SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Shadowrun > Inspirations > La nuit mène une existence obscure
Contribuer

Shadowrun

La nuit mène une existence obscure

jeudi 10 mai 2012, par shavy

Breena Lindsay est shadowruneuse par erreur. Élevée en milieu corpo , une suite de circonstances l’ont amenée à disparaitre dans les ombres. Intégrée à la Ghost division, groupe de runners de haut vol, elle opère en tant qu’interfacée et deckeuse occasionnelle.
Elle enquête sur les mystérieuses malversations que son père a commises jadis et dont elle paye encore les conséquences.

Il fait sombre, il fait froid. Quoi de plus normal lorsque l’on est nue comme un ver dans un endroit nimbé de ténèbres et de peur. Pourtant un contact rassurant contre soi, un contact lui aussi nu, quelqu’un de familier, quelqu’un à rassurer… Les mots sont intelligibles mais les intentions et leurs portées sont rassurantes dans ce monde de franche hostilité. Une lumière intense, une silhouette qui se découpe dans cette ouverture illuminée.

"Venez" tonne la voix autoritaire qui s’en dégage… "Venez" répète la voix aux portes du sommeil...

La jeune elfe se réveille en sursaut, en sueur. Ces yeux azurs balayent rapidement la pièce, sa main glisse par réflexe sous l’oreiller à la recherche de son arme. "Stupide rêve" soupire-t-elle. A ce rythme je ne trouverai pas deux heures de repos convenables dans la semaine.

Tant qu’à y être, elle se lève à tâtons, le temps que sa vue s’habitue à l’obscurité qui règne dans la snack désaffecté, ou plutôt le bunker fortifié qui sert de repère à la bande de runners dont elle fait partie...

Rejoignant les souterrains et l’odeur de l’huile de moteur encore chaude, elle enfile négligemment un bleu de travail, sur son corps musclé, joignant ses cheveux bruns en un chignon improvisé. Elle juge d’un œil critique le combi de l’équipe qui prend petit à petit forme dans le garage du snack… Plusieurs bancs d’essai à passer des réglages de contrôles assistés des éléments moteur, elle s’attèle à 2h du matin à la tâche.

La pluie martèle déjà la tôle jointée sur les ouvertures de la salle commune. Couverte de cambouis, Breena fait une pause, une infusion de camomille synthétique.

C’est étrange, ce même rêve il m’est à la fois très familier et pourtant si confus ; mais ma pauvre fille tu vas devoir te garder ça pour toi ! Une fois de plus …

Elle soupire, jette un œil distrait à la tridéo qui pulse dans l’air moite du petit salon, une odeur de cigare mal éteint flottant dans l’air.

Les élections encore et encore, des politiciens se succèdent les uns après les autres. Et dire qu’un mois auparavant j’aurais peut être été citoyenne d’un tout autre pays ! Ironie du sort ce n’était qu’une énième combine de Johnson pour une basse besogne de plus...

La jeune elfe pourtant avait cette optimisme agaçant que ces compagnons fustigeaient en la traitant de rêveuse impénitente ou de ravissante idiote. Ce n’était qu’une épreuve de plus pour connaître un peu plus les bribes de sa vie que l’on s’obstinait à vouloir lui cacher …Même sa sœur ne semblait pas touchée par ses interrogations bien légitimes ! C’était en vain qu’elle avait essayé de faire dériver la conversation vers des souvenirs de jeunesse, dans une propriété prés de Salem. Oui en vain... Une star du simsens est trop ancrée dans la fiction pour pouvoir exprimer des sentiments si naturellement stupides !

De rage Breena venait de taper son mug "Neil the ork barbarian " avec la fureur de ce guerrier d’opérette et décérébré.

"Tu te mets en colère toute seule ?" Une voix, monocorde et atone la sortit de ses réflexions tumultueuses.

Un elfe s’étirant comme un félin descendit de l’escalier. Phoenix était un locataire occasionnel de l’Hiroshima et un membre honoraire de leurs runs.

"Tu fais suffisamment de bruit dans la ’station’ pas besoin de casser le vaisselier."

"Désolé " se contenta de dire l’elfe, en se cachant derrière son mug.

"Est-ce que tu as au moins fini pour ce soir ?"

"Nan. J’ai des problèmes avec le régulateur d’interface et des contrôleurs des convecteurs de poussée. Enfin rien d’insurmontable si les runs s’espacent un peu plus." Elle soupira.

"Je vais jeter un œil, va dormir, t’as une tête à faire peur."

Se regardant de pied en tête, elle ne pouvait qu’acquiescer… rien qu’une bonne douche ne pourrait résoudre.

Même sous les filaments d’eau, elle ne pouvait s’empêcher de laisser vagabonder son esprit. L’effet relaxant en perdait toutes ses vertus, mais trop de questions restaient en suspens.

Alexi, c’était ainsi que l’émissaire de Tir Taingire avait appelé Phoenix, lorsqu’il l’avait accompagné au Dante’s Inferno. Quel passé tumultueux cachait cet ancien ganger ?

Le Tir. Quel plan insidieux avait-on prévu en lui faisant miroiter un semblant de citoyenneté ?

Que représentait cette propriété de Salem pour sa famille ? Son père était-il seulement vivant ?

Et Joey ? Vivant ? Il y avait de quoi douter. Il n’avait que 16 ans malgré ces 1m. 75 et ces 85 kg. Comment survivre dans une zone de quarantaine à l’autre bout du monde ?
Et puis ces nuits, ces rêves troublants qui la hantaient. Non décidément même une douche ni suffirait pas.
Elle s’habilla, s’arma et sortit faire un tour.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Catalyst Game Labs comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Catalyst Game Labs et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr