Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Généralités et jeux sans forum (pros ou amateurs).

Modérateur: Modérateurs

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Pitche » Mer 18 Mai 2011, 00:57

héhé, chouette alors :-) tu en as de la chance. Les OE figurent dans ma top list des jeux à 'essayer (mener)' avec Wurm qui sort sous peu.

Je reviens juste de ma partie de Guildes hebdomadaire, j'aime bcp l'univers et la maitrise de notre meneur pour nous le faire découvrir au fur et à mesure,un chouette parti-pris de départ.
Président du SDEN -- 2016/2017
Avatar de l’utilisateur
Pitche
P'tit sorcier
 
Message(s) : 2040
Inscription : Sam 12 Mai 2001, 02:00
Localisation : Belgique (Bruxelles)

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par wizard » Dim 29 Mai 2011, 19:33

Ce week-end, partie de goule, spin off de ma campagne Vampire : la Mascarade. La plupart des parties de goules sont des missions confiées par les persos habituels à leurs serviteurs (ou par les patrons ou associés de leurs patrons), là on est partie de la vie perso des PJ pour une histoire qui commence comme une trame de roman noir pour finir dans un style "Cthulhu-pulp".

L'un des PJ (qui vivent tous où passent fréquemment à Trinidad et Tobago, lieu où commence l'histoire), client régulier d'une prostituée également strip-teaseuse à Scarborough (c'est le perso de Nevenka), découve que cette dernière s'est faite tabasser par un gang qui rackette, depuis peu, le club où elle se produit et où il a ses habitudes. Furieux, il mobilise ses habituels compagnons d'aventure et le groupe décide de régler le problème avec sa délicatesse coutumière. Six cadavres plus tard, les PJ découvrent que le gang n'était qu'une tête de pont d'un mafieux de Caracas, Juan "Pero Loco" Olones, qui veut s'installer sur l'archipel et que le chef de gang n'était autre que son fils. Le mafieux vénézuélien traînant une réputation de psychopathe attaché à ses enfants et adepte des mutilations sur ses adversaires, les PJ décident qu'il est plus sage de l'éliminer avant qu'il n'apprenne la mort de son fils et qu'il ne recherche les responsables. Une descente dans une boîte de nuit du mafieux et un passage à tabac du gérant plus tard, ils apprennent où Juan Olones se trouve et l'élimine au fusil longue distance (coup de feu tiré par le perso de Didi). Vite fait, vite réglé.

Mais quelques jours plus tard, le cadavre affreusement mutilé du patron du club de strip-tease où le PJ a ses habitudes est repêché dans le port de Scarborough. La prostituée amie est également portée disparue, elle a connu le même sort. Les PJ comprennent que Olones, d'une façon ou d'une autre, a survécu et qu'il est après eux. Après avoir échappé à un guet-apens contre eux, ils retrouvent Olones et le tue à nouveau... avant de se rendre compte qu'il resucite systématiquement.

Confronté à un adversaire qui veut leur mort et qu'ils ne peuvent pas tuer, ils se penchent sur l'identité de leur ennemi et découvrent qu'Olones est en réalité le pirate François L'Olonnois, officiellement décédé en 1669. Celui-ci est immortel depuis qu'il a passé un pacte avec le Dieu maya de la mort Ah Puch après avoir découvert un de ses temples secrets dans une jungle du Yucatan après avoir échoué dans un assaut contre Campeche. Les mutilations contre ses adversaires ne sont pas une preuve de sadisme mais des sacrifices rituels en l'honneur d'Ah Puch.

Ayant découvert que la survie d'Olones était liée à son coeur, conservé dans le fameux temple secret du Yucatan, les PJ partent à sa recherche et finissent par le trouver au milieu de la jungle. Là, ils doivent affronter l'ancien pirate et des mayas tout aussi immortels que lui. Ils finissent par trouver le coeur de l'Olonnois et à le détruire, avant de prendre la fuite poursuivis par des Mayas ne restant pas suffisamment longtemps morts au goût des PJ.

Ce fut une bonne petite partie, sympa à mener et je pense que mes joueurs l'ont appréciée. Mon seul regret est que, confronté à une forte masse de boulot et d'obligations personnelles les deux semaines qui ont précédé la partie, je n'ai pas eu l'occasion de creuser mon scénar et de le préparer. Il en a résulté une intrigue très linéaire alors qu'un temps de préparation plus long m'aurait permis d'envisager plus d'options et de briser davantage la linéarité de la partie. Je ne pense pas que cela a gêné mes joueurs (qui, en tout cas, ne se sont pas plaints) mais je suis convaincu que j'aurai pu faire mieux.
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6229
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Didi » Dim 29 Mai 2011, 23:48

Je confirme c'était vachement bien ! :)
Il est impossible de ne pas passer pour un gros débile. C'est le sens de la vie.
Bayushi F'Ramir
Epicier avec un alzheimer précoce, pétunia, tu cumules. ^^
Nevenka
Avatar de l’utilisateur
Didi
Serial Titreur
 
Message(s) : 4114
Inscription : Jeu 21 Mars 2002, 02:00
Localisation : Barjac (30) mais Limougeaud de coeur

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Nevenka » Lun 30 Mai 2011, 00:11

Pareil que Didi mais en mieux !
"Gérard de Villiers serait considéré comme un grand auteur si notre époque n'était pas pourrie par la bien-pensance et le politiquement correct !" (Wizard, critique littéraire au Figaro)
Avatar de l’utilisateur
Nevenka
 
Message(s) : 2581
Inscription : Lun 26 Sep 2005, 19:57
Localisation : Oise

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par wizard » Lun 13 Juin 2011, 01:10

Ce week-end, partie de ma campagne Vampire associant exploration vampirique des évènements qui ont précédé le « printemps arabe » en Egypte et recherches de secrets antiques.

Mes PJ, ayant quasiment tous des postes officiels au sein de la Camarilla, sont réunis, fin novembre 2010, pour une rencontre qui se veut discrète, dans un palace de Deauville, pour discuter de leur plan secret (et fil rouge de ma campagne actuelle) visant à organiser une scission au sein de la Camarilla. Mais leur réunion est interrompue par un jeune vampire inconnu qui a à peine le temps de hurler aux PJ que "Il" est après "nous" avant d'être exécuté par un de leur "collègue" Archonte de la Camarilla, membre du clan Tremere. Ce dernier refuse d'expliquer qui était le jeune vampire mais peut prouver qu'il était en mission officielle, les PJ refusent de préciser ce qu’ils font dans l’hôtel. L’Archonte quitte les lieux dans un climat de méfiance réciproque et les PJ ne tardent pas à comprendre qu’il va continuer à enquêter sur eux, ce qui – compte-tenu de leurs projets – ne les arrange guère : il faut comprendre qui était l’inconnu exécuté, qui, parmi les PJ, il souhaitait contacter avant de se faire tuer et se débarrasser de l’encombrant Archonte Tremere.

A partir du véhicule de la victime, de l’utilisation de leurs pouvoirs et du visionnage de caméras de sécurité, ils découvrent que le jeune vampire tué venait du Caire et avait traversé l’Europe, jusqu’à Deauville, en suivant les indications d’une sorte de boule de cristal – malheureusement brisée au moment de sa mort - désignant la direction de quelque chose ou quelqu’un, probablement un des PJ. Détail étrange, la victime avait la totalité de ses empreintes digitales brûlées, brûlures anciennes qui avaient eu le temps de cicatriser depuis longtemps.

Les PJ décident d’aller enquêter au Caire et tombent dans une ville où les différentes factions vampiriques de la cité sont à couteaux tirés et où la situation politique mortelle se dégrade rapidement. Depuis les élections législatives honteusement truquées par le parti d’Hosni Moubarak, des manifestations se multiplient, pas encore relayées par les médias occidentaux qui ne s’intéresseront au sujet qu’à partir de janvier 2011 après les évènements tunisiens. Les vampires qui tirent les ficelles du Caire dans l’ombre savent que Moubarak est vieux et malade et qu’un changement politique (mineur ou important) aura lieu sous peu et chacun essaye de placer ses pions dans la perspective d’une évolution à venir ou d’une révolution espérée. D’autres espèrent que cette évolution provoquera des troubles dont ils pourront profiter pour éliminer leurs adversaires ou prendre un avantage sur eux ou, plus prosaïquement, pour s’enrichir (certains vampires commencent à lorgner sur certaines pièces des musées égyptiens). C’est donc dans ce contexte politique tendu que les PJ commencent leur enquête au Caire, passant de factions en factions pour poser leurs questions.

Au fur et à mesure de leur enquête, ils découvrent que le jeune vampire assassiné n’est pas le seul vampire avec les empreintes digitales brûlées qu’on a vu en ville et que ces derniers semblent être le fruit d’une lutte entre les Tremeres, les Séthites et probablement d’autres factions et être liés, d’une façon ou d’une autre, à des textes écrits en démotique. Ils comprennent progressivement que le jeune vampire exécuté à Deauville était le descendant d’un vampire ayant vécu à Alexandrie au VIIème siècle. Or, selon les légendes, pour éviter que les informations comprises dans les ouvrages occultes de la bibliothèque d’Alexandrie ne soient perdues alors que la menace d’une conquête musulmane se faisait de plus en plus précise, les vampires de l’époque avaient réalisé un rituel dupliquant, en les miniaturisant, les pages d’ouvrages précieux dans la chair des vampires présents dans la ville à l’époque. Les vampires de l’époque n’avaient pas prévus que les vampires transmettraient involontairement ces textes à leurs descendants qui, pour la plupart, ignorent que des textes en démotique apparaissent dans les agrandissements de leurs empreintes digitales. Différents groupes s’affrontent au Caire pour retrouver ces descendants, soit pour récupérer des informations perdues, soit pour les détruire. L’une des PJ est la descendante d’un des vampires d’Alexandrie et l’étrange boule de cristal du vampire assassiné à Deauville était un moyen magique de l’identifier.

Les PJ découvrent, au fil de leur enquête que le jeune vampire de Deauville avait été envoyé par une des anciennes vampire de la ville, une Lasombra, officiellement une pieuse musulmane dirigeant dans l’ombre la Mosquée et l’université Al-Azhar et étant, en réalité,une vampire adorant les anciens Dieux égyptiens. Elle recherche la PJ descendant d’un vampire d’Alexandrie afin de compléter un rituel permettant d’invoquer Heret-Kau « celle qui investit les esprits », déesse mal connue adorée à l’époque de l’ancien empire. La Lasombra espère qu’elle lui permettra d’influencer les pensées des mortels afin de les orienter lors des troubles politiques à venir afin qu’elle puisse prendre le pouvoir sur la ville en faisant éliminer ses rivaux par une foule en colère.

Les PJ ayant compris que la Lasombra comptait les faire attaquer pour capturer la descendante, ils tendent un guet-apens à ses hommes, qu’ils éliminent, avant d’assassiner la Lasombra en se faisant passer pour ses hommes revenant victorieux. Puis, cette menace éliminée, ils détournent l’attention de l’Archonte Tremere de Deauville d’eux en l’orientant sur les Séthites de la ville avec la complicité d’une de ses assistantes qu’ils tiennent par chantage.

Ce fut une partie sympa (qui m’a permis d’exhumer ma BO de Kingdom of Heaven), où je pense avoir trouvé un bon équilibre entre enquête, rencontre avec les PNJ et action. La partie a permis de faire découvrir Vampire à une nouvelle joueuse et je crois que cela lui a plu et que l’intégration s’est bien déroulée. J’ai pu parsemer ma partie de clins d’œil à l’actualité, puisque les PJ assistent aux prémisses de la révolte égyptienne qui emportera Hosni Moubarak quelques mois plus tard, ce qui m’a bien plu. J’ai eu de très bons retours de mes joueurs. Que demander de plus ?
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6229
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Rappetou » Lun 13 Juin 2011, 01:51

A la lecture de ton CR ça avait l'air sympa en effet :)
" Ce n'est pas parce que l'escargot n'a pas de dent qu'il faut s'amuser à le mettre dans sa culotte " (proverbe ivoirien)
http://www.veosearch.com ... le moteur de recherche solidaire
Rappetou
 
Message(s) : 835
Inscription : Dim 12 Oct 2003, 12:43
Localisation : bordeaux

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par léonard » Dim 19 Juin 2011, 15:10

Hier, deuxième séance pour boucler le scénario "Romeo & Juliet", de "Ghost Dance", pour B.I.A. (Attention, je spoile un peu).

Même s'il m'a fallu pas mal de modifications et de précisions (comme une vrai chronologie, par exemple) pour mener le scénario, on a obtenu une course-poursuite plutôt haletante, avec une bonne ambiance de road-movie dans le désert. Mes souvenirs des romans de Tony Hillerman m'ont bien servi à incarner les PNJ navajo, dont Jim Chee en guest-star (un gimmick qui va rester : "On ne coupe pas la parole à un Navajo". De quoi bien gonfler les joueurs quand ils essayent d'interroger tous en même temps un témoin qui parle lentement :smile: ).

Ce qui m'a bien plu, sur les deux premiers scénarios de Ghost Dance, c'est que, confrontés à des affaires de drogues traditionnelles indiennes, certains des PJ ont un comportement plutôt "border-line" : ils découvrent une substance illicite inconnue ? Il faudrait l'amener dans un laboratoire pour l'analyser, ce qui va prendre beaucoup de temps ? Qu'à cela ne tienne, il vaut mieux se rouler un petit joint pour en connaître les effets ! 8)
Et en plus, ça colle parfaitement aux personnalités de vieux briscards indiens des PJ (un vétéran de l'Afghanistan et un ex-ranger des US Parks attiré par le shamanisme).

J'ai hâte de voir ce que va donner le prochain scénario, quand la DEA va leur demander d'enquêter plus en profondeur sur ce trafic de drogue, et qu'ils vont découvrir les effets dévastateurs de ce mélange. :diablo:
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1671
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Kardwill » Ven 05 Août 2011, 12:42

Le WE dernier, Episode 2.25 de notre campagne de Robotech2025, après une longue interruption.

Et pas vraiment une reprise en douceur, en plus. Lorsque les joueurs en sont à tirer des missiles nucléaires pour couvrir leur fuite à la fin de la séance, vous savez que la suite de la campagne va être brulante :smile:
règle 1 : Piller d'abord, bruler APRES!
Kardwill
 
Message(s) : 209
Inscription : Ven 02 Fév 2007, 19:04
Localisation : Faubourgs ouest de la capitale du royaume

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Kardwill » Lun 08 Août 2011, 15:21

Ce WE, 2 parties de JdR. Deux! :D

Samedi, quatrième séance du Starblazer Adventure/Mass Effect que je maitrise.
Personnages présents :
- Le capitaine Siret Algonium, premier officier Turien à avoir integré l'alliance terrienne, commandant de la frégate de patrouille SSV Pearl Harbour (dite "la honte de la flotte").
- Le premier maitre Sergeï Ivanov, chef-ingénieur et responsable de l'approvisionnement du vaisseau, et trafiquant notoire. (Joueur : Little Gannock)
- L'honorable Cyanide Shade, inspecteur Galarien affecté par le conseil galactique comme observateur neutre dans le système Hadés Sigma. Ancien commando du G.S.I., ayant pris une retraite forcée suite au fiasco d'un programme de création de super-soldats dont il était le cobaye. (Joueur : Garett)

L'histoire : L'équipage de la frégate SSV Pearl Harbor a du s'interposer lors d'un conflit dans le système Charon entre les Fong (une coopérative minière familiale habitant et exploitant la ceinture d'astéroïdes du système, à la recherche de terres rares et surtout d'élément zéro) et une flotille quarienne fraichement arrivée (un peuple de nomades extraterrestres vivant dans leurs vaisseaux, servant de ferrailleurs, marchands, mineurs et mécanos itinérants, avec une réputation de voleurs et de porte-poisses. Pensez "gitans de l'espace"). Les deux clans étaient bien remontés et avaient assez d'armes et de vaisseaux pour déclencher une petite guerre qui aurait fait désordre à quelques UA de la seule base logistique de l'alliance dans le secteur Hadés-sigma.
Les joueurs n'ont pu éviter l'effusion de sang que par une démonstration de force, et la promesse qu'ils retrouveraient plusieurs vaisseaux des Fongs, disparus corps et biens dans les astéroides depuis l'arrivée des Quariens.
L'inspection des vaisseaux nomades et l'embuscade dans la ceinture n'ayant rien donnés, les joueurs ont fini par découvrir que le déseau de sondes minières des Fongs avait été piraté. Fort de cette information, l'équipage a pu suivre les relais de communication jusqu'à une station pirate cachée dans la ceinture, transmettre de fausses données pour attirer leurs vaisseaux loin de la base, puis finir la mission par l'abordage musclé de la station spatiale et la libération des otages avant que la guerre n'éclate.

Conclusions : Une séance de jeu bien sympa.
- La trame du scénaro était simple et ouverte (les joueurs avaient 3 manières de remonter aux pirates, sans compter les plans qu'ils auraient pu imaginer). Sur cette campagne, je cherche à faire tenir un épisode complet sur une seule séance, quitte à le raccourcir, et ça a marché pour cette fois. Pour un MJ qui a de GROS problèmes de rythme et de timing (mon principal défaut), ça compte :)
- Le moment de bravoure du scénar' (l'assaut de la station pirate) a été un peu long (dans les 2h), mais réussi et les joueurs se sont bien amusés, y compris l'ingénieur qui a été aussi actif et aussi (voir plus) décisif que les bourrins. Le système FATE est bien pour ça. Je pense que j'aurais pu le raccourcir en faisant un conflit un peu plus abstrait (sans plans, en gérant les deux camps de façon globale plutôt que chaque combattant/unité), mais ça n'a pas été nécessaire. Je retiens cependant pour plus tard.
- Serguei : "OK, réussite excellente sur mon piratage! J'ai accès au plan de la station, pour savoir où sont les prisonniers?" / MJ : "Oui. (passe au joueur un crayon et le papier où est dessiné l'astéroide) A toi de le dessiner. Bon, les deux autres, pendant qu'il decrypte les données, comment allez-vous occuper les derniers pirates du hangar?" C'était la première fois que j'utilisais le mécanisme de la "déclaration" (i.e. le joueur peut introduire des éléments dans le scénario en cours de jeu en dépensant des points de destin ou en réussissant des jets de compétence). Le joueur a été un peu destabilisé au début, mais il s'est pris au jeu et qq minutes plus tard, il ajoutait des "hangar à robot", "centre de contrôle des tourelles" et autres "armurerie" sur son crobard, que le groupe s'est ensuite fait un devoir de capturer et d'utiliser avec hargne et entousiasme :smile:
- Mes joueurs commencent à comprendre un peu mieux certains mécanismes du jeu, et à s'en servir. Important à Fate, où les joueurs doivent être autonomes.
- 2 petits points noirs : la négociation avec les Fongs pour les empêcher d'attaquer les nomades aurait du se jouer sur un conflit social, plutôt "qu'au jugé", comme je l'ai fait. Je ne me suis pas senti assez à l'aise pour gérer ça comme un combat, alors que le résultat aurait pu être très interessant. C'est un blocage de MJ que je vais devoir vaincre. :-?
- Le deuxième problème est que j'ai du mal à "activer" les défauts de mes joueurs pour leur faire gagner des points de destin. La aussi, j'ai du progrès à faire (d'autant plus important que les échanges réguliers de points de destin entre le MJ et les joueurs sont au coeur de l'économie du jeu)

Au final, une bonne séance, fun et rythmée. Vu que j'avais un peu foiré la précédente, ça m'a redonné un brin confiance :D



Et dimanche : Partie de Talislanta en tant que joueur. Nous avons découvert que le complot que nous venions de déjouer (et que nous allions balancer aux autorités) avait été fomenté par des extrémistes thanasiens. Le concept de mon personnage ? "Lucrecia, ancienne terroriste thanasienne en exil", pourquoi?
J'aime tomber sur ce genre de dilemme pendant un scénario que l'on pensait déja plié :razz2:
règle 1 : Piller d'abord, bruler APRES!
Kardwill
 
Message(s) : 209
Inscription : Ven 02 Fév 2007, 19:04
Localisation : Faubourgs ouest de la capitale du royaume

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Rappetou » Lun 08 Août 2011, 16:32

Hé bien ça fait plaisir de voir qu'il y en a qui jouent encore en ce mois d'août :razz2: Le coup du "A toi de le dessiner" je trouve ça sympa et ça a parfaitement rempli son rôle en plus vu que d'après ton récit tous le monde s'est pris au jeu. De ce que j'ai pu en voir, ça fait partie de ces petits concepts narrativistes intégrés au système FATE des Starblazer & Co (LoA, SotC, Dresden Files) que je trouve sympa.
" Ce n'est pas parce que l'escargot n'a pas de dent qu'il faut s'amuser à le mettre dans sa culotte " (proverbe ivoirien)
http://www.veosearch.com ... le moteur de recherche solidaire
Rappetou
 
Message(s) : 835
Inscription : Dim 12 Oct 2003, 12:43
Localisation : bordeaux

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Kardwill » Mar 09 Août 2011, 13:47

Rappetou a écrit :en plus vu que d'après ton récit tous le monde s'est pris au jeu.


Le joueur a été un peu emmerdé au début, je dois dire. Et puis il a compris que je lui donnais carte blanche pour mettre des tas de trucs avec lesquels son personnage (ingénieur roboticien) pouvait intéragir, et il s'est décoincé. Et la fin de la baston n'en a été que plus fun.

C'est effectivement pour ce genre de moments que je joue à ces jeux là :)

(Bon, en prime, je n'avais pas vraiment prévu qu'ils forceraient le hangar de la base avec une navette. Je m'étais préparé pour une bataille spatiale suivie d'une négociation musclée, et je n'avais pas trop réflechi à l'agencement intérieur du repaire des pirates. Autant laisser la corvée à un joueur, après tout ils savent mieux que moi ce qu'ils veulent jouer :diablo: )
règle 1 : Piller d'abord, bruler APRES!
Kardwill
 
Message(s) : 209
Inscription : Ven 02 Fév 2007, 19:04
Localisation : Faubourgs ouest de la capitale du royaume

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par atanaka » Dim 14 Août 2011, 00:48

Le week-end dernier (j'ai eu peu de connexion cette semaine), j'ai fait un week-end de tests de jdr narrativistes, et c'était plutôt sympa.

Nous avons commencé par une partie de Fiasco, qui nous invite à jouer une bande de losers comme si nous étions dans un film des frères Coen. C'est plutôt rigolo et pas mal foutu, même si je pense que le système de jeu pourrait être un peu amélioré sur les relations entre les personnages et l'utilisation du clash entre les deux actes. A cinq on a parfois du mal à recoller les morceaux des histoires racontées de façon un peu bordélique, mais ça participe aussi à l'ambiance de ce genre de film et c'était au final plutôt réussi.

On a ensuite enchaîné avec une partie de Montsegur 1244, qui prend pour contexte le siège et la chute de Montsegur, et qui invite les joueurs à incarner des personnages assiégés et à vivre leurs histoires au sein de l'Histoire. J'étais plutôt sceptique avant le jeu, en me demandant comment ce jeu pouvait proposer à chaque partie de nouvelles histoires intéressantes à travers un cadre sans cesse identique et seulement une douzaine de personnages tous définis, et j'ai pourtant rapidement été conquis en y jouant. Les mécanismes ont été particulièrement bien pensés pour faire évoluer les personnages à travers les questions auxquelles répondre, le choix du personnage principal et la répartition des personnages entre les joueurs amène une configuration différente à chaque partie, et même si le thème de la mort pour préserver sa foi ne me parle pas plus que ça, je dois dire que le jeu est suffisamment bien pensé pour permettre à chaque joueur de se concentrer sur des enjeux dramatiques qui lui correspondent et qui lui permettent de se créer SA tragédie. Le jeu donne d'ailleurs envie de le décliner dans d'autres contextes propices à ce genre d'histoire, même si ça nécessite du boulot.

Plutôt content de ces deux jeux, mais j'ai dû partir un peu tôt et n'ai pas pu tester Dirty Secrets que les autres ont essayé le dimanche. Il y a eu aussi une partie de Roach faite pendant le week-end, à laquelle je n'ai pas assisté, mais les joueurs n'ont pas semblé convaincu.
atanaka
Dial M for Murder.
 
Message(s) : 1457
Inscription : Dim 21 Août 2005, 22:32
Localisation : Paris

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par wizard » Dim 14 Août 2011, 14:32

Avant-hier soir, scénar Goules, le spin-off de ma campagne Vampire La Mascarade où les joueurs incarnent les serviteurs des persos habituels de la campagne. Le scénar se déroulait en décembre 2010 et s’appuyait sur l’actualité dans les Balkans à l’époque.

Les PJ sont contactés par un de leurs anciens contacts, Zivko Djordjevic– rencontré dans un scénar précédent, un « ancien » haut gradé de l’armée serbe qui est passé dans le privé et qui travaille au carrefour des activités mafieuses, du monde du renseignement et de la politique serbe, ce dernier rêvant de la renaissance d’une Serbie forte au cœur d’une confédération yougoslave réunifiée. Pour Djordjevic, qui ignore tout du monde surnaturel, les PJ sont simplement des mercenaires chers, très compétents et assez proches de ses idées politiques (il les a rencontrés alors qu’ils étaient en mission sous de fausses identités et se sont quittés en bons thermes). Le rapport du Conseil de l’Europe sur les crimes commis par l’UCK au Kosovo et notamment le trafic d’organe doit être prochainement rendu public mais Djordjevic sait que le document a des faiblesses et notamment un manque de témoins, beaucoup ayant peur. Souhaitant à la fois accentuer le débat médiatique en Europe occidental autour de ce rapport, faire changer la peur de camp, délégitimer la Kosovo indépendant naissant et démontrer aux pays de l’OTAN que la force politique à laquelle il appartient est encore capable de frapper, Djordjevic engage les PJ pour retrouver et exécuter Murat Zsantoza, un des principaux dirigeant du centre de Burrel où les prélèvements d’organes sur des prisonniers serbes avaient lieu. Mais l’exécution doit également faire du bruit médiatiquement, il exige donc également que, une fois le meurtre effectué, le corps soit abandonné devant les locaux de la chaîne de télévision ayant la plus forte audience en Europe : TF1. La mission étant très bien payée, la cible peu recommandable et leurs patrons vampiriques les laissant tranquille en ce moment, les PJ acceptent le contrat.

Comme Zsantoza n’opère plus directement au Kosovo et est d’un naturel très prudent, il faut trouver un moyen de le faire sortir de sa cachette. Aussi, Djordjevic oriente les PJ vers Jesus Micha Edu, « conseiller » à l’ambassade de Guinée équatoriale en France, jet-seteur et ami d’enfance de Teodorin Obiang, le fils et successeur désigné du dictateur de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang (dont les frasques ont été décrit dans un article édifiant sur Slate) En effet, le père de Jesus Micha Edu a fait appel aux services de Zsantoza pour disposer d’un foie tout neuf et Djordjevic suppose que si Jesus avait besoin d’une transplantation urgente, il utiliserait le même réseau. Il envoie donc les PJ à Paris avec l’adresse de Jesus et un poison, à inoculer par seringue intraveineuse, qu’ils doivent lui inoculer et qui lui bousillera l’intestin.

Constatant que Jesus a un service d’ordre compétent, les PJ décident de la jouer subtile et la seule PJ féminine du groupe est envoyée faire du gringue à Jesus afin de se faire inviter à une de ses soirée. Là, elle parvient à s’isoler avec lui, à le droguer pour l’endormir puis l’empoisonner pendant son sommeil.

Dans le même temps, les PJ, anticipant que Jesus sera hospitalisé, comme son père avant lui, à l’hôpital américain de Neuilly, kidnappe le fils de 13 ans d’une infirmière cadre de l’hôpital et la contraigne à orienter Jesus vers une chambre précise qu’ils ont équipé au préalable de micro.

Grâce à ce dispositif, ils apprennent que l’intermédiaire pour contacter Murat Zsantoza est un avocat parisien, spécialisé dans le grand banditisme et, après avoir cambriolé ses bureaux, ils découvrent que Murat se cache dans le Nord de l’Ukraine. Cette information leur permet d’anticiper le transfert de Jesus en avion médicalisé vers cette région : une partie des PJ attendant Jesus et ses sbires à la descente de l’avion en Ukraine, pendant que le reste du groupe continue encore un peu les écoutes de ses proches puis part vers l’Ukraine après avoir libéré le fils de l’infirmière de l’hôpital de Neuilly.

L’équipe en Ukraine découvre que Jesus est amené dans la zone interdite autour de Tchernobyl. Murat Zsantoza a en effet pris possession de l’hôpital de Pripiat, ville fantôme à proximité de Tchernobyl, pour réaliser ses opérations clandestines. Une fois le groupe rassemblé, ils passent à l’assaut et mènent une opération commando contre le refuge de Zsantoza. Malheureusement pour eux, l’assaut se révèle plus compliqué que prévu, Zsantosa étant lui-aussi une goule et étant accompagné par des acolytes particulièrement brutaux. Les PJ parviennent à l’exécuter malgré tout et, blessés pour la plupart, prennent la fuite, traversant l’Europe en voiture avec son cadavre avant de la lancer devant le siège de TF1 à Issy. La revendication de leur commanditaire aura peu d’impact mais les PJ apprendront que, indirectement, l’exécution de Zsantosa a conduit à l’arrestation, quelques semaines plus tard, d’un de ses complices identifiés, Yousouf Ercin Sonmez.

Ce fut une partie très agréable, où nous avons beaucoup rit tout en parvenant à nous re-concentrer dans les moments clés. Comme d’habitude dans les parties de goules, les joueurs se sont amusés à incarner des barbouzes. De mon côté, j’ai particulièrement aimé mener une partie oscillant toujours entre la pure fiction et l’actualité.
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6229
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par Didi » Dim 14 Août 2011, 21:20

J'ajouterais que la bouffe était bien bonne sinon. ;)
Il est impossible de ne pas passer pour un gros débile. C'est le sens de la vie.
Bayushi F'Ramir
Epicier avec un alzheimer précoce, pétunia, tu cumules. ^^
Nevenka
Avatar de l’utilisateur
Didi
Serial Titreur
 
Message(s) : 4114
Inscription : Jeu 21 Mars 2002, 02:00
Localisation : Barjac (30) mais Limougeaud de coeur

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par mad » Lun 15 Août 2011, 14:30

Ce weekend j'ai joué à "vide tes placards de ton stock de truc alcoolisés bizarres", et je suis assez content du résultat, merci Mith, 'Gul, Jéo.
:p
Any lawyer worth his salt will tell the suspect in no uncertain terms to make no statement to police under any circumstances.~ :mad:
"Il n'y a pas de problème qu'une grenade à fragmentation ne saurait résoudre." Ibn Al-Solsysi, XXIème siècle
Avatar de l’utilisateur
mad
Social traitre!
 
Message(s) : 9329
Inscription : Dim 31 Août 2003, 21:38
Localisation : / Paris 5ème / Chez le surfeur /

L5A - Hidden Emperor

Message par DarkLoïc » Sam 27 Août 2011, 10:34

Hier, nous avons commencé à jouer le 18ème épisode de ma campagne Hidden Emperor.

La partie a commencé par une discussion animée pour savoir s'il fallait faire confiance au chasseur de sorcières Kuni et lui laisser le masque de Iuchiban ou bien s'il valait mieux garder ce masque.
Une des PJ a même suggérer de le remettre au Champion de Jade, s'attirant les regards courroucés de ses compagnons. :smile:

Les PJ ont choisi l'option fluvial, pour quitter la cité de la Grenouille Riche et rejoindre Shiro Matsu.
Mes joueurs ont souri quand leurs personnages ont rencontré Yasuki Solo, le capitaine du kobune Cormoran Centenaire.
Néanmoins, je me suis bien amusé avec mon remake de la cantina de Star Wars et ils ont joué le jeu à fond avec le repoussant nezumi Chico, fidèle compagnon du capitaine.
Du coup, pour pas charger la mule, j'ai abandonné mon idée de fuite du port à la Pirate des Caraïbes, pour me contenter de rester dans le "thème" Star Wars. :)

L'escale à Shiranai Toshi ne s'est pas tout à fait passée comme prévue, par contre. :-?
Les PJ se sont, tout d'abord, absolument désintéressés des écuries.
Néanmoins, l'incendie a attiré leur attention et j'ai pu mettre le saboteur sur leur route, qu'ils ont capturé sans mal.
Évidement, ils n'ont pas réellement cru à l'implication du Clan de la Licorne, dans l'incendie, et ils étaient tout fier d'amener leur prisonnier au magistrat.
Tout juste s'ils n'ont pas ordonné, à ce dernier, d'interroger le prisonnier pour lui faire avouer le nom de son commanditaire. 8)
J'ai bien cru que les joueurs allaient s'étouffer, de surprise et d'indignation, quand ledit prisonnier s'est empressé d'avouer être saboteur envoyé par le Clan de la Licorne. :smile:
Une vive discussion a alors agité le groupe entre les "vrais" Lions, d'une part, et le "ronin", de l'autre, pour savoir s'il fallait vraiment dissuader les Ikoma de se venger ou bien si ses "salauds" de Licornes méritaient leur sort, après tout.
En minorité, tant sur le plan du nombre que sur le statut social, le "ronin" a fini par capituler et le groupe a repris sa route, comme si rien ne s'était passé, laissant les Ikoma à leur préparatifs de guerre.

Par la suite, ils ont fait escale à Kyuden Ikoma où ils en ont profité pour consulter les archives généalogique, afin de retrouver les plus proches parents vivants du héros Matsu Gohei.
Durant la nuit, ils ont été "victimes" d'une tentative d'assassinat perpétrée par l'Ombre Vivante.
Néanmoins, la parano "naturelle" de l'un de mes joueurs a fait totalement capoter cette tentative, puisque son PJ montait la garde, dans la chambre de l'auberge !
Non seulement, le joueur a réussi son jet de Perception, mais il a complètement retourné la situation, surprenant l'assassin et le tuant avant même que ses compagnons ne remarquent quoi que ce soit. :lol:

De même, ils ont repoussé, si rapidement, l'attaque des pirates, près de Kenson Gakka, qu'il m'a fallu improviser une avarie, pour les forcer à abandonner le navire et poursuivre à pieds.
Cette fois, par contre, leur parano a joué contre eux.
Refusant de séjourner au village, ils se sont directement rendu au temple où les moines leur ont appris la disparition nocturne d'un shugenja Kitsu méditant dans les bois.
Ils ont décidé d'aller voir et deux d'entre eux sont tombés dans le même piège, attirés par un esprit Kitsune, dans Chikushudo.
Le troisième, lui, ne s'est pas laissé avoir et a tué l'esprit, condamnant ses compagnons à l'errance dans un royaume inconnu !

A suivre...
Gi et Makoto :jap:
Avatar de l’utilisateur
DarkLoïc
Docteur House du sden
 
Message(s) : 8649
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 16:25
Localisation : 3ème planète après le Soleil

Re: L5A - Hidden Emperor

Message par mad » Sam 27 Août 2011, 20:55

DarkLoïc a écrit :Le cormoran centenaire

Que de formes peut prendre cette petite barge ...
Elle a l'air sympa ta campagne DL :)
Any lawyer worth his salt will tell the suspect in no uncertain terms to make no statement to police under any circumstances.~ :mad:
"Il n'y a pas de problème qu'une grenade à fragmentation ne saurait résoudre." Ibn Al-Solsysi, XXIème siècle
Avatar de l’utilisateur
mad
Social traitre!
 
Message(s) : 9329
Inscription : Dim 31 Août 2003, 21:38
Localisation : / Paris 5ème / Chez le surfeur /

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par rodi » Mer 31 Août 2011, 21:54

ce week end, j'ai fini la campagne de cops :yua: :yua: :yua:
Une fois y a un déterré qui m'a dit : "ce qui ne tue pas rend plus fort"
Membre des Team Deadlands et Polaris et Hordien du Contreshankr !
Utopia 2.0 is watching you !
Avatar de l’utilisateur
rodi
Plus rapide que son ombre
 
Message(s) : 7072
Inscription : Sam 22 Fév 2003, 22:23
Localisation : Caen (calvados) / Denver / Equinoxe / Okhaen

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par syz » Sam 24 Sep 2011, 16:01

Punaise, encore une excellente partie de 5h de FBI, campagne contemporaine avec un début d'émergence de trucs pas très euclidien.

Au menu :
- 3 agents du FBI : Scott Shelby (Akhilleus)- ancien sportif de haut niveau qui se révèle être un vrai rouleau compresseur en cas d'affrontement, Tara Miller (madame Akhilleus)- la spécialiste du décodage du comportement qui paradoxalement tient une bonne couche de sociopathie et Dwight Yonkers (moi) - le petit génie du MIT avec un gros côté décalé (assez insouciant finalement)
- du gangsta gentil qui fricote avec les brigades anti-gang
- un trafic de médocs pas très nets
- des meurtres sordides à base de gorges tranchées
- du piratage informatique à gogo
- 2 fusillades bien réalistes
- des phénomènes inexpliqués (une voiture encastrée dans la paroi d'un canyon ... à 200m de la route, un gars à sabots qui encaisse les balles comme pour rire doublé de ce qui ressemble fortement à des pouvoirs psy)
- des expériences menées sur des enfants
- un infiltré de l'antigang au grand coeur qui cherche à sauver une prostituée et sa gamine

Le tout à l'ancienne (pas de lumière pour faire style, pas de musique de fond) et motorisé sous une forme encore plus simplifiée de Mercure. Simple, efficace, rapide.

De bons fou-rires, de bonnes scènes de roleplays, des joueurs qui restent constamment dans leur personnages (comme si c'était naturel). J'adore cette table !!! On n'a encore jamais foiré une partie avec cette configuration de jeu. Probablement celle où la construction scénaristique est réellement un travail en commun du MJ et des joueurs.

Vivement le mois prochain ! :yua:
Il suffit juste de vous regarder pour tout savoir de vous. Vous portez un tricot de peau sous votre chemise, donc vous aimez les concours de fléchettes et vous avez peur des vérandas.
syz
 
Message(s) : 474
Inscription : Lun 07 Nov 2005, 14:44
Localisation : Santes (59)

Re: Alors t'as joué à quoi ce w-e? - 5 -

Message par wizard » Mar 01 Nov 2011, 21:02

Ce week-end, partie de Goules, le spin-off de ma campagne vampire qui prend de plus en plus la place de la campagne d’origine. Une partie sans éléments fantastiques autres que les capacités améliorées des persos et se basant largement sur des éléments de l’histoire contemporaine réelle fictionnisée.

Alors que les persos ont rendez-vous avec un trafiquant de drogue avec lequel ils sont en affaire dans un petit aéroport privée dans les Caraïbes (à Trinidad et Tobago), ils assistent au crash de son avion privé lors de l’atterrissage. Enquêtant pour comprendre si l’accident en est un ou une opération pour empêcher le deal qu’ils prévoyaient avec le trafiquant, ils retrouvent dans les affaires de ce dernier un disque dur externe très abimé les laissant deviner que leur interlocuteur était, outre ses activités de trafiquant, sur le point de lancer son organisation à la recherche d’un magot de 380 kilos d’or (15 millions d’euros) probablement caché quelque part dans un coffre fort imposant. Estimant qu’une fortune est à portée de main, les PJ se mettent eux-aussi en quête du trésor et s’opposent (directement ou indirectement) aux autres organisations en quête de ce pactole.

Grâce aux informations détenues dans le disque dur, en creusant les différentes pistes soulevées par les informations parcellaires qu’il détient et en faisant parler brutalement les adversaires qui leur tombe sous la main, ils recomposent l’histoire suivante :
En 1992, Murtaza Bhutto, frère et adversaire de l’ancienne Premier ministre pakistanaise Benazir Bhutto se fait construire sous un faux nom une villa sur les hauteurs de Plymouth, dans l’île caribéenne de Montserrat. Cette villa est équipée d’un lourd et très résistant coffre fort. Le 20 septembre 96, Murtaza Bhutto se fait abattre avec plusieurs de ses hommes par la police pakistanaise, probablement sur ordre de sa sœur et de son beau-frère Azif Ali Zardari, ce dernier étant la cible récurrente de Murtaza Bhutto en raison de sa corruption.
Le 25 juin 1997, une explosion volcanique recouvre la ville de Plymouth d’une couche de lave et de cendre, la détruisant définitivement.

En 2010, l’architecte qui a construit la villa de Murtaza Bhutto, qui est en prison en Louisiane pour une forte fraude fiscale, tombe sur un documentaire télévisé sur Murtaza Bhutto et il reconnaît le client qui, sous un faux nom, avait fait construire sa villa à Montserrat. Le documentaire déclare également que Murtaza Bhutto avait acquis, peu de temps avant de mourir, 380 kilos d’or qui n’ont jamais été retrouvés. L’architecte déduit que l’or est dans le coffre de la villa, sous une couche de lave refroidie, et il demande à son avocate de trouver des partenaires qui pourraient mener les recherches et trouver le trésor en échange d’un partage des bénéfices. L’avocate ne croyant pas spontanément à l’histoire de son client, elle décide de vérifier la crédibilité ses dires en s’adressant à une société privée spécialisée dans le renseignement économique, Total Intelligence Solutions. Les enquêteurs de cette société confirment l’histoire de l’architecte mais en avertissent en priorité leurs anciens collègues de l’agence de mercenaires Blackwater/Xe (qui appartenaient à la même entité qu’eux avant le démantèlement de Blackwater/Xe), qui furent très actifs au Pakistan. Ces derniers espèrent récupérer l’or mais envisagent surtout que le coffre de Murtaza Bhutto contiendra des informations compromettantes sur l’ex-mari de Benazir Bhutto, Azif Ali Zardari, devenu depuis président du Pakistan.
Les mercenaires tuent l’avocate et tentent de supprimer l’architecte en prison mais ce dernier en réchappe et trouve refuge auprès d’un gang appartenant à une puissante organisation de trafiquants de drogue de la Nouvelle Orléans (dans laquelle officiait le trafiquant avec qui avaient rendez-vous les PJ). Cette dernière est dirigée en sous-main par un père et son fils, deux trafiquants d’origine Corse, vivant à Cayenne, qui ont fait leurs premières armes dans le business au moment de la French connection et qui ont gardé des contacts au sein de la DGSE. L’organisation du père et du fils veulent récupérer l’or et se demandent si le coffre ne contiendrait pas également certains dossiers compromettants sur Azif Ali Zardari, alors qu'il était ministre des investissements publics pendant la période où la France a vendu des sous-marins au Pakistan.

En quête de l’or, les PJ vont affronter directement les mercenaires de Xe (ils ne se confronteront pas directement aux trafiquants de drogue français, ayant toujours un coup d’avance sur eux), faire évader l’architecte de son pénitencier de Louisiane, et, sur Montserrat, au milieu des décombres de la ville de Plymouth, combattre à l’arme lourde le gros des troupes de Xe pour être les premiers à atteindre le coffre de Murtaza Bhutto.
Là, ils vont découvrir que les informations qu’il contenait étaient gravées sur des CD qui se sont tordus ou qui ont partiellement fondu sous l’effet de la chaleur de la lave et que l’or de Murtaza avait été, peu de temps avant sa mort, donné au Maréchal Mobutu en échange de l’exploitation de mines de diamants au Kivu, dans l’ex-Zaïre, contrat sans valeur depuis la chute du dictateur en 1997.
La partie s’est terminée par une poursuite où les PJ, tentant de fuir l’île de Montserrat avec un hélicoptère volé à Xe, devaient échapper à un drone équipé de mitrailleuses lourdes lancé à leur poursuite au dessus d’un volcan et d’une ancienne ville en ruine.

Au final, une partie très fun dans laquelle j’ai eu un peu de mal à rentrer au début (je butais sur les mots tout le temps, ça n’aide pas pour faire des descriptions un peu dynamiques) mais où je me suis senti de plus en plus à l’aise au fur et à mesure et qui s’est très bien terminée.
A en croire mes joueurs, cela leur a bien plu également.
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6229
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux de rôle

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.