SDEN - Site de jeu de role
Accueil > Westernus Anticus > Suppléments > [MJ] Le grand secret
Contribuer
Les participants
  • ceir :
    6 article(s)

Westernus Anticus

[MJ] Le grand secret

samedi 22 février 2014, par ceir

Le rôle de Cronos dans la rupture du Vème siècle.

A. Cronos, dieu du temps

Cronos, dieu du temps, dominait le monde dans l’Ancien Temps. Jusqu’à ce qu’un oracle lui indique qu’un de ses enfants le renverserait et prendrait sa place. C’est là qu’il prit la décision de les manger à leur naissance, jusqu’à ce que sa femme le trompe en remplaçant le dernier né Zeus par une pierre. Ivre, Cronos ne fit pas la différence. Zeus grandit, accomplit l’oracle, et délivra ses frères et sœurs, formant le nouveau panthéon dominant de la Grèce.

Depuis Cronos vit en retrait, en Etrurie, ne provoquant aucune vague. En apparence. Il est le seul dieu à n’avoir pas pris parti lors de la séparation entre les partisans de Zeus et les partisans d’Héphaïstos/Héra ; après tout, la majorité sont ses enfants et petits-enfants et l’ont renversé. Tout cela semble donc cohérent, en apparence…

B. La découverte de Cronos

Pour les oracles, le passé est immuable et les futurs multiples. Les oracles ne devinent que des signes dans des avenirs possibles. Mais pour Cronos, dieu du temps, lire le futur sur le fil du temps des Moires est plus aisé. Sauf que ce fil s’embrouille à l’approche de la naissance d’un personnage clé : Alexandre le Grand.
Et un évènement dans la vie d’Alexandre s’avère déterminant : le nœud gordien.

Le nœud gordien est bien plus que le nœud liant le timon du char du roi Midas et dont l’homme qui en viendra à bout deviendra le maître de l’Asie. Le nœud gordien a aussi une correspondance spirituelle, car le fil du temps tissé par les Moires s’emmêle donc à l’approche de la naissance d’Alexandre et ne cesse de s’emmêler en un nœud inextricable jusqu’à ce qu’Alexandre tranche à la fois dans la réalité humaine et dans la sphère spirituelle ce nœud ; les Moires peuvent alors reprendre le tissage de ce fil mystérieux, symbole du cours de la vie, et que rien n’est censé les empêcher d’en modifier ni d’en couper la trame.

Une fois le nœud tranché, Cronos n’arrive plus à déterminer un futur stable, ils deviennent multiples et le dieu du temps se retrouve dans la position d’un simple oracle ne pouvant interpréter que des signes. Des signes qui ne lui plaisent pas, car dans ce nouvel âge des empires humains se construiront et s’effondreront, et la permanence à long terme c’est l’émergence d’un dieu unique et l’effondrement des panthéons grecs. Or, disparaître en même temps que les autres dieux est une maigre consolation pour Cronos qui aurait bien aimé assouvir sa vengeance avant.

Cronos s’acharne alors à trouver un moyen d’échapper à ces visions, et découvre que sur la période où le fil du temps s’emmêle, il est possible de réaliser des modifications dans le passé. Et le moment le plus opportun, là où l’énergie mystique est la plus condensée, c’est le jour où Alexandre tranche le nœud. Cronos canalise alors une partie de l’énergie, et tandis qu’Alexandre scelle le sort de la Grèce, Cronos peut remonter le temps sur quelques siècles et créé un nouveau passé, emmêlant encore plus le fil du temps des Moires.

C. Réussites de Cronos

Cronos a déjà réalisé plusieurs passés différents, mais aucun ne lui a permis d’assouvir sa vengeance, jusqu’à ce qu’il ait une vision intéressante dans l’un des futurs possibles après Alexandre : une curieuse machine fonctionnant à la vapeur, dans une île éloignée et froide. Cronos devine qu’il y a quelque chose a en tiré, et s’arrange pour suggérer à Héphaïstos l’idée de cette invention, ce qui a engendré ensuite l’ère industrielle et le bouleversement de la hiérarchie au sein du panthéon grec.

Néanmoins, après avoir joué et rejoué plusieurs fois ce passé, avoir joui de la division de ses enfants, Cronos en veut plus. Désormais il voudrait reprendre le pouvoir, dominer à nouveau. Mais dans toutes ses visions, aussi imprécises soient-elles, un dieu unique émerge et ce dieu ce n’est pas lui.

Pour Cronos, la solution serait l’assassinat d’Alexandre. Le nœud gordien n’est pas tranché, les dieux grecs restent divisés, et Cronos aura bien l’occasion de s’en sortir.



Encadrement arrondi
Ajouter un commentaire
forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

Encadrement arrondi

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2016 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.