SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Vampire : la mascarade > Aides de jeu > Les clans du Sabbat > Gangrel antitribu
Contribuer

Vampire : la mascarade

Gangrel antitribu

samedi 21 janvier 2006, par MaëL

Surnom : Les Chasseurs

Il existe deux types de Gangrels au sein du Sabbat les Gangrels ruraux et les Gangrels urbains. Il est possible de considérer ces deux types comme deux lignées différentes, bien que les Gangrels urbains descendent en fait de leurs frères. Tous les antitribus Gangrels ont les mêmes ancêtres, mais les deux lignées présentent de nombreuses différences.

Ce sont les Gangrels ruraux que l’on rencontre le plus souvent. Ils sont quasiment identiques aux Gangrels qui ne font pas partie du Sabbat, Si ce n’est qu’ils se sont adaptés à l’existence au sein des meutes nomades. Ce sont toujours des solitaires, mais qui parviennent toutefois à cohabiter avec leurs camarades de meute. Contrairement aux Gangrels n’appartenant pas au Sabbat, ils baissent tes Lupins et ont même organisé de nombreuses Opérations de Guerre ouvertes uniquement aux antitribus Gangrels contre des tribus de loups-garous.

Les Gangrels ruraux préfèrent vivre dans les contrées Sauvages et évitent donc de rester en ville pour de longues périodes. Ils tolèrent les Gangrels ne faisant pas partie de la secte mais n’ont aucun point commun avec eux. Ils s’entendent également avec les gitans. Les antitribus Gangrels ruraux ayant une autre origine ethnique s’entendent généralement bien avec les nations indiennes. De nombreux membres de ce clan pratiquent d’ailleurs la religion des indiens.

Les autres antitribus Gangrels sont les Gangrels urbains, qui dent en permanence en ville. Ce sont les plus grands chasseurs qui soient en milieu urbain (mais cela ne les empêche pas d’être également d’excellents chasseurs en extérieur). Ils appartiennent à des cercles et quittent rarement la ville où ils résident pour une autre. Ils détestent les Lupins, mais n’ont quasiment pas le moindre contact avec eux. Ils évitent les gitans, même Si nombre d’entre eux étaient gitans dans leur existence mortelle.

Les deux types de Gangrels que l’on trouve dans le Sabbat s’entendent bien, mais il leur arrive parfois de montrer leur dédain pour le style de vie de l’autre. Ils conservent une certaine cohésion en tant que clan, mais sont d’abord et avant tout loyaux envers le Sabbat.

Quelle que soit la faction à laquelle ils appartiennent, les Gangrels du Sabbat sont souvent individualistes, imprévisibles et très têtus. Ils Sont pour la plupart très solitaires, mais il n’est pas rare qu’ils se lient d’amitié avec d’autres membres de leur clan. Ils ont souvent un mentor (quand ils ne jouent pas eux-mêmes ce rôle) dans leur propre clan. Certains Gangrels ne participent pas à toutes les activités de leur meute, mais ce type de comportement est accepté parce que tous leurs camarades savent où ils peuvent les joindre à tout moment en cas d’urgence.

Les antitribus Gangrels ont la même origine que la branche régulière de leur clan. Ceux qui furent responsables de la séparation des Gangrels du Sabbat en deux lignées différentes étalent les deux Gangrels les plus anciens qui aient aidé à fonder la secte. Ils se détestaient intensément et profitèrent du déclenchement du Grand Jihad pour scinder leur clan en deux factions distinctes. Ces deux groupes ne se réunirent jamais et, au fil des siècles continuèrent de s’éloigner l’un de l’autre. Aujourd’hui une bande fracture sépare encore les deux factions, bien que leurs membres parviennent toutefois à mieux s’entendre avec les antitribus Gangrels de l’autre bord qu’avec les autres vampires du Sabbat.

Ce sont les antitribus Gangrels ruraux qui explorèrent le Nouveau Monde pour les vampires. Ils quittèrent bien vite les colonies et partirent vers l’ouest pour aller vivre avec les Indiens (et à leurs dépens). En fait, c’est même chez les Amérindiens que les Gangrels ruraux se mirent alors à recruter le plus de Vampires. Et ces derniers prouvèrent bien vite qu’aucun autre membre de la Famille ne pouvait rivaliser avec eux dans les contrées sauvages. Les Gangrels ruraux ont toujours de nombreux contacts avec les tribus indiennes et considèrent que leur clan est une tribu à part entière. Les Gangrels ruraux sont alliés à plusieurs Sociétés indiennes mystiques.

Les Gangrels urbains, quant à eux, vinrent s’installer dans’ les villes du Nouveau Monde. Ils craignaient les contrées sauvages. Surtout depuis qu’ils savaient que les Gangrels ruraux s’étaient alliés aux indigènes du pays. À cette époque, la rivalité était encore intense entre les deux factions des antitribu aussi un Gangrel urbain n’avait-il que peu de chance au cœur des grands espaces.

Apparence : Presque tous les antitribus des deux lignées maîtrisent la discipline de métamorphose et doivent donc s’accommoder de l’inconvénient qui l’accompagne à savoir la formation de traits animaliers chez l’individu. Les Gangrels ruraux s’habillent généralement à la mode occidentale et préfèrent les teintes d’automne. Les Gangrels urbains ont un faible pour le noir et les vêtements de coupe simple. Il n’est pas rare que les Gangrels ruraux soient armés d’épées d’argent afin de régler leur compte aux loups-garous qu’ils pourraient croiser en chemin.

Refuge : Les Gangrels ruraux résident le plus souvent dans tout endroit pratique et intime qu’ils peuvent trouver. Ils préfèrent généralement dormir à même la terre plutôt que d’être engonces dans un cercueil Ils ne restent avec leur meute que lorsque cela est nécessaire comme par exemple lorsqu’ils traversent les terres de la Camarilla des Lupins ou de l’Inconnu Les Gangrels ruraux descendant des Amérindiens se réfugient sou vent sur le territoire de leur peuple Les Gangrels urbains préfèrent, eux, les refuges peuvent plus permanents (généralement de vieilles demeures ou entrepôts délabrés). Ils n’ont aucun serviteurs chargés de surveiller leur refuge à leur place. Ils peuvent rester dans le temple local du Sabbat lorsque cela est nécessaire, mais demandent souvent à disposer d’une chambre privée.

Antécédents : Ils choisissent leurs nouvelles recrues selon les mêmes critères que les autres Gangrels. S’ils ont le temps de choisir leur progéniture avec soin, ils jettent leur dévolu sur les mortels qui leur ressemblent beaucoup. Au fil des années, ce clan a prouvé qu’il était capable de former certaines des meilleures recrues du Sabbat. C’est également au sein de ce clan que les nouveaux Gangrels de la Secte ayant fait leurs preuves peuvent trouver un mentor.

Création de personnages : Les Gangrels ruraux correspondent parfaitement aux concepts d’intérimaire, de travailleur itinérant ou d’étranger. Leur nature et leur attitude sont très semblables, et parfois même identiques. Les attributs physiques et les talents sont primaires. Parmi les traits d’historique, on trouve alliés et contact (il s’agit généralement d’individus qu’ils ont rencontrés dans diverses villes ou de membres de leurs tribus s’ils sont d’origine indienne).

Les concepts des Gangrels urbains seraient plutôt du genre intérimaire, travailleur itinérant, criminel ou détective privé. Leur nature et attitude sont également très similaires. Les attributs physiques sont primaires, comme les compétences. On retrouve parmi leurs traits d’historique troupeau, influences et ressources.

Disciplines du clan :

- (Ruraux) Animalisme, Force d’âme et Métamorphose

- (Urbains) Célérité, Dissimulation et Métamorphose.

Faiblesses : Tout comme les Gangrels qui ne font pas partie du Sabbat, les antitribus prennent de plus en plus l’apparence d’animaux chaque fois qu’ils sont pris de frénésie. Cet effet est déterminé de la même manière que pour les autres Gangrels. Il est intéressant de noter que depuis peu, les Gangrels Urbains commencent à prendre les traits d’animaux des villes, comme les rats, les chats et les chiens.

Voies de prédilection : Presque tous les antitribus Gangrels suivent la Voie de l’Harmonie ou la Voie de l’Accord Honorable

Organisation : Aucun des deux groupes d’antitribus Gangrels n’organise des réunions. Les Gangrels participent toutefois aux assemblées obligatoires de la secte et c’est grâce à elles qu’ils peuvent conserver le contact entre eux. Rares sont les antitribu, Gangrels qui parviennent à des postes importants au sein du Sabbat. Cela ne veut pas dire qu’on ne leur fait pas confiance. Mais plutôt que le pouvoir ne les intéresse pas.

Gain de prestige au sein du clan : Les histoires que les Gangrels se racontent entre eux permettent encore de mesurer le prestige de chacun. L’ordalie est toujours d’actualité, mais elle est moins importante que pour les Gangrels du Sabbat.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.