Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Idées de DFF et scénaris ayant pour thème la navigation

Rubrique Legend of the five rings

Modérateur: Fils de Lugh

Règles du forum
La première règle du forum L5R, c'est qu'on est un forum bisounours.
La deuxième règle du forum L5R, c'est qu'on est un forum bisounours.

Plusieurs principes en découlent :
- On reste poli et respectueux des autres (et de leurs opinions) en toutes circonstances.
- Si on a un problème avec quelqu'un, on le règle en MP. Les insultes ne sont pas considérées comme "régler un problème".
- Quand un évènement a été modéré, il est considéré comme clos, et toute réaction ultérieure autre que par MP au modo responsable est à la charge de celui qui la poste.
- Si on a un problème avec un modo, on le règle d'abord en MP avec lui, puis éventuellement avec les admins, là aussi en privé (Kakita Inigin en tête).

Sujets à éviter
Les sujets suivants font l'objet d'une attention particulière des modos.
- La storyline, bien ou pas ?
- Les cartes, bien ou pas ?
- Le d20*, bien ou pas ? (* ou n'importe quelle édition de L5R)
- Comment doit on jouer (...) à L5R ?

Ils ne sont pas formellement interdits, mais on attend des participants qu'ils écrivent avec la prudence et le recul nécessaire. Chacun est libre d'avoir des opinions sur ces sujets, mais pas de dénigrer les capacités intellectuelles de ceux qui ne les partagent pas.

Message par DarkLoïc » Sam 22 Nov 2008, 18:27

Personnellement, je ne n'aurais pas mis de rames. :-?
Je trouve que ça brise le côté navire fantôme.

Cela dit, l'une de mes premières idées était d'en faire une barge, façon barge de bataille melnibonéenne, avec plusieurs bancs d'esclaves rameurs.
Mais, finalement, je préfère l'aspect jonque fantôme, en fait. :(
Gi et Makoto :jap:
Avatar de l’utilisateur
DarkLoïc
Docteur House du sden
 
Message(s) : 8649
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 16:25
Localisation : 3ème planète après le Soleil

Message par goethe » Sam 22 Nov 2008, 18:35

J'adore la Perle Noire !
Goethe
Avatar de l’utilisateur
goethe
 
Message(s) : 4760
Inscription : Mar 09 Août 2005, 17:24
Localisation : Marne la Vallée (77)

Message par Evetse » Sam 22 Nov 2008, 18:38

Ok pour les rames! :)

Par contre quand tu dis "jonques" tu veux dire quoi ? une barque ? un kobune ?
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par DarkLoïc » Sam 22 Nov 2008, 18:42

Ce genre, mais avec 4 voiles et d'un noir laqué.
Gi et Makoto :jap:
Avatar de l’utilisateur
DarkLoïc
Docteur House du sden
 
Message(s) : 8649
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 16:25
Localisation : 3ème planète après le Soleil

Message par Evetse » Sam 22 Nov 2008, 18:47

Donc c'est bien un kobune/sengokobune! (selon le chapitre I de l'aide de jeu ;))


EDIT : Par contre tu voulais pas 4 voiles au départ ?
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par DarkLoïc » Sam 22 Nov 2008, 18:53

Evetse a écrit :EDIT : Par contre tu voulais pas 4 voiles au départ ?

Ben oui.
Mais pas besoin de quatre mâts pour ça. ;)
Exemple : Y a qu'un seul mât, là ! :smile:
Gi et Makoto :jap:
Avatar de l’utilisateur
DarkLoïc
Docteur House du sden
 
Message(s) : 8649
Inscription : Dim 30 Jan 2005, 16:25
Localisation : 3ème planète après le Soleil

Message par Evetse » Sam 22 Nov 2008, 18:55

Aaaaaaaaaaaah OKAY! :lol:

Compris! Je modifie tout ça! 8)


EDIT : j'ai modifié les descriptions/caracs sur le forum aussi :)
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Fils de Lugh » Sam 22 Nov 2008, 21:40

Bon, mon troisième PNj, fortement inspiré de la campagne dans laquelle nous jouons Goethe et moi (je lui laisse le soin de faire son acolyte Hamtaro)

YORITOMO OKANO

Don juan des mers.

Historique
Okano est un enfants des îles de la soie. né dans un des plus grandes villes de ces îles, il a connu une enfance heureuse au sein d'un famille assez puissante dirigé par un père Daymio. Bien sur, en temps que deuxième fils, Okano n'avait aucune chance de monter sur le trône de sa famille mais son "sang bleu" lui a toujours permis de gravir facilement les échellons.

Ces origines lui ont aussi et surtout sauvé la mise à de nombreuses reprises. en effet, comme tous les enfants trop gâtés, Okano s'est habitué très vite à obtenir ce qu'il voulait. Il fut envoyé au sein de l'école de Bushi Yoritomo et, à) son gempukku, se vit confier la charge d'un kobune fraichement sorti des ateliers de la Mante. disposant d'un équipage et d'un moyen de transport, Okano se mis à écumer les mers, travaillant pour le compte de son clan en délestant les navires frayant dans les parages de leur cargaison ou en menant quelques raids pour faire sentir la force des aimés d'Osano-wo.

Séducteur dans l'âme, il a aussi écumé d'autres endroits comme les nombreuses maisons de geishas de la côté rokugani ou les maisons de jeu de la plupart des clans majeurs. hédoniste, bel homme, combattant aguerri et capitaine compétent, Okano aurait pu vivre une vie tranquille.

C'était sans compter sur le destin (quel salaud celui-là) qui se présenta sous la forme d'une proposition d'alliance entre le clan de la grue et la clan de la mante. Le daymio de la grue proposait à son homologue de sceller leur accord par un mariage. Le père d'Okano le rappela donc pour lui présenter cette offre. Bien qu'il n'eut pas le choix, le jeune homme imaginait déjà la joie qu'il y aurait à épouser une des magnifiques femmes de la famille Doji. Il lui ferait quelques enfants puis reprendrait sa route. le futur s'annonçait radieux.

Et le jour du mariage arriva. et Okano découvrit sa future épouse et il comprit sa douleur. Car Doji Mito n'avait rien des charmantes et cultivées jeune femmes du clan de la grue. au contraire, cette matronne acariâtre et aigrie allait sur ses trente cinq ans (soit 15 de plus qu'okano) et correspondait à l'exact contraire des standarts d'Okano en matière de femme. faisant contre mauvaise fortune bon coeur, le jeune homme s'unit à elle, comptant bien reprendre la mer une fois cette formalité réglée.

hélas pour lui, Mito ne l'entendait pas ainsi. Influente et jalouse, elle demanda à ce qu'il se comporte en époux responsable et respectable. C'en était fini de la piraterie et du grand air, désormais, il devait lui rende hommage. Pendant six mois, il ne mit plus le pied sur le pont d'un navire. occupé à se pavaner avec sa "charmante" épouse dans les soirée mondaines du clan de la mante et à essuyer les moqueries de ses anciens compagnons de jeu. Cette existence morsoe prit fin quand son père lui confia la charge d'un convoi de marchandise pour les terre du clan du scorpion.

laissant derrière lui sa femme et son domaine, il parti pour le continent et, pendant cette période, redevint le libertin invétéré qu'il avait toujours été. Mais à son retrou, ce fut l'horreur. Offusqué de son comportement, Mito s'était vengé et désormais, elle possédait l'intégralité de ses biens, cela dit-elle pour s'assurer que les avoirs de la famille restaient en de bonnes mains s'il lui arrivait malheur.

Ce n'était que la première des stratégies de Mito pour retenir son époux volage mais il y en eu d'autres. Et petit à petit Okano, craquait. Et Mito continuait. Bien sur, le jeune homme avait encore la possibilité de naviguer. mais l'esprit n'y était plus, sachant que toutes ses trouvailles seraient pour sa femme.

Mais un jour, une solution vit le jour. De passage sur les terres du clan de la grue, Okano rencontra un charmante Geiha. Amoureux d'elle (comme de toutes les femmes qui l'avaient précédée et de toutes celles qui allaient venir), il lui confia ses problèmes et elle lui proposa d'agir. Bientôt, Mito commença à dépérir et en tout cas, elle ne pouvait plus avoir d'enfant. Okano sauta sur l'occasion pour la répudier. désormais, même si Mito est encore chez lui (il faut bien préserver les alliances), il a récupér sa fortune.

Et à quoi s'en faire, il est de nouveau libre.

Description

OKano est le parfait archétype du Don juan. Grand, bien bâti, il a les cheveux longs et les yeux verts. C'est un colosse au visage d'ange et peu de femmes lui résiste. D'ailleurs, lui ne leur résiste pas non plus. Insouciant et hédoniste la plupart du temps, il n'e demeure pas moins un redoutable pirate qui est farouchement loyal à son clan. Il porte des kimonos de couleur verte et, passé dans son obi, un magnifioque éventail en bois de Santal. Quelquefois, il le caresse et ses yeux se perdent dans le vague. NUl n'en sait la raison.

Secret
La belle Geisha était en fait une actrice de la famille Shosuro dont Okano est tombé amoureux. Le problème pour Sumaï (puisqu'elle se faisait appeler ainsi), c'est que l'amour fuit réciproque. c'est elle qui a confié le poison à Okano et celui-ci l'a utilisé pour rendre sa femme impotente. Bien sur, même au sein d'un clan comme celui de la mante, ce genre de pratique est passaible de mort. mais à l'époque, Okano n'en avait cure.

Le seul problème, c'est que Sumaï a disparu récemment. Et Okano sait qu'elle avait révéler l'histoire dans son journal. Il ne craint pas grand chose mais il détesterait devoir se p)lier aux exigences d'un membres du scorpion.

Caractéristiques

Bushi Yoritomo Rang 4 ; Pilote de Kobune

Gloire : : 4.9
Honneur : : 0.8
statut : : 4

Traits
Terre 3 ; Feu 3 (Agilité 4) ; Air 4 ; Eau 4 ; Vide 3

Avantages : Force de la terre II ; Beauté du diable ; Rapide ; Grand ; Risque-tout.

Désavantages : Amères fiançailles ; Chagrin d'amour ; Cupide ; Joli coeur (4)

Compétences notables :
Art de la guerre (Combat naval) 4 ; Armes de paysans (Kama) 5 ; Kenjutsu (Katana) 3 ; Athlétisme (Natation) 4 ; Tromperie (Intimidation, Séduction) 4 ; Monde du crime 4 ; Jeu 3 ; Etiquette 2 ; Défense 3 ; Artisanat (Marin) 3 ; Navigation (Mer) 4 ; Discrétion 3 ; Poison 2 ; Connaissance (Astronomie) 4 ; Courtisan 1 ; Enquête 2 ; Chasse 4 ; Jiujutsu 3.

a ton tour pour le second Goethe!!! :smile:
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par Evetse » Sam 22 Nov 2008, 22:55

Yabon yabon! :yua:

*Fait ctrl A, ctrl C, et colle gaiement le don juan à la suite de ses petits camarades* :smile:


Ca me donne de faire un pnj tout ça... Allez hop je me lance toute façon fait trop froid pour sortir ce soir, et puis il fait bon assis près de mon pc avec le radiateur à côté :smile:
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Evetse » Dim 23 Nov 2008, 01:08

Et voilà! :D Kobori, lève toi et marche! :smile:


Shosuro Kobori :
Espionne navigateur


Historique : Kobori est ce qu'on appelle une maitre espionne. Ombre au service des ombres, sa tâche est de découvrir des informations pour appuyer l'infrastructure scorpion lors de leur diverses opérations au sein de l'Empire. Parfois, comme tout espion, il lui arrive de tuer, ce qu'elle fait sans rechigner. Elle est l'une des meilleures dans son domaine. Cependant, ce qui l'a rend si importante ne sont pas ses compétences mais son périmètre d'action : car Kobori surveille les eaux.

Que ce soit loin des côtes ou sur les fleuves du continent, son travail est d'observer le réseau maritime rokugani. Routes fluviales, réseaux commerciaux, détail des cargaisons, infrastructures navales, mouvement des flottes... Rien ne lui échappe. Kobori sait tout. Elle arpente ainsi les eaux de l'Empire d'Emeraude, passant d'un navire à l'autre tel un fantôme avant de confier les informations acquises à d'autres fantômes qui lui donnent en retour de nouvelles missions. La scorpion est partout et nulle part à la fois. Elle est tout le monde et personne.
"Tout le monde" car, étant une excellente comédienne, elle peut se faire passer pour n'importe qui. De plus, elle s'est construite une vie fictive de mercenaire Yoritomo, proposant ses services de marin à qui la paiera en retour. Enfin, elle peut se rendre aussi invisible qu'une ombre quand il s'agit d'assassiner quelqu'un ou de s'enfuir en douce.
"Personne" car Kobori ne connait pas son vrai nom. C'est un fait : Kobori ne sait pas qui elle est. Ou plutôt, elle ne sait plus... elle est amnésique. Ses premiers souvenirs remontent à l'adolescence, à l'époque où elle a été adopté par son clan actuel, à l'époque où les séances d'hypnoses ont commencé. Elles sont censées garder « la chose » enchainée, lui répètent inlassablement ses « bienfaiteurs » . Mais... quelle « chose » ? Sa vraie identité n'est connue que de son daïmyo et il lui arrive en pleine nuit d'hurler à la mort, couverte de sueur, se réveillant d'une de ses nombreuses terreurs nocturnes.
Kobori sait qu'au plus profond de son être, dort quelque chose d'horrible. Elle sait que réveiller cette chose n'aurait que de néfastes conséquences. Mais elle ne peut s'en empêcher, elle veut se connaître, elle veut découvrir cette partie cachée qui sommeille en elle, elle veut ne pouvoir faire qu'une, elle veut devenir un individu complet comme les autres. C'est ainsi qu'en parallèle à ses missions, elle est partie en filature de... elle-même.

Plus elle se rapproche de la vérité et plus les cauchemars se font fréquent. Kobori sait qu'elle se rapproche du but. Ce moment tant espéré va enfin arriver. Mais une fois « la chose » libérée, que va t'il se passer ? En fait, Kobori redoute ce moment autant qu'elle l'espère.
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Evetse » Dim 23 Nov 2008, 02:33

Caractéristiques :

Clan : Scorpion
Famille : Shosuro
Ecole/Rang : Acteur Shosuro Rang 3 ; Shinobi Shosuro Rang 2.
Gloire : 0.0
Honneur : 1,5
Statut : 3.0

Anneaux : Terre 3 ; Eau 3 ; Feu 4 ; Air 5 ; Vide 3.

Avantages : Aspect commun ; Coeur de pierre ; Jeune prodige (Acteur) ; Ecoles multiples ; Honneur apparent ; Lire sur les lèvres ; Rapide ; Sens de l'orientation.

Désavantages : Adopté ; Compulsif (4pp ; essayer de se rappeler de « la chose ») ; Obnubilé (découvrir la vérité à son sujet) ; Oublié ; Sans coeur ; Sombre destin ; Sombre secret (10pp ; l'identité de « la chose ») ; Terreurs nocturnes*.

Compétences : Acteur (déguisement ; imitation de la voix) 7 ; Calligraphie (écriture scorpion) 3 ; Couteaux 5 ; Défense 5 ; Etiquette (sincérité) 4 ; Enquête 3 ; Anatomie 3 ; Tromperie (mensonge, séduction) 5 ; Poison 3 ; Jeux de mains (cacher, s'échapper, pickpocket) 4 ; Discrétion 5 ; kenjutsu 2 ; Médecine 3 ; Monde du crime 3.

Compétences en tant que Yoritomo Taro (sa couverture) : Artisanat (marin) 4 ; Navigation 4 ; Armes de paysans 2.

* Nouveau désavantage, Terreurs nocturnes : Le personnage est en proie à d'horribles cauchemars qui l'empêchent de dormir correctement. Chaque nuit, il doit réussir un jet de constitution ND 15. Si raté, il gagnera le statut "fatigué" jusqu'à ce qu'il passe enfin une nuit normale.
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Fils de Lugh » Dim 23 Nov 2008, 02:47

Iuchi Kenotaï

Médecin de bord "peace and love", Contrebandier et vendeur de "produits" de luxe

Shugenja Iuchi Rang 4


Historique

Kenotaï est un pur enfant du clan de la licorne en général et de la famille Iuchi en particulier. incapable de tenir en place, il a fait preuve très jeune de donc peu communs pour la magie de l'eau. au point que certains de ses senseï étaient effrayés de devoir le prendre en charge car ils craignaient de ne pouvoir l'aider à atteindre son plein potentiel. Malgré tout, ses parents firent tous les efforts nécessaires pour qu'il reçoive la meilleure formation.

Kenotaï n'en avait cure, enfant étrange, il passait des heures en méditation, observant patiemment chaque plante et chaque espèce animale. Il arrivait même que certains jours, sa famille ne le vit pas. Quand il eut atteint l'âge d'apprendre à lire le garçonnet se plongea dans les rouleaux de la famille Iuchi et dévora toutes les informations concernant la médecine, la zoologie, la botanique, l'herboristerie et tout ce qui avait trait aux plantes. Malgré les remarques de ses parents et de ses maîtres, Kenotaï ne pouvait détacher son regard de ses parchemins. Il commençait à sentir que sa vie serait intimement liée aux plantes et aux végétaux.

Désirant que leur fils deviennent un samouraï complet, ses parents l'envoyèrent chez un lointain parent dans la cité de Zakyo Toshi. Là, Kenotaï fut confronté aux réalités de la vie urbaine mais aussi à Shinomen Mori. Son oncle, commerçant prospère et représentant des licornes dans la cité des plaisirs n'avait pas toujours le temps de s'occuoper de lui et le confia à divers Dojos. Mais une nouvelle fois, Kenotaï était seul.

Et tous les jours, la forêt l'appelait. Il ne pouvait se détacher de cette irrépressible envie d'y pénétrer. malgré les mises en garde de ses condisciples, les superstitions locales et les remontrances de son oncle, il sentait une nouvelle fois que son destin passait par la forêt. Il devait y entrer.

Plusieurs fois, les hommes de son oncle le rattrapèrent sous les premières frondaisons de la forêt. Kenotaï ne se rebellait jamais, au contraire, il se contentait de sourire. Bientôt, les soldats le prirent pour un simple d'esprit et vinrent se plaindre à son oncle. Kenotaï savait, il "sentait", il prévoyait que quelque chose de grand l'attendait sous les arbres.

Pour le protéger, son oncle se mit à le droguer. D'abord de petites doses mais bientôt, les quantités devinrent plus importantes. cela calmait les ardeurs de l'adolescent, si bien que quand il passa son gempukku, Kenotaï était un shugenja compétent mais aussi et surtout totalement dépendant au khif, cette herbe qui une fois séchée se fume. Mais ce que son oncle ignorait, c'est qu'avec le temps, Kenotaï était habitué à cette herbe. Comme s'il était lié à elle...

Par contre, Kenotaï putben tester les effets sur la population et comprendre son potentiel commercial indéniable. Et en voulant l'empêcher, son oncle l'avait mis sur la voix de son destin. le commerce et le khif. celui qui aurait du devenir un des plus talentueux shugenja de son temps se détournait petit à petit de son rôle. Bien sûr, ses talents innés lui permettaient de faire illusion mais jamais il ne devien drait ce qu'il aurait pu être.

Et la forêt l'appelait toujours. Un jour, il y entra enfin. marcha longtemps et tomba sur un gigantesque champs d'herbe à Khif. Grâce à ses connaissances de botanique et d'agriculture, il en commença l'exploitation et vendit sa production. Grâce à lui, l'échoppe de son parent devint prospère. Hélas, le gouverneur de Zakyo Toshi ne l'entendait pas de cette oreille. Il fit confisquer sa production à Kenotaï et le bannit de la ville.

Le jeune homme repartit donc sur les terres de son clan. Non sans avoir emmené avec lui quelques plans d'herbe. Grâce à une utilisation avisé de sa magie il relança sa production. Mais dut bientôt se rendre à l'évidence, le climat trop rude du clan de la licorne empêchait une production efficace.

Et il eut une nouvelle vision, une vision d'île paradisiaque et de cocotiers : Les îles du clan de la mante.

Après avoir demandé l'autorisation à son daymio, il s'embarqua donc pour ces fameuses îles de la mante avec ordre de continuer sa production, d'en faire bénéficier le clan et de tisser des liens avec les enfants de Yoritomo. Là bas, il découvrit un lieu parfaitement adéquat pour ses plantations et commença à prospérer. Ses herbes comme se talents de médecin lui permirent de se bâtir une solide réputation.

Il rencontra également des alliés puissants parmi les shugenjas du clan mais aussi parmi les capitaines qui appréciait toujours d'emporter avec eux une petite cargaison pour calmer les ardeurs de leurs hommes. Mais c'est avec Seika qu'il tissa les liens les plus forts. les deux hommes ont le même âge et depuis deux ans que Kenotaï est à Kyuden Yoritomo, Seika passe le voir à chacune de ses escales.

C'est durant le combat dont Seika devint le héros que leur amitié prit un tour plus personnel. Grâce aux efforts de Kenotaï, les pertes furent minimes. Et son herbe permit de faire des hommes de la mante des combattants acharnés et sans peur (bien que légèrement pompettes). De plus, Kenotaï était fasciné par la jeune compagne de Seika. Non qu'il s'agisse d'amour mais ses liens avec le monde des esprits lui permettaient de sentir que Seikiko n'était pas une femme comme les autres.

Aussi, quand Seika lui proposa d'embarquer avec lui et de devenir son médecin de bord, Kenotaï accepta avec joie. il était temps pour lui d'étendre son négoce et de faire bénéficier son clan de sa réussite.

Depuis, ils voyagent et l'ambiance est excellente sur le navire de Seika. Kenotaï n'a jamais eu à se plaindre de son accord et il aime de plus en plus passer du temps avec Hinano ou Seikiko. Lui le solitaire semble avoir trouvé une famille et il ne va pas s'en plaindre.

Description

Kenotaï est un homme d'environ 25 ans aux cheveux longs et drus (qui a dit dreadlocks), aux longues moustaches tombantes et aux yeux perpétuellement dans le vague. il porte des robes de couleur violette. Un mainate est perché en permanence sur son épaule. il ecxiste un lien particulier entre Kenotaï et l'oiseau et les marins disent souvent en souriant que c'est le volatile qui parle pour son maître.

Affable et poli, il déteste la violence par dessus tout mais aime les femmes, la bonne musique et les soirées au coin du feu. Kenotaï prend un malin plaisir à profiter de la vie. Pour lui, elle doit être une fête et il compte bien faire en sorte que ce soit le cas.

Secrets
Kenotaï n'a aucun secret si ce n'est qu'en s'emparant des plantes mystérieuses, il a profané un très important site naga. Et ces derniers n'aiment pas particulièrement ce genre de manoeuvres. Heureusement pour lui, ils n'aiment pas tellement l'eau non plus

Caractéristiques
Honneur : 2

Statut : : 3

Gloire : 4

Traits :

Terre 4 ; Air 4 (Intuition 5); Feu 2 (Intelligence 5) ; Eau 5 ; Vide 4

Avantages :
Bénédiction de Daikoku ; Bénédiction de Jurojin ; Calme ; Don Inné (Prophétie mineure) ; Jeune Prodige (Botanique) ; Relations (Hitomi Hinano, Yoritomo Seika, Yoritomo Seikiko) ; Rétablissement rapide ; Sage.

Désavantages :
Coeur tendre ; Compulsif (Khif) ; Douillet ; Fragile ; Nom Gaïjin.

Compétences :

Anatomie 3 ; Art de la magie (Eau) 5 ; Art du conteur (Poésie) 3 ; Artisan (Jardinage) 5 ; Artisanat (Agriculture) 4 ; Athlétisme (Natation) 2 ; Bâtons (Bo) 2 ; Calligraphie 4 ; Cérémonie du thé 4 ; Chasse (Survie) 4 ; Commerce 4 ; Connaissance (Astronomie) 4 ; Connaissance (Botanique) 10 ; Connaissance (Mer) 2 ; Connaissance (Nagas) 3 ; Connaissance (Superstitions) 4 ; Divination (Présages) 5 ; Elevage (Perroquet) 4 ; Enquête 3 ; Equitation 3 ; Etiquette 2 ; Jeu (Vent et fortunes) 2 ; Médecine (Herboristerie, Traitement des blessures) 7 ; Méditation (Vide ) 5 ; Monde du crime 4 ; Poison 2 ; Spectacle (Biwa ) 5 ; Spectacle (Chant) 5 ; Spectacle (Flute) 5 ; Théologie 5.

Sorts

Sensation ; Communion ; Invocation ; Contre-sort

Terre :

• Armure de l'Empereur.
• Croissance Rapide.
• Influence de la terre.
• Passage sans trace.
• Protection de la terre.

Air :

• Appel du Brouillard.
• Influence de la nature.
• Mur d'air.
• Sagesse des kamis.
• Sommeil du vent.

Eau :

• Buée revigorante.
• Chevaucher les vagues.
• Cœur de la nature.
• Fléau du scorpion.
• Guérison des blessures.
• Porté par les vagues.
• Purification de l'eau.
• Revers de fortune.
• Toucher de Jurojin.
• Tourbillon aquatique (le sort que Hinano préfère ^_^).
• Voie des eaux calmes.
• Voie vers la paix intérieure.

Voilà, comme ça il est prêt à être mis dans l'ebook.

Là, il est fini. :smile:
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par Evetse » Dim 23 Nov 2008, 04:02

Pour le vaisseau de Seika je vais attendre que les BG de l'équipage soient aux complet. Cependant, j'ai déjà pris quelques notes et il sera à l'image de son équipage : flamboyant! :smile:

Par contre pour le vaisseau de Mobuko, après réflexion je préfèrerais que quelqu'un d'autre s'y colle histoire de faire tester l'aide de jeu par quelqu'un d'autre que moi même. Cette personne pourra ainsi par la même occasion me faire part de ses éventuelles difficultés à suivre les modes d'emplois, et de remarques diverses sur leur contenu (modifications, etc...).
Un volontaire ? :D
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Evetse » Dim 23 Nov 2008, 21:17

Je suis en train d'ajouter kenotaï

- Tourbillon aquatique (le sort que Hinano préfère ^_^).



Mouhahahahahaha!!! :lol:
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par Fils de Lugh » Lun 24 Nov 2008, 01:22

allez ma dernière du weekend

Un peu plus Dark celle-là et j'ai osé la jambe de bois et la bandeau. Ca fait tellement pirate :smile:

Kaïu Sayako
Femme brisée ; Purificatrice des océans

Ingénieur Kaïu Rang 2 ( Voie de l’acier rang 1 ; Voix de la pierre rang 1) ; Chasseur de sorcières Rang 3.

Historique

La vie de Sayako se partage en deux périodes. Avant l’intrusion de Doji Noboku et après….
Sadako est né sur les terres de la famille Kaïu. Très jeune, elle fut mise en contact avec les responsabilités inhérentes à un membre de cette famille. En effet, son père était responsable d’une forge et sa mère s’occupait des pièges installés sous la muraille. C’est donc tout naturellement que la jeune femme s’intéressa aux techniques ancestrales du clan. Vu son entourage, elle fit rapidement preuve de talents indéniables mais aussi de beaucoup d’audace dans ses créations. Lorsqu’elle passa son Gempukku, elle fournit un magnifique chef d’œuvre au clan : un navire à la coque renforcée prêt à affronter n’importe quelle tempête. De plus, la quille rétractable de sa création lui permettait de s’engager sur la mer comme en rivière. D'ailleurs, c'était la première fois qu'on voyait une quille sur un navire rokugani.

Cette œuvre lui valut la reconnaissance du clan et une citation à la cour du champion. Elle lui valut aussi et surtout les remerciements profonds de la famille yasuki, toujours à l’affut de moyens surs pour écouler leur contrebande. Invité sur les terres de la famille yasuki, elle rencontra Kobo. Le jeune homme était un courtisan et c’est lui qui s’occupa d’elle durant son séjour à Shiro Yasuki. Il s’occupa si bien d’elle que six mois plus tard, il la demandait en mariage. Soucieux de consolider l’alliance entre les deux familles, son père accepta et voilà que Sayako partait pour le petit village de Kobo, sur les rives de la baie des poissons morts.

Amoureuse de son mari, artisan prodige, femme respectée, la vie de Sayako s’annonçait heureuse. Un an plus tard, un premier enfant naissait, une fille, et l’année suivant, un petit garçon rejoignit la famille. Il régnait une telle harmonie entre ayako et son époux que même les taciturnes membres de la famille kuni s’arrêtant dans leur village aimaient passer un peu de temps avec eux. Tout le monde aimait Kobo, tout le monde louait le travail de Sayako et leurs deux enfants grandissaient sereinement.

Mais tout allait s’effondrer. Sayako avait 19 ans quand le malheur la frappa. Son village fut attaqué par une flotte de l’outremonde. Cherchant à la défendre, Kobo fut décapité d’un seul revers par un gigantesque guerrier souillé et, alors qu’elle allait subir le même sort, le ponton sur lequel elle se trouvait s’effondra, la précipitant 15 mètres plus bas et l’ensevelissant sous les poutres et les gravats. De cette chute, elle garde encore de terribles séquelles puisqu'elle perdit un oeil, sa jambe droite ne se remit jamais complètement et son bras gauche porte une blessure indélébile, trace du coup du samouraï souillé.

Quand elle se réveilla, la première chose qu’elle vit fut le visage inquiet d’un éclaireur Hiruma. Elle n’eut pas besoin d’en voir plus. S’en était fini de son bonheur. Jamais plus elle ne passerait une soirée avec Kobo à contempler la mer, jamais elle ne verrait ses enfants grandir et devenir des membres du clan. Sa vie était brisée. Folle de douleur, Sayako n’entendit même pas que l’on n’avait pas retrouvé le corps de ses enfants. Ils avaient certainement été enlevés par les démons peuplant le bateau mais elle n’entendait plus.
S’emparant de son wakisashi, elle commença à couper ses longs cheveux noirs et, quand se fut chose faite, elle se rendit chez le daymio de la famille Kuni. Utilisant ses bons contacts avec lui, elle sollicita la faveur d’intégrer l’école des chasseurs de sorcières.

Puisqu’elle n’avait plus aucun raison d’aimer, autant qu’elle mette sa haine au service de son clan. Le vieil homme tressaillit mais finit par accéder à sa requête devant la détermination et la détresse de Sayako. Pendant un an la jeune femme endura les pires tourments au sein de l’académie mais en franchit toutes les épreuves. La fragile et délicate architecte se mua en combattante aguerrie. Ne riant ni ne pleurant jamais, elle s’est murée dans un mutisme effrayant. Si effrayant que même les sombres Kunis s’en inquiétèrent. Sa formation terminée, elle prit ses armes et s’enfonçât seule dans les désolations kuni. Un mois plus tard, elle revint, la tête d’un samouraï à la ceinture « il était le premier » fut sa seule phrase. Puis elle parti pour le Nord.

Quelques temps après, on apprit la mort d’un Maho tsukaï sévissant non loin de la baie des poissons morts. La femme qui l’avait exécuté ainsi que sa cabale avait juste dit « il était le second ». Puis sayako s’embarqua sur un navire et se mit à chercher. Elle vogue sur les mers, traquant les seïdes de l’outremonde. Pour elle, ils sont tous responsables de la mort de son mari et de la disparition de ses enfants. Et elle les retrouvera tous.

Surtout Doji Nobuko car Sayako sait que c’est Nobuko qui détient sa fille. Elle l’a apprit de sa dernière victime. Elle la retrouvera quoi qu’il lui en coute. Et elle la tuera.

Description
A 26 ans, Kaïu Sayako est une magnifique femme malgré ses vêtements dépenaillés, son visage sévère et son œil manquant recouvert par un bandeau. Depuis son accident, elle boite de la jambe droite mais ça ne l’empêche pas de déplacer rapidement. Elle a d’ailleurs mis au point une sorte d’attelle qui lui permet de ne rien perdre en mouvement. Nul ne sait de quoi est composée sa prothèse mais il y a certainement du jade et du métal. Et sayako n’est pas femme à révéler ses secrets.

Sayako parle peu et toujours à bon escient. Voilà longtemps, elle a appris les rudiments de l'étiquette mais aujourd'hui, elle ne s'en préoccupe plus. après tout, ceux qu'elles traquent attachent peu d'importance à la façon dont elle boit son thé (à part Nobuko peut être^_^)

Secrets
La fille de sayako est effectivement sur le bateau de Nobuko. Mais la surprise va être grande quand elle va la retrouver. Car la gamine est totalement inféodée à la monstrueuse capitaine. Et celle-ci se réjouit de cette parodie de famille.
Son fils a connu un sort plus terrible encore puisqu’il a servi à invoquer un oni. Un monstre certes mineur mais un monstre qui va grandir. Et c’est bien le but de Nobuko.

équipement :
La prothèse de Sayako et en fait une jambe faite en métal et en jade. Elle lui permet d’être immunisé à la souillure pendant des périodes plus longues que la normale.

Son tetsubo est incrusté de pointes de jade

Traits

Honneur : 2.6

Statut : 4

Gloire : 3

Caractéristiques
Terre 4 (Volonté 6) ; Feu 4 ; Air 3 (Intuition 4) ; Eau 2 (Perception 4) ; Vide 3

Avantages : Beauté du Diable ; Dextérité du crabe ; Force de la terre II ; Grande destinée (Détruire Nobuko) ; La haine au coeur (Outremonde) ; Résistance magique II ; Trompe la mort.

Désavantages Blessure permanente (au bras gauche) ; Borgne ; Chagrin d’amour (Yasuki Kobo) ; Estropiée (jambe droite) ; Obnubilé (retrouver ses enfants).

Compétences :
• Anatomie (Torture) 3.
• Armes lourdes (Tetsubo) 5
• Art de la guerre 2.
• Art de la magie (Maho) 4.
• Artisanat (Fabrication d’armes) 5.
• Artisanat (Fabrication d’armure) 3.
• Artisanat (Marin) 4
• Athlétisme 3.
• Chasse (Pistage, Survie, éclaireur) 6.
• Connaissance (Histoire) 2.
• Connaissance (Outremonde) 5.
• Défense 5.
• Enquête (Interrogatoire, Sens de l’observation) 5
• Etiquette 1.
• Ingénierie (Sièges, Construction navale) 5.
• Jiujutsu 2.
• Kenjutsu 4.
• Médecine (Herboristerie) 4.
• Méditation (Zanji, Vide) 4.
• Navigation (mer) 3.
• Pièges 4.
• Tromperie (Intimidation) 4.
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par Evetse » Lun 24 Nov 2008, 03:40

Ouah! :o

Je l'aime! Oh oui que je l'aime ! :yua:
C'est une de mes préférées! :D

Juste une chose : les quilles n'existent pas à la base à rokugan.... :-? Donc peut-être qu'elle en serait plutôt son inventeur ? :)
Avatar de l’utilisateur
Evetse
 
Message(s) : 880
Inscription : Dim 26 Nov 2006, 20:29
Localisation : STRAAAASPOURG!!!

Message par goethe » Lun 24 Nov 2008, 11:36

Perso j'aurais bien vu Sayako avec La Haine au coeur : Outremonde :D

En tous cas très sympa aussi :smile:
Goethe
Avatar de l’utilisateur
goethe
 
Message(s) : 4760
Inscription : Mar 09 Août 2005, 17:24
Localisation : Marne la Vallée (77)

Message par Fils de Lugh » Lun 24 Nov 2008, 12:08

J'édite pour la quille et pour la haine au coeur merci et heureux qu'elle vous plaise...


Je lui ai enlevé Coeur de Pierre et lui ai mis la haine au coeur à la place. a corriger donc...

Le prochain sera un gaïjin et le suivant un pirate ronin...

Et on sera bon, j'aurais tous mes persos pour le scénar

autre petite chose, j'avais lu un truc dans un vieux numéro du Ronin (magazine fort sympa), ca causait de pirates. quelqu'un en a entendu parlé ?
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

Message par Gap » Lun 24 Nov 2008, 12:28

Fils de Lugh a écrit :autre petite chose, j'avais lu un truc dans un vieux numéro du Ronin (magazine fort sympa), ca causait de pirates. quelqu'un en a entendu parlé ?

J'imagine que Rom doit avoir ça dans ses archives.
Gap
Le BHL du Sden
 
Message(s) : 5890
Inscription : Mar 02 Avr 2002, 02:00

Message par Fils de Lugh » Lun 24 Nov 2008, 12:31

Je pense


ROM ?
Retraité du CA du SDEN
"Ce qui compte, c'est pas le nombre de fois ou tu tombes, c'est le nombre de fois où tu te relèves"

"Si vous trouvez que l'éducation est chère, essayez l'ignorance" (Abraham Lincoln)
Fils de Lugh
Kicker d'or
 
Message(s) : 7145
Inscription : Sam 10 Avr 2004, 14:31
Localisation : Chelles (77)

PrécédentSuivant

Retour vers Livre des cinq anneaux (L5R/L5A)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.