SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Vampire : la mascarade > Aides de jeu > Les Indépendants > Assamite
Contribuer

Vampire : la mascarade

Assamite

jeudi 19 janvier 2006, par MaëL

Surnom : Assassins

Des étendues désertiques de l’Orient sont arrivés les Assamites, et ils ont apporté avec eux des miasmes de terreur. Les Assamites sont connus des Vampires comme un Clan d’assassin, travaillant pour ceux qui y mettent le prix. Le prix qu’ils demandent en échange de leurs services est la Vitae d’autres Vampires ; pour les Assamites, la diablerie est le plus grand des sacrements.

Les Assamites essayent de se tenir hors des machinations de la Camarilla et du Sabbat, travaillant pour l’un ou l’autre camp, voire les deux, pour atteindre leurs propres buts. Ils circulent librement dans les villes, contrôlées par les Sectes. Les autres Vampires les trouvent très utiles pour se débarrasser d’un rival, participer à une chasse au sang, supprimer des infants indésirables et infiltrer les bases de pouvoir de l’ennemi. Toutefois, les Assamites forment rarement de vraies alliances avec d’autres Vampires, les considérant comme inférieurs. Contrairement aux autres Clans, les Assamites ne prétendent pas avoir un Fondateur de la Troisième Génération. Ils croient que leur Fondateur appartenait à la Deuxième Génération, et que donc tous les autres Caïnites ne sont que de pâles copies d’eux-mêmes.

Durant les nuits précédant la fondation de la Camarilla et du Sabbat, les Assamites pratiquaient de façon intensive les Diableries, cherchant à se rapprocher toujours d’avantage de "L’Unique", comme ils appellent leur Fondateur mythique. Après la Grande Révolte Anarch, le Sabbat et la Camarilla s’organisant, de nombreux puissants anciens trouvèrent inacceptable que des Assassins cannibales se cachent parmi leurs rangs. Chargeant les Tremeres de maudire les Assamites, la Camarilla plaça un interdit sur le clan, qui empêchait ses membres de consommer de la Vitae d’autres Vampires. Incapables de faire face au front uni de la Camarilla, les Assamites se soumirent à cette infamie, les rares qui s’y refusèrent se cachèrent et rejoignirent le Sabbat.

Ceux qui fréquentent régulièrement les Assamites ont ressenti un grand changement dans le Clan. Le signe le plus flagrant est la récente levée de la malédiction des Tremeres. Libéré de l’interdit mystique qui l’empêchait de pratiquer des Diableries, le Clan a lancé une grande campagne de meurtres et de cannibalisme. Les Assamites tuent à présent les autres Vampires sans avertissement et sans contrat. Le Clans dans son ensemble est devenu plus agressif. Alors qu’autrefois les Assamites annulaient un contrat sur une victime ayant vaincu son assassin, le Clan pourchasse à présent cette victime, et souvent avec une ferveur redoublée. De même, les Assamites ne respectent plus l’antique coutume de la dîme au Sire. En ces nuits de Géhenne imminente, il n’y a plus de place pour les Assamites qui se reposent sur leurs lauriers.

Ce que veulent précisément les Assamites est un mystère. Certainement, ils ont développé leurs muscles dans l’arène physique et politique, et des agents cachés du Clan se sont dévoilés dans des villes où les Vampires dominants étaient devenus paresseux ou arrogants. Leurs Forteresses dans les ville de l’Inde et du Moyen-Orient sont bien plus puissantes que ce que pensaient les autres Clans. Alors que les Vampires voyaient autrefois les Assamites comme d’honorables (C’est-à-dire relativement inoffensifs) et utiles fonctionnaires, ils ont appris aujourd’hui à les craindre.

Sectes : Les Assamites méprisent autant la Camarilla que le Sabbat. Certains Assamites sont cependant membres du Sabbat, et de très rares sont éparpillés dans la Camarilla.

Apparence : Les Assamites s’habillent avec goût mais de façon pratique. Un nez aquilin, des cheveux sombres et fins, un corps gracieux sont les caractéristiques les plus communes, bien que les membres africains aient évidemment un type plus nubien. Récemment, un certain nombre d’Occidentaux ont été introduits dans le Clan, mais ils restent très minoritaires. Ces individus peuvent ressembler à n’importe qui, puisqu’ils sont choisis pour leur compétence, et non leur apparence. Enfin, la peau des Assamites s’assombrit avec l’âge (contrairement aux autres Vampires, qui deviennent de plus en plus pâles) ; les Assamites très anciens ont quasiment un teint d’ébène.

Refuge : La plupart des Anciens du Clan s’installent à Alamut, la Forteresse du clan située au sommet d’une montagne quelque part en Turquie. Les Nouveau-nés et ceux qui sont en service actif choisissent des refuges isolés et inaccessibles, pour éviter tout visiteur indésirable.

Background : De nombreux Fida’i (Apprenti Assamite venant de recevoir l’Étreinte) viennent d’Asie Mineure ou d’Afrique du Nord. La plupart des membres ont été impliqués dans des meurtres, basses oeuvres ou activités terroristes de leur vivant, bien que cela soit moins vrai pour la lignée des Vizirs. Récemment, le Clan a donné l’Étreinte à de nombreux nouveaux-nés Occidentaux, parmi les soldats, criminels et membres de gangs.

Création de Personnage : Les Assamites favorisent les attributs physiques, les attributs mentaux venant en second. Les Assassins choisissent de façon équivalente les compétences et les talents. Ils ont généralement une nature et une attitude similaires, la dissimulation n’étant pas leur style, mais elles sont rarement identiques. Des historiques répandus sont Mentor, Contacts et, bien sûr, Génération.

Disciplines : Célérité, Occultation, Quietus

Faiblesse : Ayant récemment levé la malédiction des Tremeres, les Assamites ont retrouvé leur goût pour la Vitae, en particulier celle des Vampires. Contraint de survivre grâce à des potions de sang alchimiques durant une bonne part de son histoire moderne, le Clan est facilement sujet à de la dépendance envers le sang d’un Vampire en particulier. Chaque fois qu’un Assamite boit ou même goûte le sang d’un autre Vampire, il doit réussir un jet de maîtrise de soi (difficulté égale au nombre de points de sang ingérés +3). Si le jet est raté, il devient dépendant, et doit faire un autre jet de maîtrise de soi au prochain contact avec la Vitae dudit Vampire. Un nouvel échec entraîne l’Assamite dans une frénésie sanguinaire, durant laquelle il fera tout ce qui est physiquement possible pour boire autant de sang qu’il pourra. Lorsque (pas si) le manque du personnage se manifeste, le besoin incontrôlable de sang doit être joué : le Clan Assamite ne voit plus d’utilité à cacher sa nature Vampirique.

Organisation : Les Anciens du Clan dirigent toujours les mouvements des Assamites depuis leur Nid d’Aigle d’Alamut, mais de plus en plus d’Assamites se sont dispersés à travers le monde, tuant d’autres Vampires avec ou sans autorisation ou contrat. De nombreuses "règles d’engagement" autrefois respectées par le Clan (comme l’interdiction de s’en prendre à un Vampire qui a déjà vaincu un Assamite) sont aujourd’hui oubliées. Pour les Vampires de l’extérieur, les Assamites semblent surgir de partout.

Les Assamites s’organisent en unités semblables aux meutes du Sabbat ; ces bandes sont appelées Falaqi. Un Falaqi type comprend deux ou trois Vampires qui s’infiltrent dans une ville et s’y taillent un territoire. Les Assamites agissent dans une ville comme les autres Vampires (établir des bases de pouvoir, s’occuper du troupeau...) mais affaiblissent également leurs rivaux par des assassinats sélectifs, estimant que la Sixième Tradition ne s’applique pas à eux.

Lignées : Les Assamites se divisent en 3 castes distinctes :

- Les Juges, qui correspondent à la description donnée ci-dessus ;

- Les Sorciers : cette caste s’est spécialisée dans l’étude de la Thaumaturgie et de la magie moyenne orientale. Les Sorciers ne quittent quasiment pas la sécurité d’Alamut, et ne s’engagent certainement jamais dans des activités meurtrières. Au lieu de cela, ils développent leurs connaissances, et celles du clan, en magie du sang. Les Sorciers négligent la Discipline de Célérité, et apprennent à la place celle de Thaumaturgie. Ils ont par ailleurs un défaut différent de celui des Juges : chez eux, tout transpire la magie. Quiconque rencontre un Sorcier et l’obsrve un tant soit peu sentira la présence d’un rayonnement thaumaturgique, qui trahit sa spécialité. Ainsi, toute tentative de déterminer leur nature par un moyen surnaturel se fait à -2 en difficulté et est traitée avec deux niveaux de plus en ce qui concerne l’opposition des pouvoirs.

- Les Vizirs : ce sont les chercheurs du clan. Ils s’abîment dans la recherche et l’étude, et font de formidables sages. Ils remplacent la discipline d’Occultation par Auspex, mais leur passion pour leurs sujets d’études les rend légèrement... obsessionels. S’ils se trouvent en présence d’un sujet potentiel, ils ont du mal à en détacher leur esprit ; à ce moment, l’aura du Vizir vibre d’étranges schémas qui permettent à l’observateur de voir la véritable Nature du Vizir et le sujet de son obsession, par l’utilisation de Perception de l’âme (Auspex 2)

Enfin, dernière lignée, l’Antitribu Assamite du Sabbat diffère très peu des indépendants, la seule différence étant l’appartenance à la Secte. Les Assamites et leur antitribu s’entendent très bien, surtout depuis que le clan d’origine a brisé la malédiction Tremere.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.