Page 1 sur 1

L'Archipel des Cendres

Message Publié : Ven 03 Mars 2017, 14:14
par Sephinor
Bonjour à tous,

Je ne sais pas si ce petit effort aidera l'un ou l'autre d'entre-vous, mais imaginons que ça puisse être le cas.

Dans la campagne que je maîtrise, j'ai (de manière incomplète) commencé à développer une zone géographique d'Ilmiora, au sud de Bakshaan et au nord de la frontière avec le Vilmir qui est surnommée l'archipel des cendres. En termes d'ambiance c'est insulaire (évidemment), humide, chaud, pirates et tout ça. En fait, si vous voyez le scénario Les Ennemis de mes Ennemis c'est une extension de ce type de zone géographique. Si ça peut vous intéresser : http://mournblade.obsidianportal.com/wi ... es-cendres

Je vous rajoute les secrets de cet article pour votre information :

Le Passeur Gris
La légende la plus célèbre est sans doute celle du Passeur Gris, que l’on décrit comme une silhouette vêtue d’une grande cape aux reflets de cendres, le visage masqué par une capuche qui ne se relève jamais. Le Passeur Gris se déplace d’île en île, sur une longue barque en argent qui, si ce n’est pour sa couleur, ne présente aucun ornement remarquable. Le Passeur ne parle jamais, et il ne se présente que lorsque l’on est seul, de nuit ou dans des grottes sombres.

La vision du Passeur Gris est un très mauvais augure, car celui-ci est en réalité Chardros à la recherche des âmes qui lui ont échappé, et qui se cachent dans l’Archipel, lors de la Nuit du Neuvième Enfer. Si le Passeur Gris se laisse apercevoir, c’est que l’une de ces âmes se cache dans les possessions, ou dans les connaissances, de celui qui l’aperçoit. Huit jours après cette apparition, si l’âme du peuple brûlé se terre toujours dans ses biens, le Passeur Gris punit celui qui ôte à sa vue une âme due en l’emmenant avec lui dans les profondeurs de son royaume vers une mort certaine.

Certaines légendes disent également que le Passeur Gris se manifeste lorsqu’un malheureux est perdu sur une des îles, et que sa survie est en jeu. La barque du lugubre marin est alors contre la rive, et celui-ci désigne l’infortuné d’une manche qui ne laisse apparaitre aucune main. Si ce dernier paie deux sous de bronze et monte à bord de l’embarcation, le Passeur Gris juge son âme et, selon ce jugement, emmène le malheureux soit vers des rives peuplées, soit vers les profondeurs de son royaume.

Cette croyance, largement partagée par la population, entraine deux comportements surprenant pour l’observateur extérieur. D’une part, il est très mal vu d’offrir un cadeau à un inconnu, de peur que celui-ci abrite une âme du peuple brûlé, et ce genre de geste déplacé fera généralement fuir son interlocuteur. D’autre part, on a coutume de brûler l’habitation et les possessions de ceux que la mort est venue quérir trop tôt, sans que la maladie ou l’âge ne semble être la cause de la mort, de peur que l’habitation ou les possessions soit l’hôte de l’une de ces âmes maudites.


La Grande Farandole des Arlequins
Si la Guilde des Farceurs comble les nuits silencieuses, aucune autre faction n’incarne mieux l’esprit de la fête que les arlequins. Les arlequins sont des danseurs, chanteurs, conteurs, bateleurs et circassiens hors pair, capables de s’adonner à des farces grotesques autant qu’à de poignantes représentations. Les services des arlequins se monnaient à prix d’or, et seuls les plus riches habitants de l’archipel louent leurs services.

Regroupés au sein de la Grande Farandole, une académie dont le siège se situe dans les hauteurs des montagnes d’Aliisyos, les arlequins n’exercent pas un monopole sur les activités artistiques dans l’Archipel et ne détiennent donc pas le statut de guilde du commerce. La Farandole se veut ouverte à tous, mais l’accès aux statuts de Sannion, de Soufi et bien sûr celui d’Hellequin est réservé à une élite qui choisit ses membres parmi les initiés.

Ce qui est moins connu, en revanche, c’est que la Grande Farandole abrite un culte de Balaan (ou Balo) le Rieur, un aspect passionné et épicurien suivi, en principe, par des cultes non militants. Mais la Grande Farandole révère Balaan dans son opposition au silence et à l’immobilisme de la mort incarnés par Chardros le Faucheur et, en dehors des représentations, s’adonne à des expéditions visant à éloigner le royaume des morts de celui des vivants dans l’archipel.


L'Archipel est occupé par trois cités : Aliisyos (http://mournblade.obsidianportal.com/wikis/aliisyos), Ephoran (http://mournblade.obsidianportal.com/wikis/ephoran) et Ketna (http://mournblade.obsidianportal.com/wikis/ketna). Pour l'occasion, j'ai fait réaliser une carte que vous trouverez ici : http://mournblade.obsidianportal.com/maps/84264

En espérant que tout ceci puisse servir à un autre MJ !

Re: L'Archipel des Cendres

Message Publié : Sam 04 Mars 2017, 00:30
par diego
Merci pour ce partage des plus sympathiques ;-) Par contre je ne parviens pas à visualiser la carte en grand format ni à l'enregistrer, pourrais tu la mettre en ligne sous un format plus traditionnel stp ?

Re: L'Archipel des Cendres

Message Publié : Sam 04 Mars 2017, 17:15
par Sephinor
Avec plaisir, la voici : http://imgur.com/a/LLnLR

Re: L'Archipel des Cendres

Message Publié : Dim 05 Mars 2017, 14:51
par diego
Super ! Elle est magnifique, merci beaucoup ! ;-)

Re: L'Archipel des Cendres

Message Publié : Lun 06 Mars 2017, 20:26
par mortecendre
Merci pour ce partage fort sympathique!

Re: L'Archipel des Cendres

Message Publié : Ven 29 Sep 2017, 16:41
par oswenn
meric ! :D