SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Star wars > Scénarios > Scénario version D20 > L’Espoir d’un renouveau
Contribuer

Star wars

L’Espoir d’un renouveau

lundi 28 mai 2007, par goethe

Un synopsis One Shot venu tout droit du OuJiDiRéPo et s’appuyant sur les mots clés :
- un ordinateur récalcitrant
- une fin héroique mais tragique
- une dernière chanson
- le mot vaporeux

Un synopsis One Shot s’appuyant sur les mots clés :
- un ordinateur récalcitrant
- une fin héroique mais tragique
- une dernière chanson
- le mot vaporeux

jouable à partir de l’an 10 avant la Bataille de Yavin, jusqu’à l’an 0

Introduction :

Les PJs ont été contraints de trouver refuge sur la mal famée Nar Shaddaa (lune de Nal Hutta, surnommée la « lune des contrebandiers, elle est considérée comme une petite Coruscant à cause de ses gratte-ciels et parce qu’il n’y reste que très peu de morceaux de terre ; cette lune possède un système de défense à canons à ions, ainsi qu’un système de bouclier magnétique entourant toute la planète, si bien que ceux qui désirent aller sur Nar Shaddaa doivent avoir un code d’accès, afin d’ouvrir temporairement une porte dans le bouclier et d’accéder à l’atmosphère), et doivent y réparer comme ils le peuvent leur vaisseau (endommagé il y a quelques semaines lors d’une bataille qui a failli très mal tourner), avec de surcroît les Rebelles qui les pressent de se présenter au plus vite dans l’une de leurs bases pour recevoir une mission des plus urgentes.

Un vieil ami de l’un des PJs leur offre donc (il s’agit plus du remboursement d’une dette de jeu...) son droïde mécanicien (assemblé à partir des morceaux de différents droïdes récupérés de ci de là), bizarre mais assez efficace, car les réparations avancent de façon prodigieuse dès lors qu’il se met à l’oeuvre.

Intrigue :


Les réparations à peine achevées, les PJs reçoivent un nouveau message de leur contact parmi les Rebelles, qui leur demande de se rendre au plus vite sur Togoria (planète verdoyante avec lacs et océans, où vivent les Togoriens, félins se tenant sur deux pattes et mesurant dans les trois mètres de hauteur, particulièrement talentueux dans l’art de la chasse et de la discrétion), pour convoyer un PNJ important / des armes.

En entendant ce message, le droïde mécanicien devient comme fou, s’agite dans tous les sens, et lorsque les PJs réussissent à le calmer, celui-ci délivre à la plus grande stupeur de tous un vieux message holographique conservé dans ses mémoires (récupérées sur un vieux droïde domestique), adressé par une femme, visiblement chevalier Jedi (elle a un sabre laser au côté) à son époux parti à la guerre.
Elle tient leur fils (âgé de quelques jours à peine) dans ses bras et lui chante en riant une berceuse, sa dernière chanson , car à ce moment précis, les Stormtrooper surgissent et massacrent tout le monde (les PJs assistent à un épisode du tristement célèbre massacre des Jedi aux quatre coins de la galaxie, suite à l’Ordre 66).
La femme a juste le temps de mettre son enfant à l’abri dans ce que les PJs peuvent identifier comme étant une capsule d’éjection, et de mourir le sabre à la main, pendant que la capsule du bébé est expulsée.
L’enregistrement du droïde s’arrête net, et la qualité est très mauvaise.

Néanmoins, en se le repassant, les PJs ont confirmation du lieu de la fin héroïque mais tragique de la femme : il s’agit bien de Togoria.

Justement la destination des PJs...

Résolution :

Pendant leur voyage, les PJs réalisent avec effroi qu’ils sont désormais hantés par la femme et un homme inconnu (sans doute son époux). Et ces fantômes vaporeux sauront convaincre les personnages de retrouver leur fils, s’ils ne le décident pas d’eux même.

Sur Togoria, avec l’aide du groupe de Rebelles locaux, ils localiseront la base abandonnée dans laquelle la femme a enregistré le message (à quelques jours de la base des Rebelles, au milieu de la forêt), et en réactivant et interrogeant péniblement l’ordinateur récalcitrant (ce sera possible en connectant le droïde mécanicien, sa mémoire de droïde domestique fonctionnera comme une clé) qui a piloté l’éjection de la capsule, ils auront connaissance de sa destination, la très éloignée Aquilaris (planète essentiellement aquatique, bien que certaines îles apparaissent parfois à la surface, et dont la capitale est construite sur un vaisseau flottant ; Aquilaris un grande productrice de pétrole, d’uranium, et bien-sûr, d’eau, ainsi que le quatrième exportateur de sel dans la galaxie ; enfin, elle a l’honneur d’être une co-organisatrice des tournois de courses de modules).

L’objectif des PJs est désormais de retrouver l’enfant, qui depuis a du bien grandir...

Retrouveront-ils sa trace sur cette planète aquatique, parmi les autochtones (peut être le repèreront-ils à l’occasion d’une course de module) ? Sera t’il encore vivant ?

Remarqueront-ils à temps le vieux général Impérial et ses Stormtrooper qui les talonnent, s’étant enfin mis en chasse après avoir attendu toutes ces années que l’ordinateur de la base Jedi soit réactivé et émette de nouveau un signal ?

Les PJs trouveront-ils l’enfant avant eux ?

Et surtout, l’enfant sera t’il sensible à la Force, et auquel cas, quel côté choisira t’il ?

P.-S.

Le OuJiDiRéPo se trouve ici !



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.