SDEN - Site de jeu de role
Accueil > SorCellerie > Aides de jeu > Métaphysique > [Métaphysique] Sources et puits, des auras extrêmes
Contribuer

SorCellerie

[Métaphysique] Sources et puits, des auras extrêmes

jeudi 4 juillet 2013, par rollytroll

La théorie de la dynamique "sources-puits", bien connue des écologistes, et qui décrit originellement la façon dont la qualité d’un habitat peut affecter la croissance d’une population et éventuellement provoquer son déclin, peut-être d’une façon originale récupérée pour expliquer voir amplifier les différences de niveau d’Essence existant entre les personnages, qu’ils soient joueurs ou non-joueurs.

Un peu de théorie magique

En théorie, les personnages non-joueurs sont considérés comme des personnages pré-héroïques, ils ont donc 15 pts de personnages à la création à répartir entre leurs attributs, ces mêmes points représentant également leur niveau maximal d’Essence.
L’Essence déterminant la brillance de leur aura.

Les personnages joueurs sont pour leur part soit des élus majeurs ayant des caractéristiques humaines "normales" et donc 15 pts d’attributs et d’essence (avant d’acheter le moindre avantage du type réserve d’essence accrue, bien sûr), soit des élus mineurs, un peu mieux lotis avec 20 pts d’essence, soit des profanes et des basts bénéficiant de 25 pts d’attributs et donc d’essence. En visualisant l’aura de quelqu’un, on se retrouve donc à les classer en trois groupes uniformes et sans surprise.

Hors, en lisant certaines descriptions de pouvoirs on peut découvrir un fait intéressant. Le niveau d’Essence des personnages, joueurs ou non, fluctue au long de la journée en fonction des émotions qui le traversent. Plus elles sont intenses, plus le personnage absorbe ou rejette d’Essence. Une situation de confort, de bonheur, voir le repos complet dans un lieu sécurisé, aide le personnage à reconstruire sa réserve, voir même à déborder d’énergie positive par la suite, qu’il peut communiquer à son entourage. <
Une situation de stress, de frayeur intense, de malaise, la maladie, le désespoir, la souffrance va l’amener à relâcher inopinément de l’Essence autour de lui. On comprend mieux pourquoi Spectres et Fantômes, friands de cette Essence, dont ils ont besoin pour se matérialiser, s’évertuent à effrayer leur victime.

Par extension, la théorie des sources et des puits professe un certain état de persistance. Quelqu’un qui enchaîne les événements malheureux et n’a jamais l’occasion de remplir sa jauge d’Essence au maximum, finira par voir le maximum de cette jauge diminuer. Une espèce d’effet-mémoire, similaire à celui des accumulateurs qui ne sont jamais vidés entièrement et finissent par ne plus se remplir au maximum de leur capacité. Ces personnes deviendraient des personnes sources et auraient une aura ternie d’un niveau d’essence plus faible que la moyenne de la population. A l’inverse, les personnes particulièrement aidées par la vie, pourrait pousser les limites et augmenter leur niveau maximum d’Essence. Voilà pour la théorie, voyons l’application dans le monde de SorCellerie.

Applications pratiques

L’apparition de la génération magique dans les années 1980, et la prolifération de porteurs du Don engendra des réactions inattendues dans le génome humain créant quelques curiosités génétiques. Parmi elles, on notera l’apparition de personnes "sources" et de personnes "puits".

Les sources

Une source est un être humain qui produit au niveau empathique un bruit blanc, un bruit de fond continu. D’une force variable, la source réémet en permanence et sans aucun contrôle autour d’elle, l’essence qu’elle attire naturellement vers elle. Une lecture d’aura montrera un halo flou, plus ou moins épais et brillant. La conséquence directe de ce bruit est une concentration de l’essence autour de cette personne, et un appauvrissement de l’essence ambiante un peu plus éloignée. Certains occultistes parlent de "points chauds", d’autres les appelles "candles" ou "sparkles" (bougies, car leur aura est toujours brillante, étincelle, car leur haut niveau d’essence déclenche toutes sortes d’effets magiques au contact avec certains objets ou lieux). Étrangement, ces êtres ont une tendance naturelle à attirer les êtres magiques et les événements sortant de l’ordinaire. Ne pouvant contrôler leur émission d’essence, les sources s’aventurent rarement à pratiquer la magie. Quand ils le font, il leur est difficile d’obtenir des effets fins, discrets et précis. Leur magie est de fait joyeuse, puissante et souvent pyrotechnique. Évidemment, les adeptes de la magie
chaotique/entropique, aiment fréquenter ce genre de personnes.

A l’extrême ces êtres humains sources deviennent des profanes puis, attirant l’attention de puissances supérieures, pourraient évoluer vers des êtres surnaturels mineurs voir majeurs.

Les puits

Un puits, au contraire, est un être humain qui absorbe naturellement au niveau empathique l’essence ambiante. Comme un véritable trou noir, on trouve très peu d’essence au contact de cette personne. Celle-ci semble le fuir et semble toujours plus concentrée à une certaine distance de cette personne. Une lecture d’aura montrera une zone morte ("dead zone") avec les conséquences que cela comporte (pas de magie possible au contact de cette personne, effets amoindris à proximité)... Certains occultistes les nomment "points froids", d’autres les nomment "extincteurs" (car ils peuvent éteindre voire tuer un objet ou un lieu magique). Ils sont naturellement mortels pour les êtres constitués de pure magie, et souvent pourchassés par ces derniers, via des êtres moins sensibles qu’eux à leur pouvoir. Ne pouvant "émettre d’essence", les puits ne pratiquent pas la magie. Et lorsqu’ils le font, elle leur demande énormément d’efforts, si bien qu’ils préféreront se concentrer sur un résultat fin et précis plutôt que sur une démonstration débordant d’énergie. Ils ont un don naturel pour dissimuler leur aura et passer inaperçu aux yeux des créatures surnaturelles. Ce sont souvent des êtres extrêmement rationnels (il leur est difficile de croire en une magie qui meurt à leur contact), peu sociaux, le genre à provoquer un froid en rentrant dans une pièce.

A l’extrême, ces êtres humains puits, pourraient devenir des fantômes, des vampires, des créatures surnaturelles qui perdent naturellement leur points d’Essence et ont besoin pour subsister d’absorber un peu de l’Essence des autres.



"Sources & Sinks"
Des sources et des puits



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.