SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Vampire : le requiem > Aides de jeu > Famille > Lignées > Les Duchagne
Contribuer

Vampire : le requiem

Les Duchagne

Lignée Daeva

jeudi 18 mai 2006, par MaëL

Parmi la bourgeoisie Française, en 1765, peu d’autre que le Vicomte et la Vicomtesse du Chagne pouvaient encore retenir l’attention d’une aristocratie blasée. Ils ne possédaient pas de terres, mais les du Chagne étaient des commerçants excellant à la manipulation. Leurs soirées poussaient constamment la frontière entre l’osé et l’obscène et faisaient le bonheur de la Court de Louis XV et de son successeur. Ce fut néanmoins leurs soirées privées, en dehors des lumières de la Court qui attirèrent un vampire amusé à leur château de Bordeaux.

Albaric et sa femme, Eglatina, avaient un appétit vorace qui aurait fait rougir Caligula de honte. Ils organisaient des orgies pour des amis particuliers, invitaient souvent des prostituées des villes alentours et payaient grassement pour leur silence. Beaucoup d’entre elles purent gagner un extra si elles acceptaient de souffrir des plaisirs sadiques du Vicomte et de la Vicomtesse. Lorsqu’ils n’organisaient pas de débauche, ils jouaient de l’affection de jeunes naïfs de la Court, les tentant avec des plaisirs déviants et des promesses de pouvoir et de richesses.

Alors que le Daeva trouvait la plupart de ces jeux peu innovant, surtout comparés à ceux des vampires, il trouva quand même un certain potentiel dans le couple. Il étreint les aristocrates et les introduisit à la société vampirique. Tous les deux se comportèrent dans la Danse Macabre comme s’ils y avaient toujours vécu. Le Daeva les instruisit aux arts licencieux, leur montrant comment utiliser la vitae pour modifier non seulement les émotions de leurs victimes, mais aussi leurs sens. Le trio était inséparable, organisant de grands bals masqués pour à la fois les mortels et les vampires. Mais les feux de la révolution ont tout changé.

Tous les trois ont été trop lent pour échapper au grand nettoyage de la révolution. Le Vicomte et son Sire y rencontrèrent leur mort. Eglatina ne survécu que difficilement. Après plusieurs années de torpeur, Eglatina du Chagne chercha à alleger sa solitude et oublier sa peine.

Elle prit quelques humains, les utilisant pour satisfaire son appétit dépravé. La perte du Vicomte et de son Sire l’avaient aidée à se concentrer au point qu’elle pouvait faire ressentir à ses protégés (comme elle les appelle) tout ce qui lui passait par la tête. Nombre d’entre eux se brisèrent sous le mélange de peine et de plaisir, mais quelques uns s’épanouirent. Quoi qu’elle puisse infliger à leurs corps et à leurs esprits, ils en redemandaient. Impressionnée, elle étreint le groupe, les entraînant dans la même voie de la vitae qu’elle-même. Ses protégés acquirent le titre d’élèves du Chagne, ou plus simplement, de Duchagnes.

Durant les deux derniers siècles, la lignée a très peu changé. Ses membres se sont installés comme Eglatina l’avait fait ; habituellement solitaires et entourés de quelques mortels. Toute infant est choisi parmi ces protégés, formant un lien intime et légèrement tordu entre les membres de la lignée.

Les vampires de cette lignée se sont diversifiés dans d’autres domaines que la déviance de leurs fondateurs. Certains utilisent leurs connaissances de la manipulation sensorielle afin d’encourager une entreprise ou un essai politique. La seule chose unifiant réellement leur lignée est leur rapide incapacité à ressentir les choses. Endéans quelques années, les Duchagnes ont besoin d’actes de plus en plus dépravés pour éprouver un semblant de plaisir, jusqu’à ce que même les actes les plus cruels arivent à peine à leur soustraire l’esquisse d’un sourire.

Clan d’Origine : Daeva

Surnom : Les Bacchantes

Ligue : De nombreux Duchagnes trouvent une place parmi les Invictus, leurs dons les faisant exceller dans les négociations et les interractions en général avec les mortels et les vampires. Le Cercle de la Sorcière contient le deuxième plus grand nombre de cette lignée. Le concept de la croissance par la douleur intéresse les Bacchantes et les rites sanguinaires de Cruàc les fascinent. Quelques Duchagnes arrivent à entrer parmi les Lancea Sanctum, se voyant comme de vrais démons envoyés pour torturer les pêcheurs. Ces inquisiteurs dérangent souvent même les autres membres de leur lignée à cause de leur furie zèlée.

Apparence : Bien que la lignée se trouve principalement en France, les Duchagnes sont assez individualistes et leur nature isolée ne leur permet pas de s’étendre. Il arrivent qu’un touriste ou un étudiant étranger devienne un protégé, mais il s’agit d’exceptions.

Refuge : Les résidences des membres de la lignée varient énormément. Certains ont des appartements luxueux ou des châteaux où ils organisent de grandes fêtes. D’autres ont des maisons donjonnesques pleines d’appareils de torture. Quel que soit le refuge, il est toujours dirigé par son côté fonctionnel.

Historique : La plupart des Duchagnes viennent des rangs des protégés dont les membres de la lignée s’entourent. Ceux qui survivent aux traitements de leur Sire avant leur étreinte et montrent un plaisir certain à les subir sont de bons candidats. Il arrive qu’un vampire ne choisisse pas parmi les protégés, mais qu’il soit impressionné par le comportement déviant d’un humain. L’entrée d’un Daeva dans la lignée n’est arrivée que rarement, voire jamais. En effet, la majorité des membres de cette lignée n’ont jamais rencontré de membre de leur clan parent et, avec les relations intimes entre un Sire et son infant, peu se rendent compte qu’ils sont autre chose que des Duchagnes. Si un Duchagne trouvait un Daeva avec des goûts similaire, il pourrait être adopté dans la lignée. Bien entendu, il devrait se plier aux mêmes traitements que ceux infligés aux protégés mortels.

Création de personnage : Bien que les protégés soient choisis parmi des mortels très différents, ceux qui excellent dans les domaines mentaux et sociaux sont plus souvent étreints que ceux qui sont plus orientés vers le physique. Les attributs favorisés sont Manipulation, Calme et Résolution, mais en raison des supplices qu’ils endurent avant l’étreinte, une bonne Vigueur est justifiée. Les compétences sociales et mentales sont préférées par les membres de la lignée. Les utiles sont Artisanats, Intimidation, Subterfuge, Médecine et Entregent. Aussi, les Atouts, Troupeau et Refuge sont souvent haut, ainsi que les influences Police et Criminelles.

Disciplines de Lignée : Sensorium, Majesté, Invulnérabilité et Puissance

Faiblesse : Comme les autres membres du clan Daeva, tous les Duchagnes ont du mal à résister à leur besoins. Les Duchagnes perdent deux point de Volonté à chaque fois qu’ils ne cèdent pas à leur Vice.

De plus, les membres de la Lignée se lassent des plaisirs simples plus rapidement que les autres vampires. En quelques années (ou même mois), uniquement les actes les plus déviants peuvent extirper une émotion d’un Bacchante. Pour beaucoup, les Duchagnes ont des gouts volages. En fait, ils perdent leur capacité d’empathie en même temps que leur perte d’humanité et sont désespérés de ressentir quoi que ce soit.

A chaque fois que le personnage fait un jet de Dégénération, il ne bénéficie pas de la règle du 10. De plus, tous les 1 se soustraient des succès. S’il y avait plus de 1 que de succès, ce serait traité comme un échec normal. Cette faiblesse ne change pas les gains de Dérangements, mais uniquement pour voir si le personnage perd de l’humanité.

Organisation : La relation entre un mentor et son protégé crée des liens assez forts entre les membres de cette lignée. Même ceux qui subissent l’enseignement du bacchante le plus sadique éprouvent un amour pervers pour les maître. En dehors de cette relation d’étudiant-professeur, l’organisation est assez libre. Parfois, les membres d’une même région s’organisent des bals masqués où chaque membre peut montrer ses protégés actuels et ses nouvelles techniques. Nombre d’entre eux considèrent comme un honneur de pouvoir organiser un de ces bals.

Concepts : Séducteur, dealer, SM, artiste rate, puissant dans l’ombre, aristocrate lassé, maquereau, vengeur fanatique.

Traduction : Zuzurp



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.