur plus jeune âge des prédispositions à l’éveil. Dès lors, de nombreux disciples s’adonnèrent à des retours en enfance pour pratiquer le shaan. Jeu en groupe, solitaires ou d’éveil, dessin, peinture, assemblage, toutes ces activités sont pratiquées par les shaanistes auprès d’enfants d’âges variables. Ces shaanistes font partie des plus appréciés au sein de la communauté héossienne, car sous leurs allures de grand bambins se cache une véritable force créative et pédagogique qu’ils mettent à profit dans leur entourage.

- Amitié spontanée : Ces shaanistes ont un don pour se faire des amis. Lorsqu’un inconnu se présente au shaaniste, s’il n’a a priori rien contre lui, il considérera le shaaniste comme l’un de ses meilleurs amis.

Le rire

Sans en avoir l’air, cette voie est l’une des plus éprouvantes. Le support de méditation est ici le rire, sous toutes ses formes : histoires, farces, gags visuels, plaisanteries, qui proquos etc. Tout est bon dès l’instant où l’on rit de bon coeur sans se forcer. Soit les shaanistes de cette voie atteigne rapidement l’éveil, soit ils change de voie dans sa pratique en est éprouvante. Le disciple du rire recherche la moindre occasion pour stimuler ses zigomatiques, car lorsque l’on rit, on ne pense pas. Souvent, blagueurs et bon vivants, ces shaanistes sont appréciés à petite dose, sauf s’ils maîtrisent bien leur affaire et dans ce cas, ils bénéficient d’un auditoire conquis d’avance.

- Fou-rire : Ces shaanistes peuvent faire rire n’importe qui dans n’importe qu’elle situation. Sauvegarde : Jet Corps + sens + vigilance - réussite du shaaniste.

Le plaisir

Ces shaanistes sont de véritables épicuriens. Souvent bien portants, ils s’adonnent avec ferveur à tous les plaisirs de la vie. Plaisirs du palais : ce sont souvent de bon cuisiniers qui aiment se faire plaisir et faire plaisir aux autres. Plaisirs charnels : ce sont des amants ou des amantes hors du commun qui maîtrise à merveille les techniques de l’amour. Plaisir des yeux : peinture, sculpture, architecture, même s’ils n’ont pas de talent en particulier, ils sont en prise directe avec les artistes. Plaisir des oreilles : mélomanes inconditionnels, ils n’ont pas leur pareil pour apprécier une oeuvre. Biens intégrés au monde artistique, ils entrent véritablement en transe lorsqu’ils sont en contact avec l’art qu’ils affectionnent en particulier. La plupart du temps, les disciples de cette voie vivent en couple et se stimulent mutuellement. C’est l’une des voies les plus rapides pour atteindre l’éveil, souvent à l’occasion de nuits particulièrement chaude...

- Orgasme incontrôlé : Ces shaanistes peuvent faire jouir n’importe qui dans n’importe qu’elle situation. Sauvegarde : Jet Corps + sens + vigilance - réussite du shaaniste.

L’amour

Ces shaanistes parcourent le monde à la recherche de leur Âme soeur, au sens propre du terme. C’est à dire d’une personne qui possède une âme qui a déjà rencontré les trihn de Corps ou d’Esprit du shaaniste, dans d’autres réalités. Chaque monde recèle plusieurs âmes-soeur. Une fois l’être rencontré, c’est le coup de foudre. La fusion commence et l’éveil est quasi immédiat. Cette voie apparemment rapide nécessite l’utilisation de beaucoup de shaan pour être efficace.

- Détection d’âme soeur : Le shaaniste peut savoir, si une âme soeur se trouve dans un lieu qu’il peut visualiser.Ce talent fonctionne tout à fait par écran interposé.

Le respect

Les disciples de cette voie fonde leur shaan sur le respect total des actes, des êtres et des choses. Ce respect se traduit par une incapacité à nuire, sauf cas de légitime défense bien entendu. les shaanistes puisent dans ce respect une énergie positive très puissante qui leur permet de dépasser les situations conflictuelles et de suivre leur voie dans la sérénité. Le respect est une forme de méditation, plus légère mais permanente, ce qui en fait un instrument privilégié de la non-pensée.

- Apaisement : Les shaanistes peuvent calmer un individu ou un animal belliqueux. Sauvegarde : Jet Corps + sens + vigilance - réussite du shaaniste.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.