SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Westernus Anticus > Aides de jeu > Une rupture amplifiée
Contribuer

Westernus Anticus

Une rupture amplifiée

jeudi 23 janvier 2014, par ceir

La colère d’Hadès et l’interdit de la résurrection levé pour Asclépios vont accentuer la rupture qui s’est déjà produite parmi les grecs.

A. La fracture à l’aube du IVème siècle

Deux dieux vont avoir un impact considérable sur la vie quotidienne : Asclépios, dieu de la médecine, et Hadès, dieu des Enfers.

Asclépios, attiré par la modernité, n’hésita pas à rejoindre Héphaïstos, surtout que Zeus l’avait puni pour avoir découvert la capacité de ressusciter les morts.

Hadès lui, était resté neutre au début. Mais lorsque Déméter trouva, grâce à Asclépios, le moyen d’empêcher sa fille de dépérir lorsqu’elle quittait les Enfers de son mari, elle enleva Perséphonne à Hadès. Fou de chagrin, il se rallia au camp de Zeus et voue désormais une haine farouche à Asclépios et Déméter.

L’impact sur les sociétés industrielles de la Ligue de Délos fut effroyable. Elles qui connaissaient stabilité, bonheur familial et prospérité découvrirent que leurs morts allaient tous en Enfer. Hadès, dieu des mondes souterrains et donc des morts, refusait ainsi tout repos aux trépassés de la Ligue et encore moins un accès aux Champs Elysés pour les plus méritants. La crainte de mourir faillit mettre un terme à la société industrielle. Mais on autorisa alors Asclépios à pratiquer son art interdit : ressusciter les morts.
Désormais, on ne meurt plus dans les sociétés industrielles par crainte des Enfers, tandis que les villes des marges peuvent continuer à connaître une mort classique.

B Néfaste évolution, huit décennies plus tard

Si les villes en marge subsistent, souvent menacées, jamais détruites, elles vivent dans un joyeux chaos grâce à la présence des artistes et de tous les fêtards liés à Dyonisos. Ce dernier est d’ailleurs tellement essentiel, que les grands changements politiques et militaires sont racontés à travers un genre théâtral très prisé depuis son apparition au Vème siècle : la tragédie. Une bonne tragédie peut déclencher ou mettre fin à une guerre.

Les villes industrielles sont entrées dans un conservatisme poussé. Ne pouvant pas mourir, les dirigeants sont les mêmes depuis près d’un siècle. La démocratie est toujours présente, les familles connaissent paix, amour et prospérité, mais il n’y a pas la folie des villes en marge. Et le culte d’Asclépios est devenu une sorte d’inquisition qui fait trembler du plus simple au plus grand. Une trahison, et on vous laisse mourir, c’est l’Enfer assuré, car Hadès ne pardonne pas.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2017 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.