SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Supra > Aides de jeu > Supra : les règles > 3.4/ L’alchimie, les alchimistes et apothicaires
Contribuer

Supra

3.4/ L’alchimie, les alchimistes et apothicaires

samedi 5 mars 2011, par enameril

Ce chapitre présente les bases des différents arts alchimiques version Supra ainsi que divers rituels et quelques recettes.

L’alchimie regroupe la magie de la transformation de la matière, l’emploi des runes, la fabrication d’objets magiques, l’art des potions ou de la fabrication de golems. C’est une magie très ancienne qui existait avant l’apparition des ordres de magiciens et qui possède une aura de respectabilité que n’ont pas les mages-gris.

Les alchimistes

Les alchimistes sont dotés d’une forme peu aboutie du don de la magie, magie qu’ils n’ont pas la capacité de l’exprimer sans avoir recours à la transformation de matières pré-existantes. Une bonne partie d’entre eux ne peuvent pas devenir mage et lancer de réels sortilèges. A l’inverse, en théorie, tout mage capable de manipuler le fluide brut et de lancer des sortilèges serait capable d’apprendre l’alchimie (mais cela n’est que rarement vrai tant cet art prend du temps à maîtriser et surtout à pratiquer).

Les assemblées d’Alchimistes

Alors que seuls les mages gris ont le droit d’apprendre et de pratiquer légalement la magie sur Kalidhia, les alchimistes peuvent être formés et pratiquer leur art de très nombreuses façons : seuls, au sein d’une assemblée de magie, au sein d’un temple, au sein d’une guilde. L’assemblée des alchimiste est d’ailleurs indépendante de la guilde des magiciens et elle est beaucoup plus ancienne que l’ordre des Mages-gris.
- L’assemblée des Alchimistes : crée il y a plus de 5000 ans par les alchimistes de Daïn, afin de marquer une certaine autonomie par rapport au clergé de Guérimm, l’assemblée des Alchimistes à néanmoins son siège dans la capitale des nains. Les alchimistes travaillent la matière et sont capable de l’enchanter et de la transformer. Ils savent créer des objets magiques et de graver des runes. Certains, mais nettement plus rares savent aussi fabriquer des golems. L’assemblée des alchimistes est rattachée à la guilde des artisans.
- L’assemblée des Apothicaires : presque aussi vieille que l’arrivée des peuples humains sur Kalidhia, l’assemblée des apothicaires regroupe des alchimistes spécialisés dans la fabrication de potions, baumes et médicaments. L’assemblée des apothicaires est rattachée à la guilde des soigneurs et son siège se situe à Elvénion.

Depuis la création des ordres de Mages, la place des alchimistes dans la société Kalidhienne est régulièrement discutée, généralement par les mages, qui voudrait bien les intégrer totalement dans leur ordre. Mais les autres guildes, nettement plus anciennes, ont toujours eut gain de cause à ce sujet et jusqu’à l’époque de jeu, les alchimistes ne sont pas considérés comme des mages, mais comme des travailleurs spécialisés (soit membre de la guilde des artisans, soit membres de la guilde des soigneurs). Lors de l’époque des princes-Sorciers, les alchimistes ont peu fait parler d’eux en mal et les guildes ne leur ont pas retiré leur soutien. Et désormais avec l’avènement des mages-gris, l’ordre semble avoir compris cet état de fait et n’essaie pas, ou en tout cas, pas de façon franche, d’intégrer les alchimistes à son système. Seules quelques guildes forment de bons alchimistes, les autres les considèrent comme des confrères de moindre puissance et se contentent de faire appel à leurs services quand le besoin s’en fait sentir.

Qualité de la formation en alchimie au sein des assemblées de magie

A côté de l’enseignement en Alchimie dispensé par les assemblées de magie, il est aussi possible de faire son apprentissage, puis sa formation au sein des maisons des assemblées (une maison par capitale de province + une parfois dans certaines villes secondaires notamment au pays nain). L’enseignement donné dans les guildes est très différent de celui donné dans les assemblées de mages car les alchimistes ne développent aucun réel talent de magie, mais à l’inverse, ils apprennent à faire des potions, onguents utiles à tous et à travailler vite et bien (alors que cette notion de productivité est absente des cours au sein des assemblées de magie).
La formation d’un alchimiste est longue, on considère qu’un apprenti qui commence à l’age de 8-10 ans, devient alchimiste vers 30-35 ans seulement. Et généralement ce n’est qu’après 50 ans qu’il devient un expert ou un maître capable d’ouvrir sa propre échoppe. C’est sans doute pour cela que l’art de l’alchimie rebute souvent les humains, dont la faible espérance de vie (environ 60 ans) ne laisse pas assez de temps pour leur permettre d’atteindre une grande maîtrise.

Les arts alchimiques

L’alchimie se partage en différents arts :
- L’art de l’enchantement
- L’art des runes et des glyphes
- L’art des potions et des onguents
- L’art de la création d’objet
Et le moins connu de tous : l’art des golems
Pour chacun de ces arts, l’alchimiste devra progresser de façon différenciée et atteindre tour à tour les différents grades de puissance (Pu1 : apprenti, Pu2 : mage novice, Pu3 : mage, Pu4 : mage initié, Pu5 : maître mage). Il est donc rare de voir un alchimiste exceller dans tous les arts de la discipline.

Pour plus d’informations sur ces arts alchimiques, pour avoir le détail des rituels, recettes et beaucoup d’autres informations encore, se reporter au fichier à télécharger.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.