Page 3 sur 4

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Ven 16 Juil 2010, 12:18
par loriel
Sinon avant de lire se passionant échange sur Gustaf Mannerheim je m'étais connecté pour rajouté Robert Surcouf a la liste des PNJ.

Corsaire célébre mais aussi esprit vif et langue accéré ses reparties ont mortifié autant que ses coup d'épéé. C'est un des rares a s'étre opposé a Napoleon sur le domaine militaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Surcouf

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Lun 02 Août 2010, 07:43
par Isawa t'ien kong
Voici un militaire dont l'histoire pourrait presque servir à faire un film... 8)

Le lieutenant Jules Brunet

Ainsi que deux marins dont la victoire surprise n'a pas permis d'aider Napoléon... mais bon, ils sont les responsables de la seule victoire navale de Napoléon.
Guy-Victor Duperré
Charles Mathieu Isidore Decaen

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Mer 11 Août 2010, 15:13
par akodo kakita
Un marchand pendant la guerre de 100 Ans : Jacques Coeur
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_C%C5%93ur

Un noble albanais luttant contre les turcs après la chute de Constantinople : Skanderbeg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gjergj_Kastriot_Skanderbeg

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Mer 11 Août 2010, 15:17
par akodo kakita
On peut aussi ajouter Olivier de Termes (en guerre contre les croisés albigeois puis chevalier de Saint Louis)

Guillaume le Maréchal (chevalier ayant servi Richard Coeur de lion, et bien d'autres) paré du titre de "plus grand chevalier"

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Sam 04 Sep 2010, 04:33
par Ludovix
Ce fameux épisode de la vie du Président de la République Paul Deschanel a-t-il été causé par la perte de points de SAN comme le prétendent certains cthultistes ?
Au cours d'un voyage en train à destination de Montbrison, le 23 mai 1920, vers 23 h 15, s'étant penché par la fenêtre de son compartiment alors qu'il éprouve une sensation d'étouffement, Paul Deschanel chute accidentellement de la voiture. Heureusement, le convoi circule à ce moment-là à relativement faible allure (50 km/h) dans une zone de travaux à Mignerette dans le Loiret, à une douzaine de kilomètres au nord-ouest de Montargis.

Tout ensanglanté, en dépit du caractère bénin de ses blessures, relativement hébété et vêtu de son seul pyjama, Paul Deschanel ne tarde pas à rencontrer André Radeau, ouvrier cheminot qui surveille la zone de travaux, et auquel il se présente comme étant le Président de la République. L'image des hommes publics étant à l'époque encore peu diffusée dans la population, le cheminot se montre sceptique, pensant à première vue avoir affaire à un ivrogne, mais conduit néanmoins le voyageur accidenté jusqu’à une maison de garde-barrière toute proche, où le blessé est soigné et mis au lit par ses sauveteurs. Le garde-barrière, Gustave Dariot, impressionné par la dignité du blessé et la cohérence de ses explications, part pendant ce temps prévenir la gendarmerie de Corbeilles. Pour la petite histoire, la femme du garde-barrière aurait dit à des journalistes : « J'avais bien vu que c'était un monsieur : il avait les pieds propres ! » :smile:

La lenteur des communications entre les divers échelons fait que, malgré les faibles distances, le sous-préfet de Montargis, M. Lesueur, n'est prévenu par télégramme que vers 5 heures du matin. L'incident commence à avoir un retentissement certain lorsque l'on s'aperçoit, avant l'arrivée du train en gare de Roanne, vers 7 heures du matin, que le Président de la République a disparu. La suite présidentielle, menée par Théodore Steeg alors ministre de l'Intérieur, attendant sur le quai de la gare ne reste pas longtemps sans nouvelles. Une dépêche, envoyée par la gare de Montargis à celle de Saint-Germain-des-Fossés (Allier), dont le contenu explique succinctement le déroulement des évènements survenus dans la nuit, lui est rapidement transmise.

L'incident donne évidemment lieu dans la presse de l'époque à de nombreuses caricatures, souvent cruelles, et inspire la verve des chansonniers. Tout le monde ne se laisse toutefois pas aller à broder de manière démesurée voire mensongère sur un incident certes curieux et qui frappe les esprits en raison de la notoriété de sa victime. Un « riverain » des lieux de l'accident obtiendra ainsi, plusieurs décennies plus tard, que soit apposée une stèle commémorative très sobre de l'incident, sans aucun élément de caricature, à proximité du passage à niveau et de l'ancienne maison de garde-barrière où avait été conduit Paul Deschanel après sa chute.

Voilà en tout cas un PNJ sympa à placer dans un scénario ;)

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Ven 04 Mars 2011, 17:08
par Angua
Hildegarde de Bingen (fin XI - 1178)

Philosophe, mystique, compositrice, abbesse allemande et écrivain ; elle est l'auteure de textes théologiques, botaniques et médicaux mais aussi de chants liturgiques et - au moins - d'une pièce de théâtre médiéval.

Très jeune, elle manifeste le désir d'entrer en religion. Elle entre au couvent à 8 ou 14 ans, en compagnie de Jutta, fille du comte Stephen de Sponheim, dont elle était peut-être la suivante. On n'a aucune trace de ce qu'à été sa vie durant les années suivantes, jusqu'à ce qu'elle soit élue abbesse par ses paires à l'âge de 38 ans, après la mort de Jutta. Elle commence, à 43 ans, à transcrire les visions mystiques et prophétiques qu'elles a depuis sa prime enfance et qu'une vision récente lui a sommée de transcrire. Celles-ci lui vaudront une grande estime de ses contemporains. A coté de ses écrits mystiques et philosophiques, elle rédige également des traités de médecine et de diététiques et ses oeuvres, plus de 70, sont encore jouées dans les abbayes bénédictines.

Mais c'est également une femme de caractère : considérant que l'âme des femmes vaut celle des hommes, elle écrit des missives vitrioloesques à St Bernard de Clairvaux qui ne daignait pas répondre à cette femme. Elle sera aussi au coeur d'un conflit qui conduira à l'excommunication de son couvent durant un an car elle refusait l'évêque de laisser déterrer un chevalier excommunié décédé dans l'enceinte du monastère après qu'il ait fait pénitence et acte de contrition et que les religieuses avaient enterré chrétiennement. Elle a également écrit au pape pour tenter de casser les décisions de son évêque, qui, n'appréciant pas la proximité sa soeur Richardis et Hildegarde, sépara les deux femmes en nommant sa soeur supérieure d'un autre couvent, loin de son amie. Cela n'a pas abouti et Richardis est morte loin d'Hildegarde, qui en éprouva une telle peine qu'il est permis de s'interroger sur la nature profonde de leur amitié.

Il y aura plusieurs tentative de lui faire un procès en canonisation, qui échouent ; finalement, c'est sans être passée par la case "canonisation" qu'elle est inscrite sur les listes des saintes.

Une grande figure féminine et une grande figure de femme.

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Jeu 10 Mars 2011, 20:37
par Dr DANDY
Ce bon vieux Charles de Beaumont d'Eon alias le Chevalier d'Eon 8)

Le chevalier d'Eon

Espion, diplomate, écrivain, un redoutable duelliste mais surtout un homme qui a mystifié son monde pendant très longtemps. :o
49 ans homme / 33 ans femme :-o Il est passé de héros au service du roi (Capitaine des Dragons et médaillé de guerre) à femme aux moeurs hors norme exilé par le Roy.

Je rêve de pouvoir interpréter un perso aussi riche un jour :razz2:

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Ven 11 Mars 2011, 17:53
par Styren
Je suis en train de lire le bouquin de R. Muchembled, Les ripoux des lumières, où il décrit le fonctionnement de la police parisienne sous Louis XV et en particulier la bande ayant à sa tête l'inspecteur Meusnier.

Vous avez rêvez d'un grand méchant ripoux trempant dans tous les coups foireux de Paris ... voilà votre homme !!!
Officiellement mort assassiné en 1757 par un prisonnier lors d'un transfert dans une prison du sud, il assiste comme témoin peu de temps après à l'inventaire après décès de son propre appartement, en présence de sa femme ... Ça donne une idée du personnage. Franc-maçon éminent vingt ans plus tard, il est encore actif après la révolution. Maître faussaire, on le suit à la trace puisqu'il a truffé une grande partie des archives de rapports écrits souvent à son profit en accommodant la vérité ... du moins selon R. Muchembled.

http://www.amazon.fr/Ripoux-Lumi%C3%A8r ... 695&sr=8-1

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Lun 14 Mars 2011, 14:45
par Dr DANDY
Je te conseille la lecture des Nicolas Le Floc'h de Jean François Parot qui raconte les aventures du jeune protégé de Sartine (lieutenant général de Police de Louis XV)
On apprend beaucoup sur le Paris du 18e.
Nicolas Le floch

Re:

Message Publié : Mar 15 Mars 2011, 22:42
par Dr DANDY
léonard a écrit :Et puis une petite dernière pour la route :
Frédégonde, une reine mérovingienne du VIème siècle, qui utilisa l'assassinat à tour de bras pour devenir reine, puis pour assurer le pouvoir de son mari, de son fils, ou d'elle-même. Son histoire est très complexe (les Mérovingiens, c'est un sacré panier de crabes), mais assez bidonnante.
Celle-là, je ne l'ai pas encore utilisé dans mes scénarios. Bien sûr, il ne doit pas y avoir beaucoup de jeux se déroulant à cette époque (Avant Charlemagne ?), mais un personnage aussi diaboliquement cruel ne peut pas disparaître tout à fait. Son esprit peut revenir à tout moment pour hanter nos pauvres PJ...

Comme quoi, il n'y a pas que des hommes parmi les personnages historiques intéressants.


Un super perso :-o J'adore le passage où, incapable de régner correctement, elle fait appel à un autre seigneur avant d'essayer de le tuer :smile:
Une inspi pour Conan tiens ;) (Les nations hyboréennes sont des paniers de crabes inspirés de l'époque précharlemagne...)

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Mar 15 Mars 2011, 22:53
par Rom
Y a pas un roman sur elle d'ailleurs ?

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Mar 19 Avr 2011, 15:11
par Sanjuro
Comme PNJ, je vous propose Mad Jack Churchill que thunk vient de me faire découvrir sur son blog ( http://www.nieudan.com/quenouille/?p=1245 )
Lieutenant-Colonel et commando, il se battait avec une claymore lors de la seconde guerre mondiale et même un arc.

[ Message posté d'un navigateur mobile ]

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Dim 29 Mai 2011, 21:26
par Angua
Apparemment, personne n'a encore cité Nathan Bedfort Forrest, tel que présenté dans le documentaire-fleuve de Arte sur la guerre de Sécession (entièrement basé sur des témoignages directs, des inteview d'historiens ou de descendants direct et des photo d'époque, ces documentaires rengorges de citations et de bons mots dignes d'un jdr de cape et d'épée, mais ils sont un peu arides pour qui connait vaguement la géographie des USA)

Dans les faits d'arme de ce lieutenant de cavalerie, non mentionnés par wikipedia, il en est un très haut en couleur : après avoir chargé impétueusement les rangs unionistes, il se retrouve isolé à l'intérieur de l'armée ennemie qui cherche à tout pris à le tuer et il tente de retourner vers ses rangs, taillant à gauche et à droite... Un soldat lui cale son fusil entre les côtes, tire à bout portant, et sous l'impact Nathan Badford Forrest fait un bon en l'air... avant de retomber sur sa selle. Il réussi à regagner ses rangs en s'emparant d'une Tunique Bleue qu'il hisse en croupe et dont il se sert comme bouclier humain... avant de le jeter à terre une fois hors de portée des fusils unionistes et de l'abattre froidement !

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Dim 17 Nov 2013, 23:38
par léonard
La rélicieuse rubrique "Le Saviez-Vous ?" de Wikipédia m'a fait découvrir Franz Nopcsa von Felső-Szilvás, un aventurier-paléontologue-espion transylvanien du début du XXème siècle.
Parfait pour du Cthulhu (vu l'époque), mais aussi pour du Vampire ou du Night's Black Agents (mais c'est quoi ce racisme contre les gens des Carpathes ! :diablo: ).

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Mar 19 Nov 2013, 00:22
par Kakita Inigin
Je n'ai pas parlé sur ce sujet de mon perso XVIIIeme préféré, c'est incroyable.

Charles-François de Broglie, donc, a dirigé les services secrets de Louis XV. C'est-à-dire que c'était un fou furieux qui a monté et dirigé une diplomatie secrète ayant pour principal objectif de contrecarrer la politique officielle de son souverain ... avec l'assentiment de celui-ci. :razz2:

J'ai découvert le personnage grâce à Gilles Perrault et à son Secret du Roi qu'il faut absolument lire. C'est bien écrit, lourdement documenté, et c'est captivant.

Et c'est à tomber par terre.

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Mar 18 Fév 2014, 17:06
par wizard
Je ne connaissais pas ce type, je viens de le découvrir par hasard : Adam Worth, l'une des sources d'inspiration de Conan Doyle pour construire le professeur Moriarty (mais l'original est plus sympathique que la version romanesque).

Je pense que la plupart des casses qu'il a organisés peuvent servir d'inspiration et que le personnage en lui-même est une mine.

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Lun 10 Mars 2014, 18:08
par wizard
Pour le prochain Maraudeur, je viens d'envoyer la première version du troisième "Faites entrer l'accusé", consacré à la mort de Roberto Calvi dont j'avais parlé ici mais que j'ai bien développé en lisant pas mal sur son sujet.

En travaillant sur la loge P2, j'ai croisé un nom que j'avais déjà rencontré dans mes lecture sur l'opération Condor: Stephano Delle Chiaie. J'ignorais qu'il avait - aussi ! - appartenu à la P2 (ce mec était partout).

Image

Si vous recherchez une espèce de super barbouze fasciste (au sens premier du terme, pas l'emploi abusif qui en est généralement fait) à opposer à vos PJ, je ne peux trop vous encourager à aller jeter un coup d'œil à sa bio sur la page wikipedia qui lui est consacré.

Ce type va probablement mourir dans son lit, il n'a jamais été condamné alors qu'il a bossé avec Licio Gelli, Pinochet, Klaus Barbie (en Bolivie) ou les Loups gris turcs. Sa bio est tellement énorme que si on l'utilise telle quelle, je me demande s'il n'a pas plus sa place dans une histoire de super héros street level (où l'exagération des caractéristiques d'un personnage est mieux admis) que dans une intrigue qui se veut réaliste (car les joueurs risquent de trouver que le MJ en a trop fait dans la bio de son PNJ).

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Mar 11 Mars 2014, 09:40
par Rom
Ah oui en effet...
Sacré bonhomme. Clair que la réalité dépasse de loin la fiction avec ce genre d'énergumène.

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Dim 16 Nov 2014, 23:54
par Kakita Inigin
Ce n'est malheureusement pas de l'Histoire, et ça pourrait figurer dans "Faîtes entrer l'accusé", mais il ressort que sur les très nombreux gangs présents dans les prisons américaines, un seul est responsable de 25% des décès.

Ce sont de gros racistes qui liquident les noirs, tout en démontrant au passage que les noirs ne sont pas la lie de la société. :lol:

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Lun 07 Déc 2015, 01:09
par Isawa t'ien kong
Voici trois explorateurs qui auraient trouvé l'eldorado et que j'ai découverts grâce à Don Rosa:
Gonzalo Jiménez de Quesada
Sebastián de Belalcázar
Nikolaus Federmann

Il faut noter que l'on ne sait pas exactement ce qu'ils ont trouvé car ils ne l'ont jamais révélé. 8)