SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Warhammer > Inspirations > Nouvelles & Histoires > La Grande Guerre Contre le Chaos
Contribuer

Warhammer

Kislev

La Grande Guerre Contre le Chaos

Extraits de journaux intimes de soldats ordinaires

dimanche 15 février 2004, par ZedroS

La Grande Guerre contre le Chaos vue par ceux qui y ont participé...

Version originale par Niels Arne Dam, Tim Eccles et Alfred Nuñez Jr.
Ajouts par John Foody, Ryan Wileman et la "Talabheim Project Team".
Version française par la Warhammer Team et Zero Kaiser plus particulièrement.

HISTOIRE

Par le Collegium Historica

Avec leur efficacité coutumière, les érudits du Collegium Historica ont réalisé un recueil décrivant les événements de la Grande Guerre Contre le Chaos, avant, pendant et après. Ce travail considérable n’est pas encore achevé. Toutefois, en voici quelques morceaux choisis afin de donner au lecteur un avant-goût de cette période capitale de l’histoire impériale.

Dans cet ouvrage, nous regarderons les événements du point de vue du soldat. Cependant, étant donné que rares sont les Impériaux et Kislévites moyens sachant écrire, les sources dont nous disposons sont excessivement peu nombreuses. Malgré tout, ces extraits donnent une vision de l’intérieur des plus intéressantes, aspect souvent négligé par les érudits de moindre envergure.

Quatre sources sont à l’honneur :
- le Boyar Volkh Staverovich, de la région de Kislev,
- Cregnor Casquedur, un capitaine mercenaire Nain de la compagnie des Griffes Rouges,
- Holger Schmidt, membre d’un détachement d’archers de Middenheim,
- Nobert Flesicher, volontaire du Reikland faisant office de coursier entre différents chefs d’unité.

Volkh, le 25 Kaldezit 2302 :

Un régiment Nain de Karaz-a-Karak en chemin pour Praag est arrivé aujourd’hui. Quand ils ont appris que la grande cité du Nord assiégée n’avait que peu de chances de tenir, ils ont incliné leurs têtes en silence. Leur chef a ensuite annoncé que les Nains se battraient aux côtés des Kislévites contre le Grand Ennemi. Les Nains se sont alors mis à renforcer les défenses de Kislev.

Volkh, le 12 Ulriczeit 2302 :

Nous n’avons aucune nouvelle de ces pieds tendres d’Impériaux depuis que le Tsar Alexis les a appelés à la rescousse. Où est leur grande armée ? Pourquoi ne sont-ils pas à nos côtés pour nous aider ? Nous pensons que le siège de Praag continue. Des rumeurs courent disant que la horde du Chaos est en train de jouer avec le peuple de Praag, retardant pour son bon plaisir l’inévitable fin.

Les généraux ont cessé d’envoyer des éclaireurs car ces derniers ne revenaient plus. Pendant ce temps, nous continuons à stocker des provisions mais nous sommes épuisés de l’attente. Le futur est si sombre...

Volkh, le 18 Ulriczeit 2302 :

Un pigeon voyageur est arrivé hier. Grâce à lui, nous savons désormais qu’une armée impériale a quitté Talabheim il y a environ une semaine. Leur chef, ce fameux Magnus, est peut-être bien le grand homme que tout le monde annonce...

Nobert, le 18 Ulriczeit 2302 :

Je suis arrivé aujourd’hui à Wurzen, parmi un contingent reiklandais. Nous allons rejoindre l’armée de ce glorieux Baron Magnus von Bildhofen. On le surnomme « le Pieu », il est certain qu’il bénéficie de la bénédiction de Sigmar. Je l’ai vu de loin, j’ai remarqué qu’il est vêtu comme un prêtre-guerrier de Sigmar. Les troupes qu’il commande doivent former la plus grande armée jamais réunie. Il y a des centaines de bannières, toutes différentes, flottant dans le vent et un grand nombre de canons. Les serviteurs du Chaos vont se faire écraser par la puissance de l’Empire, c’est certain.

Holger, le 18 Ulriczeit 2302 :

Des chevaliers ostlandais se sont joints aux troupes à pied et aux canons. Nous avançons tous sur la route qui suit la rivière Talabec afin de rejoindre l’Urskoy, malgré la neige qui freine notre progression.
Il y a quelques semaines, von Bildhofen a envoyé ses troupes les plus rapides, et les meilleures, vers Praag, afin de casser le siège qu’il y a là-bas. Nous autres nous allons renforcer les troupes kislévites que le Tsar rassemble pour aller au Nord.

Cregnor, le 19 Ulriczeit 2303 :

Les Griffes Rouges doivent désormais marcher le long du flanc Nord de la grande armée impériale de Magnus. Nous avons gardé le convoi de provisions jusqu’à ce que Grak mange deux cuisiniers Halfelings qui n’ont pas eu la présence d’esprit, ou le temps, de s’assurer qu’ils avaient assez pour nourrir un satané ogre. On a évité une punition à Grak en disant que nous avions repoussé un groupe de pillards Hommes-Bêtes, après qu’ils aient mangé les deux Halfelings en question. Les troupes se plaignent du froid. Bah, j’ai vu pire à Karak Kadrin !

Cregnor, le 28 Ulriczeit 2303 :

La nuit dernière, nous avons été attaqués par des Hommes-Bêtes alors que nous étions de garde. Lars s’est fait empaler avant d’avoir pu donner l’alerte. Otto a été gravement blessé dans les intestins (au ventre ?). Nous ne pouvions le soulager par une mort rapide car nous étions trop occupés à repousser le raid. Les bêtes du Chaos se sont retirées précipitamment après que Grak en ait empalé plusieurs sur une lance. L’ogre a alors commencé à manger ses victimes. Je ne sais pas ce qui est le pire : entendre les Hommes-Bêtes hurler pendant que Grak les mange vivants (bien que mourants) ou l’entendre se pourlécher les babines de satisfaction après chaque Homme-Bête avalé. Sans surprise, il a eu des maux d’estomac ensuite.

Nobert, le 28 Ulriczeit 2302 :

Des rumeurs courent disant qu’une autre attaque sur l’avant-garde a été repoussée pendant la nuit par des éclaireurs d’élite de Magnus. Pourquoi les Hommes-Bêtes continuent-ils cette folie ? Peut-être est-ce la peur qui les pousse...

Holger, Mondstille 2302 :

Plus nous approchons de Kislev, plus les choses se détraquent. Un vent chaud s’est subitement levé, venant du Nord. La neige commence à fondre. Avancer n’en sera que plus dur. C’est la première fois que je vois ça.

Volkh, Mondstille 2302 :

Un vent chaud, en provenance de Praag, balaie violemment Kislev. Un magicien sur les remparts a subitement pris feu, mourant en peu de temps. Le cœur lourd et chargé d’une grande colère, nous avons compris que la brave cité de Praag est tombée aux mains des envahisseurs des Terres Incultes. Une triste journée. Nous vengerons cette défaite, il le faut !

Nobert, le 10 Vorhexen 2302 :

Chaque jour le temps s’adoucit, ce qui n’est pas du tout de saison. Les routes se sont transformées en bourbiers à cause de la neige fondue. Nous avançons lentement. Cependant, nous continuons, le Chaos ne se reposera pas tant que nous et les nôtres ne serons pas tous esclaves et sacrifiés aux Sombres Puissances. Des cavaliers sont revenus de l’Est. Leurs regards étaient noirs. Ils se sont tout de suite rendus dans le pavillon de Magnus. Une heure après, Magnus a appelé ses capitaines pour une réunion. La Garde Impériale a bouclé la zone pour que les chefs puissent se rencontrer dans le calme.

Cregnor, le 10 Vorhexen 2302 :

Nous autres capitaines avons été convoqués dans la large tente de Magnus, après qu’il ait vu ses proches conseillers. On nous a dit que nous serions à proximité de Kislev dans trois jours. Magnus nous a avertis : les forces que nous allons affronter sont formidables et innombrables. Rien de tel pour nous réjouir. Je n’ai plus de doute : avoir engagé quelques Massacreurs de Géants a été un bon choix.

Holger, le 10 Vorhexen 2302 :

Notre sergent nous a dit d’être sur nos gardes tout le temps à partir de maintenant. L’ennemi est à quelques jours de marche. Il est certain qu’il va y avoir des bandes prêtes à fondre sur les éléments isolés de l’armée.

Volkh, le 12 Vorhexen 2302 :

La horde du Grand Ennemi vient d’apparaître devant les portes de Kislev. Ils sont une multitude. On n’en voit pas la fin. C’est sans importance. Par les volontés d’Olric, Taal et Rhya, nous mènerons ce combat jusqu’à la fin, quelle qu’elle soit. Après avoir sacrifié un petit nombre de prisonniers à l’intention des Sombres Puissances (au passage, certains hommes ont dû se vider l’estomac), la horde s’en est violemment pris aux portes. Les balistes naines font des merveilles, mais cela n’est rien de plus qu’une nuisance pour les assiégeants, tellement ils sont nombreux.

Holger, le 13 Vorhexen 2302 :

Par Ulric, il y a plus de créatures chaotiques que je ne puis compter. Plusieurs de mes hommes ont rendu leur repas à la vue de la troupe infinie. Je crains que nous soyons peu à survivre à la prochaine bataille. Je dois aller mettre la compagnie en ordre de combat.

Nobert, le 13 Vorhexen 2302 :

Magnus le Glorieux, élu de Sigmar, a fait un discours énergique ce matin. Les capitaines ont ensuite déployé leurs troupes. Grâce en soit rendue à Sigmar, la horde ne semble pas avoir remarqué notre présence. Vu le nombre, tous les avantages sont bons à prendre.

Cregnor, le 13 Vorhexen 2302 :

C’est une belle journée pour mourir.

Volkh, le 13 Vorhexen 2302 :

Des bruits de trompettes ont retenti de l’Ouest. Nous nous sommes tournés et avons vu la charge de l’armée impériale. Bien qu’elle soit grande, c’est toujours moins que la horde du Chaos. Le premier choc, sur les arrières de l’ennemi, a été énorme. La horde a semblé, un instant, en déroute. Puis les chefs sont arrivés, ravivant les ardeurs destructrices de la horde. Un grand bruit s’est fait entendre à la porte Nord, les Nains et les Kislévites ont fait une sortie, profitant de la charge de l’armée impériale. Je pose ce journal pour me joindre à l’assaut.

Nobert, le 14 Vorhexen 2302 :

Je suis l’un des rares chanceux à avoir survécu à la redoutable bataille d’hier. Nous avons attaqué ces sales créatures dans le dos, en tuant beaucoup et dispersant les troupes. Il y a eu une grande cohue, la horde a semblé se rompre, mais ses redoutables Seigneurs ont pris la situation en main. Bientôt la situation a été inversée. Nous nous battions pour nos vies.

C’est alors que les grandes portes de Kislev se sont ouvertes, laissant passer les Nains et les Kislévites, afin d’ouvrir un nouveau front. Leur impétuosité a bientôt été calmée à son tour, et ils ont commencé à battre en retraite alors que nous étions encerclés. Magnus le Magnifique, l’avatar de Sigmar, s’est battu avec le terrible chef de la Horde du Chaos, aussi vrai que je me suis battu de toute mon énergie. Leur combat a semblé durer toute la journée.

Alors que la bataille semblait perdue, les chevaliers que Magnus avait envoyés à Praag sont arrivés avec de la cavalerie Kislévite. Nous ne les attendions pas. Ils ont chargé l’arrière de la horde alors que Magnus, le trois fois béni, a décapité le Seigneur du Chaos. Cela a été de trop pour les envahisseurs des Terres Incultes, ils ont rompu le combat. Un cri formidable s’est fait entendre : la bataille était gagnée.

Cette victoire a été chèrement payée.

Holger, le 14 Vorhexen 2302 :

J’ai survécu aux combats. Les cauchemars ont commencé.

Vokh, le 14 Vorhexen 2302 :

A genoux, j’ai remercié tous les Dieux, Olric, Taal et Rhya, pour cette libération.
Beaucoup sont morts pour notre chère patrie.

Cregnor, le 14 Vorhexen 2302 :

Les Massacreurs s’en sont bien tirés jusqu’à ce qu’ils tombent sur des Minotaures. Grak les a vengés. Il était de plus très satisfait que les Minotaures puissent lui servir de repas pour plusieurs jours. Les Griffes Rouges devront rester à bonne distance prudemment le temps que son « festin » prenne fin. Je ne veux pas d’autres « accidents ».

Certains disent que c’est une grande victoire. Ils ne réalisent pas que de nombreuses bêtes du Chaos se sont enfuies. Quelqu’un va devoir les pourchasser. J’ai comme un mauvais pressentiment...

Depuis que le Chaos est parti, on dirait que l’hiver est de retour sur Kislev.

Cregnor, le 21 Vorhexen 2302 :

Alors que les célébrations continuent dans Kislev, nous avons reçu nos ordres. Les Griffes Rouges vont participer à la chasse de Printemps pour éradiquer ce qui reste de la horde du Chaos. Nous allons partir vers la région du Translynsk, dans les environs de la forêt de Grovod. Grak est content, il pense déjà à ses prochains amuse-gueules. Mais il va devoir attendre un mois.

Les hommes de l’Empire se plaignent du froid de l’hiver kislévite. On dirait ces tapettes d’elfes.

P.-S.

La version originale se trouve sur le site d’Alfred Nunez Jr :

http://www.madalfred.darcore.net/

Enjoy !



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Copyright © Games Workshop Limited 2010. Games Workshop, Warhammer 40,000, le jeu de rôle Warhammer 40,000, Dark Heresy, Rogue Trader, les logos de ces marques respectives, Rogue Trader, Dark Heresy et toutes les marques associées, ainsi que les logos, lieux, noms, créatures, races, ainsi que les insignes, logos et symboles de ces races, véhicules, armes, unités ainsi que les symboles de ces unités, personnages, produits et les illustrations des univers de Warhammer sont soit ®, TM et/ou © Games Workshop Ltd 2000-2010, enregistrés en Angleterre et dans d’autres pays du monde.