SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Supra > Aides de jeu > Kalidhia : le monde > Géographie et Cartothèque > La province de Paléon et sa capitale Dal-Itmir
Contribuer

Supra

La province de Paléon et sa capitale Dal-Itmir

mercredi 10 janvier 2007, par enameril

Position : nord-est du continent.

Importance politique : majeure

Importance économique : moyenne

Population principale : Humains (nombreuses minorités + sang-Mêlés)

Position : nord-est du continent.

Importance politique : majeure

Importance économique : moyenne

Population principale : Humains (nombreuses minorités + sang-Mêlés)

Le Paléon est une province très contrastée au niveau paysages mais aussi car elle regroupe des peuples aux modes de vie différents. Les habitants de sa capitale sont sophistiqués à l’extrême tandis que les paléoniens des montagnes comptent presque autant de barbares et de sauvages que la province d’Ered-Dur.

- Climat : Dans la plaine de l’est de la province, le climat et continental à l’image du pays nain tout proche. Le climat peut aussi être véritablement étouffant en été. Les marais et l’ensemble des plaines de la partie orientale de la province sont par contre très humides et durant certains mois, ils sont baignés en permanence d’une épaisse couche de brouillard. Il ne faut pas oublier non plus, le climat montagnard très présent car cette province possède les plus hautes montagnes du monde.

- Paysage classique : Grandes plaines s’étendant à perte de vue ou côtoyant des pics enneigés, ou bien, montagnes et hautes montagnes couvertes de forêts de conifères.

- Population : Les humains sont la population dominante de la province (75%) et de très nombreux peuples ou tribus humaines sont encore présente dans le secteur qui vit leur arrivée il y a quelques millénaires. On peut ainsi rencontrer en Paléon de nombreux Eréniens, Inuïts, mais aussi des Archéens et même quelques groupes ethniques plus rares comme les Hunénés qui furent proches des Targiens ou les Scandins, une minorité ethnique très liée à Eurëyde le dieu de l’artisanat humain. La province compte aussi une importante proportion de nains (un peu plus de 15%) tandis que les elfes et ½ elfes y sont plutôt rares (moins de 5%). Les demis-orks sont relativement abondants (environ 5%) et sont plutôt bien intégrés et tolérés.

- Villes importantes : Dal-Itmir (Capitale, 210 000 hab.), Calvanta (80 000 hab.), Ismaï (25 000 hab.), Ulimard (6 000 hab.) + ruines de Shal-Idmir (250 habitants ?).

- Architecture classique : Les maisons du Paléon sont souvent entièrement construites en pierre de taille sciées ou taillées avec des toits à pente forte couverts d’ardoises ou de lattes de bois. Elles comptent en général un étage et une dépendance pour stocker le bois. Les habitations troglodytes sont aussi très nombreuses.

- Capitale : Dal-Itmir

Style : La cité se construite en terrasse de part et d’autres d’une crête rocheuse. Dans sa partie supérieure aplanie, des grandes places côtoient d’immenses palais et des temples, habitations ou refuges souterrains. Sur les terrasses intermédiaires, les maisons sont très anciennes, de petite taille et serrées les unes contre les autres tandis que de part et d’autres des rares grandes avenues qui portent le nom de rampes serpentent des centaines de petites ruelles généralement sombres. La butte elle-même est truffée de galeries de souterrains dont certains servent de cave, de cellier ou de nécropole. Les légendes racontent que le monde souterrain de Dal-Itmir est plus étendu que la ville elle-même et qu’il s’enfonce en dessous de la montagne ainsi qu’au plus profond du sous-sol.

Administration : La ville est gouvernée par un conseil de nobles issu des plus anciennes familles humaines de Kalidhia, ce conseil est présidé et dirigé par le prince de la ville, qui à l’époque de jeu est le Prince Gestar de Dal. Ce vieil homme intelligent et calculateur à la particularité d’être un mage reconnu et réputé, ce qui lui cause quelques problèmes dans ses relations avec l’empereur et Kéda-lion, mais qui à Dal-Itmir est très bien accepté.

Coutumes locales :
- Les souterrains de Dal-Itmir : tous les habitants de la cité ont un jour tenté l’aventure d’aller explorer une partie des souter-rains de la ville. Il faut d’ire qu’il existe des milliers d’accès aux sous-sols de la ville et parfois certaines portes donnant sur la rue sont tout simplement des accès à peine dissimulés ou surveillés. Pour les enfants, l’exploration consiste généralement juste à aller un peu sous terre, de visiter une ou deux caves et de remonter rapidement après s’être fait un peu peur. Pour les adolescents, le jeu est un peu plus sérieux et il consiste à s’aventurer de plus en plus profondément pour mesurer son courage (ou sa bétise), la rencontre d’un mort vivant errant ou d’une patrouille de gardes de cristal mettant en général fin à l’expédition. Enfin, pour les adultes et les aventuriers, la visite des souterrains est souvent synonyme de curiosité ou de cupidité, car il est connu que les niveaux les plus profonds regorgent de tombes anciennes et de trésors divers.
- Le culte de la magie profane : La ville de Dal-Itmir et la province de Paléon sont les berceaux de la magie profane et les mages y sont très bien tolérés. La capitale compte deux assemblées de magie et avant la révolte des Paladins contre la tyrannie des Princ-Sorciers, la cité et ses mages dirigeaient l’ensemble des provinces humaines. Les habitants de Dal-Itmir ont conservé de cette époque une profonde crainte mais aussi un certain respect envers les mages et ceux-ci peuvent pratiquer leur art sans qu’on leur pose trop de question ou de problèmes.
- Les détrousseurs des mille-escaliers : Dans les bas-quartiers et dans les rampes de la cité, de petits groupes détrous-seurs spécialisés ont développé toute une panoplie de techniques spécifiques. En effet, ils utilisent les nombreuses pentes ou esca-liers pour mieux dévaliser leurs victimes, les faisant tomber puis glisser ou rouler dans le long des pans inclinés ou lâchant sur eux des barils du haut des escaliers pour ensuite dévaliser les personnes assommées par la dégringolade.

- Autres villes importantes :
- Calvanta : port tempéré de la côte est de Kalidhia, Calvanta est la seule cité importante du Paléon à être au bord du grand océan. Elle est donc un lieu privilégié d’échanges avec Kédalion. C’est une ville quasiment exclusivement peuplée d’humains et de métis (1/2 elfes et ½ orks) où les minorités ethniques humaines très présentes et organisées en quartiers ou regroupées autour d’une rue, d’une place, etc. Cela donne à la ville un aspect de mosaïque qui peut être très déroutant pour les étrangers d’autant plus que suivant les groupes ethniques, le territoire d’une minorité peut correspondre à ¼ de la ville ou au contraire à seulement 2-3 maisons de part et d’autres d’une petite fontaine.
- Ismaï : cette ville montagnarde a longtemps été la tête de pont du Pays humain vers le nord. Suivant les auteurs, Ismaï aurait été bâtie par les elfes, les humains ou même par les orks. Mais il est surtout probable qu’il s’agit en réalité d’un simple poste frontière, devenu garnison et village puis petite ville. Et bloquée entre sa muraille et ses falaises, la cité n’a pas vraiment de possibilités pour se déve-lopper plus.
- Ulimard : ce village de pêcheurs du nord du Paléon et plutôt connu pour sa spécialité : la chasse à la baleine. En effet, les petits hommes trapus de l’ancien peuple des Ulimar, qui ont donné leur nom à la ville, sont les seuls de Kalidhia à avoir développé cette pêche. Ils sont aussi les seuls à accepter de prendre le risque d’aller chasser la baleine à bord de petites embarcations mixtes, voiles et rames et à s’aventurer avec ces petites embarcations parfois très loin au large.
- Shal-Idmir (ruines) : il s’agit des ruines de la première ville fondée par les humains après leur arrivée par bateaux. La cité, immense fut construite à l’aide des dieux dans le cœur d’un méandre du fleuve qui serpente paresseusement dans la plaine orientale du Paléon. La cité fut attaquée par les peaux vertes ce qui déclencha l’entrée en guerre des humains aux côtés des elfes. Puis, la plaine humide devenant de plus en plus marécageuse, les restes de la cité furent abandonnés au profit des terres nouvellement obtenues (avec la construction de Dal-Itmir).

Ces informations, sans les cartes, sont reprises dans le document à télécharger : Les provinces de Kalidhia qui figure dans l’article : La géographie de Kalidhia



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.