Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Idées de DFF et scénaris ayant pour thème la navigation

Rubrique Legend of the five rings

Modérateur: Fils de Lugh

Règles du forum
La première règle du forum L5R, c'est qu'on est un forum bisounours.
La deuxième règle du forum L5R, c'est qu'on est un forum bisounours.

Plusieurs principes en découlent :
- On reste poli et respectueux des autres (et de leurs opinions) en toutes circonstances.
- Si on a un problème avec quelqu'un, on le règle en MP. Les insultes ne sont pas considérées comme "régler un problème".
- Quand un évènement a été modéré, il est considéré comme clos, et toute réaction ultérieure autre que par MP au modo responsable est à la charge de celui qui la poste.
- Si on a un problème avec un modo, on le règle d'abord en MP avec lui, puis éventuellement avec les admins, là aussi en privé (Kakita Inigin en tête).

Sujets à éviter
Les sujets suivants font l'objet d'une attention particulière des modos.
- La storyline, bien ou pas ?
- Les cartes, bien ou pas ?
- Le d20*, bien ou pas ? (* ou n'importe quelle édition de L5R)
- Comment doit on jouer (...) à L5R ?

Ils ne sont pas formellement interdits, mais on attend des participants qu'ils écrivent avec la prudence et le recul nécessaire. Chacun est libre d'avoir des opinions sur ces sujets, mais pas de dénigrer les capacités intellectuelles de ceux qui ne les partagent pas.

Message par Evetse » Lun 24 Nov 2008, 17:15

Voici le premier jet d'un pur shug de l'eau! lol :smile:



Watanabe Kohei
Shugenja Yoritomo rang 3/Cavalier des tempêtes rang 2.



Historique : Kohei n'est pas un constructeur naval comme les autres. Ou plutôt, il n'est pas un shugenja comme les autres. Fils d'un des meilleurs assistants du grand maitre Watanabe et d'une Shugenja Yoritomo qui mourut malheureusement en lui donnant vie, il a été plongé dans les arts de la menuiserie et de l'ingénierie navale avant même d'avoir appris à marcher. C'est ainsi qu'il travaille avec ses pairs sur l'assemblage de kobunes et sengokobune depuis l'âge de 5 ans.

Sa jeunesse fut des plus heureuses malgré la douloureuse absence de sa mère. Son paternel - un homme bon qui a mis tout son amour dans son unique enfant en souvenir de sa défunte et bien-aimée épouse - fit tout pour le rendre le plus heureux possible. Il en fit un garçon travailleur et sensible, un peu trop peut-être pour un samouraï, mais qu'importe! De toute façon il ne quitterait jamais les docks de Kuyden Gotei. Il vivrait une existence paisible et heureuse loin des manigances politique et de la guerre, comme l'avait toujours désiré sa mère.
Cependant, Kohei était un garçon atypique : il était attiré par l'océan. Il pouvait passer des heures entières dans une barque, sur les côtes, à observer la transparence de la mer, passant ses mains à travers celle-ci en essayant de retenir les kamis de l'Eau dans ses mains. Du coup, il demeurait très solitaire et rêveur, ennuyé par les rapports humains et obsédé par les profondeurs de la mer, ce qui inquiétait quelque peu son père. Mais que pouvait-il y faire ? Son fils était heureux. Et puis quoi de plus beau pour un père navigateur d'avoir un fils amoureux de la mer ?
Mais ce n'était pas tout : l'amour du jeune enfant était réciproque. L'océan était attiré par lui. Il impressionnait les badauds par sa capacité à se lier d'amitié avec les créatures maritimes. Il avait des atomes particulièrement crochus avec les dauphins. Dès qu'il en eu l'âge, il demanda aux pêcheurs des environs de l'emmener avec lui lors de leurs expéditions au loin des côtes. Tout d'abord hésitants car s'il lui arrivait quoi que se soit on ne donnerait pas cher de leur peau, ils acceptèrent finalement sous l'insistance du jeune garçon. Et qu'elle ne fut pas leur surprise quand, au beau milieu de l'océan, une troupe de dauphins commencèrent à leur tourner autours, glapissant et sautant à tout va d'un air enjoué! Surprise redoublée quand ils aperçurent l'un des mammifères aquatiques s'approcher du navire et tendre son museau à Kohei, qui commença à le caresser!
Au fur et à mesure des expéditions, le garçon commença à rejoindre ses amis et à nager avec eux. Cependant, cela était d'ores et déjà de la routine pour les marins. Ce qu'ils remarquèrent cependant, c'est qu'à chaque fois que l'enfant partait avec eux, la mer était calme. Assez rapidement, on le prit pour une fortune vivante et un shugenja Yoritomo fut convoqué par le grand maitre Watanabe, qui n'observa l'enfant que quelques secondes avant de déclarer d'un air placide : « Cet enfant a été choisi par les kamis de l'eau. Il fera un très puissant shugenja. »
Kohei quitta donc les chantiers navals de Kuyden Gotei pour rejoindre l'école de shugenja Yoritomo de la capitale. Ce qui ne l'empêchait pas de rejoindre son père de temps à autres pour l'aider dans son travail.

Les années passèrent et à l'age de 16 ans, son père le quitta à son tour, emporté par la maladie. Cela n'eut pour effet que de l'enfermer encore plus dans sa solitude. Cependant, aucune émotion ne pouvait se lire sur son regard placide : certains le considéraient comme insensible, certains même le croyaient fou. Il est vrai que tout y portait à y croire, étant donné que la seule raison de vivre du jeune homme semblait être la mer et les dauphins. En fait, il était resté le petit garçon sensible d'autrefois et était incapable de voler une vie humaine, mais d'un autre côté, il commençait à se laisser aller, se fermant aux sentiments des autres et en n'attachant plus aucun intérêt envers ses camarades humains. Il passait le plus clair de son temps, perdu seul dans l'océan sur un petit navire de pêche, attaché à une corde de sureté et nageant avec ses seuls amis. C'est à cette période qu'il commença à plonger sous l'eau : tout d'abord quelques secondes, puis quelques minutes.
Il est ainsi devenu incroyablement bon en apnée, et est obsédé par l'envie de plonger toujours plus profond. Son but ultime étant certainement de voir ce qui se passe au plus profond de l'océan, si ce n'est tout simplement de devenir un poisson ?

Description : Kohei est un grand et bel homme de maintenant 25 ans. Le visage long et ouvert, Il porte de longs cheveux noirs qu'il laisse toujours voler au gré du vent. Le regard toujours perdu dans le vide et semblant vivre dans un rêve éveillé, il s'enferme dans un mutisme complet, ne répondant aux autres que très très rarement. La plupart des gens le prennent pour un cas social. Malgré tout, il émane d'un puissant charme qui enivre toutes les femmes qu'il rencontre. Il n'en a que faire cependant, ceci pour leur plus grande déception et pour la jalousie des hommes qui ne le comprennent qu'encore moins bien du coup. La dernière en date serait une Shiba, qui contrairement aux autres ne compte pas lâcher le morceau si facilement. Elle est folle amoureuse de lui et se bat corps et âme pour se faire assigner des missions dans le clan de la Mante, trouvant à chaque fois des excuses toutes plus abracadabrantes les une que les autres pour le rejoindre. Elle a demandé les fiançailles, et la Mante voit cela d'un très bon oeil, histoire de tisser des liens avec ce clan qui a été si longtemps leur ennemi.


Caractéristiques :

Clan : Mante
Famille : Watanabe
Ecoles/Rangs : Shugenja Yoritomo rang 3/Cavalier des tempêtes rang 2.
Gloire : 2.0
Honneur : 2.0
statut : 3.0

Anneaux : Terre 2 ; Eau 6 ; Feu 3 (agilité 5) ; Air 3 ; Vide 3.

Avantages : Amis des éléments (Eau) ; Bénédiction des élément (Eau) ; Kami amical (Eau) ; Don inné (Inspirer la sympathie des créatures aquatiques) ; Grand ; Bénédiction de Benten.

Désavantages : Asocial (4pp) ; Ascète ; Amères fiancailles (ça arrive à grands pas!) ; Ne peut mentir ; Compulsion (4pp ; nager avec les dauphins) ; Obnubilé (Découvrir les profondeurs des océans) ; Mauvaise balance élémentaire (6pp ;Terre ) ; Fascination (Mer) ; Sans coeur ; Joli coeur.

Compétences : Artisanat (construction navale) 6 ; Connaissance (mers) 8 ; Artisanat (marin) 6 ; Navigation (mer) 6 ; Etiquette 2 ; Méditation 5 ; Ingénierie 3 ; Athlétisme (natation ; plongée sous-marine) 7 ; Armes de paysan 1 ; Kenjustsu 1 ; Chasse (survie) 4 ; Jiujutsu 2 ; Discretion 4 ; Défense 5.



Il manque encore les sorts. :)
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Fils de Lugh » Lun 24 Nov 2008, 17:44

:smile:

J'aime


mais il est chargé en désavantages.... Le pauvre

:smile:
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par Evetse » Lun 24 Nov 2008, 17:47

Quand tu vois les avantages qu'il a en même temps... :roll:
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par goethe » Mar 25 Nov 2008, 15:46

J'aime bien ce perso...
Il est bien sympa.
Si ça l'intéresse, Hinano peut lui apprendre des techniques pour retenir sa respiration encore plus longtemps (cf ses kiho). ;)
Goethe
Avatar de l’utilisateur
goethe
 
Message(s) : 4760
Inscription : Mar 09 Août 2005, 17:24
Localisation : Marne la Vallée (77)

Message par Evetse » Jeu 27 Nov 2008, 16:00

Je vais le modifier de toute façon en ajoutant les idées de BG qui me trottinent dans la tête depuis lundi. On verra après. 8)
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Evetse » Mar 09 Déc 2008, 14:46

Bon, j'up le sujet pour savoir où en sont les pj restant et le scénar :)

J'ai pas pu bosser sur l'aide de jeu les 2 dernières semaines, mais maintenant j'y met les bouchées doubles : je vous rappelle qu'elle doit être achevée pour la fin de l'année. ;)
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Fils de Lugh » Mar 09 Déc 2008, 16:08

Pour le scénar, j'en suis à la moitié

Pour les PNJs restants, je suis en train de peaufiner (peut être un de plus ce soir...)

Concernant la couverture, ça avance.

Désolé si j'ai un peu calmé le jeu mais je suis entré en période de conseils de classe et c'est un peu blindé en terme d'emploi du temps... :-?
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par goethe » Jeu 11 Déc 2008, 00:12

Idem vraiment booké ces jours-ci... :-?
Goethe
Avatar de l’utilisateur
goethe
 
Message(s) : 4760
Inscription : Mar 09 Août 2005, 17:24
Localisation : Marne la Vallée (77)

Message par Evetse » Lun 15 Déc 2008, 19:05

Watanabe Kohei
Shugenja Yoritomo rang 3/Cavalier des tempêtes rang 2.



Historique : Kohei n'est pas un constructeur naval comme les autres. Ou plutôt, il n'est pas un shugenja comme les autres. Fils d'un des meilleurs assistants du grand maitre Watanabe et d'une Shugenja Yoritomo qui rendit l'âme en lui donnant vie, il a été plongé dans les arts de la menuiserie et de l'ingénierie navale avant même d'avoir appri à marcher. C'est ainsi qu'il travaille avec ses pairs sur l'assemblage de kobunes et sengokobune depuis l'âge de 5 ans.

Sa jeunesse se passa relativement bien malgré la douloureuse absence de sa mère. Son paternel - un homme bon qui a mis tout son amour dans son unique enfant en souvenir de sa défunte et bien-aimée épouse - fit tout pour le rendre le plus heureux possible. Il en fit un garçon travailleur et sensible, peut-être un peu trop pour un samouraï, mais qu'importe! De toute façon il ne quitterait jamais les docks de Kuyden Gotei. Il vivrait une existence paisible et heureuse loin des manigances politique et de la guerre, comme l'a toujours désiré sa mère.
Cependant, Kohei était un garçon atypique : il se sentait attiré par l'océan. Il pouvait passer des heures entières dans une barque, sur les côtes, à observer la transparence de la mer, passant ses mains à travers celle-ci en essayant de retenir les kamis de l'Eau dans ses mains. Du coup, il demeurait très solitaire et rêveur, ennuyé par les rapports humains et obsédé par les profondeurs de la mer, ce qui inquiétait quelque peu son père. Mais que pouvait-il y faire ? Son fils était heureux. Et puis quoi de plus beau pour un père navigateur que d'avoir un fils amoureux de la mer ?
Mais ce n'était pas tout : « l'amour » du jeune enfant était réciproque. L'océan était attiré par lui. Il impressionnait les badauds par sa capacité à se lier d'amitié avec les créatures maritimes. Il avait des atomes particulièrement crochus avec les dauphins. Dès qu'il en eu l'âge, il demanda aux pêcheurs des environs de l'emmener avec lui lors de leurs expéditions au loin des côtes. Tout d'abord hésitants car s'il lui arrivait quoi que se soit on ne donnerait pas cher de leur peau, les marins acceptèrent finalement sous les propos insistant du jeune garçon. Et qu'elle ne fut pas leur surprise quand, au beau milieu de l'océan, une troupe de dauphins commencèrent à leur tourner autours, glapissant et sautant à tout va d'un air enjoué! Surprise redoublée quand ils aperçurent l'un des mammifères aquatiques s'approcher du navire et tendre son museau à Kohei, qui commença à le caresser!
Au fur et à mesure des expéditions, le garçon commença à rejoindre ses amis et à nager avec eux. Cependant, cela n'était d'ores et déjà plus que de la routine pour les pêcheurs. Ce qui les étonnait désormais, c'est que a mer demeurait calme à chaque fois que l'enfant partait avec eux. Très rapidement, il devint pour tous une espèce de fortune vivante et un shugenja Yoritomo fut convoqué par le grand maitre Watanabe, qui n'observa l'enfant que quelques secondes avant de déclarer d'un air placide : « Cet enfant a été choisi par les kamis de l'eau. Il fera un très puissant shugenja. »
Kohei quitta donc les chantiers navals de Kuyden Gotei pour rejoindre l'école de shugenja Yoritomo de la capitale. Ce qui ne l'empêchait pas de rejoindre son père de temps à autres pour l'aider dans son travail. Il ne tarda pas à faire parler de lui tout autours de la cité : il était clairement un surdoué – certains disent même un « élu » - qui apprenait à contrôler les kamis de l'eau avec une facilité déconcertante, mais sa nature quelque peu « originale » le faisait passer pour dérangé. Les badauds l'évitaient et les contacts humains se faisaient rares.
Il ne se fit qu'un ami durant cette époque, mais quel ami! Un courtisant Yoritomo de deux ans son ainé, jovial, aventureux et bavardeur qui l'a pris en affection pour la relation unique qu'il entretenait avec la mer. Yoritomo Kukabe possédait un petit Kobune et arpentait les côtes rokuganis pour vendre des bibelots trouvés par-ci par là dans les océans qu'il faisait passer pour des trésors des Royaumes d'Ivoire. Les affaires marchaient du tonnerre, et bien qu'il reversait un grande partie des kokus amassés à son clan, il vivait une existence faite de luxe et d'aventure entre les voyages en mer, Kuyden Gotei et les quartiers sulfureux de Royko Owari.
Les deux individus se rencontrèrent à bord de l'équipage de Kukabe, lors de la première mission confiée à Kohei : une mission de reconnaissance sur une île perdue loin à l'est des îles de la Mante. Une alchimie s'opéra instantanément entre les deux : le courtisant était fasciné par ce shugenja qu'il appelait « l'homme poisson » tandis que le Watanabe voyait en Kukabe un grand frère fort et plein de bon conseils sur la vie.

Les années passèrent et à l'âge de 16 ans, le père de Kohei le quitta à son tour, emporté par la maladie. Cela n'eut pour effet que de l'enfermer encore plus dans sa solitude. Cependant, aucune émotion ne pouvait se lire sur son regard placide : certains le considéraient comme insensible, certains même le croyaient fou. Il est vrai que tout y portait à y croire, étant donné que la seule raison de vivre du jeune homme semblait être la mer et les dauphins, le seul à encore le ramener dans le monde des humains étant son ami Kukake. En fait, il était resté le petit garçon sensible d'autrefois et était incapable de voler une vie humaine, mais d'un autre côté, il commençait à se laisser aller, se fermant aux sentiments des autres et en n'attachant plus aucun intérêt envers ses camarades humains. Après les leçons au dojo, Il passait le plus clair de son temps perdu seul dans l'océan sur un petit navire de pêche, attaché à une corde de sureté et nageant avec ses seuls vrais amis. C'est à cette période qu'il commença à plonger sous l'eau : tout d'abord quelques secondes, puis quelques minutes, puis même un dizaine de minutes. En y combinant ses incroyables dons de shugenja, il a réussit à aller au plus profond de la mer, dans un monde inconnu et totalement fermé aux humains normaux. Il en a d'ailleurs pêché de nombreux trésors aux ravissement de son meilleur ami qui en profite pour les vendre à des prix exubérants dans les plus les cours Grues les plus raffinées.
Il est ainsi devenu incroyablement bon en apnée et en plongée sous-marine, et est obsédé par l'envie de plonger toujours plus profond. Son but ultime étant de poser les pieds sur les plus tréfonds les plus enfouis de l'océan. Mais peut-être que son seul désir serait en fait de simplement devenir un poisson ?

En tout cas, depuis la fin de ses études, Kohei est souvent envoyé en missions de reconnaissance à bord du vaisseau de Kukabe. De temps en temps, il prend bord à un navire contenant une cargaison de grande importance : son incroyable pouvoir permettant d'assurer un temps clément durant le voyage, ainsi que de s'attirer des faveurs des créatures maritimes. Il a ainsi participé à de nombreuses expéditions dans les Royaumes d'Ivoire. Au contraire, il n'est que très rarement envoyé dans des missions à caractère « violent » pour la simple et bonne raison qu'il se refuse d'utiliser sa puissance contre des vies quelqu'elles soient. Cela n'est pas plus mal se disent les hommes de pouvoir mantes, car les capacités destructrices de cet individu pourraient être difficiles à contrôler et capables de se retourner contre ses propres alliés, d'autant plus qu'il n'est pas vraiment considéré comme mentalement « sain » : quand la mer est colère, tout le monde en paye le prix fort : ils ne le savent que trop bien.

Description : Kohei est un grand et bel homme de maintenant 27 ans. Le visage long et ouvert, Il porte de longs cheveux noirs qu'il laisse toujours voler au gré du vent. Le regard toujours perdu dans le vide et semblant vivre dans un rêve éveillé, il s'enferme dans un mutisme complet, ne répondant aux autres que très très rarement. Le seul étant capable d'avoir une conversation durant plus de 5 minutes étant son ami Kukabe. La plupart des gens le prennent pour un cas social. Malgré tout, il émane d'un puissant charme qui enivre toutes les femmes qu'il rencontre. Il n'en a que faire cependant, ceci pour leur plus grande déception et pour la jalousie des hommes qui ne le comprennent qu'encore moins bien du coup. Cela a pour conséquence bien des railleries de la part de son ami Kukabe, qui est encore plus porté sur « les plaisirs de l'amour » que ses confrères masculins.

La dernière en date serait une Shiba rencontrée lors d'une mission près des côtes phoenixs : l'équipage devait cartographier une mystérieuse île soit-disant remplie de jade qui aurait finalement disparu sous les eaux peu avant leur arrivée. L'équipage, lors d'une précédente escale sur les terres phoenixs à été invité à une cour Shiba afin de calmer le jeu entre les instances de leurs clans respectifs. C'est là qu'ils ont rencontrés Shiba Kamehime qui a soudainement insisté pour faire office de yojimbo du shugenja mante durant cette mission, prétextant qu'il serait « des plus préjudiciables » pour son clan s'il arrivait le moindre malheur à une personne de cette importance si près de leurs côtes. Le voyage, hormis l'échec de la mission, c'était très bien passé et Kamehime c'est découverte folle ment amoureuse du mystérieux et séduisant mais également inatteignable Kohei. Une relation ambigues naissat entre les deux, mais finalement le shugenja mante rentra sur ses terres.
Cependant, contrairement aux autres prétendantes, Kamehime ne compte pas lâcher le morceau si facilement. Elle est folle amoureuse de Kohei et se bat corps et ongles pour se faire assigner des missions dans le clan de la Mante, trouvant à chaque fois des excuses toutes plus abracadabrantes les une que les autres pour le rejoindre. Elle vient tout juste de dégotter un poste permanent à Kyuden Gotei et a demandé les fiançailles. La Mante et le Phénix voient cela d'un très bon oeil, histoire de tisser des liens et de cultiver de meilleures relations après les difficiles guerres qui les envenimé ces dernières dizaines d'années .


Caractéristiques :

Clan : Mante
Famille : Watanabe
Ecoles/Rangs : Shugenja Yoritomo rang 3/Cavalier des tempêtes rang 2.
Gloire : 2.0
Honneur : 2.0
statut : 3.0

Anneaux : Terre 2 ; Eau 6 ; Feu 3 (agilité 5) ; Air 3 ; Vide 3.

Avantages : Amis des éléments (Eau) ; Bénédiction des élément (Eau) ; Kami amical (Eau) ; Don inné (Inspirer la sympathie des créatures aquatiques) ; Grand ; Bénédiction de Benten ; Relation (Yoritomo Kukabe ; 6pp).

Désavantages : Asocial (4pp) ; Ascète ; Amères fiançailles (ça arrive à grands pas!) ; Compulsion (4pp ; nager avec les dauphins) ; Obnubilé (Découvrir les profondeurs des océans) ; désiquilibre élémentaire (6pp ;Terre ) ; Fascination (Mer) ; Sans coeur ; Joli coeur (cependant attention à ceux qui oseront lever la main sur ses amis les dauphins ! ).

Compétences : Artisanat (construction navale) 6 ; Connaissance (mers) 8 ; Artisanat (marin) 6 ; Navigation (mer) 6 ; Etiquette 2 ; Méditation 5 ; Ingénierie 3 ; Athlétisme (natation ; plongée sous-marine) 7 ; Armes de paysan 1 ; Kenjutsu 1 ; Chasse (survie) 4 ; Jiujutsu 2 ; Discrétion 4 ; Défense 5.


Sorts :

- De très nombreux sorts d'Eau (notamment des sorts affectant le temps, les caractéristiques physiques et le mouvement, lui étant les plus utiles pour ses voyages sous marins).

- Une petite quantité de sorts dans chacun des autres éléments.
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Fils de Lugh » Lun 15 Déc 2008, 19:07

J'aime beaucoup...


Juste un petit truc, je crois que "Mauvaise balance élémentaire" c'est déséquilibre élémentaire en version française.
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par Evetse » Lun 15 Déc 2008, 20:01

Merci. :jap:
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Evetse » Lun 15 Déc 2008, 22:35

Et hop, premier jet du meilleur ami de Kohei! :D



Yoritomo Kukabe :


Historique : Kukabe est le seul et unique ami humain de Kohei. Maniganceur de première, il a réussi à se construire une vie pépère entre contrebanditisme, arnaques, aventures maritimes, musique et quartiers chaud des grandes villes rokuganis. C'est un bon vivant en perpétuel voyage, ne ratant jamais une occasion de faire la fête, de démontrer ses talents de musicien/chanteur/orateur et passé maitre coureur de jupons émérite. Il sait également très bien se comporter en cour, et est parfois envoyé par les instances mantes pour des missions diplomatiques et commerciales aux quatre coins de l'Empire. Il a enfin participé à de nombreuses expéditions de reconnaissance ou de cartographie aux cotés de Kohei, dont il est devenu le navigateur officiel.

Cependant, tout n'a pas été toujours rose pour Kukabe, et on peut dire qu'il revient de loin.

Orphelin, Kukabe a vécu les premières années de vie dans la rue. Ses souvenirs n'arrivent pas à remonter avant ses 6 ans, ils ne se rappelle donc pas du tout de ses parents ou des tuteurs s'étant occupé de lui jusqu'à se qu'il soit en âge de se débrouiller à peu près tout seul. Il faisait partie d'un petit groupe de malfrats qu'il lui donnait de quoi se nourrir en échange de ses services en tant que voleur. Sa petite taille lui permettait de se faufiler quasiment partout et il était particulièrement utilisé dans les cambriolages de grandes et riches demeures.
Une nuit, il fut envoyé dans les quartiers d'un riche courtisant Yoritomo pour voler un Katana sacré valant terriblement cher. S'introduire dans la chambre du samouraï ne fut pas difficile pour le jeune enfant, et il se trouva rapidement en fasse de l'arme en question. Il s'approcha du saya, s'apprêtant à la saisir de ses petites mains, mais s'interrompit au dernier moment. Il se sentait surveillé. La première chose qu'on lui avait enseigné en tant que voleur était de s'enfuir dès qu'il sentait que les choses tournaient mal. Il se tourna donc les talons et se dirigea discrètement vers la petite lucarne qui lui avait permis de se faufiler dans la maison. Mais alors qu'il franchit le seuil de la porte, une puissante voix l'arrêta net. C'était le maitre des lieux. Il commença à courir mais celui-ci l'attrapa par le bras et lui conseilla d'une grosse voix de ne pas bouger et de répondre à ses questions, sans quoi il se verra obligé de l'envoyer à la garde de la ville.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Que fais tu ici ? Tonna l'homme de sa grosse voix.
- Je... je.... Kokube était au bord des larmes.
- Les hommes ne pleurent pas! Si tu sais te montrer fort, peut-être que je te serais clément !
- Je suis venu ici pour voler votre Katana, monsieur, fit le jeune garçon, n'osant pas regarder son interlocuteur en face.
- Ah oui ? Et pourquoi donc ? Fit son interlocuteur en fronçant des sourcils.
- Je suis un voleur. Je vole des choses pour mes maitres et en échange ils me donnent de quoi manger.
- Et en est tu fier ?
- Je le fais car je veux vivre, monsieur, et que sans nourriture, je ne peux pas.
- Et crois-tu seulement que ta misérable vie vale autant que tout le malheur que tu causes aux braves et honnêtes gens de la cité en leur volant leurs biens ?

Kokube, les yeux humides et soudain emplis d'une colère contenue, fit soudain face au vieux et effrayant samouraï, le regardant dans les yeux, profondément révolté par ses dernières paroles, et lui répondant mots pour mots.

- Avec tout votre respect monsieur, oui! Car j'ai beau être un orphelin qui ne connait rien d'autre que la rue, je ne peux pas croire que ma vie ici ne soit que vaine et inutile! Fit-il. Chacun à une place en ce monde, il leur suffit de la trouver et de la prendre. Pour certains, cela est plus dur que les autres, mais c'est la vie. Par contre, quand je vois vos « braves et honnêtes » gens me voir seul, sans le sou et affamé, et ne daignant même pas donner un petit peu de la nourriture qu'ils ont acheté au marché à un enfant que la vie n'a pas épargné, et bien je pense qu'ils valent amplement que je visite leurs demeures une fois la nuit venue pour compenser leur manque de générosité!

Ces paroles surprirent vieil homme dans un premier temps, qui hésitait entre frapper le garçon pour son irrespect ou le féliciter pour sa répartie. Finalement, il soupira et se dirigea vers le katana. Il le prit dans ses mains, le considéra, puis le rangea avec affection dans son obi.

- Je t'ai remarqué depuis ton intrusion ici, gamin, et je t'ai vu prêt à prendre mon sabre et t'enfuir avec, pour finalement te rétracter et faire demi-tour. Pourrais-je savoir pourquoi ? M'aurais tu finalement remarqué à ton tour ?
- Moi ? Non! Non! Pas du tout! Mentit confusément Kokube.
- Dans ce cas, jeune garçon, pourquoi ?

Le vieux le fixa dans les yeux d'un air terrible, comme s'il s'apprêtait à sonder son âme. Mais l'orphelin ne paniqua pas. Il le regarda à son tour et lui fit de son ton le plus sincère.

- Car je me suis rendu compte que voler le sabre d'un samouraï était quelque chose de monstrueux. Car je sais que leur arme est le symbole de leur âme et que personne ne mérite de se voir séparer de son âme. Voilà pourquoi je me suis rétracté.

Le vieux ne dit rien pendant quelques secondes, comme soufflé par les paroles du gamin. Puis il éclata d'un rire franc.

- HAHAHAHAHAHAHAHA!!!!! Bien tenté petit! Je suis presque rentré dans le panneau je dois bien l'avouer. Eh bien gamin s'il y a bien une chose que l'on peut dire, c'est que tu ne manques pas de ressources!

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Finalement, le vieil homme adopta Kokube qui hérita de son nom de famille : Yoritomo. Il fut envoyé dans la célèbre école de courtisant du même nom, et y fit fructifier les ruses et connaissances qu'il avait appris quand il n'était qu'un pauvre orphelin affamé et désespéré. Même si ses secteurs d'activité ne sont pas des plus honorables, il a juré fidélité à la famille Yoritomo et a promit de payer sa dette au vieil homme en donnant le meilleur de lui-même à son clan d'adoption.


Description : Kokube est un homme de corpulence normale, quoique plus athlétique que la moyenne des gens. Ses cheveux mi-longs sont habituellement coiffés selon la méthode traditionnelle, mais il porte toujours un foulard quand il part en mer. Ses yeux jovials et rieurs se révèlent plus noirs et profond quand on y fait attention, comme si le vrai Kokube avait pris l'habitude de se cacher derrière ses cabotinages. Il porte fièrement à son obi le katana du vieil homme, depuis longtemps parti dans l'autre monde. Il s'entraine souvent avec celui-ci par respect pour l'homme qui lui a donné sa vie d'aujourd'hui. De temps à autres, on peut le surprendre en train de jouer affectieusement avec la garde du katana tout en prenant part à ses activités quotidiennes.
Il joue toujours le rôle de grand frère quand il est en compagnie de Kohei, essayant sans cesse de lui faire apprécier les plaisirs simples des humains normaux, ce dont il n'y arrive que très difficilement. Il n'arrête pas de jouer l'exacerbé quand son cadet lui parle de dauphins et d'océans, mais ne manque pourtant pas une occasion de l'observer jouant et nageant avec ceux-ci. On peut alors lire dans son regard de l'admiration, mais aussi de l'envie et de la mélancolie, si ce n'est de la tristesse. Quoiqu'il en soit, quand ils sont envoyés en mission ensemble, les deux jeunes hommes passent réellement pour des frères, tellement leur entente mutuelle le laisse croire.

C'est lui qui a présenté Shiba Kamehime au shugenja, même si c'était lui qui était préalablement intéressé par les charmes discrets de la jeune phénix. Cependant, après avoir vu ses multiples tentatives de séduction renvoyées sèchement par la bushi, et après avoir remarqué l'attirance réciproque qui s'établissait entre ses deux compagnons, il décida au contraire d'essayer de les mettre ensemble. Cela semble néanmoins peine perdue, tant Kohei est maladroit avec les femmes et de toute manière trop volatile pour pouvoir construire quelque chose de sérieux avec un autre être humain. Après tout, c'est tout ce que l'on pouvait s'attendre de la part d'un « homme poisson », non ?



Les caracs suivront plus tard. :)
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Evetse » Mar 16 Déc 2008, 14:08

Caractéristiques :

Clan : Mante
Famille : Yoritomo
Ecoles/Rangs : Courtisan Yoritomo rang 2 / Capitaine Expérimenté (Voie de rang 2).
Gloire : 3.0
Honneur : 2.0
statut : 3.0

Anneaux : Terre 4 ; Eau 3 ; Feu 4 ; Air 4 ; Vide 3.

Avantages : Allié (Yoritomo Kohei ; 6pp) ; Beauté du Diable ; Clairvoyant ; Ingénieux.

Désavantages : Avare ; Impulsif ; Jaloux.

Compétences : Connaissance (mer) 4 ; Artisanat (marin) 4 ; Navigation (mer) 5 ; Etiquette (sincérité) 4 Courtisant (manoeuvres politiques) 4 ; Tromperie (intimidation, mensonge, séduction) 4 ; Commerce 4 ; Monde du crime 5 ; Jeu (vents et fortunes) 2 ; Musique 4 ; Art du conteur (orateur ; rhétorique) 4 ; Cérémonie du thé 2 ; Serrurerie (crochetage) 3 ; Athlétisme (nage) 3 ; Armes de paysan 2 ; Kenjustsu 2 ; Iajustsu 4 ; Chasse 3 ; Jiujutsu 2 ; Discrétion 4 ; Défense 3.
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Evetse » Mer 17 Déc 2008, 12:29

Et voici la flotte du Tsunami, l'organisation pirate créée par Rom. Je trouvais que c'était judicieux dans le cas présent de leur ajouter des feuilles de navire. On a donc le "Tsunami" qui est leur vaisseaux mère, et des fiches génériques pour leur sampans.




Le Tsunami :
Vaisseau mère de l'organisation

Type : Moyen (kobune) ; 30pp.
Gloire : 0.0
Anneaux : Terre 2 ; Eau 3 ; Feu 2 ; Air 4 (20 membres d’équipage. Ce sont tous des marins expérimentés).
Rangs de blessure : 30 ; 60 ; 90 ; 120 ; 150 ; 180 ; 210 ; 360.
Avantages : Aspect commun (2pp) ; Aspect trompeur* (navire marchand grue, 4pp) ; Aspect trompeur* (navire marchand mante, 4pp) ; Balises (2pp)* ; Cable dissimulé* ; Coque solide (3pp) ; Équipage bien entrainé (2pp)* ;
Désavantages : Malédiction d’Ebisu* (3pp) ; Mauvais équilibre (3pp).
CAPITAINE/PILOTE : Kato.
AUTRES PERSONNALITES NOTABLES: Raizen ; Yama.
* : Avantages/désavantages achetés après la création du bateau.


Historique : Le vaisseau mère de la petite armada des pirate est également leur seul kobune. Comme pour toute les embarcations du Tsunami, elle est issue d'un don des pêcheurs côtiers du coin en remerciement pour Kato et la sécurité qu'il leur octroie. Ce bateau en particulier a été offert par un riche heimin lors de son intégration dans le groupe : il s'occupe désormais de la logistique et de la gestion des navires.

Description : Construit pour la pêche, cela reste encore la principale activité du kobune. Cependant, il a progressivement été modifié depuis qu'il a intégré les rangs du Tsunami (et donné son nom au groupuscule puisqu'il fut le premier de la série) par Kato pour servir à ses activités malhonnêtes. Il est aménagé pour la contrebande (notamment dans le transport d'armes jusqu'au village des pirates) et est capable de se faire passer pour un parfait kobune marchand grue ou mante, capacité notamment utilisée pour sillonner les côtes sans encombre ou pour attaquer par surprise un vaisseau ennemi. Cependant, il semblerait que tout le sang versé sur son pont l'ai finalement maudit par Ebisu, la fortune de l'honneur. Enfin, le navire a été mal équilibré à sa construction, et a tendance à se balancer plus que la normale sous l'effet des vagues, ce qui peut-est très gênant en cas de tempête.




Sampans Tsunami :
Fers de lance de l'oganisation

Type : Petit (sampan) ; 15pp.
Gloire : 0.0
Anneaux : Terre 1 ; Eau 2 ; Feu 2 ; Air 3 (5 membres d’équipage. Ce sont tous des marins expérimentés).
Rangs de blessure : 10 ; 20 ; 30 ; 40 ; 50 ; 60 ; 70 ; 120.
Avantages : Équipage bien entrainé (2pp)* ; Rames (gratuit).
Désavantages : Malédiction d’Ebisu (3pp).
* : Avantages/Désavantages achetés après la création du bateau.


Historique : Le Tsunami dispose d'une dizaine de sampans : petits bateaux de pêche offerts par les villageois au groupuscule, qui ne sont d'habitude pas utilisé pour le combat. Le génie stratégique dont Kato fait preuve en les utilisant pour attaquer ses cibles est justement que celles-ci ne s'attendent surtout pas à se faire attaquer par des inoffensives embarcations de pêcheurs.

Description : Ces petits sampans n'ont rien de particulier et c'est là qu'est comme expliqué plus haut ce qui en fait leur force. Lors d'une attaque, Deux ou trois de ces petits navires stationnent sur la route de la cible, feignant des activités de pêcheur, pour aborder soudainement celle-ci quand elle s'y attend le moins. C'est généralement à ce moment là que le Tsunami, maquillé en marchand, qui naviguait aux abords en profite pour attaquer à son tour le vaisseau ennemi. Cependant, à force de les utiliser pour des activités en tout point déshonorantes, elles ont été maudite par la fortune de l'honneur Ebisu.
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par akodo kakita » Mer 17 Déc 2008, 13:01

c est normal que les deux types de navires aient les mêmes rangs de blessures ?
(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Avatar de l’utilisateur
akodo kakita
 
Message(s) : 3954
Inscription : Mar 20 Juil 2004, 12:15
Localisation : paris

Message par Evetse » Mer 17 Déc 2008, 13:19

Nan, pas du tout! Je modifie ça!

Merci! :)
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Evetse » Mer 17 Déc 2008, 16:19

Le navire de Seka! :D J'attends tes commentaires avec impatience Fdl! ;)


L'Etincelant :
Navire malgré lui


Type : Moyen (kobune) ; 30pp.
Anneaux : Terre 2 ; Eau 2 ; Feu 2 ; Air 4 (25 membres d’équipage. Ce sont tous des marins expérimentés).
Rangs de blessure : 30 ; 60 ; 90 ; 120 ; 150 ; 180 ; 210 ; 360.
Avantages : Aimé des kamis (3pp) ; Avirons (2pp)* ; Bénédiction de Benten (3pp) ; Bonne réputation (2pp)* ; Câble dissimulé (2pp)* ; Éblouissant (6pp)* ; Équipage bien entrainé (2pp)* ; Installation Geïjin (4pp)* ; Résistance magique (6pp).
Désavantages : Petit (2pp) ; Petit gouvernail (4pp).
Spécial : Voyant.
CAPITAINE/PILOTE : Yoritomo Seika.
AUTRES PERSONNALITES NOTABLES: Yoritomo Seikiko, Hitomi Hinano, Iuchi Kenotai..
* : Avantages achetés après la création du bateau.


Historique : Quand Seika fut porté en triomphe au clan de la Mante après y avoir débarqué avec des tonnes de jades entreposés dans le navire dont il fut l'invité, il y fut intégré comme capitaine et eu le privilège de pouvoir commander son propre vaisseau aux chantiers navals Watanabe.

Quelle ne fut pas la surprise des ingénieurs quand ils prirent connaissance des souhaits de Seika : l'embarcation qu'il projetait de construire n'avait rien d'une bête de course, mais alors rien de rien! Un simple kobune rempli de gadgets et de décorations par ci par la qui le rendraient sans doute très joli une fois construit, mais surtout des moins pratiques pour le voyage en mer...
Malgré leur réticences aux volontés du capitaine, ils finirent par entamer les travaux. Ce fut pour le moins difficile et ils durent faire preuve de trésors d'ingéniosité et d'intelligence pour prendre en compte les caprices de capitaine tout en construisant quelque chose qui pourrait quand même flotter sur l'eau. Néanmoins ils n'ont pas pu éviter un terrible agencement du navire, et la disposition des chambres, des cales et du ponton est absolument chaotique, se révélant être un véritable labyrinthe pour celui qui s'y promènerait pour la première fois en l'obligeant de déambuler au milieu des dorures, statues et autres pans de soie disposés en vrac par-ci par-là...


Description : « L'Etincelant » est un vaisseau unique dans son genre : véritable couteau suisse dans un écrin de luxe, il dispose de plein de petits mécanismes et objets jamais vu auparavant sur un navire, alors qu'il demeure plutôt lent et peu maniable pour un kobune. Très facilement remarquable, même de loin, il est reconnaissable à l'extravagance de sa décoration : grandes et majestueuse voiles de couleur Emeraude et signées des mons de son clan d'adoption, le bateau vous salue tout d'abord de sa magnifique proue en forme de samourai-ko brandissant les kamas à la manière d'une mante, faite toute d'ivoire : un matériau directement issu des royaumes du même nom. La coque quand à elle est recouverte d'une espèce de verni la faisant briller à des lieux à la ronde durant les journées chaudes et dégagées. A l'intérieur, tout est fait pour le confort des passagers : tapis, dorures et toiles de soies viennent habiller les statues du ponton. Les chambres sous le pont n'ont rien à envier aux châteaux Grues et l'on raconte même que Seika entrepose dans sa cellule un tableau à d'une valeur et d'une beauté incommensurable.
A l'image de nombreux membres de son équipage, le vaisseau a été frappé par la bénédictions des kamis et des fortunes. Tout d'abord, la fortune de la beauté, Benten, qui semble suivre Seka partout ou il va, a embrassé l'embarcation de son fabuleux pouvoir. Il en est de même pour Jurojin, qui garde le pont toujours brillant de propreté et à l'abri des affres du temps. Enfin, la navire est de temps en temps capable de réaliser des exploits que même des kobunes d'élite auraient du mal à imiter : sans doute l'oeuvre des kamis.
Cependant, le très mauvais agencement du vaisseau se fait sans cesse sentir : le ponton ne peut accueillir qu'un équipage réduit et son étroitesse à obligé les ingénieurs Watanabe à le doter d'un gouvernail plus petit que la normale.

Enfin, et ce à l'insu de nombreux membres de son équipage (à part les proches de Seka) le navire est équipé d'un câble sous sa coque permettant d'y accrocher des tonneaux « d'herbes magiques » de Iuchi Kenotai, car rien n'est moins sûr que leur légalité au sein de l'Epire d'Emeraude...
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Fils de Lugh » Ven 19 Déc 2008, 00:00

Tout simplement énorme j'adore

A moi de faire le gaijin maintenant. Il devrait arriver ce soir.
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par Fils de Lugh » Ven 19 Déc 2008, 01:14

Et un ch'ti Gaijin

A retravailler



Magnus Thorinson

Viking égaré

Historique :

La destinée de Magnus a toujours été écrite par d’autres que lui. Issu d’une tribu de vesten, le garçonnet manifesta très tôt des dons étonnant pour la magie des runes et les chants. Son père, skjoeren de son état, le prit donc sous son aile et décida de le former. Rapidement, Magnus, devint familier de la magie runique et à 10 ans, il était presque capable d’en graver sur de petits objets. Ses parents ne tarissaient pas d’éloges sur ses dons et les plus grands chamans venaient au village pour assister à ses prouesses.

Hélas, avec l’adolescence apparurent les premiers tracas. Se sentant de plus en plus étouffé par toutes ses attentions. Se rebellant de plus en plus fréquemment, il subissait les punitions avec stoïcisme, attendant son heure. A 14 ans, il parvenait enfin à graver sa première rune majeure et nul ne s’étonna qu’il s’agisse de Villskap, la rune de la colère. Car Magnus en était chargé. L’isolement de son village, l’attitude ses parents et de ses amis d’enfance, l’appel d grand large, tout concourait à lui donner envie de partir. C’est ce qu’il fit deux ans plus tard.

Emportant avec lui une sacoche de viande séchée, un bâton de marche, une fourrure de loup et son sax, Magnus, s’enfonça dans les denses forêts bordant sa terre natale. Il voulait voyager et découvrir le monde, quitter cette terre d’ingrats et se lancer à l’aventure. Se faisant, il réussit enfin à devenir une rune. Tout naturellement, Reise, seigneur du voyage lui apparut en rêve et Magnus put le fixer dans son cœur. Désormais, il était le voyage, rien ne pouvait le perdre ou l’égarer.

Grâce à ses nouveaux dons, Magnus, atteignit rapidement la ville de Kirk en Vendel. Là il embarqua à bord d’un navire à destination des nations du sud. Pendant trois ans, il arpenta le continent, découvrant de nouveaux horizons et sachant toujours où aller. Mais un jour, tout bascula.

Magnus était embarqué sur un navire marchand à destination du nouveau monde. Il espérait découvrir une nouvelle facette de sa terre. Un soir, la tempête se leva. Confiant dans ses pouvoirs, Magnus commença à invoquer la puissance des runes pour apaiser le vent et la pluie. Hélas, la tempête ne cessa pas et, au contraire, elle se renforça. Magnus eut un instant, une étrange vision d’un navire fantomatique sur une mer déchainé et puis il fut précipité à l’eau.

A son réveil, il était sur une plage, seul. Les débris de son navire maculant le sable blanc et les corps de ses compagnons se mouvant au gré du ressac. Il dut rapidement se rendre à l’évidence : il était le seul survivant. Invoquant Reise, il tenta de localiser sa position mais curieusement, il ne parvint pas à contacter son mentor. Affolé, seul, il se mit à explorer l’île et découvrit qu’il y avait largement de quoi survivre. En particulier, il tomba sur une caverne remplie d’un étrange minerai vert qu’il n’avait jamais vu auparavant.

Pendant, cinq ans, il vécu en Ermite. Faisant de l’île sa demeure et continuant, en vain, à prier son dieu disparu.

Et finalement, il trouva le salut. Une voile émergea à l’horizon. Les hommes qui descendirent du navire étaient les plus étranges que Magnus aient jamais vus : petits, le teint jaune, vêtus de robes et portant de longs sabres ou d’étranges serpes, ils fouillèrent l’île à la recherche de la source d’eau potable. Magnus allait se lancer dans une chasse à l’homme quand il fut terrassé par l’afflux de Reise. En voyant le jeune homme semblant commander cette bande de pillard, le vesten senti revenir à lui le pouvoir de sa rune tutélaire. Empoignant sa hache, il sorti des bois sous les cris des marins. Alors que ceux-ci s’apprêtaient à dégainer leurs armes, les éclairs commencèrent à se rassembler autour de Magnus. Un mot du jeune homme suffit à calmer l’équipage. Magnus s’approcha et les deux hommes conversèrent par pantomimes.

C’est ainsi que naquit l’amitié entre Doji Seika et Magnus le rouge. Avec le temps, les deux hommes apprirent beaucoup l’un de l’autre. Et quand les hommes de la mante arrivèrent sur l’île, Seika protégea Magnus et le prit à son service. En remerciement, le vesten a gravé la rune Reise sur le gouvernail de l’étincelant. Et désormais, il compte bien revenir sur ses terres.

Description :

Magnus est un homme de grande taille (plus d’un mètre quatre vingt quinze aux longs cheveux roux et à la barbe de la même couleur. A trente cinq, il est dans la force de l’âge, son visage buriné par les intempéries et les privations. C’est un homme renfermé et taciturne qui parle peu et seulement avec ceux qu’il estime digne de sa parole.

Profil :

Pour l’école, prenez l’équivalent d’un bushi Hida Rang 3 (après tout, c’est Leegstra chez les vesten)

Anneaux :
Terre 5 ; Feu 3 ; Air 2 ; Eau 3 (Force 5) ; Vide 2

Avantages :
Calme ; Force de la Terre Niveau 3 ; Grand ; Langue étrangère (Rokugani) ; Lien Karmique (Hitomi Hinano) ; Relation (Doji Seika) ; Résistance magique III

Désavantages :
Compulsif (Saké) ; Fascination (voyages) ; Malédiction de Benten ; Mauvaise réputation (Gaijin) ; Nom Gaijin ; Obnubilé (rentrer chez lui).

Compétences :

Armes de paysan (Kamas) 4 ; Armes lourdes (Ono) 5 ; Art de la guerre (Combat naval) 3 ; Art de la magie (Runes) 5 ; Art oratoire (Rhétorique) 4 ; Artisanat (Forge, Distillerie) 4 ; Artisanat (Marin) 5 ; Athlétisme (Nager) 5 ; Calligraphie (Runes) 5 ; Chasse (Survie) 5 ; Connaissance (Histoire) 4 ; Connaissance (Mer) 6 ; Connaissance (Runes) 6 ; Couteau 2 ; Défense 3 ; Etiquette 2 ; Kyujutsu 3 ; Médecine (herboristerie) 3 ; Monde du crime 3 ; Navigation (mer) 8 ; Spectacle (Biniou) 3 ; Théologie (Runes) 4 ; Tromperie (Intimidation) 5.

Pour sa magie, il invoque les runes vivantes que l’on peut trouver dans 7thsea, bientôt, une liste de sorts équivalents.
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par Evetse » Sam 27 Déc 2008, 16:52

J'aime beaucoup! :D Et désolé pour le retard de la réponse!
C'est un perso qui non seulement est original et bien construit, mais qui permet en plus de tisser des liens entre les mondes de L5R et 7th Sea, le grand fantasme de nombreux joueurs fans des deux univers d'AEG (en tout cas, de moi loool).

Je ferais bientôt suivre le troisième perso de mon triangle amoureux : Shiba Kamehime! :D
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

PrécédentSuivant

Retour vers Livre des cinq anneaux (L5R/L5A)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.