SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Vampire : le requiem > Aides de jeu > Famille > Lignées > Moroi
Contribuer

Vampire : le requiem

Moroi

Lignée Nosfératu/ Gangrel issue de l’Ordo Dracul

lundi 24 avril 2006, par MaëL

La lignée des Moroi est un des grands mystères au sein de l’Ordo Dracul. Les légendes entourant la création de cette lignée sont assez étranges et diverses, mais tous pensent que Dracula en personne les a recrutés, les liant pour toujours à l’Ordo Dracul. C’est une lignée que l’on trouve exclusivement en Europe, et leur renommée les place comme d’effroyables combattants. Leur clan d’origine est aussi sujet de discussion, certains les disent Nosfératu, d’autres les disent Gangrel et d’autres encore y voient un mélange de ces deux clans. Gangrel et Nosfératu peuvent rejoindre la lignée en réalité.

Dans les légendes roumaines, un moroi est issu d’un enfant qui meurt alors qu’il n’est pas baptisé. Les anciens de la lignée ne savent pas si les roumains se sont inspirés du nom de leur lignée ou si c’est la lignée qui s’est inspiré de ce mot qui veut dire « vampire ». Le fait est que les Anciens pensent que le premier de leur lignée était un enfant ou que leur nom viendrait de cela. La légende dit qu’une femme vampire folle de chagrin pour sa vie perdue étreignit son enfant encore en bas âge. Quand elle a observé l’abomination qu’elle avait créée, elle l’a abandonné dans un cimetière et s’est enfuie vers l’ouest pour faire face au soleil. L’enfant quand à lui aurait survécu en tombant dans une tombe et évita le même destin.

Cette nuit-là, deux membres de la Famille, un Gangrel et un Nosfératu, ont entendu les cris effroyables de l’enfant. En découvrant l’enfant monstrueux, ils ont discuté pour savoir qu’en faire, la possibilité que l’esprit mûrisse et que le corps reste ainsi était bien trop monstrueuse, alors ils décidèrent de le détruire. Mais plutôt que de le laisser en évidence pour être cueilli par le soleil, les deux vampires se mirent d’accord pour le diableriser, bien qu’il soit logiquement impossible que deux vampires profitent d’une diablerie. L’âme parfaite de l’Innocent fut dévorée. Dieu les a maudits devant cet acte de monstruosité, leur disant qu’ils ne seraient plus que des chasseurs et des meurtriers monstrueux vivant en marge de toute société car défigurés. Ces deux premiers Moroi n’étaient plus ni des Gangrels ni des Nosfératus mais un amalgame des deux, et ils furent les deux premiers Moroi. Cette histoire reste une légende au sein de l’Ordo Dracul, mais le résultat est que les Moroi sont vraiment des monstres et des assassins.

Cette lignée aurait connu Dracula avant sa mort et après son retour à la vie lorsque Dracula a erré dans le monde a la recherche de « semblables », entrant en conflit avec les ligues en place et avec nombre de vampires de tous clans. Dans sa quête, il est arrivé en présence de créatures laides et monstrueuses animées par leur bestialité, mais Dracula a su y voir des qualités qui n’avaient pas fané chez ces êtres. Ils furent les premiers à parler en bonne intelligence avec Dracula et ils lui apprirent beaucoup sur les leurs. Repartant sur la route, ils lui promirent de venir l’aider le jour où il aurait besoin de soldats. Cette histoire est apocryphe et Dracula ne parle aucunement de cette rencontre dans les Rites du Dragon. Alors que l’Ordo Dracul perdait son chef charismatique au cours du XVIème siècle, ils ont appris à connaître les Moroi sortant des ombres pour frapper leurs ennemis, toujours fidèles à leur engagement sans se montrer, même aux Dragons, détruisant sans jamais prendre les âmes évitant ainsi le retour de bâton des ligues. Les Dragons y ont vu un signe divin de voir leurs adversaires les plus inébranlables rencontrer si vite la mort ultime. Ils s’attaquaient aux troupeaux de leur cible puis aux domestiques et aux mortels importants pour leur cible, y compris les descendants. En l’espace de deux voire trois nuits, la coterie de Moroi frappait bien plus vite que l’information de ces morts. Et naît la légende des araignées, qui ne tuaient qu’en vidant les corps et ne laissaient jamais de traces, poussant les plus vieux à entrer en torpeur plutôt que de devoir les affronter, mais qui finalement s’enfonçaient dans leur piège. Ces crimes n’ont jamais été rattachés à l’Ordo Dracul, les membres de la famille n’ont jamais pu tisser de liens entre les crimes dont parfois ils n’entendaient même pas parler. Au début du XIXème siècle, ils ont cessé leur assauts devant l’adhésion de plus en plus nombreuse dans l’Ordo et de l’acceptation générale de celle-ci. Il faudra attendre la première guerre mondiale pour voir réapparaitre les Moroi qui ont proposé leur service à l’Ordo très affaiblie comme toutes les ligues. Une chasse a ensuite été menée contre les Moroi qui ne rejoignaient pas les rangs des Dragons. En ces nuits il n’y aurait plus qu’un Ancien Moroi qui aurait échappé à ces traques. Dans un premier temps, les Moroi était assignés à la protection des Nids de Dragon ou du Ver. Mais les Moroi sont des tueurs et en rien des chiens de garde, et cela ne se passa pas très bien. Ils ont l’appétit pour le meurtre et s’ils n’ont pas cette mission, ils chercheront à le faire ailleurs, attirant l’attention de la famille.

Les Moroi ne sont pas une unique lignée, mais bien deux lignées très liées et qui se sont développées ensemble, mais leur sang est tellement mêlé qu’il devient trop proche pour qu’il soit possible de le différencier.

Deux techniques semblent être appréciées par les Moroi, et quand l’Ordo a besoin de leurs services, elle les envoie en visite chez leur cible. La technique de l’araignée, saigner à blanc la famille, les alliés et autres contacts, puis finir le travail ; personne ne cherchera plus d’information. La technique de la sauterelle, qui est de faire un frappe précise et mortelle, laissant des traces du passage des enfants de Bélial (ils évitent d’attirer l’attention des VII) ou faisant porter les preuves sur un antagoniste de leur cible. Il faut au moins un statut de 3 dans l’Ordo Dracul pour leur demander des services.

Clan d’Origine : Gangrel ou Nosfératu

Surnom : Les Chasseurs

Ligues : Les Moroi sont une lignée exclusivement liée à Ordo Dracul mais il peut y avoir quelques très rares spécimens non alignés. Les nouveaux membres de la lignée sont choisis au sein de l’Ordo ou étreints dans le but de rejoindre l’Ordo. La mort attend les Moroi qui oseraient se diriger vers une autre ligue où il passerait sa courte éternité à se cacher ou à se faire passer pour un simple Nosfératu.

Apparence : Quelque soit le clan d’origine, ils prennent une couleur de peau jaunâtre qui peut reprendre une couleur rosâtre une heure après qu’ils se soient alimentés. Les yeux deviennent plus clairs, tirant sur le bleu iceberg, et parfois jaunâtres.

Refuge : Les Moroi sont souvent positionnés en recul de l’Ordo dans les banlieues où la violence est quotidienne pour dissimuler leurs « frasques », quand l’Ordo ne les assigne pas à s’installer sur des navires.

Origine : Comme la lignée englobe deux clans, les types de Moroi varient. On offre souvent l’adhésion à la lignée aux Nosfératus ou au Gangrels qui ont fait leur preuves comme habiles combattants, mais qui ne sont pas très évoluée en matière des Nœuds du Dragon. En Etreinte directe, un Moroi étreindra des soldats, des policiers, des membres de gang et tous profils martiaux qui contenteraient l’Ordo et la lignée telle que des criminels. La violence et la capacité à l’appliquer est la vertu principale, il sera ensuite formé à exceller dans ce domaine. L’intelligence et l’Astuce n’ont aucun intérêt pour un Moroi qui se verra très vite mettre de côté.

Création de Personnage : Les Attributs Physiques et des Compétences sont primaires, presque sans exception. La plupart des Moroi ont un peu d’aptitude dans l’Intimidation et certains démontrent une certaine « présence ».

Disciplines de Lignée : Animalisme, Dissimulation, Invulnérabilité et Puissance.

Faiblesse : Quand un Gangrel ou Nosfératu devient Moroi, il acquiert une forme spécifique de la faiblesse de l’autre clan en plus du sien. Les Gangrels comme les Nosfératus Moroi acquièrent une passion pour la sauvagerie, qui les pousse à devenir sadiques, sauvages et sanguinaires comme il est indiqué pour le handicap Gangrel, en plus de la faiblesse des Nosfératus.

Organisation : La lignée en elle-même n’a aucune réelle organisation. Les Moroi sont tenus à distance les uns des autres. Il semblerait que cela soit pour éviter qu’ils s’unissent contre l’Ordo Dracul. Les anciens de l’ordre refusent à voir dans cette possibilité quelque chose de possible. L’Ordo Dracul les considère sûrement comme de très bons chiens d’attaque.

Concepts : Entraîneur sportif, assassin expérimenté, tueur en cavale, franc-tireur, garde du corps, gardien des légendes et folklore, tueur en série, monstre non repenti.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.