Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

OuJiDéRéPo II

Généralités et jeux sans forum (pros ou amateurs).

Modérateur: Modérateurs

Re: OuJiDéRéPo II

Message par rollytroll » Jeu 29 Mars 2012, 22:31

Merci à tous...

Les mots :
- un château en ruine (et peut-être même hanté)
- un accouchement inattendu / inespéré / dissimulé / redouté / secret ou tabou (rayez les mentions inutiles)
- un loup (voir un loup-garou)
- une poursuite rocambolesque
- un grimoire occulte ou tout autre ouvrage interdit
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 913
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Pitche » Jeu 29 Mars 2012, 23:25

rollytroll a écrit :Merci à tous...

Les mots :
- un château en ruine (et peut-être même hanté)
- un accouchement inattendu / inespéré / dissimulé / redouté / secret ou tabou (rayez les mentions inutiles)
- un loup (voir un loup-garou)
- une poursuite rocambolesque
- un grimoire occulte ou tout autre ouvrage interdit

Y a du SorCellerie dans l'air ^_^ dirait-on
Président du SDEN -- 2016/2017
Avatar de l’utilisateur
Pitche
P'tit sorcier
 
Message(s) : 2040
Inscription : Sam 12 Mai 2001, 02:00
Localisation : Belgique (Bruxelles)

Re: OuJiDéRéPo II

Message par rollytroll » Ven 30 Mars 2012, 11:05

Bah, ma foi, on ne se refait pas... J'ai essayé d'être le plus généraliste possible en évitant de reprendre des mots déjà proposés...

(mais le scénario que j'écris en ce moment comprend plutôt les mots : fête étudiante , inquiétante disparition, superstition locale, ruine oubliée, jeu de société maudit)
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 913
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Re: OuJiDéRéPo II

Message par goethe » Sam 31 Mars 2012, 10:51

Allez hop petit synopsis Nightprowler 2 en ce beau samedi matin :D
rollytroll a écrit :- un château en ruine (et peut-être même hanté)
- un accouchement inattendu / inespéré / dissimulé / redouté / secret ou tabou (rayez les mentions inutiles)
- un loup (voir un loup-garou)
- une poursuite rocambolesque
- un grimoire occulte ou tout autre ouvrage interdit

Les PJs sont engagés pour un cambriolage un peu particulier par Hamzi Lupo, un vieil excentrique : il appartient à une famille de dresseurs de loups (comme il existe des dresseurs d'ours, mais là l'exercice reste quand même plus compliqué comme en témoignent sa jambe de bois et le moignon de son bras gauche), et le symbole de sa charge est une peau de loup qui se transmet dans sa famille de pères en fils depuis le premier du nom.
Celle-ci est actuellement en possession de son frère Raul, et Hamzi offre donc une grosse récompense aux PJs pour qu'ils lui dérobent.
Agé lui aussi, Raul a rejoint un ordre de vieux moines cacochymes qui vivent retirés aux portes de la ville dans un château en ruine (que certains disent même hanté, mais on n’est pas des trouillards nous, hein gamin, et puis détrousser un vieillard ne suffit pas à justifier le « grosse » qui qualifie la récompense).

Bien évidemment, on s'en sera douté, il s'agit d'un coup foireux bien au-delà de la simple présence de fantômes.

Tout d’abord, Raul porte la peau de loup quasiment en permanence et est flanqué d'un vieux loup qu'il a dressé il y a quelques années, mais surtout, les PJs vont vite réaliser que les lieux comptent davantage de jeunes illuminés athlétiques et surarmés que de faibles moines séniles.
Comme une galère n’arrive jamais seule, le mauvais coup des PJs coïncide avec la mise en place d’une terrible cérémonie : la secte qui occupe les lieux a en sa possession un grimoire occulte qui contient les instructions permettant de pratiquer une bonne quarantaine de (pseudo, ou pas) rituels maléfiques.
Il y est expliqué notamment comment redonner la gloire et la richesse d’antan à une demeure en sacrifiant un nouveau-né avant qu’il n’ait poussé son premier cri.

En fouillant un minimum les ruines, les PJs trouveront donc (dans cet ordre ou un autre) le fameux grimoire occulte (écrit dans une langue incompréhensible, mais dont la couverture dorée et sertie de pierres précieuses semble indiquer au PJ averti qu’il a un minimum de valeur), une jeune femme prisonnière et terrifiée qui par ailleurs est enceinte jusqu’aux yeux, une peau de loup un peu mangée par les mites mais gardée par un loup resté redoutable malgré son arthrose, et des fanatiques armés de lames sacrificielles et à la bouche remplie de malédictions.

Les PJs s’empareront-ils du livre ? Délivreront-ils la pauvre femme en détresse ? Ramèneront-ils juste la peau de loup ? Se feront-ils mordre le popotin ?

Dans tous les cas s’ensuivra une course poursuite rocambolesque aux aurores avec plus ou moins de sauts de toits en toits et de bousculades dans les rues, et si la femme les accompagne, avec comme gros point d’interrogation l’accouchement inespéré pour la secte jusqu’à l’arrivée du groupe, redouté par les PJs tout au long de leur fuite, et totalement inattendu pour Hamzi s’il a lieu dans son salon pendant que les PJs lui remettent sa peau de loup et empochent leur récompense.

@ Léonard : j'ai proposé sous SPIP mon synopsis Mississippi si tu veux mettre le tien pour qu'on puisse faire une même publication :-)
Goethe
Avatar de l’utilisateur
goethe
 
Message(s) : 4760
Inscription : Mar 09 Août 2005, 17:24
Localisation : Marne la Vallée (77)

Re: OuJiDéRéPo II

Message par rollytroll » Dim 01 Avr 2012, 06:53

Hé bien Goethe, merci pour ta célérité ! On peut dire que tu es un rapide, une vraie bête de combat et un générateur de synopsis-minute ! Espérons que d'autres relèveront le gant (l'autre gant) pour tenter de te ravir la tête de cet oujiderepo...

Allez mem'zelles, mesdames, messieurs... A vot' bon coeur... un p'ti synopsis s'iou plaît, c'est pour nourrir une ch'tite rubrique affamée, qu'elle est pas bien vieille ma rubrique, que j'suis sûr qu'vous zavez une idée ou deux à partager et le pouvoir de faire des z'heureux ! en vous remerciant par avance de vot' générosité...







(Ah, si c'est pas malheureux d'en être réduit à devoir faire la manche pour quémander des synopsis ?)
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 913
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Re: OuJiDéRéPo II

Message par léonard » Dim 01 Avr 2012, 08:47

goethe a écrit :@ Léonard : j'ai proposé sous SPIP mon synopsis Mississippi si tu veux mettre le tien pour qu'on puisse faire une même publication :-)


C'est fait aussi ! Y a plus qu'à faire une brève.
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1671
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Pitche » Dim 01 Avr 2012, 20:08

Un synopsis Medfan. Des ruines peuvent parfois surgir l'horreur là où l'on ne l'attendait pas...

Un seigneur local fait rénover un château en ruine, sorte d’avant-poste d’une région désolée et souvent victime d’attaque de loups particulièrement féroces et agressifs qu’importe la saison et le temps. Ces loups sont menés par un loup-garou.

Les personnages sont chargés d’assurer la bonne marche des travaux, surveiller le chantier et assurer la garde et la sécurité des travailleurs notamment celle d’une jeune femme, architecte.

De manière secrète et dissimulée, celle-ci quelque peu magicienne sur les bords se sert d’un ouvrage mystérieux, un grimoire occulte pour s’aider dans ses travaux (divers sorts pratiques pour bâtir, rénover, augmenter la force, la cadence, etc.). Bref le chantier avance plutôt bien même si les manœuvres voient d’un mauvais œil tant d’usage de magie, même si c’est assez avantageux pour eux et pratique. Ils tiennent l’architecte pour une sombre sorcière à brûler sur un bûcher.

Le loup-garou n’est pas dupe et voit bien que cet ouvrage avancé est un réel danger pour l’emprise qu’il souhaite exercer sur cette portion de territoire. Il va s’en dire que la présence de soldats et de milice va s’accentuer d’ici peu. Il a tout intérêt à voir le projet avorter et pour lui, cette rénovation a tout d’un accouchement redouté, voir un neuf et flambant fortin remplacer la ruine d’antan.

Il va organiser le vol de l’ouvrage magique dans la tente de l’architecte. Les loups vont le chiper et faire courir les personnages car la jeune architecte les exhorte à récupérer le précieux ouvrage. Il va s’en suivre une poursuite rocambolesque au travers des ruines (trous, passage éboulé, branlant) et les travaux (grues, poulies, passerelles, chaux, etc) et les pentes escarpées de l’endroit et la forêt sombre et dense. Ils doivent le récupérer, tout cela n'est fait que pour faire "diversion".

Pendant ce temps, le loup-garou ira agresser la jeune femme, sans défense. Il pourrait être tenté de la tuer mais il sait qu’il en reviendra une autre et préfère lui faire peur en la violentant et ainsi la contrôler. Les PJ la retrouveront agressée mais voulant absolument ne pas conter ce qui lui est arrivé et très vite, elle devra dissimuler l’accouchement tabou et secret de ce rejeton mi homme, mi loup-garou. Cet état la laisse sous une certaine domination et fera tout pour ralentir les travaux. Aux PJ de découvrir ce qui se trame.

De même, l’accouchement (plutôt rapide, mais n’hésitez pas à accélérer le temps ou faire un bond dans le temps) risque d’être assez terrible. Si l’horreur ou le gore ne vous font pas peur, la pauvre femme pourrait mourir en couche, dans d’horribles souffrances tandis que le véloce bébé qui en sortira après avoir tout déchiqueté pourra vouloir s’enfuir et rejoindre son paternel qui sentira le temps venir et pourra envoyer la meute toute entière soutenir l’évasion, un fort moment de combat en perspective…
Président du SDEN -- 2016/2017
Avatar de l’utilisateur
Pitche
P'tit sorcier
 
Message(s) : 2040
Inscription : Sam 12 Mai 2001, 02:00
Localisation : Belgique (Bruxelles)

Re: OuJiDéRéPo II

Message par rollytroll » Dim 01 Avr 2012, 21:54

Allez hop, un mini synopsis rapide occulte contemporain, genre 'Appel de Cthulhu'. Oui, je sais je suis hors-concours... Mais c'est pour le plaisir

Mission et Action !
La bibliothèque d'Arkham a été profanée ! Le conservateur charge les personnages de retrouver l'homme qui vient de dérober un grimoire occulte interdit à la consultation. Les pjs ne tardent pas à retrouver le voleur, ce dernier multipliant les recherches pour traduire l'ouvrage écrit dans une langue ancienne plutôt rare. Ils le surprennent en pleine effraction d'une librairie spécialisée. S'ensuit une poursuite rocambolesque où l'apprenti magicien invoque tour à tour les montures les plus improbables pour échapper aux personnages alors que ceux-ci sont eux-mêmes poursuivis par les forces de l'ordre ! A eux d'éviter de finir au poste, voir à l'asile psychiatrique s'ils racontent ce qu'ils ont réellement vus aux agents s'ils se font arrêter.

Rp et Investigation
Quoiqu'il en soit, les pjs perdent la trace du voleur et il leur faudra recommencer leurs investigations, collectant les témoignages d’effets semblables à ceux aperçus pendant la poursuite et probablement liés à une utilisation, maladroite, du grimoire interdit (tiens, c'était pas un byakhee là ?). Evidemment, les conséquences de ces sortilèges ne sont pas passées inaperçues, et certains intérêts ont été éveillés au sein de la communauté occulte (et notamment certains appétits cultistes : pensez-y, un puissant grimoire dans la nature enfin accessible). Bref, les pjs finissent par cerner l'épicentre des phénomènes : un château en ruine de sinistre réputation où l'on entendrait retentir la nuit des hurlements inhumains laissant penser que le château est probablement hanté.

Ambiance et Émotion
C'est avec une légère appréhension (si, si) que les pjs pénètrent dans les lieux lugubres à souhait pour découvrir dans la crypte au milieu d'un pentacle tracé à même le sol et au milieu des bougies, une femme attachée sur le point d'accoucher, ses traits déformés par la douleur et par un je ne sais quoi d'animal... L'apprenti sorcier était est en plein rituel quand il a été surpris par des cultistes malveillants qui l'ont attaché dans un coin. Ils comptent utiliser l'apprenti sorcier et la femme comme sacrifices pour invoquer un quelconque dieu dément (qui aura tout loisir de s'incarner dans le nouveau-né). L'apprenti sorcier avouera aux pjs qu'il a volé ce grimoire pour tenter de sauver sa femme qu'il croit victime d'un maléfice puissant, et qui présente des morsures de loup. Il finira par demander l'aide des pjs. Les cultistes sont bien déterminés à les gêner dans leur entreprise. Et pendant ce temps, la nuit tombe, la pleine lune se lève et l'accouchement redouté arrive. La créature surgit des entrailles de sa mère et commence à grandir à toute vitesse. Le loup-garou nouveau-né est affamé et les pjs ont de bonnes têtes de casse-croûte...
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 913
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Gap » Lun 02 Avr 2012, 10:28

Mon premier oujidérépo ! Un scénario quasi-vampiresque pour Sombre.

Une expédition au fin fond de l'Autriche-Hongrie, proche des Carpathes, à la fin du XIXe siècle. Les PJ :
- un ingénieur, présent pour envisager la construction d'une ligne de chemin de fer pour l'empereur d'Autriche-Hongrie.
- sa fille, une adolescente d'environ 16 ans, de faible constitution, mais qui l'accompagne partout depuis la mort de sa mère
- un garde, équipé d'un fusil à deux coups (et quatre balles additionnelles - le reste est dans la sacoche de son cheval, cf plus bas)
- un cartographe ou autre assistant qui prend des notes et relevés pour l'ingénieur

Pris par la nuit après s'être perdu à cheval avec ses assistants (dont au moins une femme - sa fille? -, ils entendent au loin des loups qui hurlent à la lune, les chevaux s'emballent, ils tombent, et les voilà à pied au milieu de nulle part. Il y a des lueurs plus loin - une maison ? Arrivé au pied d'une pente, à la lueur de la pleine lune, il constate qu'il s'agit d'un château dont une grande partie est en ruines. Une seule aile semble habitable et habitée.

Les loups, des bêtes monstrueuses, hautes comme de petits chevaux, apparaissent à la lisière de la forêt alors que les PJ approchent de la porte. Ils se jettent sur eux à l'instant où un bossu (alias Igor) ouvre celle-ci, les sauvant d'une mort certaine (inclure un ou deux PNJ à faire égorger au passage, et des bruits de festin bestial une fois les joueurs à l'abri - hop, séquelles).

A l'intérieur, le maître de maison les accueille en compagnie de son épouse. Tous deux d'apparence très jeune, ils leur expliquent que la famille noble dont ils descendent n'a plus les moyens d'entretenir tout le château, et s'excusent de la modestie du repas qu'ils leur offrent (un potage typique et des travers de porc (vraiment?) accompagnés de pain et de vin). Ils leur montrent ensuite leurs chambres, paraissant notamment très prévenants envers la jeune malade.

Pendant la nuit, l'assistant s'éveille, pris d'une envie pressante. Parcourant le château, il finit par arriver dans une petite chapelle. Sur les murs, des signes ésotériques, et sur l'autel, nue, les bras croisés et une dague à la main... la fille de l'ingénieur, visiblement droguée. A ses côtés, un vieux grimoire sur lesquels des rituels obscènes ont été dessinés avec une encre brune (du sang?). On y voit un cadavre de femme, éventrée, et un foetus dévoré par un vieil homme.

Sans ses vêtements, le PJ, toujours équipé se sa lampe-tempête, peut constater que la fille paraît être enceinte : sa faiblesse est donc due à la grossesse qu'elle cache à son père, suite à sa liaison avec le garde. S'il réveille la fille, Igor arrive à ce moment-là, les enferme, et court chercher ses maîtres, réveillant accidentellement les autres invités. Dans la chapelle, la seule issue est un souterrain étouffant, qui semble se diriger vers la partie abandonnée du château. Il y fait noir, froid, et des odeurs de pourriture en montent. Des bruits derrière la porte les pousseront à y pénétrer.

Pendant ce temps, à l'étage, les époux s'apprêtaient à assassiner les 2 autres PJ. Réveillés par les cris du bossu, le premier (garde) constate que sa porte est fermée à clef, et le deuxième (ingénieur) que les époux sont entrés dans sa chambre avec des fusils, et que sa fille est absente.

Le premier PNJ tire. Seule issue : les fenêtres. Jets de corps pour fuir avec la gouttière qui passe entre les deux chambres. Après leur chute, le sol en-dessous d'eux s'effondre, les laissant dans l'espèce de caniveau/tunnel où circulent justement les autres PJ (les apartés, c'est MAL). La lumière qui tombe du plafond permet de constater que des ossements de petits animaux, mais pas seulement, jonchent le tunnel.

S'ensuit une poursuite rocambolesque par les époux et surtout un Igor ricanant, avec deux grands couteaux, parmi les débris, poutres et ossements de petits animaux qui craquent sous leurs pieds. Un tir des époux va blesser le porteur de la lampe, qui mettra le feu à la paille qui sert à assécher le sol du tunnel juste alors qu'ils en atteignent le bout.

Face à eux, un escalier, qui permet de monter, mais pas de sortie : ils se retrouvent dans une tour isolée de 3 étages, avec des meurtrières pour toute fenêtre. Au deuxième étage, quelques parties d'un cadavre humain accroché à un croc de boucher, et sur une table de travail tout le matériel du petit boucher amateur, avec les traces d'une opération récente : les fameux travers mangés plus tôt provenaient de cet homme dont les boyaux puants gisent dans un grand bol au pied de la table et la tête sur un meuble, les yeux et la bouche ouverts dans un cri silencieux.

Au troisième, ils trouvent une jeune fille en cage, Anna, la compagne du défunt, qui devait servir de procréatrice pour le rituel avant qu'une fille enceinte arrive sur le perron des époux (ce PNJ sert de PJ de remplacement en cas de décès PJesque - dans ce cas, elle a réussi à s'enfuir et croise les PJ dans le tunnel).

Au mur, un tableau représentant les époux, nettement plus âgés qu'actuellement, permet de comprendre le sens du rituel qu'ils souhaitaient effectuer (jeunesse éternelle). Les flammes et la fumée montent dans la tour. Il est possible de se jeter par la fenêtre du dernier étage et d’atterrir sur la grange, pour peut-être trouver des chevaux. Pendant ce temps, les joueurs voient les occupants de la maison sortir et courir vers la grange pour leur bloquer toute sortie - il faut agir vite !

Après avoir sauté, ils peuvent ouvrir une trappe - on entend des bruits de montures et une odeur de fumier. Après qu'ils sont descendus et leurs yeux habitués à l'obscurité, sans possibilité de remonter, ils constatent que les seules montures que contient la grange sont les loups géants aperçus au début du scénario, qui se tournent vers eux, les yeux brillants, et s'approchent, la bave aux lèvres. Générique.

Quelques défauts pour un scénar de Sombre : pas assez crescendo, méchants pas assez humanisés/personnalisés, et trop pulp. Mais ça ira pour cette fois.
Gap
Le BHL du Sden
 
Message(s) : 5890
Inscription : Mar 02 Avr 2002, 02:00

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Pitche » Lun 02 Avr 2012, 17:56

Yop, on a déjà 3 synopsis :yua: ça a été vite cette fois-ci.
Président du SDEN -- 2016/2017
Avatar de l’utilisateur
Pitche
P'tit sorcier
 
Message(s) : 2040
Inscription : Sam 12 Mai 2001, 02:00
Localisation : Belgique (Bruxelles)

Re: OuJiDéRéPo II

Message par goethe » Lun 02 Avr 2012, 20:36

Welcome Gap ! Ca fait plaisir de te voir avec nous ! :-D
Ca a été vite mais on pourrait peut être attendre un peu avant le verdict, comme on faisait a la grande époque ? :-) comme ca si d'autres veulent être de la partie (Leonard ? :smile:) ca leur laisse le temps

[ Post made via iPhone ]
Goethe
Avatar de l’utilisateur
goethe
 
Message(s) : 4760
Inscription : Mar 09 Août 2005, 17:24
Localisation : Marne la Vallée (77)

Re: OuJiDéRéPo II

Message par rollytroll » Lun 02 Avr 2012, 21:08

Visiblement le choix de mots vous a inspirés ! Cool...

Pour laisser un peu de temps à d'autres bonnes âmes de se joindre à la fête, on va prévoir un petit délai... genre jusqu'à lundi prochain (lundi de pâques, donc). Comme ça, je peux me concentrer sur mon scénario pour la convention de jdr du we du 7-8 avril (dragon libournais) sans me mettre de pression pour l'oujiderepo. (donc, pas de reprise de main d'ici là, hein... on m'a déjà fait le coup au moins deux fois...)

pour résumer : verdict lundi 9 avril !
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 913
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Pitche » Lun 02 Avr 2012, 22:08

Pitche a écrit :Yop, on a déjà 3 synopsis :yua: ça a été vite cette fois-ci.

sûr qu'on peut laisser quelques délais pour happer quelques textes supplémentaires.
Président du SDEN -- 2016/2017
Avatar de l’utilisateur
Pitche
P'tit sorcier
 
Message(s) : 2040
Inscription : Sam 12 Mai 2001, 02:00
Localisation : Belgique (Bruxelles)

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Pitche » Mar 10 Avr 2012, 20:33

rollytroll a écrit :pour résumer : verdict lundi 9 avril !

Un verdict ? :yua:
Président du SDEN -- 2016/2017
Avatar de l’utilisateur
Pitche
P'tit sorcier
 
Message(s) : 2040
Inscription : Sam 12 Mai 2001, 02:00
Localisation : Belgique (Bruxelles)

Re: OuJiDéRéPo II

Message par rollytroll » Mar 10 Avr 2012, 23:38

Et hop, verdict final, le vainqueur est : Gap.

Je récompense l'ambiance du scénario, l'utilisation bien amenée des mots et un coup de pouce pour sa première participation face à des vieux de la vieille plutôt rodés à ce genre d'exercice. Alors à toi de proposer 4 à 5 mots, Gap...
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 913
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Gap » Mer 11 Avr 2012, 09:27

Ouééé ! La prime au nouveau a encore une fois fonctionné :yua:

Sans plus attendre, les mots :
- un lapin psychopathe
- une partition insatisfaisante
- un cradzet qui a la grulette (patois vaudois, mais c'est à vous d'imaginer ce que ça pourrait vouloir dire)
- "Qui porte le cadavre ?"

Bonne chance ! :jap:
Gap
Le BHL du Sden
 
Message(s) : 5890
Inscription : Mar 02 Avr 2002, 02:00

Re: OuJiDéRéPo II

Message par rollytroll » Sam 14 Avr 2012, 09:10

pour cyberpunk/shadowrun

La mégalopole est en ébullition, une nouvelle série de meurtres se distingue des crimes crapuleux ordinaires et suscite une vague d'engouement pervers via une émission pirate intitulé "Qui porte le cadavre ?". Le tueur est chaque fois différent, son seul point commun est l'attachement du tueur à un lapin en peluche(le lapin psychopathe) qui semble passer des mains d'un tueur à un autre. L'épidémie de meurtre se propage et les autorités craignent l'hystérie collective, au point qu'ils engagent tous les mercenaires/runners disponibles comme renfort composant des équipes mixtes comprenant au moins un cop expérimenté, un cadet et quelques agents indépendants. Les pjs héritent donc d'un bon vieux cop doté d'un accent à couper au couteau (qui rencarde secrètement l'émission pirate) et d'un jeune cadet trouillard (le cadzet qui a la grulette) convaincu que le lapin est le vecteur d'une espèce de virus du tueur. Ce qui n'est pas loin de la vérité, vu que le lapin a été malencontreusement été en contact avec une nouvelle substance psycho-active élaborée à partir d'un fragment d'ADN de 7 codons arrangés comme une partition de musique. Les corpos finançant le projet, ont jugé la partition insatisfaisante par rapport aux résultats escomptés et ont liquidés les techs impliqués. La peluche en lapin de la fille d'un des techs s'est retrouvé baigné dans le sang et la substance, transportant le désir de vengeance du tech. Il ne reste plus aux braves pjs qu'à remonter la piste jusqu'au patient zero (le labo des techs) pour comprendre ce qui se passe, puis de retrouver et brûler la peluche en évitant d'être eux-mêmes contaminés tout en évitant les "nettoyeurs" de la corpo qui veulent à tout prix éviter que l'on remonte jusqu'à elle et son projet bien plus morbide d'infecter la production de nutri-soja avec une substance psycho-active dans le but de générer plus de profits.


Ce synopsis est légèrement inspiré de la bd Teddy Bear de Gess, la bd à l'origine des univers de Carmen Mc Callum et de Travis
En stage à la banque Gringotts.
- Trésorier du sden -
Avatar de l’utilisateur
rollytroll
 
Message(s) : 913
Inscription : Ven 04 Mars 2005, 16:28
Localisation : Bordeaux

Re: OuJiDéRéPo II

Message par goethe » Sam 14 Avr 2012, 19:58

Hop, synopsis Z Corps / Zombie featuring Walking Dead :smile: :

L'intrigue tourne autour de l'improbable découverte du vaccin à l'épidémie zombie par le professeur Diogène Porter, un scientifique qui vit seul dans ce qu'il reste d'un centre de recherche hyper sécurisé, à mi-chemin entre Atlanta et Washington.Cela fait une semaine qu'il émet par radio cette nouvelle inespérée.
S'ils sont des survivants, les PJs captent son message et chercheront certainement à le rejoindre afin de bénéficier de ses travaux ; s'ils sont des Z-team, ils seront missionnés pour exfiltrer le scientifique et le résultat de ses recherches.

La prise de contact se fait avec pertes et fracas : guidés par le signal émis par Diogène, les PJs doivent se frayer un chemin dans un paysage en ruine infesté de zombies, et croisent se faisant un autre groupe d'une dizaine de rescapés comprenant notamment Dick Grimmes l'ancien shérif (qui est le chef de la troupe), son fils Karl, Adriana la tireuse d'élite, ou encore le jeune Ken, "coursier de l'extrême" de la petite communauté.
Une fois à l'abri dans le bunker de Diogène, celui-ci leur explique qu'il n'a réussi à synthétiser qu'une seule dose de vaccin qu'il s'est injectée, et qu'il n'a plus le matériel nécessaire ici pour en produire davantage. Pas d'affolement ("rangez vos armes, gentils rescapés..."), tous les résultats de ses recherches se trouvent sur son ordinateur portable, si bien qu'il sera en mesure d'en fabriquer rapidement de nouveaux dès qu'ils seront à Washington, où se trouve un complexe identique à celui-ci, avec tous les équipements nécessaires.
Si les PJs sont des Z-Team et qu'ils décidaient de partir sans Dick et sa troupe, ils devraient en découdre, ce qui ameuterait inévitablement tous les zombies se trouvant à des kilomètres à la ronde : une alliance de circonstance semble donc préférable (pour l'instant, et puis le petit Karl n'est qu'un gosse et Adriana est plutôt mignonne).

Hélas, les complications reprendront de plus belle dès que le groupe nouvellement constitué se mettra en route.

Le petit Karl (que son père appelle affectueusement "mon lapin", sans doute en souvenir du bon vieux temps), non content de porter en permanence le chapeau de son père, fait de même avec l'une de ses armes, et s'avère plutôt du genre perturbé. La moindre blessure subie par un membre du groupe semblera "suspecte" aux yeux de l'enfant (oui, même la petite foulure de poignet suite à un tir mal calé ou à un coup de machette mal ajusté), qui jugeant qu'il doit faire ce qui doit être fait, n'hésitera pas à tirer une balle dans la tête du malheureux (ou de la malheureuse) dès que celui-ci sera seul, s'éclipsant ensuite aussi discrètement qu'il est apparu.
"Certains d'entre nous ont préféré une mort rapide à l'atrocité de cette nouvelle vie", avouera avec tristesse Adriana lors d'une veillée -bah tiens, ils ont plutôt eu l'infortune de faire route avec un lapin psychopathe- ;
"Da ouais, encore un cradzet qui avait la grulette" ponctuera Ken dans son étrange patois ("laissez tomber", expliquera Dick, "Ken est moitié cajun moitié chinois, on comprend trop rien à ce qu'il dit, mais il est super fort pour trouver les dernières bières fraiches que compte encore ce vaste foutoir qu'est devenu le monde") .

Par ailleurs, à quelque jours de Washington, en tentant d'échapper à une horde (entendez une marée de zombies), le pauvre Diogène finira empalé sur une poutrelle métallique (peut-être son faux pas est-il lié aux doutes qu'il commençait à émettre sur la santé mentale de Karl, bref, passons), et rendra son dernier souffle au plus grand désespoir des rescapés.

Que faire ?

"Il s'est injecté l'antidote", soulignera Adriana.
"Emmenons le avec nous, on pourra peut-être l'extraire de son sang ou de son corps", conclura Dick.
"Oui, mais qui porte le cadavre ?" émettra tout individu doté d'un peu de jugeote "ben ouais, et s'il s'était planté avec son vaccin, et qu'il se réveillait en zombie et en profitait pour nous mordre !?". :o

Le problème reste entier : une balle dans la tête règlerait la question, mais si le vaccin s'était fixé dans le cerveau -où se trouve à priori le virus Z- ? Cela pourrait risquer de le détruire -à supposer que le scientifique ai réussi-...

Reste l'ordinateur de Diogène ; un examen rapide fera apparaître que celui-ci est partitionné dans tous les sens, et les codes sautés (si les PJs y parviennent), chaque partition se révèlera insatisfaisante : pas de trace de formule de vaccin, de résultats de tests ou autres indices encourageants...
Si les PJs sont des survivants, que et qui trouveront-ils à Washington ; ce qu'ils amèneront avec eux sera t'il exploitable ?
S'ils sont des Z-Team, One World arrivera t'il à produire des vaccins avec ce qu'ils ramènent ?
Et surtout, Diogène était-il un sauveur, ou était-il un imposteur ?

Le MJ et les joueurs trouveront ensemble (peut-être) la réponse à cette question... :diablo:
Goethe
Avatar de l’utilisateur
goethe
 
Message(s) : 4760
Inscription : Mar 09 Août 2005, 17:24
Localisation : Marne la Vallée (77)

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Gap » Ven 20 Avr 2012, 15:00

Allez, il reste un week-end pour faire une proposition supplémentaire. Viendez ! :yua:
Gap
Le BHL du Sden
 
Message(s) : 5890
Inscription : Mar 02 Avr 2002, 02:00

Re: OuJiDéRéPo II

Message par léonard » Ven 20 Avr 2012, 18:22

Les mots sont pas évidents, mais je vais voir si j'arrive à pondre un truc ce week-end. Sinon, c'est mort, je pars en vacances.
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1671
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux de rôle

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.