SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Warhammer > Inspirations > Nouvelles & Histoires > La voie du Tarkin – part 2
Contribuer

Warhammer

La voie du Tarkin – part 2

vendredi 11 mars 2011, par shavy

Chapitre Deux de "La voie du Tarkin"

“ Ressentir l’humeur du sauvage est un parcours personnel que chaque suivant de Kurnous doit tracer. L’apprentissage est la voie de l’érudit ; la persévérance, la voie du guerrier.
La voie du tarkin c’est celle qu’il s’est tracée. C’est en ça qu’il est un guide, un guide malgré lui."

Naieth, prophétesse asraï

Les lunes jumelles perçaient la canopée [1] des arbres, commençant leurs duels incessants. Se frayant un chemin dans les profondeurs des bois, deux elfes n’allaient pas tarder à cesser leur pénible progression. Il était temps de trouver un abri convenable.

Un tarkin, suivant de Kurnous de haut rang, ne devait pas tarder dans cette situation là à trouver une solution acceptable. Eridian, tarkin de son état, pouvait faire mentir l’adage, pour tout dire plus le crépuscule approchait, plus les angoisses de la nuit à venir le prenaient aux tripes.

Souffrant le martyr avec deux cotes brisées, il avait du mal à donner le change à sa compagne de voyage,Sithel, elle aussi gravement handicapée avec une fracture à la jambe droite.

A ces yeux et à ce moment là, il trouvait qu’il faisait un bien piètre suivant du dieu sauvage.

Oui les tarkins faisaient surgir des sources de déserts rocailleux, construisaient des abris sylvestres en un temps record …oui mais …Eridian possédait son lot de théories et manquait cruellement de pratique.

Pourtant la chance sourit aux deux elfes éclopés, et une assarte de pins [2] les accueillit pour la nuit.

Les provisions étaient restreintes ; elles étaient pour l’essentiel le résultat de cueillettes de baies diverses.

Dans l’ensemble rien n’étaient donc satisfaisants dans ce périple improvisé, et l’elfe entendait bien y remédier.

Tout d’abord quelle destination prendre. Cela pouvait paraitre saugrenu, mais l’endroit, la personne ou l’objet qui permettrait à Sithel de retrouver la mémoire restait assez nébuleux. Eridian avait pensé aux ruines elfes des montagnes du Milieu où il avait rencontré la sorcière elfe noire pour la première fois. C’est pour ça qu’il se dirigeait vers l’ouest.

Puis venait la question de leur état. Ils ne pouvaient décemment pas continuer à marcher de longue haleine avec leurs blessures. A un moment ou un autre, il devrait soit trouver un lieu de retraite confortable et isolé, soit se rabattre vers les habitations humaines les plus proches.

Eridian ne savait pas comment réagirait sa compagne au milieu des humains et l’inverse l’inquiétait tout autant. Après tout, amnésique, elle avait été réduite à l’esclavage par un marchand kislevite sans scrupule, sa liberté retrouvée, elle devait en garder quelques ressentiments, et puis jusqu’où était enfouie sa nature profonde d’elfe noire.

L’elfe ne doutait pas que les druchis étaient irrécupérables sur certains points : la haine des races inférieures restait leur credo le plus tenace.
En animant un petit feu pour cuire à l’étouffé quelques racines glanées dans les environs, il continuait à y réfléchir.

Sitôt les pierres chaudes, il éteint les flammes, enveloppa les tubercules dans des fougères et recouvrit le tout. Demain il faudrait se résoudre à prélever la part du chasseur…

L’elfe noire ne l’avait pas quitté des yeux pendant la préparation. Il était, pour l’heure, son seul référentiel possible.

Brisant le silence, sa voix veloutée résonna dans la clairière déboisée.

- "Quelles rapports entretenions nous ?"

- "Comment ? lui répondit, l’elfe surpris."

- "Avant que nous nous croisions de nouveau, quelles relations nous liaient ?"

Eridian réfléchit un instant, en remuant les pierres.

- "Compliquées, des relations compliquées."

- "Qu’est ce qui a changé depuis ?"

Bien des choses pensa pour lui-même le tarkin. Il ne savait que mettre en avant. Elle n’était somme toute qu’une étrangère en pays étranger, seule et vulnérable... et la génitrice potentielle d’un prophète destructeur.

Depuis leur dernière rencontre dans les monts du Milieu, elle arborait la marque d’Aenarion sur son ventre, autant dire une condamnation à mort chez les siens.

- "Tu es amnésique et vulnérable", se contenta–t-il de dire finalement.

- "Je vois... de la pitié, c’est ce que j’inspire."

Eridian se garda de la contredire, autant laisser planer le doute.

Le vent souffla dans les cimes, et l’elfe se leva d’un bond. Dans le lointain, des bruits de tambours résonnèrent, un son primitif dans les sous-bois.

- "Il faut partir", se contenta de dire Eridian, en ramassant les papillotes de fougère et les glissant dans sa gibecière.

- "Que se passe-t-il ?" lui demanda Sithel en se relevant péniblement.

- "Une harde, une harde de gors se dirige par ici et une magie mauvaise l’accompagne."

Notes

[1Etage supérieur de la forêt, en contact direct avec l’atmosphère libre

[2Clairière faite de la main de l’homme en vue de faire des cultures



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.

Copyright © Games Workshop Limited 2010. Games Workshop, Warhammer 40,000, le jeu de rôle Warhammer 40,000, Dark Heresy, Rogue Trader, les logos de ces marques respectives, Rogue Trader, Dark Heresy et toutes les marques associées, ainsi que les logos, lieux, noms, créatures, races, ainsi que les insignes, logos et symboles de ces races, véhicules, armes, unités ainsi que les symboles de ces unités, personnages, produits et les illustrations des univers de Warhammer sont soit ®, TM et/ou © Games Workshop Ltd 2000-2010, enregistrés en Angleterre et dans d’autres pays du monde.