SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Shadowrun > Inspirations > Une journée de merde
Contribuer

Shadowrun

Une journée de merde

lundi 12 décembre 2005, par Shaman Chat

Une introduction aux adeptes physiques améliorés

Grimf et Gruto, deux amis pour la vie

Grimf inspira bien fort pour renifler.

L’odeur de brûlé, l’odeur âcre remplit ses poumons.

Il ne restait plus rien de son entrepôt, plus rien. Tout était consumé. Sans doute l’œuvre de cet enfant de salaud de Louvier qui avait remarqué ses petits trafics et l’avait pisté. Sale fils de pute, ça n’était même pas difficile de savoir comment il s’y était pris : un drone, un bête drone furtif, le meilleur moyen pour baiser Grimf. On ne pouvait pas l’avoir autrement. Il n’existait sur aucun fichier bancaire ou gouvernemental, il ne touchait jamais à l’argent électronique autrement qu’en créditubes certifiés, il avait trop d’amis dans l’espace astral pour que quiconque ose venir lui causer des problèmes et physiquement, il n’avait pas été possible de le suivre, Grimf était un as de la discrétion, la moitié de sa magie physad du moment était conditionnée pour la discrétion : les pas du ninja, l’invisibilité, la figure anonyme, tous ces pouvoirs appris par son vieux maître dans les premières années de l’éveil. Oui, Grimf était totalement programmé pour être invisible, c’était même une des bases immuables de ses pouvoirs physads : il pouvait échapper aux sens de la vue par le simple pouvoir de sa volonté.

Grimf se gratta la corne, un tic qu’il affectionnait beaucoup lorsqu’il se mettait à réfléchir. Voyons.... Il fallait faire simple... Il était clair que Louvier ne pouvait pas avoir la moindre idée des ressources de Grimf. Cet abruti de français n’avait pas dû réfléchir plus loin que le bout de son nez. Grimf avait toujours joué devant lui au bon troll con qui a l’air de faire semblant d’être intelligent. Un jeu subtil, une application d’un vieux principe qu’il avait lu dans un dictionnaire de citations quand il était en France : « Passer pour un con aux yeux d’un imbécile est un délice de fin gourmet »

Ouais... Pas seulement un délice. Ca permettait de noyer le poisson, surtout après toutes les merdes qui lui étaient arrivées au cours des dernières années. Il avait fait l’objet d’une sale expérience pour le compte de la plus grosse semelle de la population draconique. Une putain d’expérience ou lui et une trentaine de shadowrunners, des sortes d’élus paraît-il, avaient joyeusement sacrifié une grande partie de leur mojo, de leur jus, de leur karma pour le dragon.

Mais passons. L’affaire avec le dragon était maintenant a priori terminée... Grimf avait acquis la liberté pour son copain Gruto, son meilleur compagnon, un mélange détonnant entre une métacréature mutante et la cachette d’un esprit indépendant.

Où est-ce qu’il était le Gruto d’abord ? Seul ce foutu cabot saurait pister les salopards qui avaient mis son entrepôt dans cet état.

- Grutoooo... Gueula Grimf en mettant ses mains en porte-voix.

Pas de réponse. Pas normal ça, pas du tout normal.

Une violente douleur saisit soudain Grimf à l’intérieur du crâne. Un instant fugace, il aperçut un masque en ivoire, le masque de...

Asclarax.

Merde, foutue journée de merde, ça faisait déjà un bon mois que Grimf n’avait pas eu de visions.

Asclarax, une foutue saloperie d’elfe immortel qui avait trahi un grand lézard pour se mettre sous la coupe de la grosse pointure qui avait pompé le karma de Grimf. Ce n’était peut-être pas Louvier finalement qui avait foutu tout ce bordel.

Grimf inspira à nouveau.

La boule en orichalque.

Grimf lâcha une bordée de jurons sur les présumées mœurs sexuelles des elfes. C’était peut-être ça l’origine de la vendetta. Il avait piqué cette foutue boule en orichalque à l’elfe quelques années plus tôt, juste parce qu’une petite voix intérieure lui avait dit : « Fais-le ». Grimf écoutait toujours sa petite voix intérieure... La boule était ensuite restée bien au chaud sur lui pendant tout le temps où Grimf avait servi la cause perverse du dragon et puis la petite voix était revenue... Elle lui avait ordonné de l’échanger contre un canon d’assaut à un autre sujet de l’expérience du dragon : Vic, dit « Le Chat ». Oui, un lendemain de cuite, il avait eu l’image de ce foutu shaman chat qui s’était imprimée dans sa tête et puis aussi celle d’une jeune fille, une prostituée qui faisait le tapin près de Denny’s Park.

Quel bordel quand même. Surtout pour une pauvre boule qui ne semblait pas avoir d’autres propriétés magiques que celles d’emmagasiner les émotions pour pouvoir vous les restituer ensuite.

Ca faisait vraiment chier tout ça... Pourquoi Asclarax se serait-il à nouveau intéressé à cet objet ?

La destruction de l’entrepôt prenait en tout cas tout son sens maintenant. C’est vrai que ça ne ressemblait pas vraiment à la méthode de Louvier, ce genre de nettoyage par les flammes. Ca devait plutôt être un coup de cet enfoiré de Chuck, la saloperie d’âme damnée d’Asclarax, l’exécuteur des basses œuvres.

Grimf tira le neuf feuilles qu’il gardait en réserve pour faire la fête avec Kristen ce soir. Un bon coup cette Kristen mais elle avait pas une assez bonne planque pour que Grimf puisse rester plusieurs heures à méditer pour changer certains de ses pouvoirs. Ouais, il lui fallait un maximum de sécurité pour changer la répartition de ses énergies magiques : plus de blindage, plus de vitesse, plus d’acuités dans certains mouvements de combat et laisser tomber les trucs débiles comme le saut de la grenouille ou la discrétion maximum.

Il était temps de passer à l’action, de se montrer au grand jour.

Voyons... En qui Grimf pouvait-il avoir le plus confiance ?

Son chien ? Certainement, mais Asclarax devait déjà l’avoir récupéré comme monnaie d’échange.

Ellie Carsfield ? Ouais... pas une mauvaise idée, mais franchement Grimf était dérangé par le fait que le « vieux beau » puisse vraiment avoir des canines pointues...

Chakir Mumra ? Le shaman serpent n’était toujours pas revenu de sa foutue quête astrale.

La douleur revint à nouveau, imprimant l’image de Vic et de la jeune prostituée...

Grimf inspira une longue bouffée... de la bonne herbe cultivée localement et spécialement conditionnée magiquement par cet allumé de Chakir Mumra.

Vic...

Ouais, pourquoi pas après tout. Il y avait une assez grande cave dans l’immeuble qu’il partageait avec ses potes shadowrunners. Et ça avait l’air d’être lui la clé. Il faudrait juste être patient car il n’était pas question de lui reprendre la boule dans l’immédiat, pas tant que le canon d’assaut ne serait pas arrivé.

Le canon d’assaut... un bon poids dans la balance pour négocier avec Asclarax et puis ça faisait un moment que Grimf n’avait pas médité pour acquérir une acuité avec ce type d’arme. Bien longtemps. A peu près à la période où il s’était lié d’amitié avec son chien.

Quinze ans déjà.

Mais qu’importait, chien et troll avaient arrêté de vieillir en faisant une quête magique pour le dragon. Une journée de merde, mais Grimf avait tout son temps...

Retrouvez les descriptions des adeptes physiques améliorés et de leurs pouvoirs dans la partie Aides de jeu.

Pour tous renseignements, complémentaires, critiques ou louanges,
contactez-moi à l’adresse suivante : Shamanchat@aol.com



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Catalyst Game Labs comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Catalyst Game Labs et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr