SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Shadowrun > Aides de jeu > D’Ombre et de Chrome > Le voyage de Shay
Contribuer

Shadowrun

Le voyage de Shay

ou petit précis de magie chamanique

lundi 4 décembre 2006, par Lulla Beebop

Shay se promenait tranquillement dans le jardin de la propriété. Il était enthousiaste ce matin. Maman lui avait promis qu'elle l'emmènerait au Stuffershack pour télécharger Sukie Red-Flower 3. Le jeune elfe avait déjà vu les deux premiers films et il était sidéré par l'idée romantique de la magie que ces derniers véhiculaient. Et il était devenu fan.


Shay était un enfant de six ans qui avait toujours baigné dans un environnement magique. Depuis son quatrième anniversaire, il était orphelin. Depuis son quatrième anniversaire, Coyote guidait ses pas. Shay était un enfant très intelligent. Il avait déjà tout compris quand les hommes étaient entrés dans la maison. Il avait senti la tragédie qui allait se tenir devant ses yeux innocents.

Ce jour du quatre avril 2068 resterait à jamais gravé dans sa mémoire comme son dernier souvenir de son père. Un horrible souvenir. Maman était absente ce matin là, elle était partie à Liverpool pour signer des contrats avec le docteur O' Connor. Elle devait rentrer le soir pour fêter son anniversaire. Shay savait qu'elle lui rapporterait de nombreux présents de son voyage en Europe. Il attendait ça avec impatience.

Papa était un shadowrunner. Il était recherché par Knight Errant pour avoir volé des dossiers chez Ares Macrotechnology. Shay ne savait pas trop pourquoi, mais son papa était toujours stressé. Ils habitaient dans un petit immeuble de Redmond. Une planque, comme disait papa à ses amis, Georgio le nain tout plein de data jacks et Simon, l'humain toujours très classe.

Shay aurait bien voulu avoir un data jack. Ses copains arrêteraient de se moquer de lui et il pourrait jouer sur les bornes d'arcade. Mais maman ne voulait pas. Elle disait qu'il était trop jeune. Maman est une chamane. Elle sait faire plein de tours de magie. Et elle lui avait dit que lui aussi il saurait le faire quand il serait plus grand. En ce matin de son anniversaire, Shay espérait que pour ses quatre ans maman l'emmènerait se faire poser ce petit équipement de cyberware. Il était grand, maintenant, après tout. Il avait quatre ans aujourd'hui.

Avant de partir, maman avait demandé à Sancho, un petit raton-laveur magique qui sait parler, même s'il zozote un peu et que c'est drôle, de jouer avec Shay. Alors le grand enfant s'amusait à lui tirer les moustaches, ce qui agaçait le raton laveur qui fit exprès de devenir transparent pour que Shay ne puisse plus le toucher. On frappa à la porte.

Papa alla ouvrir et appela Shay. Le jeune elfe accourut avec enthousiasme car il avait reconnu la voix de tonton Spes. Il allait avoir ses premiers cadeaux. Et il ne s'était pas trompé. Tonton Spes était là et, après l'avoir embrassé, il lui donna une petite boîte en bois enrobée dans un joli papier cadeau bleu décoré de phrases en spéréthiel. Quelques secondes plus tard, les yeux émerveillés de Shay découvrirent une vingtaine de craies de couleurs variées. Il adorait dessiner. Maman lui apprenait à tracer des figures géométriques à main nues, au cas où, disait-elle. Une fois, elle lui avait montré comment faire une rune pour protéger sa chambre des croques mitaines. Il avait passé les jours suivants à redécorer sa chambre de la sorte. Il avait remarqué que depuis, Sancho n'y rentrait plus sans y être invité, alors qu'il avait l'habitude de venir lui piquer ses jouets sans qu'il ne s'en rende compte. Même s'il trouvait ça bizarre, il ne lui avait jamais demandé pourquoi.

Tonton Spes but quelques synthébières avec Sancho et papa en rigolant devant une retransmission de hurling sur la tridéo, avant de repartir. A ce que Shay avait compris, il avait un rendez-vous de travail avec un certain Monsieur Brackhaus ou quelque chose comme ça. Il n'avait pas tout compris mais apparemment, la grande entreprise allemande Saeder Krupps voulait donner du travail à son tonton qui était au chômage depuis le crash de la matrice. Shay était content pour son oncle. Peut-être allait-il enfin faire autre chose que jouer au jeux vidéos avec son copain orque Stinky, qui portait bien son surnom. Peut-être allait-il enfin trouver une maison où maman voudrait bien qu'il aille lui rendre visite. Maman disait que les Barrens n'étaient pas un endroit pour les enfants.

C'est vers quatre heures de l'après-midi que le drame arriva. Shay écoutait Sancho avec attention. Le raton laveur lui expliquait comment dessiner une grande étoile à cinq branches avec ses craies. Ce n'était pas facile, mais Shay était très doué et il y arriva du deuxième coup, forçant l'admiration de Sancho. Il lui demanda alors de tracer un grand cercle autour et un plus petit dedans. L'enfant s'exécuta avec une simplicité effarante. Alors, le petit raton laveur lui montra des symboles de la nature que l'enfant reproduisit assez aisément. A la première branche, il dessina un arbre et il crut entendre des chants d'oiseau. A la seconde, la tête d'un enfant, qui lui donnait l'impression de l'observer. A la troisième, il plaça une rivière et l'eau sembla se mettre à couler. A la quatrième, il fit un soleil caché par un nuage et il ressentit un frisson, comme si le vent s'était levé dans le petit appartement. Enfin, à la dernière, il mit une montagne et un petit vallon et il ressentit le sol vibrer.

La porte de l'appartement s'ouvrit dans un bruit tonitruant. Papa se leva brusquement de sa chaise et porta la main à sa ceinture pour y prendre son Ares Predator 4. Shay aimait le pistolet de papa. Il avait vu les pubs à la tridéo et il aurait bien voulu en avoir un, mais encore une fois, maman pensait qu'il était trop jeune. Un troll en armure apparut dans l'encadrure de la porte. Derrière lui, il y avait encore deux autres personnes, mais Shay ne put pas les distinguer derrière la silhouette imposante du premier visiteur. Shay avait très peur.

Il sentit une main puissante agripper son épaule. Un homme habillé d'un costume de paysan espagnol du siècle dernier le tira à l'intérieur du cercle et le plaqua sur le sol en prononçant des mots étranges et en dansant l'espace d'un instant. Il reconnut le zozotement caractéristique du raton laveur et il vit un mur bleu s'ériger autour de l'homme et lui, à l'endroit exact où il avait fait son dessin. L'homme le lâcha et traversa le mur bleu à toute allure. Shay essaya de sortir, mais il ne pouvait pas. Il observa la scène effaré et inquiet. L'homme qui l'avait attrapé se mit à léviter et à taper dans le vide, comme si il y avait quelqu'un en face de lui. Le troll demanda à papa de lâcher son arme, qu'il était en état d'arrestation et qu'il ne lui serait fait aucun mal s'il coopérait. Papa ouvrit le feu, retournant la table en même temps pour se cacher derrière. Il toucha le troll à la tête, à la jointure de la visière de son casque et ce dernier tomba.

Les deux autres messieurs étaient flous. Une sorte d'écran marron flottait devant eux et on ne voyait pas leur visage. Shay put entendre un des hommes demander à son ami de butter le gamin. Il comprit à cet instant que ce n'était pas des policiers. Et il reconnut le bruit d'une arme à feu. Puis il vit six balles s'écraser sur le mur bleu devant lui.

Un homme en feu apparut derrière papa et le serra dans ses bras. Papa hurla. Shay commença à pleurer. L'homme qui avait fabriqué le mur bleu disparut. Un éclair bleu alla frapper l'un des intrus, ce qui fit disparaître l'écran marron devant lui. C'était un elfe à le peau noire avec un fusil à pompe dans les mains. L'autre homme s'approcha de Shay et commença à frapper le mur bleu avec ses mains boueuses. Papa se battait avec l'homme en feu et ils allaient très vite tous les deux. L'homme en feu disparut.

Le mur bleu se fissurait sous les coups de l'homme aux mains boueuses. Il allait bientôt le casser et Shay savait qu'il lui ferait du mal. Sancho apparut dans les airs et l'écran marron devant l'homme aux mains boueuses disparut. Et du sang se mit à couler de sa bouche de nain alors que papa rechargeait son Ares Prédator 4. Papa, attention, derrière toi, non ! Papa regarda Shay, le regard tendre pour son fils, un sourire forcé sur les lèvres, la gorge tranchée dégoulinant de sang et après lui avoir fait un clin d'oeil complice, il s'écroula sur le sol, sans vie, alors que l'elfe à le peau noire, son assassin, se dirigeait vers l'enfant, en essuyant la lame de son couteau, un sourire dément sur le visage, un éclat de terreur glauque dans les yeux.

Sancho se transforma en l'homme habillé en paysan et commença à frapper l'elfe. « Tue le », entendit Shay dans son esprit. « Je t'en donne le pouvoir, tue-le parce que tu le peux, tu as le droit de venger la mort de ton père. » Shay ne connaissait pas cette voix, mais elle était douce et sans savoir pourquoi, il avait envie de lui faire confiance. Maman lui avait dit que tuer des gens c'était mal, et maman avait toujours raison. « Maman a raison Shay, mais si tu ne le tues pas, c'est lui qui va te tuer. »

« Ne l'écoute pas, Fay, cria Sancho. N'écoute pas ta venveanfe. Calme toi, penfe aux forêts de Tir, penfe au bonheur, regarde l'eau de la rivière couler, apaive ton âme. 

Qui est tu, esprit ridicule, pour t'opposer au grand Coyote ?

Je ne fuis rien face à toi, grand efprit, mais ve te demande de te calmer. Protèze l'enfant fi tu veux qu'il te fuive, mais n'appelle pas sa venveanfe.

‫– Qu'est-ce que je dois faire, Sancho ?, demanda Shay, apeuré.

Calme toi, et il f'en ira.

Oui, calme-toi, le petit raton-laveur a raison, dit une autre voix dans la tête de l'enfant, pareil à la première, mais plus calme et rassurante.

Ne les écoute pas, chaque seconde de perdue est un pas vers ta propre mort, venge la mort de ton père, cet homme est méchant, il t'a pris ton papa, tue-le, tue-le, tue-le !, affirma le Coyote en colère.

Je sais pas quoi faire Sancho, je veux le tuer, mais c'est pas bien., interrogea l'enfant pleurant, en proie au doute.

La réponfe est en toi, Fay. F'est à toi feul de foisir.

Dégage d'ici, maudit raton laveur », cria le méchant Coyote et Sancho disparut, le mur bleu s'écroulant au même instant.

Shay décida de se calmer. Le petit garçon de quatre ans mit toute sa volonté au service de son apaisement intérieur. L'elfe à la peau noir le tenait par l'épaule maintenant. Il s'apprêtait à enfoncer son couteau dans la gorge de Shay. Et la voix du Coyote en colère se tut. L'enfant, sur le conseil du Coyote dans sa tête visualisa une mer agitée, une tempête, puis un petit radeau de bois ballotté par le vent. Sur le radeau, il y avait l'elfe à la peau noire, il avait le mal de mer et il vomissait.

Au moment ou la lame du Couguar Fine Blade allait finir sa sombre tâche, l'assassin de papa fut pris d'une violente nausée. Il s'écroula sur le sol et se tordit de douleur. Coyote dit à Shay qu'il fallait s'en aller, maintenant, de prendre quelques cheveux de l'elfe pour les donner à maman et de se rendre chez tonton Spes. Shay lui répondit que maman ne voulait pas qu'il y aille, que c'était dangereux. Le totem lui expliqua qu'il le protégerait. Shay se rendit chez tonton Spes.


Il faisait beau ce matin dans le jardin de la propriété de Salem. Shay était très excité en ce vingt quatre avril 2070. Il avait eu six ans récemment et maman était au travail. Imoen, sa mère, était la directrice d'une corporation vouée à l'éradication des menaces magiques. Shay savait, Coyote lui avait expliqué, que maman se battait contre les méchants comme le méchant Coyote qui lui avait parlé dans sa tête. Le jeune elfe aimait beaucoup sa maman. Elle était une dame à Tir Tairngire, une Duchesse. Elle travaillait avec le Prince Sean Laverty, et elle lui avait acheté sa propriété de Salem, une vieille école qui avait servi à éduquer les premiers elfes qui avaient vu le jour au début de la magie, les bébé pointes, comme Papi et Mamie. C'était maintenant le siège social de Threats Chaos Incorporated, filiale de NEOnet, mais aussi sa maison et celle de tous les employés de maman.

Shay décida d'aller voir les vieux indiens qui venaient chaque printemps établir leur campement dans les bois de la propriété. Ils étaient sympas et toujours prêts à lui apprendre des nouveaux trucs magiques. C'étaient de vieux amis du Prince Laverty et quand maman avait racheté la propriété en 2068, elle leur avait permis de revenir comme ils en avaient l'habitude. Celui qu'il préférait, c'était Sam. C'était le seul à ne pas être un chaman, mais il avait l'air de connaître la magie sur le bout des doigts. Et il avait une boîte à conseils invisible qu'il prêtait souvent à Shay.

Quand il arriva dans la clairière, il fut déçu de voir que les indiens dormaient. Pour ne pas les déranger, il rebroussa chemin et rentra à la maison en sifflotant. Chemin faisant, il aperçut Sancho qui était allongé dans l'herbe, à côté du petit balluchon qu'il ne quittait jamais et qui contenait ses trésors. Il entendit Coyote qui l'incitait à détrousser le raton-laveur, pour rigoler un peu. Shay lança un sort de silence autour de lui et s'approcha furtivement de l'esprit qui ne le remarqua pas, trop occupé à regarder le ciel. Arrivé à bonne distance, il s'arrêta et visionna le raton laveur dans son esprit. Puis il fit pousser une barrière de lierre autour de Sancho.

L'esprit se retourna dans sa direction, comme s'il avait senti le mana traverser le corps du jeune chaman, mais c'était trop tard. Shay cessa de se concentrer sur le silence et maintint la barrière esprit de toute sa magie. Il savait qu'elle ne ferait pas le poids contre l'esprit allié de maman, mais peut-être aurait-il le temps de saisir le balluchon et de s'enfuir pour atteindre sa chambre. Il courut comme un dératé vers le butin et le saisit, s'amusant de l'agacement du raton laveur. Il s'enfuit comme un voleur, Coyote pouffant de rire dans son esprit et arrivé sur le seuil de la demeure, il sut que Sancho avait dissipé son sort. Il fallait faire vite, l'esprit allait partir à toute allure à sa poursuite dans le plan astral. Et il se déplacerait à la vitesse de la pensée.

Sancho partit comme une bombe. Il percevait les lueurs de la vie des arbres et de l'herbe défiler à toute vitesse dans une farandole de couleurs, d'émotions plutôt, vives. Il allait rattraper le petit voleur quand sa perception du plan astral fut perturbée par de la haine, de la douleur et de la mort à l'intérieur de la demeure. Ceci n'était pas inhabituel, surtout qu'Imoen donnait des cours pratiques à ses chefs d'équipe en ce moment. Mais le trouble dans l'astrale était trop puissant. Plus il s'approchait, plus ça devenait rouge, puant et malsain. Il redoubla de vitesse vers la salle d'entraînement, saluant Neesham, l'esprit de la maison, au passage. Mais c'était une erreur. Le trouble ne venait pas de là. La chambre de Shay, vite. « Imoen, Imoen, viens vite, il y a un problème dans la chambre de Shay. » , envoya-t'il télépathiquement à sa créatrice.

Shay ouvrit la porte de sa chambre, surpris que Sancho ne soit pas à ses trousses. Il entra rapidement et se réfugia dans sa petite loge-médecine, ne portant pas attention aux deux formes sombres qui l'attendaient.


La Duchesse Imoen Sword prenait tranquillement son café qui venait des montagnes bleues de la Jamaïque avec Amy Green, son associée et directrice des ressources humaines, après la visioconférence qu'avait présidé son vieil ami Philippe O'Connor avec les actionnaires de Med Tech au sujet de la clinique londonienne qu'ils avaient acquis ensemble en 2062 lors d'une OPA hostile contre Mitshuhama Computer Technologies.

Elle était heureuse, le chiffre d'affaire de la clinique allait dépasser les douze millions de nuyen cette années, et elle se félicita d'avoir eu le nez fin d'avoir monté cette opération dans sa jeunesse. Que de bons souvenirs que ses débuts de Johnson improvisée. Elle avait réussi à exclure Telestrian Industries de son capital à l'époque en faisant rentrer Transys Neuronet, l'actionnaire principal de Med Tech, la corpo de biotechnologies que dirige Philippe, et après le rachat de Threats Chaos Inc par Celedyr, elle était restée à sa tête en conservant trente trois pourcents du capital. Elle pouvait maintenant vivre de ses dividendes et avait enfin pu arrêter les runs et s'occuper de Shay au mieux et lui offrir une vie sereine.

Elle aurait voulu lui empêcher le drame de la mort de son père. Surtout qu'elle le savait. La divination était très claire à ce sujet. Mais Raton Laveur lui avait conseillé de laisser les choses suivre leur cours. Et il l'avait convaincue. Elle avait fait le constat que les choses finissent toujours par arriver, qu'on ne contrarie pas le karma. C'était la leçon que ses nombreuses années de vie sur le fil du rasoir lui avaient donnée.

Imoen prit congé d'Amy pour se rendre à la salle d'entraînement. Ce matin, elle formerait ses nouvelles recrues à la gestion d'une équipe en situation de crise. Elle pensait que l'apprentissage passait par la recherche personnelle, mais elle voulait s'assurer que ses salariés ne prendraient pas de risques inconsidérés. Ainsi, elle leur avait préparé un jeu de rôle en grandeur nature. Elle les mettrait face à des situations inattendues avec l'aide de son ami Lazar et chacun des six chefs d'équipe dirigerait les autres à son tour. Elle filmerait les situations et la suite du programme consisterait à analyser chaque cas pour en tirer les points positifs et négatifs. Elle avait eu cette idée en recevant la rubrique management de News Net la semaine dernière.

Elle retrouva son ami Lazar dans la salle et ils préparèrent la séance en invoquant des esprits sous forme majeure. Un pour chaque chef d'équipe. Ils leur donneraient l'ordre de perturber les équipes, de les manipuler sans leur faire de mal. Ils assureraient la sécurité des stagiaires si le besoin s'en faisait sentir. Les invocations et appels terminés, ils invitèrent les salariés à prendre place dans la salle pour commencer les explications techniques.

Au moment de commencer, Imoen entendit la voix de son esprit allié dans son esprit. Elle prit un instant possession des sens du raton laveur et reconnut la trace astrale de la magie du sang. Elle s'excusa et demanda à Lazar d'assurer le cours seul, il y avait urgence. Son ami acquiesça et se mit à s'occuper des stagiaires, pendant que la Duchesse qui était une mère partait au secours de son enfant. Elle passa rapidement par sa loge-médecine pour y récupérer son poing américain en or, la griffe de Blaireau, le Bayard et la bague sertie d'un superbe diamant que lui avait offert la voix de Dunkelzahn en 2060 pour la remercier du transport sans encombre d'un vase Wujen à Lake Louise.

Elle avait par le passé été dépendante à ses foci, et c'est pour cela qu'elle les laissait maintenant bien au chaud dans son tipi de peaux de bêtes et d'ossements qui emplissait maintenant toute une pièce de la demeure, ne gardant sur elle que son collier d'or ciselé. Il y avait bien longtemps qu'elle ne s'en était pas servi. Elle activa le Bayard. Cette bague en or représentant un cheval à six pattes augmenta la résistance de son esprit. Elle fit briller le diamant aussi et utilisa le pouvoir qu'il lui octroyait pour réfléchir les sorts qui lui seraient sûrement lancés. Ensuite, elle visualisa l'armure dans son esprit et la plaça dans son collier. Elle y mit aussi une zone d'ombre et on ne put plus la voir. Enfin, tout en ouvrant la porte de la chambre de Shay, elle éteignit son aura et dissimula les foci et les sorts qu'ils maintenaient.


« Ça pue ici ! », dit Coyote à son suivant. C'est à cet instant que les deux formes humanoïdes sortirent de la pénombre. Shay fut terrorisé dès qu'il les vit. Ce n'étaient là que deux amas sanguinolents de viscères assemblées pour ressembler à un méta humain. L'odeur de sang séché était infecte, et le jeune chaman se retint de vomir. Il projeta ses sens dans le plan astral et il entrepris de lire les auras des deux esprits qui l'assaillaient. Leur magie était plus puissante que la sienne. Leur aura n'était que peine, violence et tourment, et Shay comprit qu'il allait mourir. L'enfant de six ans ne savait pas quoi faire. Le désespoir emplit son âme. Il s'évanouit.

Sancho entra dans la chambre, forçant la barrière du jeune chaman avec un certain hésitement. Il se trouva face aux deux esprits du sang et fut surpris de voir le corps inanimé de Shay au milieu de sa petite loge-médecine. Il barra le chemin aux deux assassins, mais il ne ferait pas le poids. Il lança une barrière esprit pour les ralentir, Imoen arrive.

La Duchesse ouvrit la porte et vit le corps inconscient de son fils. Elle dévisagea le premier esprit, puis le second pour jauger leur puissance. Les bannir risquerait d'être compliqué. Il faut tenter. Elle associa la danse du Voleur et la danse du Laveur, se concentrant pour réduire le contrecoup du bannissement. Elle imposa son charisme au premier qui ne résista pas à sa puissance et qui s'évapora. Et malgré le Bayard et sa concentration, elle ressentit la fatigue, comme si un marteau lui assénait des coups puissants à l'intérieur du crâne. La barrière de Sancho explosa sous la violence de l'esprit du sang. Il fallait agir vite, car ce dernier se préparait à détruire la petite hutte de Shay pour l'engloutir.

Imoen activa la griffe de Blaireau et un éclair mana s'abattit sur la masse rougeoyante qui s'arrêta un instant. Le contrecoup fut encore très violent, si bien que la grande chamane décida en s'excusant de le partager avec son allié, pour avoir une chance de vaincre. « Fa brûle, minfe ! »s'exclama l'esprit agacé. La solution passait par une attaque totale. Imoen se projeta dans le plan astral et son poing américain se mit à briller. Elle se jeta poing en avant sur l'esprit du sang et le frappa à la vitesse de la pensée. Elle aperçut sur lui la marque de ses ennemis. Le monstre accusa le coup et frappa la Duchesse dont la protection métamagique fit son office. Sancho envoya un éclair sur leur ennemi, mais il était encore là.

Shay reprit ses esprits. Il perçut la présence de la forme astrale de la masse de sang séché qui luttait contre une aura non éveillée qu'il reconnut comme étant sa mère. Sancho prenait aussi part au combat, et sa puissance émerveilla l'enfant. L'esprit camouflait habituellement celle-ci et Shay comprit qu'il l'avait laissé prendre son balluchon. Sacré farceur. L'enfant se sentit rassuré et il essaya de lancer le nouveau sort que Coyote lui avait montré dans son sommeil. Il canalisa l'énergie magique à travers son corps et ses doigts se mirent à crépiter d'étincelles rougeoyantes. La température de la pièce augmenta nettement et l'enfant imaginait maintenant l'esprit du sang brûler. Les doigts de sa cible commencèrent à s'enflammer, dégageant une affreuse odeur. Imoen fut surprise que son fils ait réussi à braver la résistance de l'esprit. Elle demanda à Sancho de supporter le contrecoup du sort de son fils. Elle eut peur que ça le tue.

La créature de chair frappa la Duchesse le temps qu'elle avait baissé sa garde. Elle encaissa le coup, mais elle se décida à regagner son corps car le prochain dissiperait son aura. Elle se releva, immédiatement assaillie par l'esprit, pour encaisser un nouveau coup qui détruisit son armure. Elle le frappa de nouveau, beaucoup moins efficace dans le plan physique et il esquiva. Elle décida de tenter le tout pour le tout et se concentra pour lancer son dernier éclair. L'esprit explosa, recouvrant la chambre de viscères. Par chance, Imoen supporta le contrecoup. Shay, quant à lui, s'évanouit, et Sancho se dissipa.


« Je voudrais que vous m'expliquiez pourquoi je vous paie., demanda la Duchesse Imoen Sword, furieuse, aux trois mages de sécurité qu'elle avait engagés pour assurer une patrouille astrale autour de la demeure.

Veuillez répondre, Messieurs, s'il vous plaît, pour ne pas aggraver votre cas, ajouta Amy, grave.

Nous vous assurons que nous n'avons rien vu d'inhabituel, Mesdames, nous ne pouvons rien vous dire de plus ...

‫– Bon, allez, vous ne mentez pas, ozidano teheron, milessaratish. Imo medaron co versakhan.

Ozidano teheron, milessaratish. Imo medaron co versakhan, Duchesse. » Et les mages prirent congé.

Il était maintenant clair que les esprits avaient emprunté un portail astral vers la chambre de Shay. Imoen était sure d'avoir reconnu la marque d'un des trois frères Thorhammer. Pourquoi réapparaissaient-ils maintenant dans sa vie ? Et s'en prendre à Shay, quelle honte ! Morkhansa ! Il fallait répondre à la provocation. Raton Laveur était acculé. Si Imoen ne faisait rien, ça recommencerait, et la menace serait encore plus grande. Ils avaient failli y passer.

La grande chamane partit se reposer dans sa loge médecine. Après avoir repris ses esprits, elle pénétra son cercle permanent de soin, qui agissait comme sa clinique magique personnelle. Elle activa ensuite un focus d'esprit et rappela Sancho à l'aide de son Vrai Nom. Une lutte psychique s'engagea entre la chamane et son esprit allié, comme à chaque fois que son ami devait être rappelé, pour obtenir plus de puissance par un rituel de progression ou quand il avait été rendu à l'Univers de manière violente. Sancho considérait Imoen comme son amie, mais il est une loi de la magie qui fait que la liberté est le plus haut des principes pour un esprit, et qu'ainsi, à chaque gain de puissance, Sancho essayait inéluctablement de se libérer de l'emprise de celle qui l'avait créé à partir de son ombre. Imoen imposa son charisme à son ami. Et Sancho lui fit un sourire.

« Je veux t'aider, Maman, prononça Shay en pénétrant dans la loge-médecine de sa mère, Coyote veut répondre aux assassins. Et ne me dis pas que je suis trop jeune, s'il te plaît.

Comme tu as grandi, mon fils. Je crois qu'il est temps pour toi d'aller parler à Coyote en face. Tiens, voici un cadeau pour toi., répondit la Duchesse tendrement à son enfant, en lui tendant un anneau de platine veiné d'orichalque et serti d'un diamant taillé en forme de tête de Coyote.

C'est joli, Maman, mais tu crois qu'une bague va nous aider ?

Essaie-la et tisse-toi à elle.

Je ne sais pas faire ça.

Demande à Coyote, il sait, lui. »

L'enfant demanda à son totem comment on se tisse à une bague et Coyote éclata de rire. « Lie-toi à ce focus, Shay ! », lui répondit-il amusé. Le petit chaman était réellement agacé par les taquineries de sa mère et de son totem mais il se calma et inséra son karma dans le beau telesma enchanté. Il l'activa et comprit qu'il s'agissait d'un focus de fixation de sort, contenant le sort détection des ennemis, puis armure astrale et armure physique au cas où. Ce cadeau était vraiment splendide et certainement très onéreux. A moins que Maman ne l'ai dérobé pour lui. Il alla se lover dans les bras chaleureux de sa mère en la remerciant pour ce magnifique cadeau.

Elle commença à faire la danse du voyageur et Shay put entendre des tam-tam dans son esprit. Il sentit son esprit s'envoler dans le plan astral. Il ne résista pas, il était toujours dans les bras de Maman. Dans le plan astral, Maman était superbe. Une nephelim nue éblouissante de magie. Maman était la plus belle, Shay en était sûr. Elle n'avait pas camouflé son aura et l'enfant fut époustouflé de voir le pouvoir de sa mère. Il vit aussi son collier, ses bagues, la griffe de Blaireau, et son poing américain en or. Il s'attarda ensuite sur sa propre aura. Il brillait beaucoup moins que maman, au moins deux fois moins intensément, et il fut surpris l'espace d'un instant de voir la bague à son doigt, lui qui était toujours intégralement nu dans ce plan.

Et puis il vit une sorte de faille dans l'espace astral, une sorte de trou dans le plan, donnant sur une forêt. Maman l'incita à la suivre à l'intérieur. Il s'exécuta.

Ils se retrouvèrent ensemble dans une clairière. Devant eux, se trouvaient un jeune elfe et une Night One. Shay se reconnut dans l'adolescent qui se tenait devant lui, et il vit que l'elfe noire était sa Maman. Ils étaient habillés comme des Sinserish, et sa mère portait un bandeau sur la tête, orné de huit plumes de paon. Son serre-tête, à lui, ne comprenait aucune plume.

« Nous voici sur le seuil, mon fils et ceux que tu vois en face de toi en sont les gardiens.

Que viens-tu faire ici, Shay Sword ?, demanda l'adolescent qui portait un badge de Telestrian Industries sur son complet veston Mortimer of London.

Je viens parler à Coyote, comme Maman me l'a demandé.

Es-ce ta mère, cette voleuse, qui te l'a ordonné, ou est-ce toi qui veux le rencontrer ?

Je veux le voir.

Et toi, Imoen Sword, alias Lulla Beebop, Esperanzia Libertad, paladine de Sean Laverty, perceuse des secrets de la Grande Loge Hermétique de France, toi qui a dérobé la griffe de Blaireau, que viens-tu faire ici ?, demanda la Night One portant l'habit des gangers appelés Razor Head.

J'accompagne mon fils dans sa découverte des voies de la magie.

Tu savais que son père allait être abattu et tu n'as rien fait, tu le savais, Shay ?, dit l'elfe noire.

C'est vrai, ce qu'elle dit, Maman ? , demanda l'enfant troublé.

Oui, mon fils, la divination était très claire, mais j'ai assuré ta protection par le biais de Sancho.

Elle a fait ça pour t'éviter trop de peine et parce que ça devait arriver, continua l'adolescent corporatiste.

Exactement, j'ai suivi l'avis de la Nature, vois-tu mon fils, sur le seuil, les vérités sont dites et si tu pars en quête avec des compagnons, tu sauras tout d'eux

– Vous pouvez entrer. », s'exclamèrent les deux gardiens simultanément. Et le monde s'écoula autour d'eux

Ils étaient maintenant dans une forêt majestueuse et au pied d'un chêne, symbole de Tir, Coyote était allongé en train se battre contre des mouches qui l'importunaient. Il aperçut Shay et lui demanda son aide. Maman lui expliqua qu'il était dans le lieu de la magie et qu'il devait utiliser un sort pour aider son totem à chasser les mouches. Du sort choisi dépendrait la suite de son initiation. Shay visualisa une moustiquaire entre son totem et les mouches et il lança ainsi une barrière physique qui les empêcha de passer. Coyote se leva et convia ses invités à le suivre plus loin, dans la clairière. Imoen en profita pour dérober furtivement un petit pendentif composé d'une touffe de poils que le grand esprit portait. Et elle le camoufla magiquement.

Ils arrivèrent dans ce petit rond d'herbe sans arbre. Il y avait là une table et trois chaises. Coyote s'installa et invita Shay et sa mère à prendre place en face de lui et commença à expliquer à l'enfant comment l'appeler à sa rescousse dans le monde physique. C'était là le lieu du Savoir, et l'enfant dut perpétrer la danse d'appel que son totem lui apprenait. Il y arriva très vite et il se retrouva seul, dans la petite chambre de son enfance, et il entendit des hommes défoncer la porte du squat pour tuer Papa. Shay était terrorisé. Il sortit de sa chambre pour assister de nouveau au drame et il comprit qu'il ne pouvait rien y faire. Il entendit de nouveau les deux voix dans son esprit. Celle de Coyote le Vengeur et celle de Coyote le Protecteur. Et il dut de nouveau choisir, ce qu'il fit sans hésiter.

Il réapparut dans la clairière et Maman était là, à se battre contre Coyote. Elle demanda à son fils de le bannir, ce que l'enfant ne voulut pas faire. Imoen lui demanda de lire son aura et d'utiliser ensuite la danse que son totem lui avait appris, car c'était là le lieu de l'Esprit et le jeune chaman devait y montrer sa capacité à l'invocation. Shay reconnut dans l'aura du Coyote le caractère du Vengeur et décida de le bannir, ce qu'il réussit grâce à la danse d'appel. Il expliqua à Maman ce qu'il avait vécu seul et elle lui répondit qu'il avait visité les lieux de la Peur et du Destin. Le monde s'écroula de nouveau et ils se retrouvèrent dans la salle du trône d'un grand palais. En face d'eux se tenaient deux sièges et Coyote et Raton Laveur étaient assis. Imoen dit à Shay que ce lieu était la Citadelle, symbole de la fin de la quête. Et Shay parla longuement à Coyote, qui lui offrit une plume de paon à mettre sur sa tête. Quant à Raton Laveur, il sourit à Imoen, pour avoir appliqué ses préceptes en dérobant la touffe de poils de Coyote.

Les deux grands chamans ouvrirent les yeux dans la grande loge médecine de Salem. Shay était maintenant initié et Imoen avait un nouveau focus. L'enfant avait appris la technique métamagique d'invocation majeure.


Ils se reposèrent tout un jour, Imoen préférant laisser à son fils un temps de repos suffisant pour la suite de son plan. Le jour suivant, elle le convia à la rejoindre dans sa loge. Elle passa la matinée à lui apprendre un rituel compliqué dans lequel il devrait jouer un rôle majeur. Puis elle saisit une dague d'onyx et entailla la paume de son fils ainsi que la sienne afin de mélanger leur sang. Assistés de Sancho, ils entamèrent une danse en se tenant la main et ils continuèrent de la sorte jusqu'à ce que le jour fût mort. A ce moment, le plan astral fut secoué d'une vague de mana bleu qui s'échangea entre les deux chamans, les liant comme une seule entité à jamais.

Ils se reposèrent encore et repartirent en quête tous les deux. Imoen avait pris avec eux trois mèches de cheveux. Le tout nouveau groupe magique passa les quatre jours suivants dans le monde des esprits et ils revinrent troublés, blessés et fatigués. Shay avait rapporté un kipou contenant la formule du Vrai Nom d'un très grand esprit.

Le lendemain, ils se rejoignirent dans le tipi de la Duchesse et le rituel métamagique de protection commença. Shay appela leur protecteur tandis qu'Imoen le lia aux échantillons qu'elle avait prélevés sur les frères Thorhammer quelques années plus tôt et qu'elle avait conservé magiquement depuis lors, au cas où ses vieux ennemis revenaient un jour à la charge. Après trois journées épuisantes de sorcellerie rituelle, les deux chamans surent qu'ils étaient maintenant à l'abri de ce genre de mésaventure. Et Shay put enfin se délecter du troisième épisode des aventures de Sukie Red-Flower.




Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Cette rubrique du site de l'elfe noir utilise des marques déposées et/ou des droits d’auteurs qui sont la propriété de Black Book Editions et de Catalyst Game Labs comme l’y autorisent les conditions d’utilisation de Black Book Editions. Cette rubrique n’est pas publiée par Black Book Editions ou Catalyst Game Labs et n’a pas reçu leur aval ni une quelconque approbation de leur part. Pour de plus amples informations sur Black Book Editions, consultez www.black-book-editions.fr