Page 1 sur 4

Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Lun 10 Sep 2007, 16:04
par wizard
L'Histoire offre des tas d'exemple de personnalités fascinantes qui peuvent servir d'inspiration dans tout un tas de JdR.
Je propose que cette discussion serve à recenser ceux que nous trouvons le plus intéressant ou qui offre le potentiel scénaristique le plus fort.


Je commence par Marius Jacob, cambrioleur anarchiste, inventif culoté et provocateur qui servira de modèle à Maurice Leblanc pour son personnage d'Arsène Lupin. Ce type fut tour à tour pirate, cambrioleur spécialisé dans le déguisement, théoricien anarchiste (prônant "l'illégalisme pacifiste" contre les poseurs de bombes), bagnard à Cayenne puis écrivain. Il finira par se suicider en 1954, en laissant une lettre d'adieu accompagnée de deux bouteilles de vins pour ses amis afin qu'ils boivent à sa santé : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Marius_Jacob
Trop fantasque pour Cthulhu ou Maléfice, je pense qu'il peut servir de parfaite inspiration pour Arkeos ou (en jouant sur les dates) pour Castle Falkenstein.


On a ensuite Eustache le moine, ancien moine du XIIIème siècle qui a quitté les ordres pour venger l'assassinat de son père et qui est devenu pirate contre le comte de Flandres puis corsaire au profit de Philippe Auguste. La légende à l'époque assure qu'il est magicien et qu'il peut rendre ses bâteaux invisibles. Il participera plusieurs fois à des tentatives d'invasion de l'Angleterre et finira décapité :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eustache_le_moine
Il peut servir d'inspi indirecte pour votre prochain personnage de DD triclassé prêtre/roublard/marin ou servir tel quel (en appuyant plus sur la légende que sur la réalité) pour les jeux de la gamme White Wolf époque Dark Ages ou pour Ars Magica.

A votre tour. ;)

Message Publié : Lun 10 Sep 2007, 16:35
par Wenlock
Moins romanesque, et dans un genre moins léger, je citerais Simon Wiesenthal dont la description dans un bouquin de Dan Simmons ("L'Echiquier du mal") m'avais donné envie de l'inclure dans un univers de SF mais qui s'adapte à tous les jeux d'espionnage post-nazisme et Ingo Hasselbach dont je me tate pour faire carrément un perso de BD (là encore, tous les jeux d'espionnage post-nazisme, mais aussi les jeux de flics).
Y a aussi l'inénarrable Günter Wallraff, reporter d'investigation caméléon et pourfendeur de gros mensonges, qui était mon héros quand j'étais ado, que je verrais bien comme électron libre/grain de sable dans la plupart des jeux occultes contemporains.

Je sais pas pourquoi il me vient que des Germains, là...

Message Publié : Lun 10 Sep 2007, 16:45
par Karkared
Joshua Norton, sur Wikipédia aussi. C'était quand même Norton Ier, empereur des Etats-Unis et protecteur du Mexique, et grand défenseur du bon goût en sa bonne ville de San Francisco ! Il a même réussi le tour de force de se faire canoniser par une religion protestante après sa mort ! (Oui, c'est l'empereur Smith de Lucky Luke)

Cf. aussi la page sur Corto Maltese, dont beaucoup de personnages ont existé.

Et Gilles de Rais, le Barbe-Bleue de Jeanne d'Arc.

Et puis bien sûr Lawrence d'Arabie...

Re: Ces beaux PNJ qu'offre l'Histoire

Message Publié : Lun 10 Sep 2007, 16:58
par LT-P
wizard a écrit :Je commence par Marius Jacob, cambrioleur anarchiste, inventif culoté et provocateur qui servira de modèle à Maurice Leblanc pour son personnage d'Arsène Lupin. Ce type fut tour à tour pirate, cambrioleur spécialisé dans le déguisement, théoricien anarchiste (prônant "l'illégalisme pacifiste" contre les poseurs de bombes), bagnard à Cayenne puis écrivain.

Tiens, un ancêtre de Bernard Lavilier ? :)

Message Publié : Lun 10 Sep 2007, 17:04
par wizard
Karkared a écrit :Joshua Norton, sur Wikipédia aussi. C'était quand même Norton Ier, empereur des Etats-Unis et protecteur du Mexique, et grand défenseur du bon goût en sa bonne ville de San Francisco ! Il a même réussi le tour de force de se faire canoniser par une religion protestante après sa mort ! (Oui, c'est l'empereur Smith de Lucky Luke)
Le lien est là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Joshua_Norton
Et sinon, il n'a pas été canonisé par des protestants (qui n'ont pas de saints donc, ça ne risque pas), il a été "canonisé" par les discordiens, qui ne sont ni protestants ni vraiment une église.

Message Publié : Mer 12 Sep 2007, 15:46
par wizard
Roxelane, fille d'un prêtre orthodoxe, réduite en esclavage, elle deviendra le pouvoir derrière le trône dans l'empire ottoman sous Soliman le magnifique en jouant de son charme et en faisant étrangler ses rivaux.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Roxelane
Récemment, j'en ai fait la princesse Ventrue d'Istanbul dans ma campagne Vampire : la Mascarade, son histoire peut servir d'inpi pour de nombreux univers med-fan ou pour 7th Sea.

Message Publié : Mer 12 Sep 2007, 16:19
par loriel
Saladin conviendrai pour un pnj médieval fanstastique, Ce sultan a reussi tout en étant un rusé politique et un féroce général a étre considéré comme un l'image même de la chevalerie par ses adversaires:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saladin

Message Publié : Mer 12 Sep 2007, 19:02
par Karkared
C'est LA grande figure de Miles Christi. Pas mal pour un Sarrazin.

Message Publié : Mer 12 Sep 2007, 23:58
par gnoll
Cavalier de la salle
le decouvreur de la louisianne en pnj pour seven sea memebre de la societe des explorateurs

bigeard en pnj pour un jeu moderne en offcier qui a la gnack (seul general d'armée depuis l'empire a avoir commence simple soldat)

Message Publié : Jeu 13 Sep 2007, 00:25
par mad
Murat, en splendide cavalier qui aurait mieux fait de le rester...

Message Publié : Sam 15 Sep 2007, 22:15
par Xapakna

Message Publié : Dim 16 Sep 2007, 09:16
par léonard
Allez, deux femmes hautes en couleurs que j'ai déjà utilisées dans ma campagne Ars Magica :

Elisabeth Bathory, une célèbre comtesse hongroise du XVIème siècle, qui tua plusieurs centaines de jeunes paysannes, buvant leur sang ou s'en faisant des bains, pour avoir la jeunesse éternelle. Un personnage sur mesure pour Vampire (Chill l'avait déjà détaillée dans un supplément).
Pour ma part, je l'ai utilisé dans Ars Magica, en imaginant qu'elle vivait déjà au XIIIème siècle, au sein d'une secte sataniste de Milan. Tout est possible, avec ce genre de personnage...

— Une autre comtesse, moins connue, et beaucoup moins horrible : Pétronille de Bigorre (1184 - 1251).
En tant que seule héritière du Comté de Bigorre par sa mère, elle fut au centre d'intrigues matrimoniales pour s'emparer du Comté :
Mariée à 12 ans à Gaston de Béarn, qui a le double de son âge, elle se retrouve veuve à 30 ans. Elle épouse alors le Comte de Roussillon, mais son mariage est rapidement cassé par Simon de Montfort, qui lui fait épouser son fils, Guy de Montfort, qui a la moitié de l'âge de Pétronille !
4 ans plus tard, Guy de Montfort est tué au combat, et elle aura encore deux autres maris avant sa mort.
Un personnage parfait pour un scénario d'intrigues politiques, notamment à Ars Magica.
Je n'arrive pas à trouver de liens convenables sur le Net, mais Michel Roquebert donne pas mal d'informations sur elle dans son livre "l'épopée cathare".

Et puis une petite dernière pour la route :
Frédégonde, une reine mérovingienne du VIème siècle, qui utilisa l'assassinat à tour de bras pour devenir reine, puis pour assurer le pouvoir de son mari, de son fils, ou d'elle-même. Son histoire est très complexe (les Mérovingiens, c'est un sacré panier de crabes), mais assez bidonnante.
Celle-là, je ne l'ai pas encore utilisé dans mes scénarios. Bien sûr, il ne doit pas y avoir beaucoup de jeux se déroulant à cette époque (Avant Charlemagne ?), mais un personnage aussi diaboliquement cruel ne peut pas disparaître tout à fait. Son esprit peut revenir à tout moment pour hanter nos pauvres PJ...

Comme quoi, il n'y a pas que des hommes parmi les personnages historiques intéressants.

Message Publié : Dim 16 Sep 2007, 12:55
par Wenlock
Parmi les nanas historiques qui m'ont inspiré des PNJ, je citerai Flora Tristan et Helena Blavatsky, pour les scénar victoriens.

Message Publié : Dim 16 Sep 2007, 13:02
par Sanjuro
En France on a Vidocq, ancien bagnard devenu chef de la sûreté. Sa biographie est assez dur à écrire car il profité de sa position pour faire disparaître un certains nombre de pièces et réécrire son histoire.

Message Publié : Lun 17 Sep 2007, 01:06
par mad
Rosa luxembourg pourrais trouver sa place dans une situation de révolution...

Message Publié : Lun 17 Sep 2007, 16:24
par yvan

Message Publié : Ven 28 Sep 2007, 23:54
par Xapakna
Barbe noire

http://fr.wikipedia.org/wiki/Barbe_Noire

Barbe Noire avait l'habitude de porter, au combat ou non, plusieurs épées, couteaux et pistolets. Il était connu également pour son habileté à coudre le chanvre et il avait l'habitude, avant les assauts, d'allumer des mèches de poudre à canon dans son abondante barbe noire, ce qui lui valut son surnom.

Message Publié : Mer 28 Nov 2007, 01:56
par Mordicus
Le fou litteraire par exelence!
de plus il est possible de lire une partie de son "oeuvre"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexis_Vin ... ve_du_Thym

Message Publié : Ven 11 Jan 2008, 04:26
par oxidor
Je relance le sujet:

Les duellistes: Gabriel Féraud et Armand d’Hubert.

Au début des guerres napoléonniennes, le lieutenant des hussards Gabriel Féraud passe son temps à trucider son prochain pour un oui ou pour un nom... En 1800, après qu'il ait embroché un notable de Strasbourg, ses supérieurs décident de le mettre aux arrets et c'est le lieutenant Armand d'Hubert qui est chargé de lui porter la mauvaise nouvelle. Comme il se doit, Gabriel le provoque en duel, ils se battent devant témoin et Armand blesse son adversaire.

Au cours des 15 années suivantes, ils se livreront à un étrange jeu de cache cache ou Gabriel Féraud cherchera toutes les occasions de croiser le fer ou le pistolet avec son adversaire qui, partagé entre son sens de l'honneur et son bon sens cherchera plus ou moins mollement à éviter ou à limiter les confrontations.

Finalement, un dernier duel au pistolet aura lieu dans une forêt ou les deux adversaires devront se traquer dans une partie de cache cache... Là, Armand d'Hubert aura l'occasion de tenir la vie de son adversaire entre ses mains et la lui laissera en échange de sa tranquilité.

http://chucknhorus.reisgen.be/?p=174

Cette histoire a inspiré plusieurs films, romans et BD... essayez un peu d'imaginer ce qu'on peu en faire avec un jeu comme Vampire ou deux chevaliers du bas moyen age, ennemis de leurs vivants, cherchent à s'entre tuer "en respectant les règles de l'honneur" au fil des siècles...

Message Publié : Ven 11 Jan 2008, 09:29
par gnoll
de memoire
film de ridley scott