Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

OuJiDéRéPo

Généralités et jeux sans forum (pros ou amateurs).

Modérateur: Modérateurs

Message par okhin » Mar 09 Jan 2007, 00:44

Mouais, non, j'arrive pas à caser la bibliothèque... ou quoique, si en fait :)

Donc, pour SR4 (ca marche aussi à Cyberpunk, changez les mégacorpos)

Un certain Johnson est chargé de récupérer des données détenues par Sandra Barclay, héritière de la formidable fortune de Mr Barclay, afin de pouvoir réinjecter ce cpaitl dans de multiples AA et ainsi conquérir le monde.

Seulement voilà, M. Johnsonn est un hédoniste, et il rédige son mail, destiné à un certain Bull Dozer, chef de gang Troll qui se fera un plaisir de faire le boulot salement et de récupérer ainsi les données au plus vite, eu moment où son attachée personnelle s'occupe de la bijouterie de Monsieur sous le bureau.

Arrive ce qui devait arriver, et hop là, la faute de frappe stupide, Dozer doit donc récupérer auprés de Mme Sandra Berclay des informations de la plus haute importance.

Dozer, grand adepte des BTL et de Bruce Willis, va convoquer son équipe pour un remake de Die Hard. Ce qu'il ne sait pas, c'est que Sandra Berclay, jeune étudiante nubile en littérature, et accessoirement la fille d'un des mafieux du coin, est sous haute protection (enfin, ça, c'est ce que tout le monde croit)

Et pour cause, S. Berclay est la cible du groupe de joueurs qui ont été embauché par les Yaks pour la récupérer en douceur et en bon état car le sage l'a dit, "on est pas des sauvages nous".

Enfin, et pour corser le tout, la date choisie pour ces joyeuses rencontres, est le 21 Mars, anniversaire de la belle Sandra Berclay qui, ca personne ne le sait, aura la surprise de sa vie en voyant arriver tout ses potes à la bibliothèque pour lui souhaiter un joyeux anniversaire. En plus, le 21 Mars est une nuit sans lune, remarquable occasion de laisser nos joueurs essayer de s'infiltrer en douceur dans les bâtiment universitaire.

Sauf que les PJ, et les potes de Sandra, vont attendre longtemps. La belle (enfin, le canon même), a en effet rendez-vous dans un bar glauque avec un de ces gars croisé dans la matrice. Le beau surfer blondinet, et sa musculature de super héros (d'ailleurs, ne l'appelle-t-on pas le Surfer d'Argent) est en fait un gamin prépubère quicompte jouer sur le malentendu pour assouvir certains de ses fantasmes.

Pas de bol pour lui, Dozer a intercepté la conversation et, tel son idole, a foncé dans le tas, ravageant bar, gueule du gamin, tenancier et emmenant la belle Sandra terrorisée sous son bras puissant et musclé.

Le temps pour les joueurs de répondre que quelque chose a foiré, et de contacter leur patron qui leur rappelleras que "on est peut-être pas des sauvages, mais nous maîtrisons l'art extrême et délicat de la torture" et que "si je vous paye c'est pour des résultats, pas des échecs. -50% pour tout le monde", ils seront contacté par Don Spaghetto, parrain de Sandra Berclay, qui leur demanderas gentiment ce qu'ils foutent avec sa filleulle.

Laissons aux joueurs le temps de comprendre qu'ils se sont fait correctement doublé, passons sur les quelques scènes de baston qui suivront, et revenons au cyberdeck de Sandra, qu'elle stocke dans sa chambre d'étudiante (un petit Duplex de 250 m² en plein DownTown avec tout le confort moderne, y compris un contrat de sécurité de pointe avec Knight Errant, et les hommes du parrain qui veillent au grain).

Une fois le cyberdeck récupéré (avec ou sans la collaboration des forces en présence), les joueurs pourront apprendre que Sandra Berclay (aka Lee Loo Dallas...drôle de pseudo non?) avait rendez-vous au Razorback Enhancer, à TouristVill e (la zone presque civilisé des Barrens de Redmond).

Aprés une rapide reconnaissance (le van encastré dans la vitrine, devrait aider, de même que faire comprendre au proprio qu'ils veulent récupérer le gars et savoir où il habite, étrangement, Dozer n'est aps spécialement apprécié dans le coin), ils pourront dcouvrir que Dozer habites là-bas.

Et là-bas, après, le deuxième pâté d'immeuble en ruine, sur la gauche, c'est un ancien atelier d'assemblage de voiture appartenant à feu-Fushi Vehicles. Dozer, lui, est en plein trip Korben Dallas et il travaille la pauvre Sandra au Coupe-ongle depuis maintenant plusieurs heures (ou jours si les Pjs traînent). Lui et ses gars (une dizaine de Trolls) ne comprennent pas qu'elle n'ait toujours pas lâché l'info, et en plus Johnson ne répond pas (il s'ess aperçu de son erreur, à changé de téléphone, et à recommandé une équipe de boucher pour chopper Sandra Barclay.

L'ennui c'est que la gamaine n'en a que pour quelques minutes à vivre et que, quelques soit l'employeur des PJ, ca va être chaud tendu. D'autant que DOzer est un adepte des négociations à la Dallas (Oui, il a trop BTL-isé le 5° élément) et autres tirades de Bruce Willis dasn ses films.

Il va donc chargé les PJs de manière fort subtile (enfin, un rhinocéros trouverait ca subtil) à travers l'atelier, ponctuant toutes ses rafales d'une pharse bien sentie (ou pas), sortie d'un des nombreux films de B. Willis (sachant que, depuis 2050, et avec les techniques actuelles, il y a au moins 12 Die Hard, 19 éléments, j'en passe et des meilleures), les joueurs n'auront, de toutes façon, aucune envie de lui faire cadea de sa vie.

Une fois cette scène d'extrême violence terminée (et oui, Dozer se sert du crops sanguinolent et hurlant de douleur de Sandra comme bouclier), les joueurs devront encore régler leurs problèmes avec les Yaks et la Mafia. Et peut-être essayer de comprendre pourquoi Dozer essayait de faire crahcer le morceau à cette pauvre fille, qui ne pourras d'ailleurs plus jamais avoir de plaisir au lit.

Voilà, je crois que j'ai tout là :)
"Si l’industrie des revêtements de sol avait eu la même progression technologique que l’industrie informatique, le parquet sauterait spontanément sur la table pour se retourner sur la tartine beurrée."
okhin
 
Message(s) : 1747
Inscription : Ven 29 Août 2003, 14:05
Localisation : Clichy

Message par Thorgul » Mer 10 Jan 2007, 02:21

Bon, fini...

Snif, pas eu beaucoup de participants :')

Au final, je prefere le scenar de Djez, ca fait tres brain soda, et j'adore :smile:

En plus, y a moins de fautes que dans le post d'okhin, alors que ca a ete fait en speed :razz2:

Djez, a toi ;)
"Je ne vois pas le problème, ce sont juste des intégristes religieux amis des nazis qui complotent pour dominer le monde. Franchement, vous voyez le mal partout." Thorgul by shamanphenix
Thorgul
 
Message(s) : 3253
Inscription : Jeu 13 Mars 2003, 15:02
Localisation : 01111111 00000000 00000000 00000001

Message par léonard » Mer 10 Jan 2007, 11:45

Quoi ? Il enlève des points pour l'orthographe et la présentation ! :-o
Trop dur, le prof...
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1671
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Message par okhin » Mer 10 Jan 2007, 13:39

Surtout qu'il part du principe que j'ai pas écrit en speed ^^
Mais bon, effectivement, petite forme sur mon scanér cela dit
"Si l’industrie des revêtements de sol avait eu la même progression technologique que l’industrie informatique, le parquet sauterait spontanément sur la table pour se retourner sur la tartine beurrée."
okhin
 
Message(s) : 1747
Inscription : Ven 29 Août 2003, 14:05
Localisation : Clichy

Message par Thorgul » Mer 10 Jan 2007, 15:19

Dit donc élève léonard, je n'ai pas vu votre copie, alors pas de commentaires :mad:

Non mais :razz2:

Et j'ai pas juge a ca, bandes de boulets :smile:
"Je ne vois pas le problème, ce sont juste des intégristes religieux amis des nazis qui complotent pour dominer le monde. Franchement, vous voyez le mal partout." Thorgul by shamanphenix
Thorgul
 
Message(s) : 3253
Inscription : Jeu 13 Mars 2003, 15:02
Localisation : 01111111 00000000 00000000 00000001

Message par Djez » Mer 10 Jan 2007, 15:59

:yua: Deuxième victoire ! :yua:

Bon, les nouveaux éléments sont :

* Une machine à aspirer
* Une couleur inadéquate
* Une situation grotesque mais néanmoins dramatique
* Un oncle sympathique

:diablo: Je vous ai gâté, hein ?! :smile:
Djez
Splinter
 
Message(s) : 2421
Inscription : Jeu 20 Oct 2005, 13:52
Localisation : Pavillons-sous-Bois (93)

Message par okhin » Jeu 11 Jan 2007, 09:52

Gné.....

Bon, si j'y pense, je vois ca ce soir....
"Si l’industrie des revêtements de sol avait eu la même progression technologique que l’industrie informatique, le parquet sauterait spontanément sur la table pour se retourner sur la tartine beurrée."
okhin
 
Message(s) : 1747
Inscription : Ven 29 Août 2003, 14:05
Localisation : Clichy

Message par léonard » Jeu 11 Jan 2007, 18:48

Djez a écrit :* Une machine à aspirer
* Une couleur inadéquate
* Une situation grotesque mais néanmoins dramatique
* Un oncle sympathique


Pour un jeu steampunk. Je ne pourrais pas vous dire lequel, j'en ai essayé aucun. Mais bon, c'est un scénario steampunk.

Les PJ sont amenés à enquêter chez le député Casimir Calvaire de Crozibec (CCC), car son oncle Anselme, un inventeur farfelu, a mystérieusement disparu. La dernière fois qu'il a été vu, il descendait dans son atelier, dans une cave isolé, et personne ne l'a vu en sortir. L'atelier a été mis sens dessus-dessous, mais personne ne semble être entré dans la maison. De plus, tous les membres de la famille (Casimir, sa femme, ses enfants et petits-enfants) adoraient l'oncle Anselme, et n'avaient aucune raison de lui en vouloir.
CCC et sa femme soupçonnent immédiatement leur gendre, Cyprien Hoarau, fils d'un riche planteur réunionnais, garçon sérieux et propre sur lui, mais dont le seul défaut est d'être mulâtre, et donc d'avoir une couleur de peau trop sombre à leur goût. La police s'intéressera aussi beaucoup à ce suspect, mais ls PJ se rendront vite compte qu'il s'agit d'une fausse piste.
On pourrait aussi croire que Anselme a été enlevé par des agents d'une puissance étrangère (l'Allemagne, la Grande-Bretagne ou la Russie), qui s'intéressent beaucoup à ses inventions. Cela semble confirmé par le fait que les plans de la "bombe à ressorts" d'Anselme (capable de franchir les lignes ennemis en quelques bonds, et d'exploser en faisant le maximum de dégâts à l'arrière) ont disparu dans l'atelier, avec d'autres documents et objets de moindre importance.

Finalement, les PJ découvriront que l'oncle Anselme a été ingurgité par son prototype d'aspirateur à vapeur, dont le principal défaut est d'être beaucoup trop puissant. L'appareil, mis en marche par l'inventeur, l'a aspiré avec une partie de ce qui se trouvait dans la pièce, a renversé les meubles par les mouvements incohérents de son tuyau livré à lui-même, puis a fini par s'arrêter dans un coin de la pièce, faute de combustible. Cette situation pourrait paraître risible si le corps de l'oncle Anselme n'avait pas été réduit en charpie difficilement reconnaissable en pénétrant dans l'appareil.
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1671
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Message par Djez » Ven 12 Jan 2007, 01:59

léonard a écrit : leur gendre, Cyprien Hoarau, fils d'un riche planteur réunionnais,
:-o C'est un cousin à Drunken Octopus ? :-o (pour info, Hoarau, c'est le nom de famille de Drunken, et lui aussi est réunionais d'origine ! ^^)
Djez
Splinter
 
Message(s) : 2421
Inscription : Jeu 20 Oct 2005, 13:52
Localisation : Pavillons-sous-Bois (93)

Message par Kellyan_ashram » Ven 12 Jan 2007, 02:21

en même temps Djez, il existe au moins 3 orthographe différente de Hoarau. En plus il s'agit tellement répandu dans notre petite île qu'on ne peut jamais savoir si on est de la famille ou pas.

Par exemple pour info j'ai failli flashé sur une amie avec qui j'avais un lointain lien de parenté et j'ai appris qu'au bout d'un an qu'une amie rencontré à la fac était aussi une cousine éloigné, sans compter qu'un soir chez voulu attirer l'attention d'une fille qui était une cousine un peu moins éloigné mais dont je n'avais aucune connaissance :-?
Le crayon est une arme si sous-estimée, alors que la mort peut surgir du bout de sa mine.
Mon Deviant Art : http://kellyan.deviantart.com/
Mon site perso : http://yoanndepriester.fr/
Avatar de l’utilisateur
Kellyan_ashram
Chimiste d'Eon
 
Message(s) : 2707
Inscription : Ven 15 Avr 2005, 21:17
Localisation : Toulouse

Message par léonard » Ven 12 Jan 2007, 08:47

Attention, Kellyan ! La consanguinité a fait assez de ravages à la Réunion ! :smile:

Et pour Hoarau, ben oui, j'ai juste pris un nom que je savais très courant à la Réunion (c'est le nom d'un ancien copain).
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1671
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Message par Drunken Octopus » Ven 12 Jan 2007, 12:34

Djez a écrit :* Une machine à aspirer
* Une couleur inadéquate
* Une situation grotesque mais néanmoins dramatique
* Un oncle sympathique


Scénario pour un Space Opera quelconque

Dans un système stellaire lointain, les PJs, des aventuriers/mercenaires/contrebandiers sont à la solde de l'Oncle Alfred. L'oncle Alfred n'est en réalité nullement l'oncle des PJs. D'ailleurs, l'oncle Alfred est un extraterrestre, un Paltrigan, une race rondouillarde, ressemblant vaguement à un hippopotame. Son nom réel est Xqath-OIaildb23//xB, mais il a décidé de se faire appeler "oncle Alfred" voici quelques années, cette familiarité lui ouvrant les portes du commerce avec les humains (et parce qu'il a vu milles fois le Parrain, qu'il adore).

L'oncle Alfred convoque les PJs qui arrivent alors que ce dernier est en train de prendre son bain de boue plutonienne quotidien. Il a un souci : il attendait une cargaison de vin de Ganymède, mais apparemment le vaisseau cargo a disparu peu après son arrivé dans le système stellaire. Il propose aux PJs, pour une paye conséquente, de retrouver le vaisseau et sa cargaison.

Se renseignant auprès des douanes spatiales, les PJs apprennent que tout trace du vaisseau a disparu après une escale à Tatayo-ïo, petit satellite d'une géante gazeuse du système. Alors qu'ils se renseignent, ils sont arrêtés et interrogés par les hommes du gouvernement local, qui ont l'air nerveux et font même preuve de violence : ils veulent savoir ce que cherchent réellement les persos, s'ils savent où se trouve le cargo, etc. Les PJs, qui ne sont au courant de rien d'autre, sont finalement relâchés, mais ils pressentent désormais que le cargo transportait autre chose que du vin... Quelque chose de très important.

Les PJs décideront alors probablement de joindre Tatayo-ïo. Le voyage dure une semaine pour atteindre le petit satellite glacial. Sur place, dans la ville-dôme Danton-Q, les PJs découvriront que l'équipage du cargo avait l'air nerveux lors de son appareillage, et qu'ils étaient reparti voilà 2 jours. Apparemment, une dispute a eue lieu et un des membres d'équipage, fâché, a quitté le vaisseau pour prendre une chambre d'hotel. Les PJs vont retrouver ce dernier, et sont surpris de constater qu'une Ombre les reçoit. Les Ombres sont des aliens belliqueux qui, depuis qu'ils ont perdu une guerre importante contre les humains, en sont réduits à exercer les métiers les plus avilissant, tel manutentionnaires dans un cargo.

Après un interrogatoire, l'Ombre craque et avoue la vérité aux PJs : lui et ses compagnons ont découvert que le cargo transportait en douce l'arme la plus terrible de l'humanité, un générateur de Trou Noir... Ses compagnons Ombre ont vu là l'occasion de se venger de l'Humanité. Ils ont tué les autres membres de l'équipage et veulent enclencher le générateur dans ce système. L'un d'eux a tout de même eu un dilemme moral, s'est fâché avec ses comparses fanatisés et a préféré quitté le cargo pour ne pas être mêlé à ça. Il donne les coordonnées supposées du cargo au PJs, mais leur dit qu'ils n'ont plus beaucoup de temps désormais.

Les PJs partent en urgence à bord d'un vaisseau rapide vers le cargo. Ils doivent exploiter au mieux leurs capacités de navigation pour retrouver le vaisseau. Lorsqu'ils le trouvent finalement, une Ombre fanatique leur parle par radio : "Mouhahahahaha, vous arrivez trop tard !!! Le générateur de Trou Noir a été placé non loin de votre étoile !!! Bientôt un puits Noir, comme la couleur de mon espèce, va engloutir votre médiocre humanité !!! Mouhahahaha !!!". Les PJs peuvent alors aborder le cargo : une lutte s'engage dans les couloirs étroits du cargo, jusqu'à la salle de pilotage... Là, l'Ombre fanatique en chef tient un boitier à la main... quoique fasse les PJs, l'Ombre aura le temps d'enclencher le générateur de Trou NOir, en prononçant de lugubres "Voyez donc naitre l'Obscurité qui va emporter votre système", un sourire sardonique au lèvres. Par la baie vitrée, les PJs distinguent avec effroi la mise en marche du générateur, à quelques dizaines de kilomètres du vaisseau... et enfin apparait le trou... rose ! devant le regard ébahi de l'Ombre, s'il est encore en vie.

C'est le branle-bas général, les PJs doivent s'éloigner au plus vite ! Il s'avérera plus tard que le générateur de Trou Noir présent sur le vaisseau était défectueux : les trous noirs qu'il générait resteraient limités en taille, et de plus il n'absorbait pas, pour une raison inconnue, la lumière rose. Si bien que, suite à ses aventures, le système comptait une nouvelle source lumineuse : un trou rose, teintant toutes les planètes d'une légére coloration rose bonbon.

Les PJs pourront probablement ramener le vin à l'Oncle Alfred, mais ce dernier aura malheureusement tourné au vinaigre... Mission de magnolia...[/i]
Drunken Octopus,
Alcoolique invertébré.

Jouez à Diplomacy !
Drunken Octopus
 
Message(s) : 1283
Inscription : Jeu 27 Avr 2006, 16:08
Localisation : Région Parisienne

Message par Djez » Ven 12 Jan 2007, 15:17

Je vous laisse jusque demain (00h01 si je suis d'humeur taquine ! :smile: ) pour rendre vos copies : on se dépêche les retardataires ! :)
Djez
Splinter
 
Message(s) : 2421
Inscription : Jeu 20 Oct 2005, 13:52
Localisation : Pavillons-sous-Bois (93)

Message par Djez » Sam 13 Jan 2007, 12:56

Bon, après une longue réflexion, je décide de donner la victoire à Léonard ! Encore une fois, Drunken a sournoisement utilisé des éléments qui auraient dû m'influencer suffisament pour lui assurer la victoire (des noms grotesques, des rires "à la fantômas"...), mais l'idée de Léonard m'a carrément séduite, et en l'étoffant n peu je pense qu'elle pourrait donner lieu à un chouette scénar' pour Exil ! :)

A toi la main, Léonard ! :)
Djez
Splinter
 
Message(s) : 2421
Inscription : Jeu 20 Oct 2005, 13:52
Localisation : Pavillons-sous-Bois (93)

Message par Thorgul » Sam 13 Jan 2007, 16:08

J'avais commence un truc mais je me suis endormi dessus :smile:
"Je ne vois pas le problème, ce sont juste des intégristes religieux amis des nazis qui complotent pour dominer le monde. Franchement, vous voyez le mal partout." Thorgul by shamanphenix
Thorgul
 
Message(s) : 3253
Inscription : Jeu 13 Mars 2003, 15:02
Localisation : 01111111 00000000 00000000 00000001

Message par léonard » Sam 13 Jan 2007, 19:53

Super ! J'ai gagné quoi ?

Sinon, je connais pas Exil. C'est un jeu où on peut avoir des scénarios avec des gens avalés par des aspirateurs ? Ça doit être chouette.

Allez, c'est parti pour le prochain scénario :

— Une traversée en bateau.
— Une réputation largement déméritée.
— Un accent ridicule.
— Des règles douloureuses.
(spécial dédicace pour Elch. :D )
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1671
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Message par Thorgul » Sam 13 Jan 2007, 23:57

Allez synopsis pour Victoriana (jeu que j'avais completement oublie dans ma bibliotheque et jamais lu).

Helena MacCormick, gente demoiselle de la haute bourgeoisie londonnienne a ete invitee avec plusieurs autres personnes de son rang a l'inauguration du "Vent d'Ouest", le plus grand bateau de croisiere de son epoque, destine au respectables personnes. Ce bateau effectue une traversee de l'Atlantique depuis l'Angleterre, jusqu'au Canada et longe ensuite la cote Est durant deux mois au gre des accostages pour ensuite revenir vers l'espagne et remonter jusqu'aux Royaumes Unis. Evidemment, depuis l'annonce de cette croisiere toute la haute societe Anglaise est sur-excite, et tout le monde est jaloux des quelques chanceux qui ont recut des invitations de Jean Boitleau, le riche armateur qui a fait construire se bateau pour la plus grande joie des gens de bonne famille et le plaisir de passer quatres mois fantastiques selon les journaux.

Tout cela serait magnifique si depuis une semaine Helena n'avait pas ces problemes feminins indelicats mais fort tortueux, que les petites gens nomment, dans leur horrile jargon, des regles douloureuses. Mais comme a son habitude et son rang le lui dicte, elle ne fera comme si de rien etait, augmentant seulement ses moments d'intimite dans ses appartements avec une seule domestique. Cela ira avec ses hauts et ses bas mais finalement le depart du Vent d'Ouest se fera avec Helena.

Au bout de quelques jours de traversee, la pauvre sera de plus en plus mal et malgre le soutiens de sa domestique et les bonnes intentions de Mr Boitleau. De plus la traversee sera emplie de petits desagrements faisant part d'un confort bien impressionnant que la presse et Mr Boitleau n'en avait fait l'eloge. A en croire que l'argent qui aurait du passer dans la construction du bateau a servit a en faire la publicite.

Tout ira encore plus mal lorsque sur le pont sera retrouve, un domestique eventre, nageant dans son sang. Les interrogation iront bon train, jusqu'au lendemain, lorsque la terre sera en vue, chose qui n'etait pas prevu. Puis surviendra un terrible accident, le bateau heurtera quelque chose et commencera a prendre l'eau. La fuite sera bien heureusement stoppe grace au courageux sacrifice de trois domestiques aidant les marins dans leur manoeuvre. Le soir, l'ambiance sera morose chacun commencant a trouver cette croisiere ennuyeuse et pleines de desagrements des plus inadmissibles.

Le lendemain, un autre homme sera trouve eventre, un noble, mais cette fois ci on verra clairement des marques impies tracees avec son sang. Cela declanchera une indignation et une vague de protestation, puisqu'apres tout on s'en prend meme au gens bien sur ce bateau qui visiblement abrite des demonistes. Les seules informations qui pourront etre rapportees seront que l'homme a quitte apparement fache la cabine de Mlle Mac Cormick hier soir.

Les joueurs, faisant parti des voyageurs auront a se demeler de cette intrigue alors que Mme McCormick se refusera forcement a parler de ses problemes, et que sa servante, bien moins fidelle qu'on le penserait cache un terrible secret : elle est demoniste. Elle n'est entree au service de la demoiselle que dans le but de faire payer a une dizaine de nobles la condamnation injuste de ses parents lors d'un proces trucque. De plus si elle est vraiment en danger, elle pourra faire appelle a la creature qu'elle a invoque et qui reste pour le moment sous le bateau a attendre les ordres de celle qui l'a invoque, la nuit et satisfaire son appetit de viande humaine. Il est en parti resposable de la mort des trois domestique, en les voyant a travers la fissure, il n'a pu s'empecher d'en attrtaper un et de lui arracher un bras...

Bien evidemment l'enquete sera de plus complique puisque le bateau est rempli de gens de la haute, voir tres haute societe, et qu'il ne serait pas bien vu de les interroger directement ou de mettre les piedsdans le plat, cela ne se fait tout simplement pas !
"Je ne vois pas le problème, ce sont juste des intégristes religieux amis des nazis qui complotent pour dominer le monde. Franchement, vous voyez le mal partout." Thorgul by shamanphenix
Thorgul
 
Message(s) : 3253
Inscription : Jeu 13 Mars 2003, 15:02
Localisation : 01111111 00000000 00000000 00000001

Message par Djez » Lun 15 Jan 2007, 00:37

léonard a écrit : — Une traversée en bateau.
— Une réputation largement déméritée.
— Un accent ridicule.
— Des règles douloureuses.
Allez zou, je joue sur les mots ! :smile:

Scénario pour Le Verbe et l'Epée.

Le scénario se passe aux alentours de Marseille (aucune idée de comment ça s'appellait à l'époque de ce jeu de cape et d'épée ! :oops: )

Ernesto est une vieille pourriture d'escroc, un salaud de la pire espèce, ni plus, ni moins. Prennant un ridicule accent Italien surjoué, et se faisant toujours passé pour un gentil grand-père fortuné venu de Lombardie pour trouver "brave fille" à marier son fils, il embobine les pauvres gens en leur promettant fortune si ils lui confie "la main d'une gentille fille". Alors, bien souvent, les paysans eux mêmes courrent présenter leur fille aux vieillards qui a su se faire préalablement une fausse réputation de "gentilhomme étranger mais bienveillant". Et même les filles finissent par trouver ses histoires de fils à marrier tout à fait féérique tant il sait bien leur vanter "la gentillesse, le charme et la grande richesse de son brave garçon trop timide pour faire la court lui même". Du coup, elles n'hésitent pas à monter avec lui dans sa charette pour "rendre visite au fiston"...

Le problème, c'est que Ernest -c'est son vrai prénom- n'a pas de fils, qu'il n'est pas gentillhomme, qu'il est Picard d'origine et que si il cherche à attirer de charmantes jeunes filles, c'est pour mieux les revendre après à des maisons de passe peu scrupuleuses ou à des marchands d'esclave Turcs...
Jusqu'à présent, son horrible combine fontionnait bien, mais un jour, il a trop demandé à la chance : désirant se rendre en corse pour revendre à une "auberge" qu'il connait bien sa dernière "belle-fille", il a emprunté la barque des peu scrupuleux frère Campana, des contrebandiers notoires. Pourtant, les Campana l'avait bien averti qu'ils étaient très supestitieux, et qu'il refusait catégoriquement, par peur d'attirer le mauvais oeil sur eux, d'embarquer une fille à bord. Mais Ernest, comme à son habitude, c'est cru le plus malin et a pensé déjouer la vigilance des Campana en plaçant la fille dans une malle. Manque de bol, les Campana s'en sont aperçu en cour de voyage, et furieux en voyant la fille à bord malgré leurs avertissements, ils ont roué le vieil escroc de coup avant de le jeter à la mer, lu apprennant ainsi les douloureuses règles élémentaires de la marine on ne plaisante pas avec la superstition !

Finalement, le vieil Ernest, bien que salement amoché, ne mourra pas car il sera recueilli par de braves pêcheurs, et aussitôt rentré à Marseille, il imagine la vengeance suivante.
Persuadé que les frères Campana garderaient la fille avec eux (sur ce, il n'a pas tort, Juliette, car c'est son nom, est retenu captive dans une des fermes familiales), il décide de continuer de jouer la comédie, mais d'une façon un peu autre que celle qu'il a l'habitude de jouer. Se grimant le plus possible comme le père de la pauvre Juliette (qu'il a vu lorsqu'il lui a apporté sa fille), usurpant au passage son identité, il par à la recherche de "vaillant naïfs"... Et c'est comme ça qu'il fait la connaissanc des joueurs sur une place de marché !

Jouant les père aimant désespéré par l'enlèvement de sa fille (en prenant au passage un accent Marseillais grotesquement caricatural), il ment honteusement aux joueurs en leur expliquant que "sa fille a été vendu par un vilain escroc italien aux frères campana", et qu'il faut absolument la lui rendre !
Son plan est bien sûr que d'autres aille récupérer Juliette à sa place, qui sera elle-même persuadée que c'est vraiment son père qui a envoyé les sauveurs !

Les joueurs aracheront-ils Juliette des griffes des Campana ? Réaliseront-ils la fourberie d'Ernest ?
Djez
Splinter
 
Message(s) : 2421
Inscription : Jeu 20 Oct 2005, 13:52
Localisation : Pavillons-sous-Bois (93)

Message par léonard » Mer 17 Jan 2007, 12:18

Ce soir, désignation du gagnant ! Vous pouvez encore participer à cette manche ! Approchez ! Approchez, mesdames et messieurs ! Etc.
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1671
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Message par akodo kakita » Mer 17 Jan 2007, 16:19

2eme participation, je vais jouer un peu sur les mots également :)

Scénario : Mutant Chronicle (souffle la poussière accumulée)

Tony surnommé Tueur de Prêtre règne en maître sur quelques blocs pauvres de la capitale Vénusienne. Il a gagné son surnom en faisant croire qu'il avait tué un inquisiteur trop fouineur, en fait il a trouvé un casque de la Confrérie dans les égouts, lorsqu'il fuyait le gang des coupeurs de doigts.

Il porte fièrement ce trophée lors des négociations avec d'autres chefs de bandes. Son QG, un bar bizarrement appelé Les Règles Douloureuses, est à la fois un tripot, une maison de passe et une maison de jeux. Manque de chance un réviseur (espion de la puissante Confrérie) de passage dans le bar a repéré le trophée, reconnaissant un casque d'inquisiteur, il a farfouillé quelques temps et appris la légende du patron. Il alerta aussitôt un de ses supérieurs, l'inquisiteur Jonas, et celui ci pris l'affaire en mains.

Pour lui les effluves nauséabondes des hérétiques planaient sur cette affaire, il décida alors de changer sa manière habituelle d'enquête (rentrer dans le bar et faire parler diplomatie son punisher). Il se dit qu'il avait besoin de volontaires pour s'infiltrer et trouver des soupçons (bien suffisant pour lui) de corruption par les forces obscures. C'est là que nos joueurs interviennent, pris malgré eux dans une rafle de la Confrérie, un long voyage en galère s'annonçait pour eux , ils se retrouvent devant le choix cornélien entre passer par les cellules d'interrogation de la confrérie ou collaborer pour la grandeur de l'humanité (et de la carrière de Jonas).

C'est alors que l'inquisiteur leur expose son plan, à charge aux joueurs de comprendre quelque chose devant l'effroyable accent de leur interlocuteur, une sorte d'accent bavarois, souvenir de son éducations dans une famille aisée de Bauhaus. Ils doivent trouver le parrain de la pègre et savoir si ce sont tous des hérétiques ou pas. Une mission simple sur le papier rendue difficile par le fait qu'une guerre des gangs a éclaté dans le secteur de Tony.

Coupeurs de doigts contre les sbires du Tueur de Prêtre, les soirées seront animées.
(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Avatar de l’utilisateur
akodo kakita
 
Message(s) : 3954
Inscription : Mar 20 Juil 2004, 12:15
Localisation : paris

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux de rôle

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.