SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Vampire : le requiem > Aides de jeu > Famille > Lignées > Vedma
Contribuer

Vampire : le requiem

Vedma

lundi 13 février 2006, par Gretchin, Mercutio

Apporte-moi un faon blanc, vivant et entier,

Et j’exécuterai le sortilège que vous avez voulu.

Échouez, et dans sept nuits le sortilège se retournera contre vous.

Tous les secrets du vampirisme ne sont pas gardés par l’Ordre du Dragon dans leurs piles de livres poussiéreuses et dans leurs tanières. Certains, tel que les Vedma, demeurent tapis depuis des siècles dans les zones sauvages. Les Vedma sont les sorcières, les sages et les ancêtres de l’Ordo Dracul. En effet, les Vedma clament que leur lignée porte un sang noble et plus ancien que les clans eux-mêmes. Il existe une lignée de sang mystérieuse, primordiale, qui s’infiltre en Europe depuis les nuits de l’ancien monde ou, d’après certains, qui s’écoule de la montagne cachée de Dacie, appelée Kogaion.

Ils ont observé les changements du monde à travers les siècles, avec une forme de sagesse patiente que les Dragons vantent et essaient d’obtenir. Mais en même temps, ils résistent au changement d’une manière arrogante et têtue que les Dragons essaient de surmonter. C’est ainsi que l’Ordo Dracul et les Vedma ont beaucoup à s’apprendre. La formidable et étrange magie des Vedma est à l’origine des légendes passées et présentes des terres slaves. Ce sont les sorcières et ermites qui ont été priés par les manants de Transylvanie, de Valachie et de la Russie quand le monde c’est embrasé. Ce sont les sorcières et les sorciers qui ont vendu leurs potions magiques en échange des premier-nés.

Ce sont les monstres qui ont tourné les oiseaux des forêts contre les citadins et ont fait résonner leurs cris par delà les montagnes. Les Vedma croient que la puissance de leur sang est un reste des puissances "terrestres". On dit que leur art maléfique, appelé Zagovny, a été extrait de la terre et des cauchemars des enfants. Les Vedma croient que leur malédiction et leur puissance provient de la terre elle-même. Ce sont les vampires de cette lignée qui ont gardé les secrets de la Corruption - un art mystique du sang - alors que les plus anciens vampires l’ont oublié. A l’heure actuelle, les Vedma restent les gardiens d’antiques secrets et sont des fugitifs du monde moderne. Avec du temps et la finesse, cependant, ces sorcières peuvent devenir très proche des Dragons.

Clan d’origine : Gangrel. Les Vedma les plus anciens, cependant, maintiennent une légende qui c’est transmise au fil des siècles chez les Sorciers, clamant que les Gangrels sont une ramification du Vedma, plutôt que l’inverse. Les Vedma clament qu’ils viennent d’une époque plus ancienne ou les vampires étaient plus efficaces et plus puissants, avant que la diffusion du sang vampirique n’ait absorbé les anciennes lignées pour devenir les clans connus aujourd’hui. Les Gangrels qui rejoignent les Vedma reconstituent leurs véritables puissances plutôt qu’ils ne « purifient » leur sang... du moins aux yeux des Vedma.

Surnom : Sorcier. Au cas où d’autres lignées ou clans pourraient être appelés Sorcier ou magicien, les Vedma sont parfois appelés "sorcières de Dracula" ou même "Yagas" en référence à Baba Yaga. Bien que la majorité des Vedma soient des femmes, le surnom masculin s’est propagé pendant le 14ème ou 15ème siècle et a été employé depuis.

Ligue : La lignée des Vedma est fortement associée à l’Ordo Dracul par ceux qui ont entendu parler de lui. En vérité, cependant, la majorité des Vedma n’ont aucun engagement. Ceux-ci sont des solitaires, nomades ou prédateurs ruraux peu communs, et ce presque sans exception. Aucun effectif des ces Vedma plus sauvage n’a jamais été sérieusement évalué, et ce serait probablement incroyablement difficile : les Vedma ont très peu de contacts entre eux, et les autres clans voient peu d’intérêt à se perdre dans de sombres montagnes à la recherche de ces Sorciers. Les Vedma les plus évidents à trouver sont ceux qui participent aux affaires urbaines et aux coteries. De ces derniers, les Vedma de l’Ordre sont les plus stéréotypés : ce sont de vieilles sorcières qui épient et chuchotent des choses venues des temps passées. Les Vedmas appartenant à l’Ordre du Dragon sont les hérauts des temps anciens dans quelques chapitres européens, et des sages pour le reste. Bien que les pouvoirs surnaturels des Vedmas soient respectés et appréciés des Ligues qui les accueillent, les Vedmas de l’Ordre transmettent rarement les Voies du Dragon. Par conséquent, les Sorciers vivent en marge de la communauté, comme ils le faisaient au Moyen-Âge. Les Vedma appartenant au Cercle de la Sorcière tendent à avoir des rôles plus centraux - en tant que sages, grands prêtres et sorciers - mais la plupart des Vedma n’apprécient pas l’idée d’être autant en vue. Les Vedmas chérissent trop leur incognito pour être trouvés aisément ; pour eux, ce fait exige une certaine distance des regards des curieux.

Même un Vedma qui ne tient pas à gagner de la renommée ou du prestige dans un culte d’Acolyte pourrait se tenir à l’écart de ces confrères. Comme tant de traditions vampiriques anciennes, les Vedmas sont souvent considérés par les vampires sanctifiés comme étant archaïques et trop loin de la philosophie. Les bénis (ceux qui enseignent les Voies) peuvent négliger ou s’opposer aux Sorciers, mais peu sont susceptibles d’amener de véritables conversions. La nature même des Vedmas est sauvage, païenne et hérétique. Comment, avec leurs pratiques sanglantes, un prince pourrait-il croire avec confiance qu’un sorcier se trouvant sur son domaine s’est réellement converti ?

Les ligues séculaires peuvent trouver des applications aux pouvoir des Vedmas dans leurs divers plans, mais les Vedma ont peu d’intérêt pour les organismes politiques. Quelques Vedmas, pour être tranquilles, ont établi des rapports avec l’Invictus ou les Carthiens d’Europe et d’Amérique en échange de troupeaux, ou de promesses de tranquillité, mais de tels accords constituent rarement la majorité et ne vont souvent pas plus loin.

Apparence : Dans les temps passés, les Vedmas s’habillaient comme l’archétype des sorciers de campagne. Leurs tenues ont souvent reflété les traditions rurales locales en matière de tissage et de couleur (tenues généralement volées à leurs victimes), mais qui ont été portées jusqu’à devenir des chiffons sales à cause de leurs occupations et des voyages forestiers. La plupart des Vedmas trimballe unla majorité de ses possessions, et ressemble ainsi à des vagabonds ou des voyageurs en perpétuel déplacement. De nos nuits, leur aspect n’a pas vraiment évolué, mais quelques nouveaux « styles » sont apparus. Actuellement, ils ressemblent plus à des SDF un peu fous avec leurs multiples couches de vêtement récupérés, d’où sortent d’énormes yeux dans un visage couvert de crasse. Certains portent d’énormes sacs ou poussent des caddies, tandis que d’autres ont des nuées de sacs plastiques bourrés de bibelots et d’ordures accrochés à leurs ceintures. À la différence des autres vampires, les Vedmas ne retrouvent pas leurs aspects mortels lorsqu’ils se reposent. Au lieu de cela, tous les Vedma changent jusqu’à ressembler à la maison non entretenue d’une vieille femme. Leurs cheveux se rebellent et s’emmêlent, leur peau devient rugueuse - voire velue - et leurs yeux prennent des aspects artificiels ou maladifs. Les dents des Vedma deviennent inévitablement un chaos de noir et de jaune aux bords déchiquetés.

Refuge : Les Vedmas se reposent à l’écart des sociétés mortelles et vampiriques. Cette distance varie suivant les individus, mais leur nature même réclame l’intimité. Les cavernes, fissures dans la terre, espaces sous le toit d’une maison abandonnée et envahie par les mauvaises herbes, bunkers et automobiles abandonnés, ont leur préférence. Un des rares Vedma américains dort dans un château d’eau délabré. La plupart des Vedma enseigne à leurs infants ou étudiants à dormir dans la terre grâce au pouvoir de Métamorphose. Il s’agit de l’une des quelques leçons qu’un Vedma est susceptible de donner avant d’abandonner son infant. Les refuges des Vedma sont donc rarement plus que des petites niches ou ils peuvent se lover tel des serpents sous un rocher.

Historique : La majorité des Vedmas sont des femmes européennes. Cependant, rien ne les empêche d’étreindre n’importe quel type d’humain. Leur traditionalisme fait qu’ils ont tendance à étreindre leur infant à l’endroit précis où ils ont eux-mêmes été étreints. Pendant une longue période, il était fréquent que les Vedmas acceptent des étudiants et la progéniture ayant une très grande expérience en tant que mortel. De nos nuits, les Sorciers ont gardé cette habitude, même s’il y a plus fréquemment des exceptions. En Amérique du nord, les Vedmas sont majoritairement issus des populations d’immigrés pour qui l’anglais est une seconde langue. Bien que les plus anciens Vedmas du nouveau monde proviennent des peuples Slaves, les Vedmas modernes ont tendance à provenir des peuples polonais, allemand, croate ou russe. Le sexe est devenu moins important pour ces vampires américains et canadiens. Les Vedma évitent les villes qui s’étendent telles des flaques de béton sur le paysage en détruisant toute végétation sauvage.

Création de personnage : Les Vedma sont une lignée diversifiée où les individualistes sont largement représentés. La plupart des Vedmas se concentrent sur une catégorie d’attributs et de compétences. Si les attributs sociaux sont primaires, les compétences sociales sont susceptibles d’être aussi appréciées. Les Vedmas donnent la priorité à différentes compétences, mais celles-ci sont souvent peu nombreuses et très élevées. La plupart des Vedma sont démodées.

Des compétences tel que Conduite ou Informatique sont très rares parmi eux. En dépit de leur vie sauvage et vagabonde, ils sont souvent plus doués dans les compétences sociales que le Gangrel typique. Les Vedma ont l’habitude de tromper, piéger et négocier avec les Mortels (et les autres Vampires). Ils négocient généralement des terrains de chasse et font du troc pour des enfants non désirés. Un Vedma peut donner une impression de brutalité ou de sauvagerie contenue, mais il ne s’agit souvent que d’une impression.

Disciplines de clan : Animalisme, Métamorphose, Force d’âme, Zagovny

Faiblesse : Les Vedmas ont la même faiblesse que les Gangrels. De plus, les Vedmas ne bénéficie pas de l’effet des 10 lors de jets basés sur l’Intelligence ou l’Astuce : tous les 1 enlèvent un succès du jet (cette faiblesse ne permet pas de faire d’échec critique dans ces conditions). Elle ne s’applique pas au jet de Perception, de Surprise, ou au duel d’Attribut. Contrairement au Gangrel, ce n’est pas vraiment la chair qui change mais plutôt le sang. Des caillots de sang surviennent avec le temps, faisant apparaître le Vedma négligé, sale.... Les personnes qui connaissaient le Vedma avant son étreinte doivent faire un jet d’Astuce + d’Empathie pour le reconnaître. Les Vedmas ont une pénalité de -2 aux actions sociales avec les personnes qui les ont reconnus. Les Sorciers ne sont jamais à l’aise dans les villes modernes et les pièges de sa civilisation, bien qu’ils puissent aussi être mal à l’aise en pleine nature. Ce qu’ils détestent par-dessus tout, c’est de se sentir emprisonnés ou piégés. Les Vedmas ne peuvent jamais avoir plus de 2 points en Statut et en Ressource. Si un troisième point de Statut lui était offert - dans une société, par exemple - il sera peu susceptible de remplir ses responsabilités. Les points qu’a un Sorcier en Statut servent de pénalité en cas d’interaction avec un autre Vedma. Pour finir, les Vedmas souffrent d’une insuffisance particulière dans leur Vitae. Elle ne peut maintenir les qualités mystiques nécessaires à l’activation de la discipline Zagovny. Chaque nuit durant laquelle un Vedma souhaite utiliser cette discipline, il doit d’abord consommer une quantité de Vitae animale égale à son niveau en Zagovny. La consommation doit se faire en une seule fois (cela consiste en un jet de Chasse, et une consommation de sang d’un ou plusieurs animaux dans un intervalle de 5 à 6 minutes).

Le personnage ne gagne aucun point de sang lors de cette action, car celui-ci est immédiatement dispersé et consommé dans le corps pour activer la discipline latente de Zagovny. Le Vedma peut utiliser cette discipline jusqu’à hauteur du nombre de point de sang animal consommé lors de l’activation. Les points de sang animal consommés peuvent être « stockés » dans la réserve de Vitae et utilisés lors du réveil, repoussant ainsi les chasses.

Exemple : Siwa, une Vedma membre de l’Ordre du Dragon, va bientôt partir en chasse de sang humain. Elle suppose qu’elle utilisera la discipline Zagovny durant la nuit. Elle commence donc par faire un jet d’Astuce + Survie pour chasser suffisamment de sang animal pour activer la discipline de Zagovny. Le jet lui donne 2 succès, elle peut donc utiliser les 2 premiers niveaux de la discipline. Toutefois, Siwa peut effectuer une autre chasse pour tenter de réunir le nombre de point de Vitae animal nécessaire à l’activation total de la discipline

Organisation : Si les Vedma sont identifiés en tant que racine possible des Gangrels ou en tant que lignée, il ne peut être dénié que, culturellement parlant, ils sont une exagération des façons d’êtres et des manières des Gangrels. Les Vedma n’ont virtuellement aucune organisation. La plupart garde une distance avec les autres Vampires et avec les membres de leur lignée. Le peu de hiérarchie que l’on peut trouver parmi eux est la relation maitre-étudiant au sein de l’Ordre du Dragon, peut être dû à une base culturelle slave commune entre les Vedma et Dracula. Pour dispenser leurs histoires et leurs secrets, les Vedmas prennent des étudiants (parfois appelés "animaux de compagnie") et leurs enseignent la survie et les pouvoirs du sang. Un Vedma est susceptible se s’occuper de son propre infant, mais ce n’est pas une garantie, et certains abandonnent simplement leur progéniture. De même, un vampire qui cherche un Avus parmi les Sorciers doit d’abord penser à servir et étudier avant de faire partie de la lignée. Au siècle dernier, une poignée de Vedma Européens et Nord Américains sont entrés en contact avec l’Ordo Dracul. Ces Vedma ont prolongé leurs traditions d’instruction au sein de l’ordre, enseignant à ces différents membres pendant environ un an à chaque fois, partageant leurs légendes et contes avec les archivistes et le Kogaions de l’Ordo Dracul. Quelques Vedmas anti-tribus sont venus pour profiter de la générosité de l’Ordre, mais autant sont venus pour briser l’engagement de leurs camarades et les obliger à honorer les anciennes coutumes.

Concepts : « avatar » de Baba Yaga, SDF, artiste des rues fou, maître des sortilège, tueur en série « nomade », païen satanique, ermite.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.