SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Supra > Aides de jeu > Kalidhia : le monde > Géographie et Cartothèque > La province d’Asminia et sa capitale Havéna
Contribuer

Supra

La province d’Asminia et sa capitale Havéna

mardi 6 juin 2006, par enameril

Position : nord-ouest du continent.

Importance politique : modeste

Importance économique : modeste

Population principale : Humains sang-mêlés

Position : nord-ouest du continent.

Importance politique : modeste

Importance économique : modeste

Population principale : Humains sang-mêlés

La première chose dont se rappellent les voyageurs qui ont emprunté les chemins de cette province, c’est l’humidité et la pluie. Il s’agit en effet de la zone la plus pluvieuse de Kalidhia, mis à part peut-être le flanc Est de la Chaîne de l’épée d’ivoire. Asminia est pourtant une terre de contraste puisque cette province compte aussi un golfe avec un climat presque méditerranéen ou fument encore quelques volcans, ou bien des vastes plaines froides et des déserts de pierre au Nord.

- Climat : Tempéré océanique pluvieux au sud et en bord de mer. Sec et froid dans la partie nord de la province (steppes Inuïts).

- Paysage classique : des bocages marqués de petites vallées avec des champs, de très nombreux petits bois et de petits marécages.

- Population : Principalement humaine mais avec une proportion notable de nains. Les steppes du nord sont occupées par les Inuïts, un assemblage de peuples où se mélangent les caractéristiques des mongols et des eskimos.

- Villes importantes : Havéna (Capitale, 140 000 hab.), Vitéllia (110 000 hab.), Ondrian (70 000 hab.), Tuluk (10 000 ? hab.), Asamine (5 000 hab.), Vis-Nikaerd (3000 hab).

- Architecture classique : maisons simples à pan de bois et toit de chaumes. Les différents bâtiments sont souvent disposés de façon à entourer une cour carrée, le portail d’entrée étant surmonté soit d’un pigeonnier soit d’une tour de guet. Suivant les régions, les soubassements des habitations sont en pierre ou en briques noires.

- Capitale : Havénaou Hémèra si vous voulez utiliser un terme spécifique à ce jeu. Directement issue du monde de l’œil noir, Havéna est une ville qui fut très bien décrite (dans une boite de jeu du même nom). Pour plus de simplicité, l’Havéna de Kalidhia reprend la même organisation que la cité d’origine ainsi que quelques éléments de son background. Mais divers changements ont été réalisés au niveau du background.

Style : Havéna fut à demi-détruite par un raz-de-marée qui ravagea toute la partie Ouest de la cité. La vague destructrice fut arrêtée par au niveau du temple d’An-Traa, le dieu élémentaire de l’eau. Il y a donc deux parties dans la cité : l’Ouest (la vieille ville), et l’Est (la ville nouvelle). Dans l’ancienne cité, les habitations sont serrées, les rues étroites sauf quand il s’agit des grandes artères. Les maisons penchent parfois jusqu’à ce toucher. Par contre dans la ville nouvelle, les rues sont plus larges et quasiment rectilignes, les maisons sont plus grandes et les jardins sont nombreux.

Administration : Le prince Elbéron est souvent présenté comme quelqu’un de juste et près du peuple, mais en réalité cette réputation est surtout liée à sa façon de gérer sa cité et sa province. En effet, Elbéron dirige le conseil et possède le pouvoir décisionnel, mais il laisse une grande liberté de parole aux représentants des guildes qui sont les véritables gérants de la province.

Coutumes locales :
- L’usage limité de la magie : le raz-de-marée qui rava-gea la cité n’était pas d’origine naturelle et les survivants de l’Ordre des Princes-Sorciers furent accusés de cet acte maléfique. La magie fut donc longtemps interdite dans Havéna et même à l’époque de jeu, celle-ci reste très mal vue par les autorités locales et surtout par les habitants de la ville. Tout Mage ou personne douée de pouvoirs magiques non divins doit donc se faire enregistrer auprès des archives de l’hôtel de ville. Et l’usage de la magie profane est limité aux lieux privés : il est interdit de pratiquer de la magie dans les lieux publics (y compris dans la rue).
- Les tritons : la rumeur populaire raconte que les hom-mes poissons, qu’on voit parfois le long des côtes ou dans les aquariums des foires utiliseraient certains anciens réseaux d’égouts pour venir jusqu’au centre d’Havéna. On ne sait pas vraiment jusqu’ou cette rumeur est vrai mais tout le monde en ville affirme connaître quelqu’un qui aurait vu ces tritons humanoïdes nager dans les caves de l’ancienne ville noyée.

- Autres villes importantes :
- Vitéllia : seconde ville de la province, Vitéllia n’a jamais connu le destin flamboyant et tragique de sa voisine. Il s’agit plutôt d’une cité assez tranquille, sans murailles et aux habitations parfois très éloignées les unes des autres. Les habitants pratiquent surtout l’agriculture et le commerce et l’ambiance n’est pas sans rappeler le Lamédon tout proche. Une forte proportion de nains et d’artisans travaillant le fer est toutefois à noter.
- Ondrian : parfois considérée comme la grande ville du nord-ouest de Kalidhia, Ondrian était le principal port commerçant avec Hystanoï avant la guerre qui opposa ses habitants à l’empire. Désormais la ville est le terminus des routes commerciales mariti-mes et se retrouve un peu à l’écart du monde.
- Tuluk : ville principalement peuplée de d’Inuïts, le peuple nomade du nord, Tuluk est une ville très dépaysante pour les voyageurs. La plupart des habitations sont en bois et en peaux à la façon des yourtes, mais certaines, notamment celles des familles résidentes depuis plusieurs générations, sont en pierres massives. Le chef de la cité se fait nommer le Khan et à souvent tendance à se considèrer comme indépendant par rapport au prince d’Havéna.
- Asamine : parfois nommée la cité verte, Asamine doit son surnom à la mousse qui tend à pousser sur tous les toits et murs de ce secteur, très humide de Kalidhia. Composée d’environ moitié d’humains et moitié de nains, la ville fut la plus dernière acquisition de la province humaine avant la stabilisation des frontières.
- Vis-Nikaerd : ville du nord, anciennement contrôlée par un Prince-sorcier, Vis, comme ses habitants l’appellent a connu des heures glorieuses. Mais désormais, avec le dérèglement progressif du micro-climat magique tempéré que le mage avait instauré sur sa cité, la ville à plutôt tendant à perdre des habitants qu’à se développer. A moitié en ruines et délaissées, le centre-ville sert de carrière pour les habitants et de terrain de jeu pour les aventuriers en quête d’espaces pas trop dangereux à explorer.

Ces informations, sans les cartes, sont reprises dans le document à télécharger : Les provinces de Kalidhia qui figure dans l’article : La géographie de Kalidhia



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.