SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Vampire : la mascarade > Aides de jeu > Les clans du Sabbat > Toréador antitribu
Contribuer

Vampire : la mascarade

Toréador antitribu

samedi 21 janvier 2006, par MaëL

Surnom : Les Pervers

Les antitribus toréadors forment un groupe étrange. Par certains aspects, ils ressemblent aux Toréadors de la Camarilla, mais ils n’ont pas une approche humaine de l’art. En fait, c’est leur recherche même de l’humanité qui les entraîne encore plus loin dans le territoire des damnés. Pour les antitribus toréadors, la souffrance, la perversion et la cruauté sont aussi belles que tout ce qui est de nature bénéfique. Les membres de ce clan sont amateurs de la gamine complète des sentiments que peut connaître l’être humain.

Les antitribus toréadors sont autant fascinées par la torture que par la poésie. Ils peuvent être aussi cruels que les Tzimisces, mais aussi montrer autant d’amour que les autres Toréadors. Les antitribus se considèrent toutefois comme de vrais artistes, tandis que les autres Toréadors ne sont pour eux que des amateurs.

Les Toréadors qui se joignirent au mouvement des anarchs étaient des rebelles qui ne supportaient pas que leurs anciens fassent encore semblant d’être humains. Pour eux, le mouvement des anarchs était le moyen d’approcher l’art selon leur perspective pervertie. Les anarchs les acceptèrent et, même après que la Convention des Épines ait été ratifiée, nombre d’entre eux restèrent loyaux envers le Sabbat nouvellement formé (dans le cas contraire, ils auraient vraisemblablement connu la destruction ou, pire, l’exil de la Famille). Le Sabbat en avait assez du penchant des antitribus toréadors pour la torture, mais il laissa tout de même une complète liberté de manœuvre au clan dans le domaine de l’art car la secte en guerre avait besoin des antitribus toréadors, qui étaient par ailleurs autant tournés vers le chaos que les autres vampires du Sabbat.

Apparence : La plupart des antitribus toréadors sont soit très beaux, soit très laids. Ils s’habillent généralement en suivant toujours la mode et mènent une existence haute en couleurs.

Refuge : Ils aiment généralement vivre au milieu de la population humaine et résident en ville, dans des lofts ou appartements. Ils ne restent dans le refuge communautaire de leur meute que lorsqu’ils n’ont pas le choix. Les antitribus toréadors nomades, eux, restent toujours avec leur meute.

Antécédents : Tout comme leurs frères de la Camarilla, les antitribus toréadors jettent leur dévolu sur les artistes, musiciens et autres acteurs. Ils préfèrent les individus dont l’œuvre traite à la fois des bons et des mauvais côtés de l’humanité. De plus, ils choisissent souvent ceux qui ont connu une vie tragique, comme les handicapés et les malades du SIDA. Les antitribus toréadors pensent que seuls ceux qui ont vraiment souffert peuvent comprendre ce qu’est la douleur.

Création de personnages : Les Toréadors du Sabbat ont souvent un concept d’artiste ou de dilettante. Bien qu’ils puissent également être issus de professions telles que médecin, scientifique ou entrepreneurs de pompes funèbres. Leur nature est toujours unique, leur attitude exubérante. Les attributs sociaux ou mentaux sont primaires, tout comme les compétences. Traits d’historique usuel : renommée, ressources et serviteurs.

Disciplines du clan : Auspex, Célérité (ou Vicissitude) et Présence.

Faiblesses : Les antitribus toréadors sont autant attirées par la beauté que leurs frères de la Camarilla mais, chez eux, cette fascination s’étend également à la souffrance. Lorsqu’ils la contemplent, ils peuvent rester comme pétrifiés pendant des minutes, voire des heures entières s’ils ratent un jet de volonté. Tout comme les Toréadors, il leur arrive parfois de tomber amoureux d’humains d’une grande beauté. Certains des leurs, aux goûts pour les moins étranges, sont même attirés par les mortels les plus repoussants qui soient.

Voies de prédilection : La plupart des antitribus toréadors sont engagés sur la Voie des Cathares ou la Voie de la Mort et de l’âme. Quelques-uns préfèrent suivre la Voie de l’Accord Honorable ou la Voie de l’Harmonie.

Organisation : Les Toréadors du Sabbat sont scindés en deux factions les Artistes et les Poseurs. Le clan organise des mondanités, tout comme les Toréadors, mais moins souvent que ces derniers. Les antitribus toréadors préfèrent en effet généralement fréquenter les mortels que les membres de leur propre clan. Pour la plupart, ils se voient d’abord et avant tout comme des individus à part entière, puis comme des membres d’une meute, et enfin comme des membres d’un clan. Le bal, la plus importante mondanité organisée par les Toréadors du Sabbat, a lieu chaque année la nuit du solstice d’hiver.

Gain de prestige au sein du clan : Les antitribus voient leur prestige de clan augmenter de la même manière que les autres Toréadors en fonction de leurs réalisations artistiques, des artistes qu’ils patronnent et des fêtes qu’ils organisent. De plus, les Artistes sont des scientifiques en plus d’être des artistes, et ils analysent constamment l’existence des humains. Toutes leurs expériences réussies se retrouvent dans leur art et font augmenter d’autant leur prestige. Les Poseurs gagnent principalement du prestige en patronnant des artistes.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.