Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

[Chroniques] Ma campagne perso : D'Or et de Lune

Rubrique Nephilim

Modérateur: Ubik

[Chroniques] Ma campagne perso : D'Or et de Lune

Message par Rix de Turcan » Ven 14 Nov 2014, 18:29

Bonjour à tous,

Dans l'objectif de rendre un peu plus vivant ce forum, je tenais à vous proposer aujourd'hui le récit des aventures de mes joueurs sur la campagne perso que je suis en train de leur faire jouer.

Si cela vous intéresse, je continuerai à raconter leurs histoires après chaque scénario.

Je vais raconter ici ce qui se passe réellement, donc à mes joueurs, veuillez ne pas lire ce forum.

Si vous avez des commentaires, des questions, des idées d'amélioration, de suite, ou si vous trouvez des incohérences dans l'intrigue, n'hésitez pas à le dire, j'y répondrai avec plaisir !


En avant-propos, je tiens à dire que je me suis largement inspiré de la campagne Loa, que j'utilise en partie, ainsi que des romans Néphilim.
Aussi, j'ai pris la liberté d'interpréter et d'ajouter quelques éléments à l'univers du jeu. Normalement, ces ajouts n'entrent pas en conflit avec ce qui a été écrit dans les bouquins.



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
D'Or et de Lune
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


L'Histoire


Naissance et Fulgurance d'une relation amoureuse
-------------------------------------------


Durant le 17ème siècle, un Onirim du nom de Khaal, Alchimiste, a décidé d'établir son laboratoire dans une grotte aux sources de la Seine, en France.

Un siècle plus tard, attiré par les champs magiques d'eau, il a découvert, non loin de sa grotte, l'entrée d'un Akasha pour le moins étonnant. Celui-ci, idéalisant la Seine et ses légendes, abritait en son sein l'un des derniers Kaim encore en ce monde, Une Hydrim du nom de Sequana. Celle-ci l'avait observé pendant un siècle, et constatant sa bienveillance, a décidé de lui ouvrir les entrées de son refuge. Lors de leurs rencontre, une puissant lien de Fulgurance s'est créé immédiatement entre eux. Cependant, Sequana ne pouvant sortir de son domaine, sous peine de déchoir, Khaal a décidé de déménager son laboratoire dans l'Akasha.


L'inspiration de Salomon
-------------------------------------------


Khaal rêvait de voyage, tout comme Sequana, mais ils restaient désespérément bloqués ici, sans jamais pouvoir sortir. Les deux êtres ont alors imaginé un moyen de sortir de cette enclave, de voyage réellement. Ils connaissaient l’existence de la Kabale, et pensaient avoir trouvé un moyen d'y entrer.

Connaissant en partie les récits de Salomon lorsqu'il explora pour la première fois les mondes de Kabbale, ils ont décidé de tenter une expérience de modélisation des champs élémentaires similaire à ce qui avait été fait autrefois. Pour se faire, ils ont créé tout d'abord cinq puissant artefacts, alliant la sapience de la Kaim et l'alchimie de l'Onirim. Les champs magiques ont ensuite bien été canalisés en un nexus permanent, mais cela n'a pas été suffisant pour créer une porte vers les mondes de Kabbale.


Le Catalyseur Essentiel
-------------------------------------------


Un élément important manquait pour permettre la cristallisation des champs magiques. Sequana a tenté de nombreuses années de se remémorer quel était le catalyseur manquant à la création d'une telle structure. Cela lui est revenu lorsque un être magique pour le moins étrange s'est aventuré aux abords de la grotte. Il s'agissait d'un des rares Arkaims étant nés avant le vingtième siècle. La structure de son Coeur lui a rappelé ce qu'il manquait : Un Liant permettant de connecter les cinq Ka-éléments.

Ils ont pensé dans un premier temps à l'Orichalque. Khaal est donc parti en quête de matière première. Ne voulant pas avoir affaire directement aux Arcanes Mineur, il a décidé d'errer sur Terre jusqu'à en trouver. Au bout d'une centaine d'année, il a réussi à trouver des sources d'Orichalque sur l'île de Cuba, où vivent les Loa. Ceux-ci ont vu d'un mauvais oeil l'intrusion de Khaal. Les Sélénims Loa ont donc maudit Khaal, le condamnant irrémédiablement à la Sélénisation. Cependant, Khaal a réussi à obtenir une quantité suffisante d'Orichalque, sa quête pouvait donc continuer.


Une déception Dorée
-------------------------------------------


Lorsque Khaal est revenu auprès de Sequana, dans le courant du 19ème siècle, les choses avait beaucoup changé. Les débuts de son errance en France n'était pas passés inaperçu, notamment sa quête d'Orichalque. Les templiers ont eu vent de l'histoire, et l'enquête les a mené vers Sequana. Celle-ci a été impuissante, prisonnière de son Akasha, elle n'a pu que temporiser l'entrée des Templiers dans sa demeure. Ces derniers ont conçu une stase très spéciale, mélangeant terre-rares, Orichalque et Lune noire, unique en son genre. Ils ont capturé Sequana et ont commencé à l'étudier.

Khaal, lorsqu'il est revenu, fou de rage, a tenté d'aller délivrer son Hydrim. Il a réussi à retrouver les traces de l'organisation qui l'a enlevé, dix années plus tôt : Les Frères de la Croix. Il n'a pas réussi à libérer Sequana, elle était trop bien protégée. Cependant, pendant le combat, la stase a été perdue. Elle ne réapparaîtra que quelques siècles plus tard, en 1997.


La Déchance d'un Onirim
-------------------------------------------


Khaal, ayant perdu son être de fulgurance, a voué le reste de sa vie a terminer son œuvre, espérant que les mondes de Kabbale puissent puisse lui permettre de retrouver Sequana. Cependant, la malédiction rodait, et ses jours était comptés.

Malheureusement, après avoir sacrifié une partie de son pentacle à construire l'artefact d'Orichalque. Celui-ci n'a pas eu l'effet escompté. Les champs magiques se sont bien stabilisés au centre du nexus, et commençaient à former des motifs réguliers, mais il manquait encore un élément. Se rappelant de l'Arkaim, il a compris ce qui lui manquait : Le Ka Soleil.

Par dépit, Khaal s'est résolu à prendre contact avec l'Arcane Mineur de la Coupe, par le biais des Frères de la Croix. La rencontre s'est passée dans Paris. Un dénommé Mr de Manteyer est arrivé et a salué Khaal. Après de longs échanges, ils sont arrivé à la conclusion que le Ka Soleil ne pouvait raisonnablement venir que d'un humain. Il fallait alors trouver un moyen de lier un humain aux artefacts construits par les deux immortels. Le pacte entre les R+C et Khaal était simple : Les premiers s'occupent d'organiser des rituels spéciaux censés lier l'humain choisi avec les artefacts, et le second s'occupe de créer une version plus discrète des artefacts.

Utilisant un procédé alchimique, Khaal a engravé 6 pierres, reflets Terrestre des artefacts batis dans l'Akasha de Sequana, et les a apporté à de Manteyer. Ce dernier, adepte des Mensonges, a dans un premier temps inscrit sur les artefacts que ceux-ci provenaient d'un dénommé Lathil. Il n'a ensuite jamais utilisé de son vivant les artefacts de la manière dont Khaal l'aurait souhaité. La suite sera expliqué dans deux chapitres.

Pendant ce temps là, la déchéance de Khaal augmentait. Il s'est décidé à étudier la Lune Noire. Il a fini par oublier toute cette histoire, et se transformer en Sélénim. Dans une volonté macabre, il a perverti l'Akasha de Sequana, le scindant en deux. La première partie abrite les 5 premier artefacts, et la seconde, devenue Anti-terre, est devenu le royaume du nouveau Baron Samedi.


L'avènement du Baron Samedi
-------------------------------------------


Ayant entendu parlé de Daath, mystérieux monde de Kabbale de Lune Noire et d'Orichalque, Baron Samedi décida de créer un dernier Artefact, de Lune Noire, au coté de celui en Orichalque. Ces deux derniers lui ont permis d'accéder à la Sephira Interdite. Fort de ces nouveaux pouvoirs, Baron Samedi a choisi de revenir sur Cuba, pour s'imposer en maître des Loa, et leur faire regretter leurs agissements passés.

Nous n'entendrons alors plus parler de Baron Samedi dans cette histoire avant 1997. Mais bien d'autres choses se sont passés entre temps chez les Frères de la Croix.

Tout vient à point à qui sait attendre
-------------------------------------------


Durant toute sa vie, de Manteyer n'a jamais réussi à faire fonctionner l'artefact. A sa mort, il transmit les reines des Frères de la Croix à Mme N., la plus brillante de ses élèves. Celle-ci réussit à parachever son œuvre, ainsi que son Mensonge. Lathil fut créé de toute pièce dans les histoires. Dans un premier texte, on pouvait apprendre que Lathil est un brillant archéologue, il aurait découvert les traces d'une antique civilisation aux sources de la Seine, ce qui lui aura valu une grande renommée au sein de son académie. Un second texte plus occulte parle de six fragments d'un métal inconnu aurait été retrouvé. Lathil aurait cherché à en sonder la nature sans jamais y parvenir. Un dernier texte, parachevant le Mensonge, raconte que Lathil aurait été en réalité un Onirim ayant atteint l'Agartha par le biais d'un portail dont la clé se trouve être les six artefacts.

A travers ce Mensonge, l'objectif de Mme N. est d'emmener un groupe d'immortel à l'aider à créer un nouvel être magique, un humain immortel, en utilisant ces Artefacts. Elle a l'intuition que l'influence de ceux-ci, correctement agencés sur un Ka-Soleil humain, pourrait permettre de réaliser cela.

C'est alors qu'en 1997, un groupe d'immortels, un Onirim, un Sélénim (deux de mes joueurs) mordent à l’hameçon. Le Mensonge parsemé de demi-Vérités faisant son œuvre, ils en viennent à prendre contact avec Mme N., et décident d'utiliser les six artefact d'une manière originale : Ils les incrustent dans différentes station de métro, afin de former un pentacle dont le centre est la station Temple. Un humain (le troisième de mes joueurs) habitant à la station temple, et étant manipulé afin d'avoir ces activités uniquement autour des cinq autres stations.

C'est le jour du dimanche 17 août 1997, à la faveur d'un nexus à la station Temple, fortement dirigé par les Artefacts, que le miracle eu lieu. L'humain s'est métamorphosé en Arkaim. Il était devenu la clé permettant d'ouvrir la porte de Sequana. Les deux immortels ont décidé de fonder une ArKaNa avec cet Arkaim pour s'assurer de sa loyauté, et doubler les R+C. Cependant, Mme N. avait prévu cette éventualité, car une puce électronique modifié par les Tekné de Mme N. lui permet de savoir exactement où l'Arkaim se situe, ainsi que ce qu'il pense, tout en ayant une possibilité d'action sur lui.

Mme N. décide donc de se laisser volontairement "doubler" par les immortels, car elle a atteint son objectif : Elle sait où sont les artefacts en permanence, et a la certitude qu'il est possible de se transformer en Arkaim de manière artificielle. Le prochain pas consiste maintenant à reproduire cette expérience. Il lui faut pour cela récupérer les artefacts.


Le retour de Bâton
-------------------------------------------


Le groupe de Nephilim n'a pas été suffisamment discret pour échapper à la surveillance des Templiers. Ces derniers n'ont pas oublié ce qu'à fait Khaal par le passé. Il leur a fallu plusieurs centaines d'années pour reconstruire leur Loge Parfaite, et ils n'ont toujours pas retrouvé la stase de Sequana. Enfin, c'était jusqu'à ce dimanche 17, où l'Artefact s'est finalement Accordé, la note finale ponctuant l'apogée du Portail a résonné en les essences de Sequana et Baron Samedi.

Cette première a commencé à se réveiller partiellement, bien que toujours prisonnière de sa stase, les effets magiques dus à son réveil ont permit aux Templiers de la localiser, et de remettre la main sur elle, qui était dissimulée au cœur de la Seine, non loin de l’ancienne Loge Parfaite. Les expériences pouvaient reprendre, et les jours de Séquana étaient comptés.

De plus, les Templiers se demandant pourquoi la stase est réapparu, ils ont vite compris que le groupe d'immortel était en rapport avec tout ça. Quelques investigations plus tard, et un membre des Frères de la Croix mystérieusement disparu, les Templiers ont pu engager un plan pour capturer les immortels et voler les Artefacts, dans le but de créer une armée D'Arkaim à la solde du Bâton, et ainsi d'accomplir le Grand Plan. Le résultat a été probant, les artefacts ont bien été volés, mais les trois immortels ont pu s'échapper.



Un Caillou Triangulaire déviant le cours d'eau
-------------------------------------------


Plus rien ne pouvait arrêter les Templiers désormais. Les Arkaims du Bâton ont commencé à apparaître quelques mois après, et Paris sombrait déjà. Au vu de ce désastre, Mme N. proposa un dernier recours aux Nephilims. Elle connaissait une méthode pour revenir dans le temps. Cependant, un rituel de cet ampleur coûterait sûrement la vie à tout les membres des Frères de la Croix, tout en ne sachant pas si celui-ci fonctionnera bien. Les Nephilims ont compris que la situation était suffisamment catastrophique pour accepter.

Voilà le second Mensonge de Mme N., car alors que les immortels vont supposer que personne ne se souvient de ce qu'il s'est passé, la puce implantée en l'Arkaim permettra à la nouvelle Mme N. du passé de comprendre immédiatement ce qu'il s'est passé.

Le rituel est exécuté, les immortels sont catapultés dans l'Akasha du Pendulum afin de revenir dans le passé... Mais, c'était sans compter d'un élément imprévu de tous, la Synarchie. La Pierre Angulaire, intimement liée à l'Akasha du Pendulum, perçoit immédiatement ce qui est en train de se passer, et comprend exactement ce qu'il se passe. Elle décide donc de sceller la mémoire-qui-n'aurait-jamais-dû-être des immortels au moment de leur retour dans le temps.


Deus ex machina
-------------------------------------------


Les voilà revenus au 17 août 1997, quelques heures avant la rencontre qui aurait du sceller la création de l'Arkaim, sans aucun souvenir de ce qui aurait dû se passer après cette date. Pire, le phénomène de re-cohérence de l'Histoire a perturbé les souvenirs des immortels : Ils n'ont pas connaissance que l'Arkaim qui est avec eux n'est jamais censé n'avoir jamais existé, et donc ils ne se souviennent pas de leur enquête récente sur les Artefacts de Lathil. Cependant, ils sont toujours liés par l'ArKaNa.

Le temps poursuit cependant son cours, en tentant de changer le moins possible, car l'apparition de l'Arkaim a déclenché un appel brutal en Sequana et Baron Samedi, qui vont donc agir dans les jours qui viennent, se demandant ce qu'il vient de se passer.

Malheureusement pour le groupe d'immortels, la puce implantée en l'Arkaim a transmit ses informations, et Mme N. est au courant de tout. C'est aussi un heureux événement, car la Pierre Angulaire à parasité le retour dans le temps des immortels, qui se sont retrouvés sans simulacre, dans l’Écume d’Aquilon. Mme N. a décidé de les sauver en envoyant trois Frères de la Croix parmi les moins compétents pour que les immortels s'incarnent en eux, et se retrouvent bridés par des simulacres faibles, et donc facilement manipulables.



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------


Voilà qui pose la situation initiale. Je vous rédige un peu plus tard la suite (le premier scénario) dans un autre post.

Vous en pensez quoi, de prime abord ?

Merci de m'avoir lu !
Rix de Turcan
 
Message(s) : 12
Inscription : Lun 02 Juin 2014, 16:50

Retour vers Nephilim

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.