Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

OuJiDéRéPo II

Généralités et jeux sans forum (pros ou amateurs).

Modérateur: Modérateurs

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Baron H. » Mar 21 Mai 2013, 17:24

Ellyrion a écrit :(Pour le fun je me prêterais au jeu ;) )

Tu m'étonnes... C'est plus drôle de faire un scénar que de rester sur le côté :D
Baron H.
 
Message(s) : 52
Inscription : Jeu 07 Mars 2013, 17:50

Re: OuJiDéRéPo II

Message par rodi » Mar 21 Mai 2013, 19:00

Bon moi les mecs, je reprends le boulot jeudi apres un chouette congé paternité. Donc je m'abstiens pour celui ci

Bon courage :D
Une fois y a un déterré qui m'a dit : "ce qui ne tue pas rend plus fort"
Membre des Team Deadlands et Polaris et Hordien du Contreshankr !
Utopia 2.0 is watching you !
Avatar de l’utilisateur
rodi
Plus rapide que son ombre
 
Message(s) : 7072
Inscription : Sam 22 Fév 2003, 22:23
Localisation : Caen (calvados) / Denver / Equinoxe / Okhaen

Re: OuJiDéRéPo II

Message par dreline » Mer 22 Mai 2013, 02:02

Un synopsis pour Qin
Destiné à des personnages assez expérimentés, la présence d'un devin et/ou d'un alchimiste interne sera fort utile.

Dans le sud du Chu, aux confins de la commanderie de ChengYang, le clan du Bambou doré est dirigé par l'honorable Maître Wang, l'un des meilleurs archers qu'il soit. Calme et discipliné, il n'a pas son pareil pour saisir un oiseau en plein vol. Encore jeune, il semble avoir un grand avenir devant lui.
Très malade, il tente de cacher son état de santé, mais c'est un secret de polichinelle et tout le monde se prépare à sa succession.

Les prétendants

Son fils aîné est trop jeune pour prétendre à la succession, qui est assez ouverte. C'est donc son disciple Ming Fulai que Maître Wang a choisi pour lui succéder. Mais la décision finale, après sa mort reviendra au conseil de clan, qui risque de ne pas tenir compte de ses désirs.

À cet effet, le chef des gardes Xu Bucuo réussi à placer un des ses lieutenants, le jeune Tang Duoduo dans le conseil. Il espère que son soutien sera suffisant pour lui assurer la victoire.

C'est sans compter sur le trésorier du clan, Gui (prononcez Koui) Honghua, qui pioche depuis quelques temps dans le trésor pour s'assurer la fidélité des membres du conseil.
Homme cultivé et affable, Gui Honghua s'est récemment épris d'une jeune, belle et joyeuse veuve avec qui il s'est marié. Cette femme est une yao renarde qui manipule Gui et veut s'emparer du clan. Le sachant incorruptible, elle va tenter de séduire Tang pour avoir son soutien.

Les personnages

Les personnages peuvent être des membres de la garde ou des invités de marque venus négocier une alliance militaire contre un clan ennemi. Ils sont la depuis quelques temps, et connaissent un peu le fonctionnement du clan. Ils se rendent compte que peu à peu tous les soutiens des membres du conseil vont à Gui, ce qui ne les arrange pas car il est opposé à cette alliance.

Les événements

Deux jours avant la mort de Maître Wang, son médecin personnel disparaît. Son corps sans vie est retrouvé le lendemain dans le puits du village. Cette découverte macabre mets le clan en émoi, d'autant plus qu'il porte de nombreux signes de blessures et que son visage est figé dans une expression de profonde détresse.
Le lendemain matin, Maître Wang meurt de sa maladie. Le conseil doit se réunir le lendemain. Tout est en place pour l'accession de Gui au rôle de chef de clan.
Mais la femme de Gui disparaît. Elle laisse un message indiquant que sa mère, très malade, réclame son aide. Ce qui ne changera rien aux chances de Gui, mais rendra plus difficile l'établissement d'une preuve de sa nature Yao.

Explication

La belle Yao vient d'être rattrapée par un chasseur de Yao à qui elle a échappé il y a deux ans avant de venir dans le clan. Elle compte sur le clan pour la défendre mais trouve le moment prématuré.
Ce chasseur est obsédé par sa quête, il a une haine farouche envers tous les Yao et est prêt à toutes les turpitudes pour les éliminer. C'est lui qui a interrogé de façon un peu trop musclé le brave docteur. Elle a vite compris ce qui se passait en voyant le cadavre, mais a du réaliser quelques préparatifs magiques avant de s'enfuir. Elle tente de sa réfugier pour quelques jours dans une caverne non loin de la.
Gui va demander aux personnages joueurs de retrouver sa femme. En effet, il trouve très bizarre cette histoire de message de sa mère : il n'a jamais entendu parler d'elle, et aucun messager n'est venu au village.

Mais attention, elle sera rattrapée par le chasseur deux jours plus tard...

Dénouement

Si elle est retrouvée vivante, elle devra s'expliquer devant le clan qui lui accordera son soutien. Par contre, c'est Xu Bucuo qui sera élu chef de clan. Le chasseur de Yao attaquera quelques jours plus tard, mais les personnages seront la pour le contrer. C'est tout de même un adversaire redoutable. Si le timing s'y prête, faites intervenir le combat lorsque les héros retrouvent la belle.

Si elle n'est pas retrouvée, Gui sera élu chef de clan. Mais désespéré par la perte de son aimée, il gérera très mal et le clan périclitera doucement.

Si son corps de renard est retrouvé et que le lien avec elle soit fait, Xu sera élu également, et Gui prendra sa retraite de trésorier pour se retirer en ermite dans la montagne.
dreline
 
Message(s) : 216
Inscription : Lun 26 Juil 2010, 09:36
Localisation : Montpellier

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Baron H. » Jeu 23 Mai 2013, 17:00

"DECOUVERTE MACABRE"

Contexte: Après que les Confédérés furent expulsés du Nouveau Mexique, Canby et nombre des forces de l'Union furent envoyées à l'est. Ainsi , vers la fin du mois d'aout 1862, Carleton fut placé à la tête du Département du Nouveau Mexique. Parce qu'il y avait une incertitude sur le fait que les Confédérés voudraient essayer de ré-envahir le Nouveau Mexique, Carleton prend les mesures qu'il faut pour maintenir les espions loin du Nouveau Mexique, de la frontière du Texas en recourant aux services des unités de volontaires du Colorado qui avaient eu un rôle prépondérant dans l'expulsion des Confédérés du New Mexico entre l'hiver et le printemps de 1862.

Introduction: Ce SCENAR'MINUTE est le quatrième opus d'une campagne MAGE ou HUNTERS HUNTED réalisé pour l'Oulipo. Évitez ce scénario si, dans votre groupe, un Personnage Mage a un niveau de Sphère de Temps à 2.

Synopsis: Trois semaines après l'agression du tout nouveaux gouverneur militaire du Nouveau Mexique, un gros propriétaire terrien est retrouvé mort dans un supercalifragilisticexpidélicieux de luxe à El Paso. Les circonstances de sa mort sont trop étranges, les intérêts en jeu trop importants pour que l'on confie cette affaire au seul Shérif. Le gouverneur appelle les Personnages qui ont su si bien le sortir d'embarras à Albuquerque. Ils vont devoir faire face à une liste de suspects longue comme le bras.

ACTE I- UNE DECOUVERTE MACABRE
1)L'événement: Ainsi, le matin du 1 octobre 1862, le corps de John Ford est retrouvé, ligoté aux montant du lit à baldaquin de la chambre n°13 du supercalifragilisticexpidélicieux de Luxe, le « Gai Paris ». Un couteau avait été planté en plein milieu du torse et ses parties génitales découpées et fourrées dans la bouche. La fille avec laquelle il était montée, Eva Patte Noire, une jeune Indienne de 14 ans avait été égorgée et jetée dans un coin.
Les corps des deux victimes ont été découverts par le garde du corps qui vient frapper à la porte, vite rejoint par la Mère maquerelle, Maria Caméo-Kirby qui fait immédiatement monter M. Kirby, son « souteneur » et mari pour « boucler la chambre et empêcher filles et clients d'accéder à la pièce. Sur ces faits, elle court avertir le shérif Wilson qui en fait de même pour le Gouverneur (La victime, John Ford est trop riche pour que l'affaire passe inaperçue). Le gouverneur envoie immédiatement deux soldats et un lieutenant venir chercher les Personnages. Il ne se sera passé que quatre/ cinq heures, le temps que les Personnages arrivent sur les lieux).

A partir de ce moment, les Personnages seront aidés par le shérif local qui leur servira d'agent de liaison, trop contant de laisser le soin à d'autres de retrouver le coupable de cette sordide affaire.

2)La scène de crime: La chambre est une pièce carrée de 6 mètres sur 6 (je pense dans le cadre du système métrique, à vous de rectifier) et une porte fenêtre donne sur le balcon qui donne sur la grand'rue. C'est dire si le supercalifragilisticexpidélicieux à « pignon sur rue ». De fait, il est assez facile de monter et descendre ou d'accéder à la chambre depuis une autre ou depuis la rue.
A centre, sur un tapis de laine épaisse se dresse un lourd lit à baldaquin rehaussé de lourdes tapisseries de velours rouge. Le corps de John Ford est couché sur un drap rougi de sang depuis la tête jusqu'à mi-cuisse. Une analyse plus poussée des quantités de sang révèlera une plus grande concentration au niveau de la tête et au niveau du fessier.
Si les Personnages pensent à faire des analyses du sang (si des Numita ou des Sphères leur en offrent la possibilité), ils constateront qu'il y a une trop grande concentration du sang d'Eva Patte Noire SOUS la tête de John Ford.

3)Études « médicolégales »: Il s'agit là de quelques données qu'il ne tient qu'à vous de faire varier en fonction des capacités des personnages ou les connaissances scientifiques que vous consentez à leur donner pour l'époque.
Corps n°1: John Ford. /Age: 55 ans pour 1m70 et 90 kg/ Cause de la mort: Poignard dans le cœur (évident non!)/ La rigidité cadavérique est presque complète .
Corps n°2: Eva Patte Noire/ Age: 14 ans pour 1m 60 et 55kg/ Cause de la mort: Arrêt cardiaque suite à hémorragie excessive. Elle a été égorgée/ Son corps a été retrouvé dans un coin assise. Toutefois, si on y prend un peu plus garde, une légère odeur d'alcool s'exhale encore des lèvres de la jeune fille. Elle a toutefois les yeux fermés, ce qui est inhabituel pour une mort brutale et douloureuse comme il semblerait.
La rigidité cadavérique montre que les morts remontent à plus de six heures mais moins de 42.

Les corps seront récupérés par le « croque-mort » qui les mettra dans sa chambre froide jusqu'à ce qu'ils soient enterrés. Il peut apporter un complément d'informations aux Personnages, voire même faire office de médecin légiste s'ils n'y a aucun personnages aptes à le faire.

ACTE II- SUR LES PAS DE JAMES WEST
1)Les premiers suspects: Il existe une première série de suspects qui feraient d'excellents coupables. Mais c'est justement là que réside le problème: la sur-abondance.
Maria Caméo-Kirby. En tant que Mère Supérieure, elle fut la première sur place. En temps que femme d'expérience, et c'est peu de le dire, elle a immédiatement eu le sang froid de boucler la scène de crime, du moins c'est ce qu'elle dit. Si on l'interroge, elle dira que John Ford était un client régulier et que de nombre de ses « pensionnaires » avaient déjà eu affaires avec lui, sans aucun problèmes. Elle taira son goût pour le sadisme, information que les Personnages pourraient obtenir d'une des filles s'ils l'interrogent loin de la patronne (sinon, elles se taisent: c'est un établissement respectable ici). Elle semble cacher des choses mais cela semble naturel pour la tenancière du supercalifragilisticexpidélicieux le plus huppé de la ville.
Abraham Kirby: Lui, c'est le muscle; laissant la tête à Maria. Il n'est au courant de rien. Son air bougon peut en faire un suspect intéressant, voire convaincre les Personnages qu'il fait de l'obstruction.
Abigaëlle Ford: Très belle jeune femme de 25 ans qui a épousé en seconde noce le riche Ford, elle est la grande gagnante de cette mort suspect. L'annonce de la mort de son époux ne l'émeut pas le moins du monde; elle en est même plutôt ravie. Elle n'arrivera pas du tout à le cacher, n'étant franchement pas assez intelligente pour cela: elle a tout en effet de la belle idiote.
Notre Veuve joyeuse avouera très vite qu'elle n'avait épouser Ford que par intérêt et avait réussi à faire modifier le testament du vieux barbon à son avantage. Attention: le fait que les Personnages arrivent à faire avouer à cette cruche cette info n'est pas un exploit, mais une façon pour le Conteur de démontrer qu'elle est bête à manger du foin, trop bête pour commettre ou participer à un tel crime.
Cheyenne Harry: C'est ainsi que se fait appeler le « garde du corps » de Ford. Dans la mesure où on vient de retrouver son patron mort, il devrait s'inquiéter. Pourtant, les Personnages le trouveront étrangement calme pour un type qui vient de laisser filer son gagne pain. ET pour cause: il a assuré ses arrières. S'il ne pouvait assurer réellement la surveillance « du gros porc » le soir de la mort de Ford, c'est qu'il était en train de s'occuper d'affaires urgentes en bas: il aurait vu des Indiens trainer dans le coin. Toutefois, il est le seul à les avoir vu et il n'y a personne pour corroborer sa version. Ce qui n'arrange pas sa version, c'est que sa liaison avec Mme Ford est un secret de polichinelle: même le shérif peut renseigner les Personnages. Ainsi avait-il tout intérêt à voir le vieux mourir, quitte à le tuer lui même, pour mettre la main sur le magot via la veuve joyeuse.
Patrick Ford: C'est le grand perdant de cette mort et un des plus beaux suspects. Fils du précédents d'un premier mariage, à trente trois ans, il est toujours le larbin de son père, obligé de gérer la fortune familiale sans en avoir aucune chance d'en hériter. En effet, depuis trois jours, il a appris de son père, lors d'un dîner mémorable devant tout le gotha d'El Paso, qu'il ne toucherait rien de la fortune familiale. Mêle le Gouverneur peut témoigner de le fils avait alors explosé de rage, qu'il avait fallu trois hommes pour le retenir et qu'il avait promis de se venger. Pour seul réponse, le fils outragé avait reçu en pleine figure le rire gras et méprisant de son père.

2)Vérification des alibis: Pour rassembler ces premiers suspects, les Personnages sont aidés du Shérif qui est aux petits soins avec eux. Chacun d'eux va opposer aux enquêteurs soit la présence d'un alibi, soit l'absence de véritable mobile:
Les époux Kirby auraient passés la nuit ensemble, ce que même les Pensionnaires confirmeront en interrogatoire individuel.
Cheyenne Harry prétendra avoir été dans la rue une grande partie de la nuit parce qu'il aurait vu des Indiens tourner autour du boxon. Cette info ne sera confirmée par personne. Ce qui fera de lui un suspect.
Patrick Ford prétendra avoir passé la soirée avec sa femme. Si les personnages prennent le temps d'interroger la pauvre femme; elle hésitera avant de confirmer mordicus qu'elle a bien passé sa soirée avec son époux.

3)Étranges découvertes: En poussant les investigations autour de Patrick Ford, les Personnages découvriront vite que ce dernier n'était pas avec son épouse le soir du meurtre de son père mais en centre ville selon certains témoins. Certains témoins iront jusqu'à dire qu'ils l'ont vu trainer non loin du « Gai Paris ».
En poussant leurs investigations, les Personnages peuvent découvrir le lieu où se trouvaient réellement Patrick Ford: Une petite maison à coté du « Gai Paris », là où réside un certain Jack Feeney. Ce dernier révélera la vérité s'il apprend que Patrick est soupçonné dans l'enquête en cours: ils sont amants depuis près de 10 ans. Son mariage n'est qu'une façade pour faire plaisir à son père. Le mois dernier, le père a apprit la réalité sur l'orientation sexuelle de son fils et l'a déshérité. Cela pourrait faire du fils un parfait suspect, mais il était réellement avec Jack le soir du meurtre (d'autant qu'ils risquent gros en avouant leur homosexualité à l'époque).

Tout cela fait de Cheyenne Harry un coupable idéal.

ACTE III- A LA POURSUITE DU TUEUR
Des indices très légers vont pouvoir faire pencher la balance dans une autre direction.
1)De nouveaux interrogatoires: Le fait de trouver une fille de 14 ans dans un boxon devrait mettre la puce à l'oreille des Personnages. Les goûts de Ford sont très étranges et la maquerelle a dû ruser pour pouvoir les satisfaire. Elle est la clef de l'affaire et un second interrogatoire, plus poussé permettra aux Personnages de se saisir d'un fil qu'il s'agira de tirer jusqu'au bout. Pour satisfaire les gouts pervers de Ford, elle a du trouver une jeune vierge pas encore nubile et surtout qui ne manquerait à personne. Elle a du payer un mercenaire pour enlever une jeune fille dans la tribu apache mescalero, au nord d'El Paso( au sud se trouvant les Indiens tigua) et la mettre à sa disposition.
Avec beaucoup de persuasion, les Personnages peuvent réussir à la faire avouer. Ils peuvent tout aussi bien retrouver le desperado mexicain qui a commis ce forfait. Ce dernier point ne sera pas difficile : il reviendra deux jours après la découverte des cadavres pour réclamer une rallonge à Maria, menaçant de la dénoncer au Gouverneur. A vous d'imaginer ce qui se passera ensuite !

2)Le coup de force indien: Ce sont effectivement des Indiens qu'a vu Cheyenne Harry. En se glissant discrètement, à trois, ils sont entrés dans la chambre, se sont saisis de John Ford, l'ont poignardé et mutilé, tout en le maintenant silencieux. Comment les personnages peuvent -ils les récupérer? Il suffit de suivre le corps d'Eva Patte Noire.
Jo l'Indien, Aigle Rapide, viendra récupérer le corps de la petite Eva Patte Noire pour l'enterrer parmi son peuple. C'est son frère lui même qui viendra la chercher. Les Personnages ont donc la possibilité de « coincer » le principal coupable en surveillant les Pompes funèbres.

3)Pour muscler le scénario : Faites de ces indiens Apaches des Kinfolk Garous et vous aurez de quoi muscler le scénario assez vite. De la même manière, le Despérados mexicain pourrait devenir violent et vouloir régler son compte à Maria. Son mari et souteneur serait obligé d'intervenir avec son fusil.

Le fin mot de l'histoire: L'histoire est assez simple. John Ford était en train de lutiner la petite indienne à moitié droguée par la mère maquerelle. Pour augmenter son plaisir, il a égorgé l'indienne et a joui pendant qu'elle agonisait. Oui, c'est un parfait salopard, mais cela, les Personnages l'ont assez vite compris. Une fois son plaisir pris, il a poussé le corps de la petite dans un coin et s'est allumé une cigarette. Sur ces faits, les trois indiens sont entrés en trombe. Découvrant qu'ils étaient arrivés trop tard, ils se sont saisis du gros porc avant qu'il n'ait le temps de hurler. Ils ont vengé la mort de leur « sœur » condamnée à l'infamie pour ne pas avoir subi le rite initiatique féminin. Ils mutilent son bourreau et achève le travail en lui plantant le couteau dans le cœur. Ils allaient emporter le corps quand ils ont entendu le garde du corps remonter. Ils n'ont eu que le temps de fermer les yeux de leur « sœur » avant de s'enfuir, se promettant de récupérer le corps plus tard pour la purifier.

LES APACHESLes cérémonies les plus importantes du rituel apache étaient les rites de puberté des filles (qui duraient quatre jours et quatre nuits) pendant lesquels les hommes dansaient en portant des masques qui représentaient des divinités protectrices.
La préoccupation majeure des Apaches était, cependant, le POUVOIR. Contrairement à d'autres tribus, ils ne croyaient pas que tout le pouvoir appartenait uniquement à certains (chaman ou homme-médecine) mais plutôt que la grande majorité des hommes et des femmes pouvait posséder un «pouvoir» quel qu'il fut mais il ne leur était pas possible de le rechercher, seulement d'attendre qu'il leur soit révélé, sans être sollicité, seulement à l'occasion d'un rêve ou d'une vision (vision quest).Ainsi la danse du lever du soleil(The Sunrise Dance) est un rite de passage pour les jeunes filles qui durent quatre jours pendant lesquels celles-ci doivent apprendre les valeurs de la tribu (l’amour, le respect, la sagesse, la coopération, l’endurance). Elles doivent danser de façon pratiquement continue pendant les quatre jours, et participer à 100 chansons et prières selon un rituel méticuleusement orchestré. Elles participent également à des rites sacrés, notamment en donnant et en recevant des cadeaux et des bénédictions, et expérimentant sa capacité à guérir les autres. En raison de l’intensité de cette cérémonie la jeune fille concernée est assistée par ses amis et sa famille.


PS: Je crois que dans ce scénario, les mots sont moins plaqués.
Baron H.
 
Message(s) : 52
Inscription : Jeu 07 Mars 2013, 17:50

Re: OuJiDéRéPo II

Message par dreline » Jeu 23 Mai 2013, 18:46

PS: Je crois que dans ce scénario, les mots sont moins plaqués.

Oui mais c'est pas moi qui juge :razz2:
dreline
 
Message(s) : 216
Inscription : Lun 26 Juil 2010, 09:36
Localisation : Montpellier

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Baron H. » Jeu 23 Mai 2013, 19:21

:smile: :smile: :smile:
Baron H.
 
Message(s) : 52
Inscription : Jeu 07 Mars 2013, 17:50

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Ellyrion » Ven 24 Mai 2013, 00:04

Allez encore un synopsis et je rend mon verdic, de toute façon on en aura pas plus de trois je pense...
"Les avis, c'est comme les trous du cul, tout le monde en a un" Harry Callahan
Avatar de l’utilisateur
Ellyrion
 
Message(s) : 47
Inscription : Lun 25 Mars 2013, 10:18
Localisation : Paris

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Kakita Inigin » Ven 24 Mai 2013, 10:57

Je le fais ce soir.

[ Post made via iPhone ]
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde biclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7404
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Ellyrion » Ven 24 Mai 2013, 14:02

Kakita Inigin a écrit :Je le fais ce soir.

[ Post made via iPhone ]


Ha j'attendais ta participation ! Alors L5R, pas LR ? :p
"Les avis, c'est comme les trous du cul, tout le monde en a un" Harry Callahan
Avatar de l’utilisateur
Ellyrion
 
Message(s) : 47
Inscription : Lun 25 Mars 2013, 10:18
Localisation : Paris

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Kakita Inigin » Ven 24 Mai 2013, 19:16

Ellyrion a écrit :J'y crois pas :-o Bah merci le d6 ;), je vais essayer de faire un article pour le fun.

Continuons dans la bonne humeur :D , trois mots ....

Découverte macabre
Secret de polichinelle
Veuve joyeuse

Voilà bon courage !

Note : c'est quoi LR ?

Les pieds dans le plat, DFF pour L5A

Défi : Le frère du daimyo des PJ est retrouvé assassiné dans sa chambre. Le daimyo, qui a fait la découverte macabre au lendemain d'une pièce de nô un peu trop arrosée, réagit un peu promptement et ordonne aux personnages de faire exécuter l'amant de sa belle-soeur. Ceux-ci devraient s'exécuter sans trop protester tant l'infidélité de la dame était un secret de polichinelle.

Focus : La recherche de la future victime devrait leur prendre pas mal de temps jusqu'à ce qu'ils se rendent chez la dame en question, où les serviteurs tenteront de leur expliquer que leur maîtresse est absente. S'ils forcent le passage menant aux appartements de la dame, ils trouveront leur cible déjà sur place ... nu dans le lit de la dame. Mais sans la dame.
Une discussion avec leur cible devrait leur apprendre que celui-ci se dit innocent de tout crime et qu'il a rompu ses liens avec la dame de son coeur à sa demande. Il essayait ce soir de la récup... d'amoindrir son chagrin de la cruelle perte de son époux.

Frappe : bon, ils le tuent malgré ses beaux discours, les ordres sont les ordres. La veuve joyeuse arrive sur ces entrefaits, visiblement d ebonne humeur, juqu'à ce qu'elle découvre le carnage ... Cris, jurons, damnations en tous genres.
Et puis elle leur fera (quelques jours plus tard) une proposition. Elle est certaine que son ancien amant n'avait pas tué son époux. Elle leur demande de trouver le vrai coupable.

Et là, deux options (selon le niveau de sadisme du MJ).
Soit ils découvrent que la dame avait été séduite par un comédien quelques jours avant et que c'est lui qui a assassiné son époux (en se faisant passer pour une geisha, il est entré dans la chambre de sa victime éméchée). Si tout finit bien le daimyo épousera sa belle-soeur par "compensation" (et pour garder sa dot et l'alliance familiale) et leur nouvelle souveraine leur en devra une.
Soit ils découvrent que leur daimyo est fratricide et a fait cela pour épouser l'épouse de son frère. A eux dans ce cas de choisir entre honneur et devoir.
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde biclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7404
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Ellyrion » Lun 27 Mai 2013, 10:07

Verdict ce soir ! Le temps pour moi de tout lire et de proposer un synopsis :D

@++
"Les avis, c'est comme les trous du cul, tout le monde en a un" Harry Callahan
Avatar de l’utilisateur
Ellyrion
 
Message(s) : 47
Inscription : Lun 25 Mars 2013, 10:18
Localisation : Paris

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Ellyrion » Lun 27 Mai 2013, 17:29

Mon synopsis (écrit en 20min donc assez bref et sommaire):

Warhammer

Village de Gerwiller.

Les PJ’s sont de passage dans cette petite bourgade, la ville est bien tenue malgré les récentes déprédations de la tempête du chaos sur l’Empire. Mais cela n’est qu’une façade, la ville est à crans, le matin même (les joueur devraient arriver à la mi-journée) je jeune Hans à fait une découverte macabre : le Bourgmestre pendu et éviscéré dans l’étable de sa ferme. Le Hans en question est valet de ferme chez le Bourgmestre, fermier de son état.

Hélas, les ennuis ne font que débuter… La veuve du bourgmestre, Joanna, qui était cocufié au delà de l’imaginable par feu son mari, accuse la maîtresse Anneth. Cette relation était un secret de polichinelle, tout le village était au courant et l’accusation sonne faux. Mais bien vite les regards se tournent vers ses aventuriers récemment arrivés, qui sont-ils, d’où viennent-ils, que veulent-ils ? Les questions abondent et si les perso ne répondant pas vite et bien ils pourraient bien vite se retrouver suspecté…

Les pistes :

La Veuve : elle en veut terriblement à son mari et à elle-même, elle n’accuse Anneth qu’en désespoir de cause. Elle ignore tout du meurtre.

Anneth : Consciente de son rôle et de sa position elle nie toute implication. Une enquête de nuit chez elle, démontrera qu’elle fait ses bagages pour une destination lointaine. En fait elle a peur et désire juste fuir, elle n’a rien à voir avec le meurtre.

Les Rumeurs : Bien vite les racontars mettent les PJS sur la piste des Von Strab, riches prioritaires voisin du village. Ces derniers pressaient le Bourgmestre de vendre certaines de ses terres…
Les Von Strab : Les PJS rencontrent directement la chef de famille la baronne Hilde, veuve joyeuse conne dans la région pour sa légèreté, en particulier depuis la mort du baron, retrouvé pendu dans les écuries…

A la suite de la rencontre, infructueuse, dans la mesure ou la veuve ne sait rien, ne dit rien, sinon des platitudes… Les PJs peuvent dormir sur place ou bien rentrer au crépuscule. Ils devraient avoir des doutes sur la similitude des deux meurtres.

Une conclusion Sanglante :

En fait Hilde est férue d’ésotérisme et lue un livre qu’elle ne devrait pas, faisant d’elle une tueuse psychopathe… Elle tua donc son mari, se libérant ainsi d’un être quelconque et lui permettant de prendre le pouvoir sur ces terres. Elle désirait un lopin de terre, le livre le désignant comme étant le lieu de sépulture d’un ancien mage. Devant le refus de vendre, elle tua le bourmestre espérant que sa liaison ferait sombrer Gerwiller dans le chaos.
Elle attaque les PJs qui en savent trop et surtout posent bien trop de questions. Que se soit chez elle ou sur la route. Elle maîtrise de nombreux sorts et attaquera au moment le plus avantageux pour elle.
Les PJ reviendront victorieux (ou pas ?) ramenant la paix dans le village, du moins en apparence…

Quand au verdict :

Baron H Gagnant ! C'est riche, une bonne enquêtes comme on les aime.

J'aime bien les trois scénarii, j'ai longuement hésité...

Pour Qin j'aime bien le coté succession et enquête.
Pour L5R (et non LR ;) ) j'aime bien la mise en opposition devoir / honneur, toujours intéressante dans L5R.

Baron H à toi la plume !
"Les avis, c'est comme les trous du cul, tout le monde en a un" Harry Callahan
Avatar de l’utilisateur
Ellyrion
 
Message(s) : 47
Inscription : Lun 25 Mars 2013, 10:18
Localisation : Paris

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Baron H. » Lun 27 Mai 2013, 19:38

Et bien merci, c'est trop d'honneur que vous me faites:
je vous propose comme cela,
une orgie
une toile bizarre
une histoire fantastique ou "doctor who"


Pour le dernier, c'est au choix! Je vais aussi tenter le coup pour voir si on peut coller un "doctor" dans MAGE.
Amusons nous
Baron H.
 
Message(s) : 52
Inscription : Jeu 07 Mars 2013, 17:50

Re: OuJiDéRéPo II

Message par dreline » Mar 28 Mai 2013, 13:30

Baron H. a écrit :Et bien merci, c'est trop d'honneur que vous me faites:
je vous propose comme cela,
une orgie
une toile bizarre
une histoire fantastique ou "doctor who"


Pour le dernier, c'est au choix! Je vais aussi tenter le coup pour voir si on peut coller un "doctor" dans MAGE.
Amusons nous

Pour Hystoire de fou, j'ai choisi doctor who :smile:

Les personnages ont en commun de partir en voyage vers Sydney et d'avoir un billet classe affaire sur le vol 714.

Première crise : où est le docteur ?

Pendant le vol, un bruit étrange se fait entendre et une étrange cabine bleu apparaît au milieu de l'avion. Sisi, il y a la place en classe affaires ! Étrangement, tout le monde réagit sans paraître très surpris, tenant compte de la venu de cette cabine mais sans être interloqué. Les hôtesses sont très embêtées car la cabine bloque le passage et gêne le service. Un client commence à s'impatienter car on ne lui a pas encore servi sa coupe de champagne. Il menace de se plaindre pour le mauvais service, etc

Puis le bruit se fait de nouveau entendre et la cabine disparaît. Des gens s'exclament que l'avion n'est plus en vol. En effet, si on regarde par la fenêtre, on voit que l'avion est dans une sorte de hangar. Les portes s'ouvrenet et tout le monde descend. Ils sont accueillis par un homme à jambe de bois, déguisé en pirate, avec un bandeau sur l'oeil.

"Où est le docteur ?" demande-t-il.

Immanquablement, quelqu'un pose la question : "Doctor Who ?" (normal, il y a des anglophones dans l'avion ;)

PSRV : lorsque le pirate pose la question, les personnages déjà entrés en crise ont le sentiment qu'en réalité ils sont toujours dans l'avion mais qu'ils viennent d'avoir un malaise. Leur objectif sera de retourner dans l'avion pour s'asseoir sur un siège alors qu'une hôtesse pose la question. Mais l'avion est bien gardé par les pirates.

Cette crise d'introduction est assez simple à résoudre. Il faut incrédire les menottes qui entravent les mains des personnages, et elles se transforment en (poupées gonflables qu'il suffit de gonfler/bouteilles de rhum qu'il suffit de poser sur la table)(choisir en fonction de votre public) pour que les pirates de garde se jettent dessus et commencent à faire la fête. Pendant qu'ils sont à leur orgie, il est facile de s'éclipser.

Deuxième crise : Où est l'avion ?

Après avoir accompli, les PJ se retrouvent tous dans un lit d'hopital. L'infirmière, qui n'est autre que l'hôtesse qui s'occupait d'eux dans l'avion, leur explique qu'ils sont les seuls survivants du crash du vol 714 pour Sydney. D'après les premiers éléments de l'enquête, leur avion a été éperonné en plein vol par une cabine téléphonique. Miraculeusement, ils ne sont pas bléssés, mais doivent se reposer et bien prendre le médicament qui est sur leur table de nuit.

S'ils obtempèrent, ils s'endorment et se retrouvent au début de la crise, avec l'infirmière qui leur refait le même laïus. Sinon, ils peuvent se lever et essayer de s'échapper de l'hopital. En sortant de leur chambre, une peinture attire leur attention. Cette toile bizarre représente le TARDIS et leur donne la PSRV : en fait, ils sont dans l'avion en train de regarder un épisode de "Doctor Who".

Toute la difficulté va être de se trouver dans des conditions suffisamment proche d'un fauteuil d'avion et de trouver un DVD de la série. Le sol appareil susceptible de visionner des DVD est dans la salle de conférence, qui est justement occupée par une conférence sur l'accident d'avion.

Trouver un DVD de la série est assez simple, il suffit d'incrédire un DVD de donnée trouvé dans le bureau du directeur, mais il faut s'y mettre à plusieurs pour réussir.
Ensuite, il faudra soit faire évacuer la salle de conférence, soit se faire passer pour un technicien, ou autre stratagème permettant d'insérer le DVD dans le lecteur alors qu'on est tranquillement assis sur son siège. Dès les premières secondes du générique, les PJ accomplissent.

Seule l'infirmière/hôtesse les reconnaîtra, si elle les voit elle appelle le service d'ordre qui se chargera de les remettre au lit (et la crise recommence au début)
Les membres du service d'ordre ont les mêmes stats que les aveugles dans le livre de règle.

Troisième crise : où sont les pirates ?

Les PJ se retrouvent dans l'avion en train de regarder un film "vol 714 pour Sydney" avec Tintin qui joue son propre rôle. Et Hadock et Tournesol aussi.(on peut raisonnablement espérer que la situation suffise à ce que certains joueurs entrent de suite en crise.)

Par le hublot, l'un d'entre eux voit passer le TARDIS. Un vaisseau spatial le poursuit en lui tirant dessus, mais sans jamais l'atteindre. Un tir touche l'avion qui explose en plein vol et les PJ se retrouvent en chute libre avec l'hôtesse qui leur explique les consignes de sécurité à effectuer lorsqu'ils seront tombés dans l'eau. Cela leur donne la PSRV : ils sont en fait entrain d'écouter les consignes de sécurité et l'avion n'a pas encore décollé.

Ils sont récupérés en plein vol par le TARDIS qui a semé ses poursuivants. Mais l'hôtesse ne se souvient plus du texte des consignes de sécurité, et le TARDIS ne trouve pas les bonnes. En fait, l'hôtesse est sûre que le vaisseau pirate doit contenir une version valide des consignes de sécurité, il faut donc le retrouver. Tout autre solution sera impossible à cause d'une constante historique qui risquerait d'être brisé sinon.

Le TARDIS va déposer les PJ dans le vaisseau Sontarien et repartir tout de suite. Ils doivent arriver entiers dans le poste de pilotage pour lire les consignes de sécurité, et ils accomplissent.

Pour continuer la campagne, il est prévu de faire rencontrer Tintin et le Docteur.

Annexes
Je me rends compte qu'il y a plein de termes techniques, alors pour ceux qui ne connaissent pas hystoire de fou, je fais un lexique rapide. Les scénarios d'hystoire de fou jouent beaucoup avec les répétitions et les décalages.
* crise : un chapitre du scénario
* incrédire, c'est un pouvoir des personnages. Ils peuvent à tout moment dire qu'ils ne croient pas qu'un objet est ce qu'il semble être. Ils sont incrédules. Et l'objet peut effectivement se transformer s'ils réussissent leur incrédulité.
* PSRV : Perception Subliminale de la Réalité Vrai : en gros, le meneur de jeu indique l'objectif à atteindre
* accomplir : réaliser l'objectif, on sort alors du cauchemard (pour se retrouver dans un autre)
dreline
 
Message(s) : 216
Inscription : Lun 26 Juil 2010, 09:36
Localisation : Montpellier

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Baron H. » Mer 29 Mai 2013, 21:14

Ah oui, quand même! Je ne savais pas que tu pouvais faire des trucs si barrés avec Hystoire de Fou! Le jeu a l'air vraiment sympa.
J'aime bien comment tu poses directement le thème du Docteur dès le début!
Baron H.
 
Message(s) : 52
Inscription : Jeu 07 Mars 2013, 17:50

Re: OuJiDéRéPo II

Message par dreline » Jeu 30 Mai 2013, 01:41

Oh ! pour un scénario d'hystoire de fou, c'est même pas vraiment barré. Une des campagnes officielles propose d'affronter des locosaures, contraction de locomotive et dinosaure(entre autres choses bizarres). Un scénario propose d'aider Groquick, l'ancienne mascotte de nesquick, a combattre quicky, la nouvelle mascotte, qui a ourdi un complot contre lui...avec les fameuses Pailles de combat rouges et blanches à deux mains en guise de mitrailleuses.
dreline
 
Message(s) : 216
Inscription : Lun 26 Juil 2010, 09:36
Localisation : Montpellier

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Baron H. » Jeu 30 Mai 2013, 20:46

C'est vrai! Il faut défendre Gros QUick contre Quickie, l'infâme cousine lapin!

Sinon, ça a l'air bien barré... Il faut que je me renseigne!
Baron H.
 
Message(s) : 52
Inscription : Jeu 07 Mars 2013, 17:50

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Baron H. » Jeu 30 Mai 2013, 21:20

Bon! Moi, je ne joue pas, mais j'ai quand même fait un petit scénar pour illustrer les trois mots....

« DOCTOR WHO? »

Introduction: Ce SCENAR'MINUTE est le cinquième opus d'une campagne MAGE réalisé pour l'Oulipo. Évitez ce scénario si, dans votre groupe, un Personnage Mage a un niveau de Sphère de Temps à 2. I l est préférable que les Personnages n'aient pas l'Historique Arcane.

Synopsis: Été 1862, les Personnages sont envoyés en « catastrophe » à Roswell, ville pionnière au Nord Es pour veiller sur un jeune peintre qui depuis deux semaines s'est installé dans cette ville pour peindre la toile de sa vie. Mais beaucoup de monde semble s'intéresser à ce jeune créatif, trop pour que ce soit une simple question d'Art. Quel secret se cache sous le coup de pinceau de David Tennant?

La Mission: L'agence Pinkerton et le Gouverneur militaire confient chacun de leur côté et sans s'en douter la même mission aux Personnages, chacun en des termes similaires puisqu'il s'agit de veiller sur la vie du peintre et protéger la toile. L'excuse est simple: cette nation est jeune. Ce jeune homme pourrait être le Léonard de Vinci qui lui manque encore. Si les Personnages se rappellent que Léonard dessina aussi des armes, sauver sa vie lorsque le pays est en plein guerre de sécession est normal. Toutefois, il faut que les Personnages se rendent compte que c'est vraiment étrange comme mission, d'autant qu'on leur fait un véritable pont d'or.

ACTE I- UNE VILLE DE PIONNIERS
1)Le trajet. Le trajet va prendre au moins deux jours pleins aux Personnages, qu'ils suivent une piste en plein désert ou qu'ils longent une rivière sinueuse. Cela sera l'occasion de les confronter à des pionniers sans foi ni loi, à des Indiens féroces ou des crotales vicieux... L'ouest sauvage quoi! Si vous voulez muscler le scénario, vous pouvez y adjoindre une tentative d'infiltration de Confédérés par le désert.

2)Le cas Tennant: David Tennant est un jeune homme d'une trentaine d'années qui a fait des études artistiques en Italie, en France et en Espagne. Il est rentré aux US pour se lancer dans la réalisation de la toile de sa vie. Il a tout du stéréotype de l'artiste, avec son côté fantasque et surprenant. Beaucoup de monde s'intéresse à son travail, trop peut-être!

3)Roswell: Il s'agit d'une ville pionnière classique sur la route d'Albuquerque et Santa Fe. Ses bâtiments les plus imposants, le Général Store des Colons qui sert aussi de bureau de postes et un Hôtel Général avec Saloon. Le premier a été fondé par Van Smith, un homme d'affaires du Nebraska, et Aaron Wilburn a fondé le second. La ville se trouve dans une cuvette fertile et bien irriguée au cœur d'une zone sèche.
Ajoutez y un Salon, le « Mystic River », tenu par Tom Baker qui sert de supercalifragilisticexpidélicieux pour délasser les Pionniers en quête d'argent ou les ouvriers agricoles, et vous êtes dans une ville de l'Ouest on ne peut plus typique... Pourtant, il n'en est rien!
Dès que les Personnages entrent, ils se sentent observés, plus que dans n'importe quelle autre petite ville qu'ils aient traversées.

4)Les personnalités: Il y a des personnalités incontournables dans la petite ville, des personnes qui teindront les Personnages à l'oeil pour savoir ce qu'ils vont faire:
Tom Baker: Le tenancier du boxon local est un homme excentrique, aimant se vêtir de tenues multicolores, d'écharpes bariolées aussi longue qu'un jour sans pain. Il est complètement cyclotomique, passant du rire au larme et de ma colère à la paix intérieur en un clin d'œil. Ses cheveux bouclés légèrement clair lui donnent un air malicieux. Il se montrera très ouvert avec les Personnages, leur offrant des tournées et riant avec eux. Toutefois, rapidement, ses affaires semblent l'appeler ailleurs et il disparaîtra (voir Partie III pour comprendre où il va). Il sera même prêt à jouer avec eux pourvu que les enjeux soient stimulant et le jeu, original.
Van Smith: Il s'agit d'un homme aux traits tirés, à l'air sombre et toujours sérieux. Dès le premier regard, il déteste les Personnages, et se montre désagréable avec eux. Il va se montrer très réticent à le vendre le moindre article, renâclant à leur laisser envoyer une lettre. Il ne cesse de leur dire de quitter la ville et de ne pas demander leur reste.
Aaron Wilburn: Bonhomme, Aaron est un homme relativement sympathique, ne refusant jamais de louer une chambre à qui doit dormir et se reposer. Bricoleur du dimanche, il a aidé Peter Davison à s'installer comme maréchal ferrant.
Peter Davison: C'est un jeune homme dynamique et entreprenant, légèrement révolutionnaire sur les bords qui montre des dons certains pour la mécaniques.
Paul McGann: C'est le Shérif, jeune homme sympathique et un peu fantasque qui sort dans les rues sans armes.

ACTE II- PROFESSION ARTISTE!
1)L'arrivée: Les Personnages arrivent le soir dans la ville de Roswell. Le seul endroit éclairé est le saloon où leurs pas les conduits naturellement. Évidemment, sur scène, des femmes dansent le cancan. Dans les coins, des hommes jouent aux cartes et des serveuses amènent des bières. Les Personnages peuvent commencer à engager des conversations et se renseigner sur la localisation d'un hôtel etc.
Vers les 22 heures, un homme aux cheveux ébouriffés, au tablier taché de peinture, aux pinceaux dégorgeant de ses poches entre et va vers le comptoir. On lui sert un whisky, sans qu'il est besoin de dire quoi que ce soit. Il le lève:
- « Au Docteur! »
La salle reprend en cœur son toast. Ensuite il l'avale d'un trait et monte en compagnie de trois filles pour se livrer à une orgie en règle, orgie qui fera trembler les murs pendant des heures. Les Personnages pourront remarquer que pas un dollar n'aura été versé et que cela n'est pas leur cas ou de ceux des autres. Comme les Personnages pourront l'apprendre, il s'agit de David Tennant, l'Artiste. Il fait ainsi tous les soirs depuis qu'il est arrivé depuis deux semaines. Il fera ainsi, chaque soir, jusqu'à achèvement de la toile.

2)La ronde des casse-pieds:La mission paraît simple: ils doivent donc protéger cet olibrius jusqu'à l'achèvement du tableau. Toutefois, ils vont se rendre compte qu'il y a beaucoup de monde qui s'intéresse à son travail.
Tom Baker: Le tenancier du boxon se montre bien complaisant et interroge souvent le jeune homme sur l'avancement du tableau. Dès que les personnages arriveront, il s'intéressera beaucoup à eux, les suivant et les interrogeant, comme pour vérifier leurs identités. Un ordre de mission dûment signer par le gouverneur le calmera un peu.
Van Smith: Il déteste les Personnages et fera tout pour les faire partir, y compris en embauchant des types pour les rosser. Il ne veut pas d'eux dans la ville. Par compte, il offre tout ce que Tennant lui demande. Il ne s'intéresse pas au tableau mais au peintre, comme s'il attendait quelque chose de lui.
Aaron Wilburn: Aaron prétend que cette toile rendra sa ville célèbre et qu'il doit aider ce jeune peintre. Une des chambres de son Hôtel lui sert de chambre et d''atelier.
Peter Davison: Peter passe du temps, à midi, au Restaurant du Grand Hôtel avec Tennant à discuter de tout de rien. Souvent, il pose des questions sur l'avancement de son tableau..
Paul McGann: Paul Mc Gann est un jeune homme sympathique qui tourne en ville avec un air innocent collé au visage. Il semble fréquenter une jolie petite rousse qui travaille au Général Store.

3)La toile: Lentement, le peintre avance sa toile. Lors du premier jour, les Personnages peuvent voir une grande toile de 2m sur 1 où un ciel d'orage est représenté. Le niveau de réalisme est stupéfiant. On a même l'impression (mais ce n'est qu'une impression) que les nuages bougent sous l'effet du vent d'orage. Sur toute la partie gauche, une sorte de demi cercle gris est représenté avec un plus petit disque noir.

4)Les lieux clefs: Les Personnages vont certainement commencer à fouiner un peu partout pour tirer au clair cette histoire de toile et de Peintre.
Au Saloon: Si les Personnages commencent à tourner autour du Saloon, ils se rendent compte que l'Artiste n'est pas le seul à se livrer à des Orgies tous les soirs. Il semblerait que la chambre où l'artiste se rend tous les soirs soient équipés de miroirs sans teint et que de l'autre coté, le patron ait disposé un boudoir avec une pipe à opium. Dans le boudoir, les personnages peuvent trouver un calepin avec des notes écrites dans une langue incompréhensible (le Sanskrit) et beaucoup de dessins pornographiques (genre Kama Sutra)
A la forge: Le maréchal ferrant effectue beaucoup de tâche à l'extérieur mais dispose d'une très grande grange pour ses activités. Derrière la première boutique ou en entrant par la double porte arrière, les Personnages peuvent découvrir d'étranges machines dont une, sous une grande bâche. Il s'agit d'une diligence dotée de nombreux mécanismes et qui se conduit de l'intérieur. L'enveloppe est totalement métallique, mêlant fer et cuivre poli. A elle tient plus du bathyscaphe que de la carriole.
Dans le bureau du shérif se trouve une unique cellule. Dans celle-ci, un homme emmitouflé dans des couvertures cuve son whisky (depuis trois jours). Si les Personnages entrent à l'insu du serviteur de la loi, ils verront que cet homme a les traits du shérif, mais mal rasé. Derrière, dans une écurie sans cheval, au fond, sous une bâche se trouve une grande boite bleue avec une lanterne sur le dessus et écrit police. Il est impossible d'y entrer.
Dans le Grand Hôtel: Il n'y a rien de très particulier, sauf si les Personnages arrivent à se faufiler jusque dans la chambre du Patron. Ils y trouveront en effet tout une machinerie silencieuse et complexe, capable de communiquer à distance, dotée d'une sorte de tube à éther et d'un râteau métallique. Il sera impossible aux Personnages de le faire fonctionner. Toutefois, ils peuvent comprendre qu'il sert à voir des choses à grande distance. Les cornes acoustiques doivent servir à parler et écouter.

ACTE III- AU CRÉPUSCULE DU TROISIÈME JOUR
Les Personnages, au fil des jours, ont découvert que nombre des personnes qui s'intéressent à la toile sont des mages. Toutefois, ils ne savent pas encore les motivations. Peut-être vont-ils chercher à éliminer un à un leurs rivaux? Si cela est le cas, ils risquent fort de se prendre immédiatement les autres sur le dos.

1)Le Peintre et sa toile: David Tennant n'est pas un mage. Toutefois, il semblerait que la réalité se plie autour de lui sans qu'il ne le sache ou qu'il ne le décide. Il n'en subit pas plus les conséquences en termes de Paradoxe. Rien que cela devrait déjà être un sujet d'interrogation et de surprise pour les Mages. Ils risquent fort de chercher à en savoir plus, surtout s'ils réussissent à comprendre comme il fait pour échapper au Paradoxe
Au fil des jours, la toile se précise: Le demi cercle gris prend du volume et a de sérieux reflets métalliques (les Personnages jureraient l'avoir vu étinceler comme s'il s'agissait de quelque chose de réel! Le cercle noir devient, au fil des jours, une boule d'ébène au cœur de laquelle brille bientôt une lumière bleue brillant comme du gaz de ville(difficile de dire du bleu électrique!). Au dernier jour, sur le ciel d'orage, des formes plus ou moins coniques, se terminant en arrondie, flottent librement dans l'air.

2)Roulette mexicaine: Chaque Mage a ses propre motivation et chacun attend patiemment la fin du tableau, ignorant la présence des autres, ignorant surtout que les autres en, question sont des mages. En effet, chaque mage PNJ présent possède l'historique Arcane à 5, ce qui fait qu'ils « s'ignorent ». L'arrivée des Personnages est comme un coup de pied dans la fourmilière, chacun les repère comme une menace pour ses plans et va tenter d'intégrer cette donnée, ou de les éliminer.
Tom Baker, le tenancier du saloon, est un fils de l'Extase. Il a besoin de sa drogue pour pratiquer. La présence de Tennant a été pour lui comme un phare dans la nuit, car, lors de ses orgie, le jeune peintre semble avoir libérer beaucoup de Quintessence. Il en a profité et surtout,il a cherché à comprendre. Depuis quatre jours, il étudie le phénomène.
Aaron Wilburn: est un Mage d'un type particulier car il a débuté ses études dans l'Ordre d'Hermès pour finir chez les Artificiers (Il sera un futur Ingénieur Électrodyne ou Fils de l'Éther). Il est en cheville avec Peter Davison (Celestial Master). Par une vision dans son Engin, Aaron sait que le Docteur, un des Mages les plus mystérieux qui aient jamais existé, va venir pour protéger le Peintre. Ses visions ne sont pas assez claires car son Engin n'est pas fait pour voir l'avenir. Toutefois, c'est une certitude: il va venir. Les deux Mages veulent récupérer son TARDIS, seule machine capable de voyager vers le futur ET le passé (ce qui est inconcevable pour MAGE). C'est donc un trésor de première importance.
Paul McGann: Paul Mc Gann est en fait le Docteur. Il a drogué le vrai Paul Mac Gann, pris son aspect et surveillé la ville. La toile que le peintre Tennant est importante pour lui, très importante (voir Partie IV).

3)Pour muscler le scénario, à partir du Deuxième jour: Chaque Mage de la ville va chercher à en savoir plus sur les Personnages, voir chercher à les éliminer. Ainsi, l'épicier va envoyer des gros bras contre eux, le tenancier du Saloon va chercher à les droguer pour les faire dormir un bon coup. De son côté Paul Mc Gann va d'abord envoyer Amélia Pond les suivre pour en savoir un maximum sur eux.
Seuls Peter Davison et Aaron Wilburn ne tenteront rien au début, tant que les Personnages ne mettent pas le nez dans « l'arrière boutique » de la forge. Après cela, ils devront faire face à un Duel au soleil contre Péter, qui les prendra pour le Docteur et son Gang. Il leur tirera dessus à coup de fusil électrique. Aaron ne fera rien car il est en contact avec Pinkerton à Washington, information que les Personnages pourraient finir par avoir (Comment? Cet enfoiré de Pinkerton fait partie de l'Ordre de Raison?)

4)Van Smith(option): Van Smith cherche part tous les moyens à mettre la main sur la toile. Il est prêt à racheter le tout y compris le peintre: le Conteur peut en faire un Grand Financier (ancêtre du Syndicat. Ainsi, les Personnages ont un autre adversaire à affronter.
Lui connait la réalité du tableau et veut acheter/ récupérer ce qu'il contient.

ACTE IV- LE SOLEIL SE COUCHE SUR LE DERNIER JOUR DU MONDE
Le scénario va cesser d'être tendre pour devenir brutal et sanglant. Au moment où le peintre met la dernière touche à son tableau, au crépuscule du troisième jour (les Personnages sont peut-être présent), la porte de la chambre s'ouvre violemment sur le Docteur Who qui crie au Peintre d'arrêter.... Trop tard! Un drôle de son retentit si fort qu'il s'entend dans toute la vie:

« EXTERMINEZ! EXTERMINEZ! »

Dalek: Un flot de Daleks envahit la petite ville, passant par cette toile étrange devenue porte sur un royaume d'Umbra où ils étaient retenus prisonniers depuis une éternité. Je ne mets pas de caractéristiques mais faites varier le nombre de Dalek en fonction des Personnages, s'ils ont réussi/ réussissent à fédérer les Mages de la ville.
A vous de voir si Peter Davison préfère récupérer le TARDIS plutôt que de survivre. Quoi qu'il en soit, personne ne peut y entrer sans l'accord du Docteur et lui, se bat contre les Daleks. C'est un peu normal, c'est lui qui avait enfermé ces créatures il y a si longtemps.

A vous d'imaginer un combat final épique!

Le fin mot de l'histoire: L'histoire est complexe: Tennant est un artiste inspiré par les Daleks(sphère Mind). Sa toile doit les peindre avec tant de réalisme, qu'avec un ajout de quintessence constant, les Daleks pourront sortir de leur prison millénaire. Une telle action n'est pas passée inaperçue, ne serait-ce que parce qu'elle bouleverse les courants du Temps et modifie la réalité. Les Mages furent attirés comme des mouches par le Miel. Le Docteur, lui aussi le ressentit. Tous arrivèrent sur place pour assister au retour des créatures bio mécaniques. Cette arrivée (ou le départ final du TARDIS après sa victoire) entrainera un tel contrecoup du Paradoxe que la création de la ville sera repoussée de 1859 à 1869, date que nous connaissons depuis comme celle de la fondation de la ville de Roswell
Baron H.
 
Message(s) : 52
Inscription : Jeu 07 Mars 2013, 17:50

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Baron H. » Dim 02 Juin 2013, 20:55

Bon, je donne le verdict demain, mais ce serait bien qu'il y ait un second joueur
Baron H.
 
Message(s) : 52
Inscription : Jeu 07 Mars 2013, 17:50

Re: OuJiDéRéPo II

Message par Kakita Inigin » Dim 02 Juin 2013, 21:46

une orgie
une toile bizarre
une histoire fantastique ou "doctor who"

Désolé pour l'attente, je ne m'étais pas rendu compte que tu avais écrit le deuxième scénario.

Invocation de kabin, DFF pour L5A

Défi : Les PJ, des dignitaires importants, sont invités à une soirée où la décoratuon est très intimiste : lumières tamisées, alcoves, jeunes serveuses aux tenues suggestives ... plutôt qu'une résidence de haut fonctionnaire la maison de leurs hôtes ressemble à une maison de geisha ou d'opium du quartier réservé. Le sake coule à flot, et peut-être même l'opium ou le redoutable alcool du vide. Avec des jets de perception, ils peuvent remarquer que des braseros ont été disposés, malgré l'été naissant, ce qui fait rapidement monter la température, et que la salle est disposée sur des claies, comme si de l'eau pouvait ruisseler dessous. Ils remarquent aussu une toile bizarre, tendue dans un coin, et à laquelle le propriétaire des lieux jette des regards furtifs de temps en temps. Elle représente une curieuse contruction bleue, comme une cabine de fond de jardin.

D'ailleurs cela tourne rapidement à l'orgie, quelques invités s'en prenant même aux serveuses (ou aux serveurs).

Focus : le maître des lieux a reçu la visite du Docteur Who par inadvertance et essaie de lancer un rituel de magie du sang pour le réinvoquer, gageant que celui-ci lui offrira des pouvoirs divins (à quoi mène la cupidité et la soif de pouvoir ...). Et le matériau de base de son rituel sont ses invités.

Frappe : l'orgie mènera vite à l'émeute et l'alcool, la sueur, le sperme et autres humeurs et bientôt le sang couleront dans la salle, se mêlant dans les claies. Cette situation devrait amener les personnages à essayer de sortir rapidement et à aller chercher la police. S'ils partent, le maître des lieux lancera son rituel et invoquera un kansen et la cohorte d'oni qui vont avec (appeler le docteur en faisant de la maho, ça ne risquait pas de marcher). S'ils restent, au contraire, ils pourront sans doute trucider leur hôte avant que trop de monde ne meure.
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde biclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7404
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

PrécédentSuivant

Retour vers Jeux de rôle

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.