Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

Le jdr sur table comme simulation de la classe

Des inspirations historiques ou scientifiques à usage rôlistique

Modérateur: darkbaron

Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par Ceir » Ven 22 Juil 2016, 11:16

Etrange sujet de post. Mais voilà je m'explique : parmi les MJ il y a pas mal d'enseignants. Et pour avoir discuté avec un certain nombre de "MJ enseignants", tous constatent des similitudes avec la classe et précisent que leur expérience de prof les aident à masteriser/mener. A contrario, il y a des PJ qui ne franchissent jamais le stade de MJ car ils ne s'en estiment pas capable : trop de préparation, ne pas se sentir capable de gérer le groupe, etc.

Et c'est vrai que l'on peut trouver des points communs :
*le jdr est asymétrique (un MJ et des PJ's). En classe il y a l'enseignant et les élèves.
*le jdr demande de la préparation (lecture et maîtrise d'un ou plusieurs ouvrages, préparation de la partie, programmation des étapes si on joue en campagne, etc). Dans la classe aussi il y a une étape de préparation obligatoire.
*le jdr demande de savoir gérer un groupe (quand donner/reprendre la parole, capter l'attention, motiver, improviser,...). Certes, en jdr on a un public motivé, mais la classe demande aussi les compétences énoncées.
*le jdr fait l'objet de réflexion, on trouve des manières de masteriser différentes et des conceptions différentes (cf. les débats sur la Cellule ; et même si certains estiment que c'est se prendre le chou pour rien, il n'en demeure pas moins qu'il y a une méta réflexion sur le jdr). Les courants de pensée pédagogiques sont nombreux aussi. Sans compter les spécificités par matière.

Bref, entre les avis des "profs MJ" et ces similitudes, je me pose la question : est-ce que l'analyse d'une partie de jdr sur table pourrait être une aide à la formation des enseignants pour préparer et gérer sa classe ? Ou encore, dit autrement, est-ce que le jdr sur table est suffisamment une simulation de la classe pour servir d'outil d'analyse pour concevoir sa classe ?

Bien sûr le jdr ne simule pas tout une classe. La relation avec les parents, avec les collègues,... Et même juste sur le processus de classe, sans compter ce qui est externe, il n'y a pas la pression des programmes, les élèves en difficulté et la différenciation, etc.

Mais quand même, pour les futurs enseignants, une des difficultés c'est se représenter ce que va impliquer "faire la classe" qui sont à la fois la préparation avant/après et la gestion pendant. D'ailleurs, en général, les futurs enseignants cherchent des outils à appliquer et se concentrent fortement sur la gestion.
Du coup, est-ce qu'observer une partie de jdr à la cool, hors d'une classe, est-ce que préparer des questions, ou avoir des grilles qui orientent les questions, ça ne permettrait pas d'envisager un certain nombre d'aspects de la classe, sans être dans la pression de la réalisation ? Est-ce que ce n'est pas l'occasion de tester ? De faire des pauses avec un formateur pour dire : "là, qu'est-ce qu'il y a eu ?". Bon ok, on peut faire ça aussi avec de la vidéo dans une classe, ou suite au stage d'observation. Mais quand même, est-ce que ce ne serait pas un outil supplémentaire ?

Bon, bref, je vous parle de tout ça parce que ça me trotte dans la tête depuis un certain temps. Et aussi parce que je passe une formation de formateur et que je me demande si ça peut faire l'objet d'un mémoire ou non. Il y a certes du jdr utilisé pour former, mais pas de la manière dont je vous en ai parlé (donc pour le coup, c'est un peu pionnier dans la recherche, et donc casse-gueule).

Si y a des profs qui ont des réactions, des avis, je suis preneur. Par avance merci :jap:
C'est pas faux - Karadoc et Perceval
Membre de la team Deadlands et de la team COPS
Avatar de l’utilisateur
Ceir
 
Message(s) : 418
Inscription : Lun 19 Avr 2010, 15:12
Localisation : Dans le bocage normand

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par Kakita Inigin » Ven 22 Juil 2016, 21:48

le jeu de rôle pédagogique est très utile en formation (j'en ai eu pour l'anglais : simulation de rôle de commercial). On peut appeler ça "mise en situation" aussi.

Du jeu de rôle ludique à visée explicitement pédagogique, je ne connais pas. Par contre, on l'utilise déjà pour d'autres buts : par exemple souder des équipes (visée team-building) en utilisant l'aspect collaboratif.
Tes yeux sont si profonds qu'en me penchant pour boire
J'ai vu tous les soleils y venir se mirer
S'y jeter à mourir tous les désespérés
Tes yeux sont si profonds que j'y perds la mémoire.


Barde multiclassé Secrétaire Voix de Rokugan
Avatar de l’utilisateur
Kakita Inigin
Trésorier AEN
 
Message(s) : 7375
Inscription : Mer 12 Mars 2008, 12:18

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par Lame » Mer 27 Juil 2016, 23:40

Ceir a écrit :Bref, entre les avis des "profs MJ" et ces similitudes, je me pose la question : est-ce que l'analyse d'une partie de jdr sur table pourrait être une aide à la formation des enseignants pour préparer et gérer sa classe ? Ou encore, dit autrement, est-ce que le jdr sur table est suffisamment une simulation de la classe pour servir d'outil d'analyse pour concevoir sa classe ?


Je ne suis pas professeurs mais je vois deux problèmes:

1) Sauf exception, les joueurs participent volontairement et peuvent partir quand ils veulent.

2) Tu parles clairement de jdr sur table. Une partie de jdr sur table fait intervenir cinq sortes d'acteurs: les joueurs, les personnages-joueurs, le maître de jeu, les personnages-non-joueurs et l'univers de jeu. Dans une classe, le professeur n'a pas de PNJ et ne peut pas faire à ses élèves ce qu'un MJ peut faire à un PJ. Le MJ ne contrôle pas non plus la salle de classe qui n'est pas un univers de jeu.

Le jeu de rôle pédagogique existe mais ce n'est pas du jeu de rôle ludique sur table. Il se rapprocherait d'avantage du jeu de rôle ludique grandeur nature qui ne répond pas à la description que tu fournis. Quand on voit la liste des dérapages des GNistes, trop souvent imputés rôlistes sur table d'ailleurs, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne source d'inspiration.

Souviens-toi de ce que t'on dit tes collègues: leur expérience de prof les a aidé à pratiquer le jeu de rôle sur table, pas le contraire.

Je suis aussi assez inquiet du peu de cas que tu fais de la distinction joueur/PJ. Je pense que c'est une règle essentiel du jdr sur table qui permet, justement, d'éviter certains dérapages.
"Dieu a créé les sapiens pour éprouver ses amphèts"

Sujet fétiche: Le coin des dés
Sites recommandés: PocheSF & Le culte d'Apophis (*)
Lame
 
Message(s) : 1682
Inscription : Ven 22 Oct 2004, 15:48

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par Ceir » Jeu 28 Juil 2016, 10:55

Merci pour tes remarques.

Effectivement, j'ai pointé les similitudes et les différences de la classe qui me sautent nettement aux yeux, mais pas les différences du jdr.

Le jdr à visée formative se concentre sur le contenu. On a un rôle, une situation et on analyse les interactions entre les rôles (ça marcherait pour simuler des conflits avec les parents, entre collègues,...).

Dans mon idée, on ne va pas s'attacher au contenu mais à ce que l'on peut observer de la mécanique d'un jdr sur table. Donc les personnages, l'histoire, l'univers, seraient nettement secondaires (au moins au début). Ce que je veux observer c'est ce que fait un MJ pour préparer, comment il interagit avec les joueurs, etc. Bref, la mécanique de préparation et de gestion, le contenant.

Et effectivement les joueurs viennent de leur plein gré et partent de leur plein gré. Mais tu as les joueurs passifs, les joueurs actifs, les joueurs qui quittent leur perso pour réfléchir à comment le scénario fonctionnerait,... et ça faut les gérer même s'ils sont là volontairement.
Et si tu mets un étudiant à masteriser avec des étudiants qui n'aiment pas le jdr, dans un contexte obligatoire, que se passerait-il ? Tu peux te retrouver proche de situation de classe où tu as des élèves, pour X raisons, qui n'ont pas envie d'être là. Et pourtant faut les gérer. Donc comment tu fais ? Ca aussi c'est intéressant à analyser. Et là on se rendrait compte, je pense, qu'il n'y a pas que des techniques de gestion groupe. D'un coup, on se rendrait compte que le contenu prend de l'importance et on re-basculerait dessus. Bon ça, c'est dans l'idéal, si tout fonctionnait, là où j'aimerais arriver.

En tout cas merci pour tes remarques. C'est par ce genre de réflexions que ça m'aide à avancer !
C'est pas faux - Karadoc et Perceval
Membre de la team Deadlands et de la team COPS
Avatar de l’utilisateur
Ceir
 
Message(s) : 418
Inscription : Lun 19 Avr 2010, 15:12
Localisation : Dans le bocage normand

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par judupo » Jeu 28 Juil 2016, 21:26

Yo

chuis pas prof non plus mais pour gérer des joueurs, c'est vrai qu'à certains moment ça ressemble un peu à une classe bien dissipée :) et parfois ils sont d'une discipline et d'une abnégation qui fait froid dans le dos

pour les techniques de manipulation et de domination des joueurs pour leur faire faire ce que tu veux, reste :
la contrainte,
le dirigisme,
la psychologie de bazar,
la menace,
un indice bien mis en avant,
un pnj éloquent ou bien placé,
une description claire et précise,
tes beaux yeux,
la programmation neurolinguistique,
l’appât du gain,
le "si vous allez pas par là y a plus de scénar",
l'indulgence de ta table,
l'envie de ta table de faire la scénar,
l'esprit de revanche grâce à un pnj bien sadique que tes pj veulent abattre,
......
non exhaustif évidemment

ensuite tu as le placement, qui ne pas mettre à côté de qui (en gros qui est un vrai déconneur qui devient un vrai emmerdeur à côté de son meilleur pote) ou le passif qui se réveille si tu le colle à côté de la nana sexy (qui a dit la seule ?) de la table, ou qui s'endort encore plus à côté d'une de tes loco (sans mentir, même si tes joueurs viennent de leur plein gré, si tu leur dit "assieds-toi là !" Ils s'exécuteront sans soucis)
là on touche à la connaissance de ta table, de tes joueurs et de leur habitudes (pour X élèves ça devrait pouvoir se faire, quand tu gère une équipe de travail de X personnes faut bien les connaître c'est la base, ça te laisse une marge de manœuvre ...)

je pense aussi que pour se rapprocher de l'entreprise ou de l'armée, faut être leader de ta table, tu les encourages ou les manipules ou les domines ou leur en fait baver ou leur offres ce qu'ils attendent, pas chef, LEADER ! Un chef donne des ordres mais ne les accompagne pas, un leader mets la main à la patte

sans parler d'un univers ou d'un autre, et comme indiqué au départ, il y a plusieurs écoles dans le jdr (je serai tenté de dire autant qu'il y a de mj et de table à travers le monde mais bon ça fait beaucoup)
si j'en garde que quelques unes,

j'ai noté l'approche collaborative (style AWO) ou tu fais activement participer ton joueur à la fiction, là le scénar se résume à une paire de note et en avant la musique ! Bien que quand on rentre dans le détail, les "Moves" encadrent la progression de tes joueurs vers cette narration partagée
t'as le FATE, là c'est poussé le truc plus loin car tes joueurs collaborent au départ du jeu et même au niveau des ennemis qu'ils vont rencontrés, donc tu écrit à plusieurs ta séance et tes scénar

tu as la scénarisation plus "classique" des mastodontes (AdC, DD ...) ou tu suis ton programme et le fait vivre (avec quelques variation) à tes joueurs, là ça va dépendre du mj ET des joueurs (un peu comme les étudiants contraints de jouer) entre leur ressenti du scenar mené mais non écrit par le mj et du talent qu'il va mettre à s'approprier le scénar, de la faculté du mj à "former" ses joueurs depuis x séances, mois, années de jeu et donc à leur faire aimer un truc pas écrit par lui (donc exempt au départ de sa patte)

et pour finir la troisième voie qui est un exercice entre les deux du dessus, le mouvement OSR actuel vogue vers ces techniques, entre le ruling du mj à l'ancienne et le donjon bien ficelé livré sur papier ou le sandbox assumé …

je suis pas prof, je parle donc de mon expérience de MJ, je sais que sur plusieurs années j'ai pas vu un seul prof à ma table (bien que j'ai balayé large au niveau socio-pro), mais j'ai put constater que parfois ça tourne un peu comme une classe, tu leur apprends des trucs (ingame ou pour de vrai) et eux aussi t'en apprennent, le jdr a se côté social que la classe doit avoir ( là c'est purement interrogatif , si je me goure qu'on me corrige de suite, parce que de nos jours je sais pas si c'est évident pour tout le monde), sans dire que le jdr est « formateur » j'en aie vue certains s'assumer grâce à ça, voir aller de l'avant et progresser

un peu comme un école du jdr, pour les asociaux chroniques que nous sommes, au delà du fun, et du reste, c'est une ouverture sur autre chose, pas en dedans (bien qu'au départ c'est le cas) mais vers la curiosité, l'esprit d'entreprendre, la créativité, l'ouverture d'esprit
[ce dernier paragraphe n'est que mon avis]

je sais pas si ça peut aider

tcho
judupo
 
Message(s) : 239
Inscription : Jeu 23 Juin 2005, 21:24
Localisation : jamais bien loin

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par léonard » Lun 01 Août 2016, 23:41

Etant bi-classé MJ/maître d'école, j'ai souvent pris conscience de ces ressemblance entre ces deux rôles.

Ce qui me paraît le plus flagrant, c'est au niveau de la préparation : quand on rédige une fiche de préparation pour une séance ou un scénario, on se pose régulièrement la question : "Et là, que vont faire les élèves/les joueurs ?"
On doit prévoir les principales réactions possibles, et envisager comment on va y répondre soi-même.
D'ailleurs, quand j'écris une fiche de prép, je me retiens souvent d'écrire "les PJ" à la place de "les élèves". ;)

Après, au niveau de la tenue d'une séance, il y a bien sûr des similitudes, mais les différences restent déterminantes : le nombre de personnes, l'âge, la motivation (résoudre un problème de maths, c'est rarement aussi stimulant que jouer une aventure)...

Lame a écrit :Souviens-toi de ce que t'on dit tes collègues: leur expérience de prof les a aidé à pratiquer le jeu de rôle sur table, pas le contraire.


Je suis pas sûr de ça. Je pense que les deux peuvent se nourrir mutuellement. Au niveau de la préparation, l'écriture de scénario peut aider à être plus souple, à anticiper des réactions...
Au niveau de la maîtrise de partie, elle peut aider à utiliser des techniques de modulation de la voix, d'utilisation du langage corporel. Elle permet peut-être de mieux gérer le rythme, de mieux s'adapter à l'ambiance de la classe/la table...

Enfin, de là à pratiquer directement le jeu de rôle en formation des enseignants, je suis sceptique. Surtout, je n'inviterai jamais un conseiller pédagogique à observer une de mes parties. Il prendrais trop de plaisir à démolir point par point toutes mes habitudes de MJ ! :roll:
Avatar de l’utilisateur
léonard
 
Message(s) : 1670
Inscription : Mar 26 Juil 2005, 12:00
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par Surahki » Lun 02 Jan 2017, 15:45

Bonjour, je me permets de venir ajouter mon petit grain de sel. J'avais déjà personnellement également constaté des similitudes entre le métier de professeur et le rôle du MJ (même si mon expérience de professeur s'est limitée à une formation, et que je n'ai pas acquis d'expérience du terrain à part lors d'une semaine de stage.) ; comme le disait leonard, c'est surtout au moment de la préparation du cours que je me rends compte d'une vraie similitude, voire d'une proximité : le professeur comme le MJ doivent connaître le sujet du cours / le scénario de la soirée, doivent généralement avoir une idée précise du point de départ et de ce à quoi il doivent arriver (surtout pour des jeux dans le style D&D ou AdC), mais être capables d'improviser en fonction des questions des élèves / des idées des joueurs, avoir des capacités de gestion de groupe (parce qu'un groupe de jeu de rôle qui part en cacahuète doit parfois être remis en place comme une classe qui se dissipe, même si en effet, comme ça a déjà été dit, le groupe de JdR est là volontairement).

En résumé, pour moi, le jeu de rôle peut effectivement servir aux futurs enseignants, comme exercice de gestion de groupe et de préparation de quelque chose d'à la fois modulable et précis. Mais c'est alors un exercice à préparer avec beaucoup de soin.
La vie est un jeu. Jouez votre rôle.
Avatar de l’utilisateur
Surahki
 
Message(s) : 24
Inscription : Mer 20 Jan 2016, 15:25

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par Ceir » Lun 02 Jan 2017, 20:02

Merci pour tous vos apports. J'ai finalement été contraint d'abandonner ce sujet qui me plaisait beaucoup, car impossible de le tester comme il faut auprès des professeurs en formation. :neutre:
C'est pas faux - Karadoc et Perceval
Membre de la team Deadlands et de la team COPS
Avatar de l’utilisateur
Ceir
 
Message(s) : 418
Inscription : Lun 19 Avr 2010, 15:12
Localisation : Dans le bocage normand

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par Surahki » Lun 02 Jan 2017, 20:55

Dommage, mais contente-toi de le ranger dans un tiroir, ne le jette surtout pas à la poubelle, c'est un sujet intéressant qui mérite un développement. Pourquoi ne pas reprendre cela indépendamment de ton projet professionnel ?
La vie est un jeu. Jouez votre rôle.
Avatar de l’utilisateur
Surahki
 
Message(s) : 24
Inscription : Mer 20 Jan 2016, 15:25

Re: Le jdr sur table comme simulation de la classe

Message par Ceir » Lun 02 Jan 2017, 21:23

A voir. Mais en tout cas, je garde cette idée dans mon tiroir à idées, c'est sûr !
C'est pas faux - Karadoc et Perceval
Membre de la team Deadlands et de la team COPS
Avatar de l’utilisateur
Ceir
 
Message(s) : 418
Inscription : Lun 19 Avr 2010, 15:12
Localisation : Dans le bocage normand


Retour vers Histoire et sciences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.