SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Vampire : le requiem > Aides de jeu > Famille > Lignées > Les "De Lys"
Contribuer

Vampire : le requiem

Les "De Lys"

Lignée Ventrue

jeudi 18 mai 2006, par MaëL

La Noblesse vient du sang et épanouit autant l’âme que le corps !

Les de Lys se font un honneur de conter l’histoire de leur famille, ils plongent leurs racines prés de quatre siècle avant Jésus-Christ et se disent descendre des Tervinges, appelés aussi, et plus connus sous le nom de Wisigoths dont le rôle en Europe n’est plus à prouver. Originaires de la mythique cité de Thulé, ils n’ont très vite abandonné leurs rites païens pour le christianisme, tout en refusant de reconnaître la trinité et de même toutes possibilités de Salut que ce soit dans la vie ou la mort. Leur rôle dans la Sainte Lance et les disciples de Longinus gonfle leur orgueil, mais la Lancea refuse de reconnaître la moindre influence des de Lys avant le XII siècle. Leur influence mystique semble avoir beaucoup influencé le Catharisme qui aurait lui-même influencé Hitler. Les de Lys se seraient associés par de nombreux mariages avec la dynastie franc. Si les de Lys sont une grande famille, on leurs trouve des racines dans le Sud de l’Allemagne, à Augsbourg, en Espagne ou la lignée s’est fortement réduite suite a une guerre de religion interne. Les doctrines de la famille s’accordant fortement avec le Coran, cela a provoqué un véritable schisme dans la famille ibérique. Il en existe toujours dans le sud mais ne se reconnaisse pas de la lignée des de Lys tout en ayant les mêmes particularités. On les trouverait au Maghreb, en Égypte et en Espagne, mais les deux branches de cette lignée ne se reconnaissent mutuellement aucune légitimité. Le fait est que l’une des branches des de Lys présente à Lutèce est aujourd’hui la branche la plus solide de cette lignée familiale. Le nom de la famille de Lys vient d’ailleurs de cette branche, ils auraient étaient appelés les « gens des marais » par des Ventrues romains. Puis leur nom serait passé de fleur des marais, à Iris puis enfin à Lys pour sortir leurs racines de la boue et placer le nom de leur famille bien plus haut. On dit que Clovis prit comme symbole des crapauds issus aussi des marais qu’ils ont été finalement transformés de même en Lys pour rattacher la famille aux premières heures de la France. Les de Lys contesteront bien sûr cette histoire qui pourtant a été notifiée par les Ventrues romains dont ils sont issus. Par leurs nombreuses unions, la famille de Lys a aussi un pied dans les grandes familles européennes établissant grâce à la filiation une véritable toile de pouvoir à travers les Bourbons, les Plantagenêt. Alors que le clan Ventrue et l’Invictus naissant s’installa à Paris au cours du VI siècle, ils durent faire avec la présence des de Lys, des Ventrues « ruraux » très liées aux animaux des marais. Ils suivirent la grande famille se renfermant fermement sur le pouvoir qu’ils détenaient, ils suivirent les Pippinides puis les Carolingiens, Bourbon etc. et ce jusqu’à la révolution française où ils ont subit une perte d’influence et un trop grand nombre de membres de la lignée détruits ou qui ont fuit vers les Amériques, dans le nord de l’Europe mais dans toute l’Europe les révolutions repoussaient le peu d’influence que la lignée avait et elle s’éteignit presque, il ne reste aujourd’hui pas plus d’une dizaine de de Lys en torpeur ou encore en activité. La majorité des de Lys ont moins de deux cents ans de manière générale.

Aujourd’hui les de Lys sont essentiellement en Île de France, en Vendée et dans la région d’Orléans et dans l’Est de la France et l’ouest de l’Allemagne où ils sont encore nombreux. Les autres familles de de Lys musulmanes ne sont pas reconnues officiellement encore aujourd’hui bien que depuis une trentaine d’année il y a eu un rapprochement. L’Invictus est la ligue la plus représentée au sein de cette famille, bien que certains, par tradition ou par choix orientent les plus jeunes vers la Lancea Sanctum. Toujours très liés à la Noblesse, ils se reconnaissent aussi comme autorité religieuse au sein de leur propre famille. Cette position leur pose de trop grandes divergences avec les bénis pour qu’ils soient nombreux à s’y reconnaître sans renier leur famille, ce qui jetterait le déshonneur sur la famille et donc la destruction de ceux-ci. De plus ils se sont toujours refusés à étreindre des femmes et ce n’est que depuis une trentaine d’année qu’ils ont réinterprété la loi salique et étreignent exceptionnellement des femmes.

Clan d’origine : Ventrue

Surnom : les Sangs Bleus

Ligue : L’Invictus est évidement la seule ligue digne de les accueillir, bien que la Lancea Sanctum attire souvent les plus interrogatifs et contemplatifs des Sang Bleus. Quelques hérésies ou groupes déviant de la Lancea par contre en attire en plus grand nombre. Il n’est pas rare de voir quelques anciens se tourner vers l’Ordo Dracul mais cela reste sous l’étroite surveillance du Gérontisme. Quand au Cercle comme le Mouvement Carthien entraîne la destruction de celui qui s’y perd.

Apparence : Toujours correcte, noble de port car il est insultant pour ceux que vous rencontrez de ne pas vous montrer sous vos meilleurs atours. Étreignant principalement dans les plus sages et les plus sang, il est rare de voir un Ventrue qui a moins de quarante ans d’apparence. Les uniformes, costumes d’apparat, parfois même cléricaux aussi obsolète, désuets et anachroniques. Attirant souvent suffisamment l’attention et le respect qui se doit, mais cette tradition se perd parmi les plus jeunes.

Refuge : Rien n’est trop beau ni trop brillant pour un Ventrue, ils ont besoin du meilleur cela en va de leur honneur. Mais la réalité est tout autre, tout est histoire d’apparat et ils habitent rarement les lieux où ils reçoivent. Appréciant la beauté de manière générale, une forte attirance pour la renaissance dont ils se font faire de somptueuses copies des plus grands peintures de l’époque, décorant leur lieu de rencontre dans les plus grands clichés de la noblesse. Pour le véritable havre, ils apprécient la beauté tout de même, mais préfère des lieux de vie plus intemporels, spartiate de manière générale arborant tout au plus un symbole de leur foi et une bibliothèque.

Origine : Les Ventrues sont nobles, et tout est dans le sang, ce n’est pas un membre de la famille qui va dire le contraire. Ils ont une forte préférence pour étreindre parmi les membres de leurs familles mortels dont la plupart des Ventrues s’occupent, quand ils ne gèrent pas d’autres familles d’un cousin en torpeur. Mais aussi étonnant soit-il, ils étreignent aussi parmi les serviteurs qui ont largement fait les preuves de leur loyauté et de leur noblesse d’âme, faute de Noblesse de Sang. Préférant la gente masculine, il arrive qu’ils étreignent parfois une femme, mais celle-ci se voit interdire encore de nos jours d’étreindre une autre femme. « Les de Lys ne filent point en France » issu de la loi salique et leur seule justification. Les rares femmes sont en général bien plus machiavéliques et sournoises ayant dû se battre longtemps pour ce droit à l’étreinte qui met dans le déshonneur le sire. Quand à l’adoption d’autres Ventrue, elle est plutôt rare et doit être demandée et jugé par le Conseil des Anciens de la lignée. Ils exigent une pléthore de qualité pour initier à cette lignée, mais leur faible nombre les poussent parfois à revoir leurs critères surtout quand le Ventrue en question apporte son lot d’influence et de pouvoir.

Création de personnage : Les Attributs Sociaux sont invariablement primaires tout comme les compétences Sociales de manière générale. Une bonne maîtrise de l’Entregent et de façon plus précise de l’étiquette est une évidence pour un Ventrue. Mais il n’est pas rare que certains Ventrue aient plus des compétences mentales que sociale dans la limite de la décence.

Discipline de la lignée : Animalisme, Domination, Invulnérabilité, Majesté

Faiblesse : La lignée des de Lys souffre de la même faiblesse que les membres de leur clan. De plus, ils souffrent d’une tare qu’ils appellent Consanguinité qui se manifeste par un handicap physique qui leur donne un malus de 2 dés dans les compétences physiques et qui divise leur défense et leur vitesse par 2. Cette faiblesse explique pourquoi nombre de Ventrue se servent d’une canne artistiquement ouvragée. Cette consanguinité parfois se manifeste dans le sang, chaque point de sang dépensé exige la dépense d’un second. De ce fait, un Ventrue de Lys perdra 2 points de sang par jour et perdra à chaque fois qu’il augmente un attribut physique ou qu’il dépense son sang pour l’utilisation d’une discipline ou pour se soigner. De plus, les Ventrues ont en général un palais plus fin et se nourrissent que sur certains calices très spécifiques, plus par goût que par véritable déviance, certains qui ne sont pas touché par les faiblesses ci-dessus souffrent de cette particularité alimentaire leur donnant un malus de 5 dés dans tous leurs jets de chasse. Il n’est pas rare que les Ventrues jouent sur leurs différentes faiblesses de lignée pour tromper leurs ennemis et bien plus leurs amis.

Organisation : L’organisation de la lignée des de Lys est très proche de celle de l’Invictus, un conseil des Anciens dont le nombre est fluctuant. Ils ont un grand respect pour les anciens et l’âge passe bien avant le mérite mais ils ont un grand nombre de titre internes pour satisfaire ceux qui agissent plus qu’ils ne pensent, la plupart de leurs nouveau-nés de manière générale sont appelés ainsi.

Concept : Noble désargenté, requin de la finance, membre du clergé charismatique, chef de la pègre, veuve noire, ancien serviteur, adepte de Machiavel ou joueur d’échec.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.