SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Spacemaster > Aides de jeu > Sommeil et Détonateurs
Contribuer

Spacemaster

Sommeil et Détonateurs

storyline pour le setting d’Ekklesia

samedi 21 janvier 2006, par FX

Cette storyline pour SpaceMaster : Privateers se passe plusieurs années après la fin des événements relatés dans le livre de base. Pour une ambiance un peu moins ’loyale’...

" On s’apprétait à affronter les vermines de chattes impériales, mec. et là, le gros boum. Je ne sais même pas comment j’ai fait pour activer ma capsule de sauvetage. C’est fou, mec, je remonterai jamais dans un putain de zinc !"
- Un vétéran de la guerre.

Explosion quantique

287 YC. La guerre fait rage entre l’Empire Jeronien et la Commission Inter-Raciale (CIR). Paraxis gagne de nombreuses victoires contre les Corsaires et les armées régulières, et le moral des troupes de la CIR est bas. C’est à ce moment là que l’impensable se produit : tous les moteurs quantiques explosent en même temps dans l’univers. Une grande partie des forces armées spatiales disparait à cet instant.

Après l’horreur, l’incompréhension. Nouveau mystère scientifique, après les Kagoth mutants, la disparition des intelligences artificielles et la révolte de Paraxis, qui est d’abord pris pour une attaque formidablement puissante de l’ennemi. Mais les dispositifs de communication dispersent rapidement les doutes sur la victoire d’un camp ou d’un autre. S’ensuit hypothèses et théories de complots à l’échelle interplanétaire. Deux communautés scientifiques distinctes comme la CIR et l’Empire affectés en même temps relance les débats sur les Architectes et les coups de pouce qu’ils pourraient donner au Destin pour faire avancer l’Histoire dans un sens qui leur convient.

Les Oorts apportent finalement une réponse rationnelle : une modification brutale et universelle de certaines lois physiques associées aux théories quantiques, qui expliqueraient les dysfonctionnement rencontrés par tous les matériels utilisant la technologie quantique.

La guerre en sommeil

Le reste de l’année 287 est consacré au règlement des problèmes intérieurs et à la création de nouveaux vaisseaux.

Du côté de la CIR, l’économie est en plein effrondrement, et tous les vieux vaisseaux sont rachetés à prix d’or par les sociétés pour acheminer leur marchandises et poursuivre les contrats en cours. Peu après l’explication Oort, les Xatosians proposent un nouveau modèle de vaisseau qui mélange les plus complexes théories sur le voyage spatial et les études psioniques sur la manipulation temporelle. Bien que d’une rapidité très inférieure à celle proposée par les autres technologies, cette technologie fonctionne sans dépense de carburant. La présence d’un pilote psioniste est par contre nécessaire. Les vaisseaux atemporels sont tout de suite produits en masse par les corporations, désireuses de retrouver un trafic normal. Les Xatosians deviennent cette année là très écoutés à la commission, et débloquent des lois et des crédits en faveur des études psioniques. De leur côté, les oorts développent de nouveaux prototypes de moteurs quantiques adaptées aux modifications physiques qui se sont produites.

Du côté de l’Empire, il n’y a aucune explication fournie. La guerre est stoppée, avec la perte de très nombreux guerriers : c’est la défaite. L’Empereur entre dans une rage folle, et fait exécuter Paraxis en guise de catharsis au déshonneur profond qui vient de s’abattre sur la famille régnante. Le manque de solutions pour profiter du désarmement de la Commission ajoute encore à la frustration des Impériaux. Les Xatosians qui proposent leur technologie sont chassés ou exécutés, les arts psioniques étant très mal vus par les Jeroniens. Pendant que les scientifiques et nobles impériaux piétinent à trouver une solution, des insurrections éclatent, et la guerre civile se propage comme une traînée de poudre.

Pour faire face aux exigences, les deux armées ressortent les vieux chasseurs et vaisseaux d’antan, et recomposent des camps amputés de nombreux officiers de carrière morts dans l’accident galactique. Les efforts de guerre continuent, mais essentiellement pour consolider les défenses. Les deux camps sont au plus faible de leur force, mais aucun des deux n’a de possibilités de porter à ce moment le coup décisif de la victoire.

Evolution des deux camps

Nous sommes maintenant en 289. Les usines sortent enfin la nouvelle génération de vaisseaux à moteur quantique. Néanmoins, les volontaires pour les piloter sont peu nombreux. Les vaisseaux atemporels sont largement utilisés pour le commerce. L’Empire Jeronien, qui a du faire face au soulèvement de nombreuses planètes, consacre de nombreux efforts à ressouder son rayonnement intérieur, et ne possède plus de général capable de percer les défenses de la CIR comme Paraxis. Les kamikazes jeroniens et les raids menés avec des vieilles méthodes donnent toujours travail et fierté aux Corsaires, seul rempart intelligent de la défense des planètes libres.

Menace pour les uns, lumière pour les autres, la quête des artefacts des Architectes a repris, plus ou moins mus par l’espoir de comprendre enfin la véritable raison de cette explosion universelle. La baisse des échanges et des communications interplanétaires poussent les gouvernements locaux à se replier sur eux-mêmes, ce qui favorise la réémergence des religions. La défiance d’une certaine partie de la population pour la science et la chute de l’omniprésence militaire permet aux criminels de tout poil de faire plus facilement carrière.

C’est également en 289 que va naître les fidèles du Dieu Fourbe, une secte qui a l’ambition d’expliquer ce que font les Architectes et de contrer leurs actions.

P.-S.

Les complots de la secte du Dieu Fourbe constitue le thème central de la campagne Ekklesia, laquelle sera détaillée dans de prochains articles.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.