Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Echec

Musique, déco et accessoires... Tout pour l'ambiance.

Modérateur: Modérateurs

Echec

Message par Radecave le Scribouillard » Jeu 15 Juil 2004, 14:14

"Mais je n'y arrive pas !"

"Vous n'y arrivez pas et vous n'y arriverez jamais !" La voix, sèche et impérieuse, résonnait à ses oreilles, une voix faite pour rester froide. "Jamais, si vous vous entêtez à ne pas faire correctement vos exercices. Je ne vise que la précellence et vous manquez de concentration ! Relevez-vous ! Qu'avez-vous à vous traîner sur le sol dans des vêtements en lambeaux ? Est-ce là l'héritage des fayts ?"

Quentin le Gresle releva ses yeux vers le Précepteur Inflexible qui flottait loin au-dessus de lui.

Espèce de... Le jeune mage se ravisa. Il n'obtiendrait rien par la colère et perdrait toute concentration. Les Précepteurs Inflexibles étaient choisis pour leur sévérité. Un corps hâve drapé dans une vague étoffe grise, un visage sans grâce, une voix terrible.

Ils ne sont pas pour la clémence ou la pitié, se força-t-il à se rappeler. Celui-ci n'est que plus ferme et plus dur que les autres.

En quelques saisons, il avait appelé les précepteurs les uns après les autres, d'abord par jeu, puis par défi. Chacun était plus sévère que le précédent et les exercices imposés se faisaient chaque fois plus difficiles.

Même là, à terre, il ne devait pas perdre la concentration nécessaire pour affronter les esprits tourmentés qui l'assaillaient de toutes parts. Il se sentait tout de même sale, stupide et incapable.

Ressaisis-toi ! Allez ! Et ne néglige pas ton allure, tu es un fayt et un mage ! Non, il ne devait pas douter de lui. Sur des terres où la magie n'obéissait qu'à de soudains caprices, Quentin avait de quoi être fier. Il connaissait treize stances complètes des Listes Alphabétiques de Cambreliges et trois des neuf Répertoires Impromptus d'Aberrance. Il exécutait même sans erreur les dix-huit Gesticulations Simples et trois Tours Prodigieux et vous récitait dans le désordre les douze premiers articles de l'Almanaque Irrégulier d'Encoche et les Additions Succinctes des Formulaires Inachevés.

Il pouvait se tenir correctement.

De douces inflexions montèrent à ses lèvres comme il traçait dans l'air les glyphes apaisants. Sérénité Parfaite. Lentement, la magie fit refluer les effluves délétères de son esprit tourmenté. Il n'en fallait pas davantage pour ce tour d'alchimie, mais le plus difficile restait encore à faire.

Il est délicat de maintenir tours et sortilèges. Que l'attention se relâche un instant et ils s'effacent et disparaissent !

Quentin devait redonner forme et couleur à son habit, celui qu'il portait tout les jours et connaissait par coeur, puis lentement s'élever dans les airs et flotter au-dessus du sol comme tout mage qui se respecte.

Il fallait le faire sans son briquet, son précieux briquet, qu'on lui avait retiré pour l'exercice. Les inflexions et les glyphes s'enchaînaient maintenant, machinalement.

Les assauts du précepteur n'avait pas faibli. Il fallait atténuer la violence de sa voix et les contours de sa silhouette, que sa présence ne fut qu'une gêne passagère.

Tours et sortilèges s'enchaînaient, mais Quentin savait les retenir, ils étaient simples et solides. Alors il s'attaqua à l'exercice lui-même. De vives formes d'artifice naquirent autour de lui, des illusions sensibles et subtiles, lourdes ou lentes. Plus les formes s'ajoutaient et plus il était difficile de les retenir. Ce n'est pas les illusions ou les images de taille qu'il est malaisé de maintenir, mais les illusions ou les images riches de détail et de mouvement.

Beaucoup des illusions ou des images du jeune mage étaient des Compositions Complexes connues ou de sa propre invention, de délicats entrelacs de sortilèges qu'il savait sur le bout des doigts. C'était une bataille. Une bataille de créatures minuscules bardées d'armures rutilantes. Des soldats de la taille du pouce qui brandissait l'étendard sangue et rouvre de la Vermeille Mantichore. Les ennemis qui les assaillaient étaient la garde miniature et pâle de la Blanche Licorne, et il fallait gagner. Des deux côtés fusaient les sortilèges brûlants ou glacés des gens de magie et les cris de triomphe ou de rage des gens d'armes.

Quentin savait que le précepteur ne se contenterait pas de manoeuvres simples. Il lui faudrait recourir aux Manoeuvres Expertes de Fendarcques l'Indomptable et aux Stratagèmes Audacieux de Survin l'Acrobate. La magie est pour un mage une seconde nature. On ne peut pas toujours jouer un tour ou un sortilège dans le confort paisible d'un cabinet d'études. La vraie magie s'improvise à mesure des événements jusqu'à faire l'événement.

*

L'indescriptible affrontement touchait à sa fin. Avec les heures, la fatigue lançait les membres du jeune fayt. Une fatigue réelle, profonde, celle de celui qui a joué trop longtemps. La bataille devait arriver à son terme. Les soldats de la Vermeille Mantichore gisaient au pied de leur chef qui combattait dans le couchant le dernier des gardes de la Blanche Licorne.

Lentement la scène se déploya, envahissant l'espace. Quentin devenait la Vermeille Mantichore et son précepteur la Blanche Licorne. Au dernier coup qu'il porta, le soldat fit vaciller le garde. Couvert d'un sang rouge, il regardait la lymphe blanchâtre couler des plaies de son adversaire.

"J'ai vaincu !" exulta Quentin. "Je vous ai vaincu !"

Sa joie fut de courte durée. La lame brisée de son adversaire lui porta un dernier coup. Mortel.

"Echec, et mat !" fit la voix, rauque.

Déchirant le corps du soldat, qui tomba en une pluie chatoyante, le jeune mage salua le précepteur. Ce dernier fit de même avant de disparaître en volutes de brume.

La haute Salle des Etudes Essentielles reprit alors ses couleurs premières. La lumière de l'automne baigna les lieux comme après la tempête et les ombres revinrent à leur jeu tranquille. Les portes s'ouvrirent largement pour inviter leur hôte à sortir...
Savoir traiter les questions les plus graves avec une égale légèreté
et les questions les plus légères avec une égale gravité.
Radecave le Scribouillard
 
Message(s) : 554
Inscription : Mer 03 Déc 2003, 16:13
Localisation : Caen

Message par wizard » Jeu 15 Juil 2004, 14:20

Tu es sûr de poster ça dans le bon forum ?
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6229
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Message par Radecave le Scribouillard » Jeu 15 Juil 2004, 14:21

:smile:
Savoir traiter les questions les plus graves avec une égale légèreté
et les questions les plus légères avec une égale gravité.
Radecave le Scribouillard
 
Message(s) : 554
Inscription : Mer 03 Déc 2003, 16:13
Localisation : Caen

Message par Alkand » Jeu 15 Juil 2004, 14:37

wizard a écrit :Tu es sûr de poster ça dans le bon forum ?
Euh... tu mettrais ça dans quel forum toi?
Y'en a pas vraiment qui sont fait pour raconter de petites histoires de ce genre.

C'est pas vraiment pour le forum cinéma, Romans ni pour l'auberge.
VLPA !!! VLBA !!!
Alkand
 
Message(s) : 2055
Inscription : Ven 09 Nov 2001, 02:00
Localisation : Paris XIIème

Message par wizard » Jeu 15 Juil 2004, 14:48

Bon, je sais que c'est pas idéal mais je vais le mettre dans le forum "Cinéma, Roman, BD"... les nouvelels y ayant un peu plus leur place.
Contraint par ses joueurs à être le Luc Besson du JdR.

- Bayushi F'Ramir : Que demande le peuple ?
- Nevenka : Des putes roumaines et un compte en banque en Suisse ?
Avatar de l’utilisateur
wizard
Judge Thread
 
Message(s) : 6229
Inscription : Lun 25 Mars 2002, 02:00
Localisation : Lille

Message par Radecave le Scribouillard » Ven 16 Juil 2004, 13:03

Damned ! J'ai été déplacé :mad: ! A l'insu de mon plein gré en plus ! Me voilà, irrémédiablement condamné au 24e sous-sol ! O tempora, o mores...
Savoir traiter les questions les plus graves avec une égale légèreté
et les questions les plus légères avec une égale gravité.
Radecave le Scribouillard
 
Message(s) : 554
Inscription : Mer 03 Déc 2003, 16:13
Localisation : Caen


Retour vers Ambiance

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.