SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Unknown armies > Aides de jeu > Personnages > Robert Legret, irascimancien du quotidien
Contribuer

Unknown armies

Robert Legret, irascimancien du quotidien

mercredi 12 avril 2006

Robert Legret n’a pas la vie facile. Pas facile, ni même excitante. Il n’a pas été gâté par la nature : chétif, petit, plutôt moche, mais pas assez pour se faire remarquer. Un peu myope, en plus. Né de parents ouvriers de la banlieue nord, il aurait aimé être bon en math mais n’en a jamais eu le courage. Il a alors passé un concours de fonctionnaire qui l’a enterré à la mairie d’Aubervilliers et s’est marié avec Sandrine. Avec elle il a eu un caniche, Kiki.

Coincé entre un chef qui s’inspire des pires méthodes de Staline, et une femme qui est Staline (ou au moins une réincarnation), Robert encaisse comme il peut. Et il peut encaisser, Robert. C’est sa fierté. Il peut tout encaisser, les humiliations quotidiennes, les engeulades de son chef, les beuglades perpétuelles de sa femme, les aboiements hystériques de Kiki. A chaque fois il prend, il assume, et il se sent fort. Heureusement, il y a le Parc des Princes et le foot. Robert a son abonnement et ne rate aucun match du PSG. Il a son écharpe. Qu’est-ce qui a bien pu l’amener là ? Il ne s’en souviens plus trop. Il n’avait jamais aimé le foot auparavant, et, encore aujourd’hui, le jeu ne l’intéresse pas plus que ça. Ce qu’il aime, c’est le club des supporters. Des vrais, pas les Supras d’Auteuil, mais les Ultras, de Boulogne. Il sent l’énergie qui émane d’eux, quand ils crient, quand ils hurlent. Il les suit de près, les plus excités, surtout quand ils ont bu. Tôt ou tard, ça bastonne, avec les supporters de l’autre équipe, entre mecs bourrés, ou juste avec des types qui passent au mauvais endroit, au mauvais moment, avec le mauvais teint de peau. Alors Robert s’en mèle. Dans ces moments électriques, il sait mieux que personne saisir les mots justes qui font basculer une dispute en rixe sanglante. Et souvent ça tourne mal. Pour les autres, pas pour Robert. Il ne sait pas bien se batre, mais il sait faire ressurgir la colère qui est en lui, et avec elle, il fait mal. Très mal. Alors il va mieux, et peut rentrer chez lui pour encaisser à nouveau.

Un jour, Robert le sait, il aura le courage. Le courage de faire un truc énorme, au stade. Il ne sait pas encore quoi exactement. Tuer un joueur au beau milieu de la pelouse ? Tuer Zidane au beau milieu de la pelouse ? Ca, c’est son grand fantasme. Alors, il sentira la colère, la colère de tout le Stade contre lui. 50000 supporters en colère, envahissant le pelouse, ça doit donner ! Et il aura le Pouvoir. Il fera fondre le cerveau de son crétin de chef. Il fera péter les boyaux de sa conne de femme. Et il s’occupera de Kiki personnellement, à mains nues. Tout le monde saura alors qui est le plus fort... Mais, en attendant, ya les courses à faire.

Robert est une personne discrète, renfermée (ses voisins diraient « un peu réservé mais très poli »), mais qui cache un monstre de frustration. C’est assez caractéristique des irascimanciens, il a deux facettes : l’une calme et maîtrisée, l’autre explosive qui se dévoile par moment. Robert à la conviction de n’exister que par et pour la colère. Toutes ses relations avec les autres sont basées sur cette colère :
- Lorsqu’il endure celle des autres. Il a alors l’impression que ça le rend plus fort. De fait, il gagne des charges, même s’il n’appelle pas ça comme ça.
- Lorsqu’il libère son ressentiment, ce qui lui donne sa sensation d’excercer sa domination en dépensant des charges.

Grâce à son côté timide et endurant, il respecte naturellement les tabous (ne pas exprimer sa colère). C’est presque plus qu’une conviction : c’est sa raison de (sur)vivre et c’est, selon lui, la manière dont tourne le monde et la société. Bref, c’est quelqu’un d’assez normal, mis à part qu’il peut manipuler la réalité cosmique pour satisfaire ses rancoeurs mesquines. Robert ignore tout de la nature de ses pouvoirs, et lui révéler peut être une chance de le "sauver". S’il prend conscience de la maîtrise qu’il a de la réalité, donc de son propre destin, il se rendra compte qu’il ne dépend en aucune manière des individus agressifs qu’ils côtoient et cela peut le guérir de sa frustration maladive. Sans doute, alors, apprendra-t-il à canaliser son pouvoir et à l’utiliser de façon plus efficace. Sera-t-il celui qui prendra la tête d’une révolte contre l’environnement injuste qu’il a toujours subi ? Ou sombrera-t-il définitivement dans une xénophobie meutrière ?

Personnalité : discret mais rancunier.
Obsession : oser montrer qui est vraiment le plus fort.
Passions :
- Stimulus de Rage : se faire blesser physiquement
- Stimulus de Peur : ne pas pouvoir encaisser (Impuissance)
- Stimulus de Noblesse : rendre service sans qu’on lui demande rien

Corps : 30 (maigrichon)
Vitesse : 55 (vif)
Esprit : 60 (aiguisé)
Âme : 65 (blindé à l’intérieur)

Compétences :
- Corps : Education physique 15%, se débattre 25%
- Vitesse : Initiative 30%, Esquiver 20%, Conduire 15%, Réflexes d’écureuil 15%
- Esprit : Passer inaperçu 35%, Education 30% , Remarquer 15%
- Âme : Irascimancy 50%, Insulter 30%, Prendre sur lui 40%

Echelle de Folie :
- Violence : 3E/0F
- Surnaturel : 0E/0F
- Impuissance : 3E/1F
- Solitude : 1E/0F
- Soi : 0E/0F



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.