Page 2 sur 4

Message Publié : Lun 14 Jan 2008, 14:08
par Isawa t'ien kong
gnoll a écrit :Cavalier de la salle
le decouvreur de la louisianne en pnj pour seven sea meebre de la societe des explorateurs

Ce ne serait pas plutôt Cavellier de la Salle?

Pour rester au Canada, il y a Pierre Biard
ou encore Poutrincourt, Lescarbot, Samuel Argall et plusieurs autres pionniers de la colonisation du Canada http://cnc.virtuelle.ca/sainte-croix/fr ... royal.html

Message Publié : Mar 22 Jan 2008, 23:59
par Mercutio
J'en ai parlé sur le forum JdR, mais ça a carrément sa place ici...

Savonarole

La révolution religieuse qu'il mène à Florence à la toute fin du Quattrocento reste inégalée en Italie, et seules les réformes protestantes peuvent lui être comparées. Fervent catholique, il mène une véritable guerre à la Renaissance, et développe une milice tyrannique, un peu sous-évaluée par l'article du Wiki, qui me semble d'ailleurs aborder le sujet avec un parti pris peu objectif.

Avec un peu de travail, il n'est pas difficile de romancer sa vie et ses objectifs, en y insérant des considérations occultes...

Message Publié : Mar 04 Mars 2008, 18:15
par Karkared
Copié-collé de Yahoo :

LONDRES (AFP) - Au plus fort de la Seconde Guerre mondiale, Londres avait cru avoir trouvé l'arme secrète pour battre Hitler : un astrologue aussi farfelu que mystérieux qui assurait détenir la clef du mode de pensée du Führer.

"Hitler croit en l'astrologie et si je fais les mêmes calculs que ses astrologues, je connaîtrais ce qu'on lui conseille... et cela pourrait profiter aux Britanniques": c'est armé de cet argument apparemment sans faille que Louis De Wohl devient capitaine et, jusqu'à la fin de la guerre, sera "le prophète" de Londres, comme l'appellera plus tard la presse.

L'histoire est connue depuis 1952, quand l'astrologue a publié une autobiographie très flatteuse intitulée "Le Nostradamus moderne". Mais les Archives Nationales britanniques, qui lèvent mardi un demi-siècle de secret sur le dossier "Louis De Wohl" révèlent ce que l'on savait moins : le MI5 (services de renseignements intérieurs) avait prévenu de façon répétée que le supposé "brillant scientifique" était un imposteur.

Né à Berlin le 24 janvier 1903 de parents hongrois, Lajos Mucsinyi Wohl, de son vrai nom, vivote en écrivant des romans de gare avant de s'exiler en 1935 au Royaume-Uni où il se présente comme un astrologue émérite. Il francise son prénom "Lajos" en "Louis" et s'ajoute une particule pour se faire appeler "De Wohl". Il assure dorénavant être le fils d'un noble hongrois. Il prétendra aussi être descendant du poète allemand Heine, tout comme du baron Dreyfus, associé à la famille Rothschild.

A qui veut bien le croire, il vend des horoscopes personnalisés. Son entregent aidant, Louis De Wohl réussit à se faire des clients jusque dans les plus hautes sphères. Il en profite à chaque fois pour placer son boniment: "J'ai trouvé que toutes les entreprises majeures de Hitler avaient été effectuées +sous de bons auspices+. Les +intuitions divines+ de Hitler ne sont en réalité qu'une simple connaissance des conjonctions planétaires", écrit-il dans une lettre.

Ainsi, et comme l'astrologie n'est selon lui qu'un "calcul mathématique", il suffit de reproduire les prédictions des astrologues de Hitler pour savoir ce qui lui est conseillé et posséder un avantage décisif sur l'ennemi. A ceux qui auraient l'esprit trop cartésien, il ajoute: "La question n'est pas de savoir si nous accordons une valeur scientifique à l'astrologie. Ce qui compte, c'est que Hitler suit ses préceptes", affirme De Wohl.

Le laïus finit par convaincre: en 1938, De Wohl est employé comme "propagandiste" par le Special Operations Executive (SOE, responsable des opérations derrière les lignes ennemies). On ira jusqu'à lui fournir un appartement de fonction à Grosvernor House, en plein coeur de Londres.

Pourtant De Wohl fait grincer quelques dents. "De Wohl est un pur charlatan au passé mystérieux si ce n'est louche": ce genre de note, écrite en février 1942, abonde dans le dossier du MI5. "Aucune de ses prédictions ne s'est matérialisée si ce n'est celle de l'entrée en guerre de l'Italie, qu'il a faite à un moment où cela devenait évident", accuse un autre agent.

Mais le MI5 n'a aucun poids sur le SOE, dont le directeur, Charles Hambro, est persuadé que De Wohl est "quelqu'un de splendide et ne veut rien entendre contre lui", regrette une fiche du MI5.

Et le pire n'est même pas dans le dossier du MI5. Comme le rappelle Chris Andrew, historien des services secrets britanniques: "Louis de Wohl a persuadé Whitehall (le quartier du gouvernement britannique, ndlr) que Hitler était obsédé par l'astrologie... C'est complètement faux."

L'un des astrologues du dictateur, Karl Ernst Krafft, finira dans le camp de Buchenwald.


MJ de Cthulhu, "La maison reste ouverte pendant les travaux" !

Message Publié : Mer 04 Fév 2009, 20:03
par wizard
Je viens de découvrir Léo Taxil.

Libre penseur anticlérical de la fin du XIXème siècle qui manqua d'être condamné pour ses écrits, il se convertit au catholicisme et publie pendant dix ans des ouvrages et des articles antimaçonniques qui reçoivent les applaudissements du clergé français et le soutien officiel du Pape Léon XIII jusqu'à ce qu'en 1897, dans une grande conférence où il devait présenter ses témoins pour prouver ses écrits, il ne déclare qu'il s'agissait que d'une vaste blague, que tout ce qu'il écrivait était faux et qu'il n'avait en réalité jamais renié son athéisme, ce qui lui vallut d'être viollemment pris à partie par les personnes assistant à la conférence et le poussa à quitter Paris.

http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9o_Taxil

Message Publié : Mer 04 Fév 2009, 23:31
par faetog
Pour 7th sea ou du jdr de piraterie :

Horatio Nelson

extraits de wikipedia
Horatio Nelson, 1er vicomte Nelson, duc de Bronte, né le 29 septembre 1758 à Burnham Thorpe et mort le 21 octobre 1805 au large du cap de Trafalgar, est un vice-amiral britannique. Il s'est illustré pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes notamment à la bataille de Trafalgar, où il remporte une victoire décisive pour la Grande-Bretagne, qui inaugure la suprématie de la Royal Navy, mais y perd la vie. Il est couramment appelé l’Amiral Nelson par les Français et Lord Nelson par les Anglo-saxons.

Nelson n'hésite pas à utiliser toutes les tactiques sans rester prisonnier de schémas traditionnels comme ses collègues, ce qui lui vaut une réputation d'officier insubordonné. Il a le don d'inciter ses hommes à donner le meilleur d'eux-mêmes. Son courage dans l'action et l'image d'héroïsme que lui valent ses nombreuses blessures en font de son vivant même une figure vénérée.


Nelson est reconnu pour ses talents de meneur d'hommes, au point que certains parlaient de « Nelson Touch ». Déjà célèbre de son vivant et encore plus après sa mort, il est respecté comme quasiment aucune autre figure militaire dans l'histoire britannique, hormis Malborough et Wellington. La plupart des historiens pensent que la capacité de Nelson à galvaniser ses officiers supérieurs comme ses marins et ses qualités de stratège et de tacticien, expliquent ses nombreuses victoires. Il fut l'un des plus grands commandants de la marine dans l'histoire militaire.

Son souci du bien-être de ses hommes était une caractéristique distinctive, et tout à fait inhabituelle pour les normes contemporaines. Cela s'illustre par son appui énergique à The Marine Society, la première organisation de charité pour les marins, où il siégeait au conseil et qui avait formé et habillé environ 15% des hommes ayant combattu à Trafalgar.


(je vous conseille de lire le passage sur sa mort aussi...du grand art)


Sa devise : « Palmam qui meruit ferat » (« Que celui qui s’est mérité la palme la porte »).


Il avait demandé a être enterré a sa mort (contrairement a la coutume de marin). Pour conserver son corps a bord du navire où il a décédé, ils l'ont placé dans un tonneau d'eau-de-vie mélangée à du camphre et de la myrrhe, qu'ils ont ensuite attaché au mat principal.


Mais le plus terrible est que ce capitaine hors pair, Commandant de génie et héros de la nation....n'a jamais pu se débarasser de toute sa carrière de son mal de mer chronique

Edouard de Roscarnan (1210)

Message Publié : Mar 28 Juil 2009, 10:31
par Che Khan
Edouard de Roscarnan (1210)

Chevalier anglais, (ex templier) banni d'Angleterre pour crime. Ayant fui son pays et voyagé en Europe, il devient le 'garde du corps' d'un marchand de Venise.
Amené a commercer en Mer Noire, il rencontre les Mongols et reste avec eux comme conseiller militaire.

Message Publié : Mar 28 Juil 2009, 13:19
par Karkared
Tlacaelel, le Richelieu aztèque. Prince mineur, il décide son peuple à ne pas se soumettre aux Tépanèques - et les Aztèques gagnent la bataille qui suit. Tlacaelel devient alors grand prêtre de Huitzilopochtli et fait réécrire l'Histoire et le dogme : désormais, et pour un siècle (jusqu'à la Conquista), les Aztèques seront un peuple guerrier et cruel qui nourrit l'Univers à coups de coeurs de prisonniers de guerre (les corps étant brûlés vifs, écorchés, démembrés, et dévorés par l'élite sociale). Cette idéologie de la guerre sacrificielle servira de prétexte à l'expansion aztèque : qui ne guerroie pas, ou résiste aux Aztèques, est un traître qui veut la mort du Soleil et de l'univers ; la terreur de ces sacrifices inspirera les guerriers et fera réfléchir les ennemis. Tlacaelel sera le véritable maître de l'Empire sous les règnes de plusieurs de ses parents.

Ce qu'il a d'extraordinaire c'est la façon dont il recrée la mémoire, la société et la vocation de ce peuple (de pauvres pêcheurs, à l'origine), non parce qu'il croit vraiment à sa propre religion, mais par soif de puissance. Un modèle pour tout grand prêtre théocrate, cynique et dictatorial.

Message Publié : Mer 19 Août 2009, 23:03
par wizard
Trofim Denissovitch Lyssenko : http://fr.wikipedia.org/wiki/Trofim_Den ... h_Lyssenko

Agronome, généticien et apparatchik flagorneur du pouvoir stalinien, tel était Lyssenko. Ses théories fumeuses ont fait perdre de précieuses années au développement de l'agriculture soviétique (qui n'avait pas besoin de ça) mais il a su habillement surfé sur la vague stalinienne pour discréditer ses contradicteurs ou les faire éliminer physiquement.

Ajoutez à cela une gueule à la Jack Palance et vous avez un archétype d'adversaire généticien soviétique pour vos univers pulp pour peu que vous donniez une certaine efficacité à ses théories scientifiques.

C'est ce que fait d'ailleurs Wyatt dans le récemment sorti WarsaW.

Message Publié : Mer 19 Août 2009, 23:23
par Rom
Il avait déjà voulu le caser dans les Nouveaux Russes, mais avait découvert le personnage trop tard je crois.

Message Publié : Jeu 20 Août 2009, 00:03
par Didi
Ce qui est intéressant avec Lyssenko nous concernant, c'est qu'il a eu un poids non négligeable en France dans son domaine. En effet, un certain nombre de généticiens de l'époque étaient affiliés au P.C.F. et ça a posé un certain nombre de soucis pour eux.

Message Publié : Sam 24 Oct 2009, 00:56
par wizard
Kondratii Selivanov (environ 1732 - 1832).
Mystique russe qui à la fin du XVIIIème siècle et au début du XIXème siècle, à Saint Petersbourg, fut le gourou d'une secte, les Skoptzy, prônant le retour à la grâce divine d'avant la chute du jardin d'Eden par la castration. Adoré sous le titre de "Dieu des Dieux et Roi des Rois", ses adeptes croyaient qu'après l'expulsion du Jardin d'Éden, Adam et Ève avaient greffé sur leurs corps les moitiés du fruit défendu formant ainsi des testicules et des seins. Aussi, l'ablation de ces organes sexuels devait restituer le Skoptzy dans son état premier, avant le Péché Originel.

Arrêté et emprisonné de nombreuses fois, il fut enfermé à partir de 1822 dans un monastère où il mourrut dans sa centième année.

Ce décès ne mit pas fin à la secte qui s'étendit jusqu'en Roumanie, du fait des persécutions d'adeptes russes qui partirent s'y réfugier avant de peu à peu décliner et disparaître.

Message Publié : Ven 06 Nov 2009, 19:42
par hugues
Pour revenir à la guyane et aux pensionnaires de l'ile du diable il ne faut pas oublier francis lagrange faussaire de son état.

Il a été gardien de musée à Rouen (si je me rappelle bien) ou il a pris le temps de réaliser des faux .Par la suite, il a été condanné au bagne .Sur place, il a réalisé les peintures murales de l'église de l'ile. Etant remarque il lui a été demandé de faire les billets de guyane...et étrangement quelques temps plus tard des faux billets apparurent !


http://voyageenguyane.free.fr/lagrange.htm

Message Publié : Mer 09 Déc 2009, 17:06
par Bayushi F'Ramir
Une source épuisable, hélas, de figures fortes et historiques, pour ceux qui ne connaissent pas encore (qui sait ?) : le site Badass of the Week (en anglais), présente chaque semaine un personnage historique, ou de fiction ou parfois des choses plus originales (le RPG9000 de Doom, par exemple).

La liste complète des Badass déjà traités : http://www.badassoftheweek.com/list.html

Message Publié : Mer 09 Déc 2009, 18:29
par mad
c'est sympa, pleins d'idées .. mais la manière dont le commentaire est rédigé et illustré dessert parfois le propos ...

Message Publié : Mer 09 Déc 2009, 22:03
par gnoll
ffaut lire l integralle
il y a de grand malade

Message Publié : Mer 09 Déc 2009, 23:27
par wizard
Sympa le Vassilis Paleokostas.

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Lun 03 Mai 2010, 14:10
par Kakita Inigin
Gustaf Mannerheim

Président de Finlande en 1944, il a un passé complètement invraisemblable : officier de la garde de l'impératrice russe, fournisseur des écuries, il devient sénateur finlandais, chef d'état-major lors de l'indépendance du pays et lors de la guerre civile, s'exile un moment, revint comme régent, est à nouveau chef d'état major lors de la guerre d'hiver, enfin président de la république après la défait allemande ... bien qu'il ait fait la guerre de leur côté contre les Russes. :-o

Incidemment, je retiens que bien que de culture suédoise, officier russe et vraisemblablement germanophile, il parlait français à ses enfants. Un homme de goût. :smile:

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Mer 26 Mai 2010, 12:31
par Rom
enfin président de la république après la défait allemande ... bien qu'il ait fait la guerre de leur côté contre les Russes.


Euh non, carrément pas en fait. Si la Russie était bien un ennemi commun de la Finlande et de l'Allemagne Nazie, Mannerheim a refusé absolument toutes les propositions d'alliance ou d'aide de Hitler - qu'il méprisait profondément.

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Jeu 27 Mai 2010, 21:27
par Didi
Jusqu'à l'armistice avec l'URSS, il y avait un corps d'armée Allemand en Finlande, donc si, la Finlande et l'Allemagne étaient alliées.
Après l'Armistice, il y a eu par contre affrontement entre les deux dans la région de Petsamo.

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Ven 16 Juil 2010, 12:05
par loriel
C'est la guerre de laponie, les russes on en effet exigé comme condition d'armistice que les troupes finlandaises repoussent les armées allemande encore sur leur territoire. Néanmoins les officiers allemand et Finnois se sont arrangés pour qu'un minimum de sang soit versé.

Une petite prescision l'allemagne et a finlande étais bien allié dans le sens ou soldat allemand et soldat finlandais ont combattu cote a cote contre l'URSS. en revanche La finlande ne c'est jamais considéré comme belligerant dans le cadre de la 2nd guerre mondiale mais dans celui de la guerre de continuation. Subtilité :-) me direz vous , de fait la finlande n'a declaré la guerre qu'a la seule URSS. Du coté allié seul le royaume unie a declaré la guerre a la Finlande.

j'en profite pour soumettre comme PNJ:

Simo Häyhä un soldat finlandais considéré comme le meilleur tireur d'élite de toute l'histoire.

Il fut surnommé Belaya Smert (« Mort blanche ») par l'armée soviétique. Il aurai tué plus de 700 soldat en moins de 100 jour lors de la guerre d'hiver.

l'article de wiki: http://fr.wikipedia.org/wiki/Simo_H%C3%A4yh%C3%A4