Site de l'elfe noir (Sden) - site communautaire de jeux de rôle

Site communautaire de jeux de rôle

L'île - Heroic Fantasy divers

Pour ceux qui veulent s'essayer à la prose, à la versification, ou autre

Modérateur: darkbaron

L'île - Heroic Fantasy divers

Message par Elbhert » Ven 08 Avr 2011, 13:55

L’eau, le sel, l’odeur de la mort empestait alors que notre navire emporté par les flots finissait sur une falaise. La roche tel les dents acérées d’un prédateur réduit à néant la vie de tout mes camarades. Épuisé je perdis connaissance, là ou la mer avait bien voulut me déposer.

Au petit matin, léché par le va et vient de la mer, je découvris une falaise qui n’était pas si inhospitalière, en effet un escalier taillé dans la roche me permit d’en atteindre le sommet. Depuis ce surplomb rocheux et grâce à ma longue-vue, je pu admiré une étendu verte, occupée par une végétation variée mais éparse. Sur ma droite une colline ou s'affairaient des moines au vu de leur tenue. Ils travaillaient la terre avec énergie et sans bruit. Sur ma gauche, trois cromlech entrelacés occupé une prairie aux herbes courtes visiblement entretenu avec attention. Au loin devant moi ce deviné des habitations troglodytes taillé sur le flan d’un volcan éteint depuis longtemps. Cette île devait au plus faire une lieue sur tout au plus trois lieues, dont un tiers de l'île occupé par le volcan. Sur l’ensemble de la zone visible je pu remarquer que les bords de l’archipel était eux aussi composé de falaise plus ou moins élevé. Un caprice des dieux sur cette immense étendue d’eau si peu hospitalière, tel était la première impression que me retourna mon observation des lieux.

Descendre de mon observatoire ne fut pas une mince affaire et me permit de glaner quelques cicatrices de plus. Mes premiers pas sur l’herbe m’apportèrent mon lot de surprise, en effet la zone était excessivement humide, le sol étant couvert de l’équivalent d’une hauteur de main par une eau limpide. Les batraciens me laissèrent circuler librement à leur coté sans même bouger, de même je pu croisais et observer de près de drôle d’eau au plumage multicolore. Je me suis laissé emporté un long moment par l’observation de cette faune et de cette flore si surprenante.

Finalement, le son des cloches me sortirent de ma contemplation. Les autochtones quittèrent rapidement leurs taches mais avec une organisation et un calme quasi mécanique. Tel les rouages d’une machine naines extrêmement complexes les lieux furent vidés et rangés en un temps record. Cette scène me glaça d’effroi tant cette précision laissa à mon esprit la sensation d’une danse au pas baigné de surnaturel.

Profitant de ma solitude je put progresser librement, attiré par la zone au cromlech, je découvris que chaque pierre est sertie d’une multitude de gravure avec pour symbole très majoritairement présent, un œil irradiant de rais de lumière à l’intérieur d’une étoile à quatre branches. Au centre de l’entrelacement des roches un large puits dont je ne pouvais observer le fond. Sans le moindre cordage ni système de poulie pour en extraire de l’eau, le lieu garda pour l’instant du moins son secret.

Reprenant ma découverte des lieux , je me suis dirigé vers la colline afin de pouvoir prélever au potager et au verger de quoi mettre au silence mon ventre si peu rassasié. Quel ne fut pas ma surprise en découvrant des fruits aux couleurs bleuté occupé les mêmes branche que de magnifique pomme. La chair de ces pommes fut un vrai délice, rassuré et poussé par ma curiosité quasi maladive je me décide à goûter aux fruit bleuté. Seul la couleur différencia les fruits de ce même arbre tant leur saveur fut identique.

Guidé par ma soif de découverte, je pris la direction du volcan et de ce chapelet de lumière composé de flambeau fixé au niveau des entrées des habitations troglodytes. Malgré la présence de feux, les lieux furent étrangement calme, seul une litanie murmuré anime ces œuvres dantesques à flan de falaise. De minces échelles de corde tressés permettent aux habitants de rejoindre leur foyer, escalade ma foi assez vertigineuse puisque les ouvertures ce trouvent à environ huit-dix mètres du sol. Arrivée au sommet de l’échelle, l’ouverture débouche sur une grande pièce sommairement meublée, une paillasse, un broc d’eau, un autel avec une icône humaine dont la tête représente l'œil trouvé sur les pierres des cromlechs. Au fond de la pièce une mince ouverture permet d'accéder à un long couloir dans lequel résonne de façon plus soutenu la litanie qui s’échappe des profondeurs du volcan. Après une longue progression dans le couloir ou l’air devient de plus en plus chaud, je me trouve figé devant un théâtre partiellement aménagé dans la pierre par cette communauté ou chaque membres chantent avec dévotion dans une langue qui m’est inconnu. Une main s'agrippe vigoureusement à mon épaule droite et je découvre un des habitants dont la capuche est abaissée qui me fait face. Le visage largement brûlé au niveau des orbites, les paupières sont brûlés ou peut être même fondu ... Ce fut ma dernière observation, un violent coup sur la tête me fit perdre connaissance.

Je repris connaissance dans une pièce fermer par une porte d’acier, semble t il dans le cœur du volcan, en son centre une large ouverture me laissant entrevoir le le sang rouge de la terre qui s’anime, ce volcan n’est pas si éteint que çà ! Une vague de lave passe par ce puits, prenant la forme de l'œil tant représenté. Puis une voix me demande ce que je désire savoir. A cet instant mon seul désir est de rentrer chez moi, la lave jaillit jusqu'à mon visage et me brule. Mon œil droit est perdu et la douleur me fait perdre connaissance. A mon réveil même question, mais je vide mon esprit de tous souhaits, de toutes envies, la voix me relance durant des heures, peut être des jours je fini par sombrer par manque d’eau et de nourriture.

Voila ce que je me souviens de ce lieux, mais je ne pourrais malheureusement le repérer sur une carte. Merci pour le repas noble aventurier et que ta route soit longue et heureuse.
Elbhert
 
Message(s) : 43
Inscription : Jeu 15 Avr 2010, 10:01
Localisation : Nantes

Retour vers Ecriture

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron

Tous les éléments et personnages sont des marques déposées détenues par leur propriétaire. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Si l'auteur ou le détenteur des droits d'un élément quelconque de ce site désirait qu'il soit retiré, les responsables du sden s'engagent à le faire dans les plus brefs délais.

(c) 1997- 2010 SDEN - Site communautaire de jeux de rôle
Tous droits réservés à l'association loi 1901 Elfe Noir.
Les textes et les illustrations des rubriques, sauf avis contraires, sont la propriété de leurs auteurs.