SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Vampire : le requiem > Aides de jeu > Famille > Lignées > Azerkatil
Contribuer

Vampire : le requiem

Azerkatil

mardi 11 avril 2006, par MaëL

C’est la dernière nuit pour l’un d’entre nous, je vous le promets.

Dans certains cercles, particulièrement parmi ceux de l’Ordo Dracul d’Europe de l’Est, la lignée de sang Nosfératu connue sous le nom d’Azerkatil est légendaire et haïssable : elle a été conçue pour détruire Dracula. Selon les dires du Rite du Dragon, quand l’Empaleur est revenu au château de Dracula aux environs de l’an 1475, il y a trouvé des vampires turcs, tapis dans l’obscurité, qu’il a nommés Ghuls. Ces Membres de la Famille étaient des Invictus d’Andrinople, la capitale Ottomane de l’époque. S’ensuivit une bataille, où Dracula les rebouta, les poussant à aller rechercher leurs congénères d’Andrinople, suivis par Dracula. Entre 1475 et 1480 A.D., Dracula piste, observe et étudie les Ghuls turcs dans les bazars et palais d’Andrinople. Actuellement, nous en savons peu sur ce que Dracula a appris des damnés turcs, mais il semble clair qu’avant la fin du 15ème siècle, certains Membres de la Famille de l’empire ont eu vent de son existence, puis de celle de l’Ordo Dracul.

Les contes de l’Ordo Dracul sur un vampire étreint par Dieu firent très vite le tour des cours Vampiriques de l’Empire, s’étoffant de bouche en bouche de choses toujours plus sombres. Ces contes devinrent des histoires de haine et de colère envers l’Empire Ottoman. Pour protéger les vampires de l’Empire Ottoman et affronter le vieil ennemi du Sultan humain, une poignée de guerriers et d’assassins ont mis leur Requiem au service de leur calife vampirique et ont succombé aux expériences mystiques des sorciers de sang turcs. Ils sont devenus les premiers « Chasseur de Dragon » - Ghuls consacrés à la poursuite et à l’élimination du démon de Valachie connu sous le nom de Dracula.

La cour du Sultan Rouge
Dans les nuits du 16ème siècle, une puissante société de Ghuls, aujourd’hui disparue, s’occupait de protéger l’Empire de toutes les menaces extérieures à Constantinople. Quelques histoires confuses nous permettent de savoir qu’un Sultan Rouge (appelé aussi le Sultan de Sang) créa probablement la lignée des Azerkatil. Ce Sultan, un brillant penseur paranoïaque, disparut vers la fin du 16ième siècle, tombant probablement en torpeur en raison de son âge vraisemblablement considérable.

Légendes du Dragon
Il est difficile de savoir exactement quand le Sultan rouge se rendit compte pour la première fois de l’existence de Dracula, mais il le prit pour un monstre sanguinaire beaucoup plus terrifiant que le commun des vampires suite à d’abominables histoires. En réponse à ces contes, il créa une armée de vampires en prévision d’un retour sanglant du Dragon vers la Turquie, et bien sûr de la conquête de l’Empire Ottoman. La lignée Azerkatil était composée de mercenaires, soldats et assassins humain choisis par le Sultan Rouge et étreints dans la lignée de sang par les deux ou trois descendants du premier Azerkatil.

La mission contre le Dragon
Les raisons exactes qui ont donné leur mission aux chasseurs de Dragon sont maintenant perdues dans les brumes de la torpeur. Tous les Azerkatil qui ont survécu à leur mission initiale contre le Dragon sont entrés en torpeur au 19ème siècle en raison des rituels et des efforts de volonté effectués afin d’augmenter les capacités de leur sang. Ceux-ci ont été disséminés de Constantinople vers l’Europe pendant approximativement vingt ans au milieu du 16ème siècle. Les Chasseurs n’ont donc jamais su combien de frères les avaient rejoints dans leur mission. La mission des Chasseurs de Dragon n’était pas simplement de détruire le Dragon. Le Sultan rouge avait besoin de savoir quelles forces avaient rassemblées le Dragon, et ce que d’autres vampires pouvaient conspirer avec lui. Ainsi les Azerkatil avaient aussi pour mission de parcourir la Valachie pour rassembler toutes les informations disponibles au sujet de Dracula et de "l’Ordo Dracul". Les Azerkatil devaient infiltrer si possible les rangs de l’Ordo et se positionner pour frapper au bon moment.

A la poursuite d’un Mythe
Inévitablement, les Chasseurs de Dragon ont fini par découvrir la vérité au sujet de l’Ordo Dracul et ont vu que les craintes du Sultan rouge n’étaient pas fondées. Certains chasseurs de Dragon ayant compris la vérité ont abandonné leur mission. La plupart ont gardé leurs doutes pour eux et ont continué à traquer l’Ordo Dracul pendant des décennies, recherchant la vraie menace derrière leurs expériences philosophiques et mystiques. Vers la fin du 16ème siècle, avec le Sultan rouge parti et sa cour brisée à Constantinople, la mission contre le Dragon était tout, sauf aboutie. Les Chasseurs de Dragon, dispersé dans toute l’Europe et sur le bassin méditerranéen, ont dérivé loin de leurs directives. Par la suite, la plupart des Azerkatil ont dû accepter la vérité : Dracula n’était pas un démon. Les Chasseurs de Dragon avaient consacré leurs existences à la poursuite d’un mythe. Leur mission ne serait jamais accomplie. Quelques Azerkatil sont revenus en Turquie avec des idées de vengeances contre les imbéciles paranoïaques de la cour, mais la majorité d’entre eux étaient trop désillusionnés concernant leurs vieux maîtres pour faire de nouveau le périlleux voyage vers Constantinople à partir de l’Europe. En fait, beaucoup d’Azerkatil se sont tournés vers l’Ordo Dracul pour assurer leur futur. Les assassins avaient de bonnes raisons d’effectuer de nouveaux changements dans leur destinée, voulant la prendre en main.

Les Chasseurs de Dragon et l’Ordo Dracul
Au vu de leur passé, il peut sembler étrange que l’Ordo Dracul accepte de tels ennemis dans ses rangs. En fait, il n’y a bien sûr jamais eu de réunion ayant pour sujet l’acceptation des Chasseurs. Il doit donc toujours exister quelques Azerkatil continuant à chasser l’Ordre, mais ils ne sont plus très nombreux. Les circonstances d’entrée dans l’Ordre de chaque Chasseur de Dragon sont uniques, mais c’est un fait que beaucoup d’entre eux sont devenus membres. Pour l’Ordo Dracul, les Azerkatil sont une source de fascination évidente : ils incarnent la philosophie et les méthodes principales de l’ordre : le changement et l’expérimentation. D’une certaine manière, les Chasseurs de Dragon sont les Dragons modèles. Au cours des siècles qui suivirent la disparition du premier Chasseur de Dragon, les Azerkatil sont arrivé au bord de l’extinction. Le premier Chasseur de Dragon n’avait jamais prévu que les Azerkatil puissent avoir une progéniture, et il semble que le Sultan rouge les ait multipliés pour n’être qu’une seule génération d’assassins, empêchant leur précieux sang de tomber au service du Dragon. Toujours est-il qu’un certain nombre de Membres de la Famille ont aidé les Azerkatil à maintenir leur lignée. L’Ordo lui-même a facilité ceci dans plusieurs domaines, pour préserver la lignée de l’extinction. On peut ainsi dire que l’Ordo à adopté les Azerkatil, bien que quelques chasseurs continuent à se méfier des suivant de Dracula.

Clan d’origine : Nosfératu

Surnom : Chasseur de Dragon ou traître si l’interlocuteur à des origines turcs ou slaves.

Ligue : Bien que la lignée de sang Azerkatil soit le plus souvent associée à l’Ordo Dracul, ils n’ont pas de véritable fidélité. En vérité, l’Ordo n’a servi que de portail vers l’occident. Ils ont été acceptés en tant que résultat direct de Dracula sur Terre. Les premiers Chasseurs de Dragon étaient des agents indirects de l’Invictus de Turquie. En ces nuits, les Azerkatil sont susceptibles de mettre leur Requiem au service d’autres vampires, bien qu’ils aient une préférence pour des Maitres de l’Invictus. En effet, il semble qu’un Chasseur de Dragon ait besoin d’un maître à protéger ou d’un ennemi à traquer. À cet égard, un Azerkatil pourrait être impliqué avec n’importe quelle ligue en servant ses chefs.

Apparence : La grande majorité des Azerkatil vient du Proche Orient. En tant que prédateurs de prédateurs, les Chasseurs de Dragon ont une image dangereuse aux yeux des mortels et de leurs semblables : ils vous regardent fixement tels des tigres affamés derrière une cage. Cette terrible image est renforcée par le sang Nosfératu des Azerkatil. Comme les Nosfératus, aucun Chasseurs de Dragon ne se ressemble, mais ils possèdent quelques signes distinctifs communs : yeux verts inhumains, crocs largement espacés, cheveux noirs et épineux.

Refuge : Les premiers Chasseurs de Dragon étaient des nomades, errant dans l’Europe de l’Est à la recherche de Dracula et de sa progéniture. Après qu’ils ont échoué dans leur mission, les Azerkatil ont pris les mêmes habitudes que les Nosfératus. En tant que groupe, les Azerkatil tendent à minimiser l’importance du confort personnel - beaucoup sont « SDF », trouvant à chaque fois de nouveaux abris pour quelques nuits. Instinctivement, les Azerkatil préfèrent des refuges distants et difficiles à localiser plutôt que proche du bétail ou bien protégés. Ils préfèrent ne pas être trouvés plutôt que de facilement se défendre.

Background : s’il existe un stéréotype d’Azerkatil, il s’agit des premiers membres rencontrés par l’Ordre : un homme turc adulte avec des membres puissants et un équipement élaboré convenant à un assassin de l’empire Ottoman. Actuellement, la majorité des Azerkatils sont des mâles d’origine turque, grecque, israélienne ou syrienne. La plupart des Azerkatil, du 16ème siècle au 21ème, étaient des soldats ou des mercenaires en tant que mortels. Certains ont eu une formation militaire, d’autres ont de l’expérience comme guérillero, mais peu sont des voyous. En dépit du stéréotype, un grand nombre d’Azerkatil sont des femmes. Elles auraient rejoint la lignée au 20ème siècle. Cette nouvelle génération d’Azerkatil reflète le rôle plus grand des femmes soldats dans le monde entier, et ont apporté un nouveau but à la lignée. Elles peuvent changer la perception de la lignée d’une famille d’assassins sans but en une tradition d’Archontes dévoués et mortels au service des princes locaux, tels des épées de Damoclès.

Création de personnage : Les attributs physiques sont essentiels pour un Azerkatil, qui doit pouvoir exceller dans le corps à corps même contre les adversaires les plus formidables lorsque sa discipline est activée. Les compétences d’armes et de combats sont des choix évidents. Quand un Azerkatil ne sait pas manier une lame, il se concentre sur les autres capacités de sa lignée comme l’intimidation et la discrétion. Les premiers Chasseurs de Dragon comptaient aussi bien sur des embuscades bien préparées que sur leurs prouesses martiales. L’Astuce aussi est importante : il dépeint un assassin vif et alerte. Une forte Maîtrise de soi et un grand calme donnent la volonté nécessaire pour affronter des aînés effrayants et leur Bête. Beaucoup de Chasseurs de Dragon ont un faible statut dans une ville ou une ligue, car cela sert rarement leurs intérêts. Les Azerkatil ont aussi peu de chance d’apprendre une discipline unique d’une ligue.

Disciplines de lignée : Cauchemar, Dissimulation, Puissance, Suikast

Faiblesse : Les Azerkatil exsudent une présence inhumaine comme les Nosfératu, cependant la leur est presque toujours menaçante. Comme les Nosfératu, ils ne peuvent relancer les 10 pour les jets basés sur la Manipulation et la Présence dans des situations sociales. De plus, tout 1 soustrait un succès sur n’importe quel jet (mais ne compte pas comme échec critique). Cette règle ne s’applique pas dans le cas de l’Intimidation ou la Maîtrise de soi. En plus de cette faiblesse, les Azerkatil sont gênés socialement par le regard froid qu’ils ont, tel un tueur attendant pour frapper. Les points d’Humanité d’un Chasseur de Dragon affectent l’Empathie, la Persuasion et les jets sociaux lors d’interactions avec d’autres vampires ou mortels (voir p. 182 de Vampire : Le Requiem). En outre, il n’a jamais été question que les Azerkatil puissent se reproduire. Bien que les Azerkatil modernes ne puissent pas être sûrs de la manière utilisée par le Sultan rouge pour créer cette faiblesse dans la lignée, ses effets sont indéniables. Un Chasseur de Dragon doit dépenser 2 points de volonté permanent pour étreindre un infant.

Organisation : Il n’ont actuellement aucune organisation. La majorité des Azerkatil modernes demeurent dans leurs domaines avec un ou deux membres de leur lignée, généralement un sire et son infant (ou Avus). De ceux là, un grand nombre boude dans les ombres de vieilles légendes, en sachant un peu plus au sujet de leur sang que les contes des historiens de l’Ordre. Les Azerkatil sont typiquement placés dans une de deux catégories : les premier Chasseurs de Dragon, et tous les autres. Ces premiers courageux Chasseurs de Dragon sont vus par beaucoup d’Azerkatil modernes comme des modèles héroïques, bien qu’ils n’aient pas réussi leur mission. Si certains d’entre eux existent toujours, ils sont en torpeur quelque part, attendant que Dracula foule de nouveau la terre pour reprendre leur chasse. Ils n’auront, sans aucun doute, que peu d’affection pour les Azerkatil engendrés en leur absence contre les intentions du Sultan rouge.

Concepts : L’assassin qui a survécu à tous ses ennemis, tueur à gage, garde du corps, déserteur d’une armée de vampires, terroriste vampire, martyr en formation, chasseur de monstres, soldat de forces spéciales Ottoman, tueur à la retraite.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.